Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   

Les Hauts-de-Seine font leur cinéma

Les autres départements

Sa situation géographique

Le département des Hauts-de-Seine se situe entièrement dans la Métropole du Grand Paris et dans la région Île-de-France. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 92. Ses habitants sont appelés les Altoséquanais.
Sa préfecture est Nanterre.

Source : Wikipédia

Histoire du département

Archéologie : La découverte d'un large espace d'urbanisation proto-urbain (15 hectares) sur le territoire de l'actuelle Nanterre laisse supposer que Lutèce se trouvait sur la boucle nord des Hauts-de-Seine et non sur l'Île de la Cité.
En effet, en 2003, a été découvert une importante nécropole gauloise datant de la fin du VIe siècle - début du IIIe siècle avant notre ère.
Avant les Hauts-de-Seine : Le territoire des Hauts-de-Seine est issu des départements de la Seine et de Seine-et-Oise qui furent deux des 83 départements créés à la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, à partir d'une partie de la province d'Île-de-France.
Création et organisation d'un nouveau département : Le département des Hauts-de-Seine a été créé le 1er janvier 1968, en application de la loi du 10 juillet 1964, conformément au décret d'application du 25 février 19655, à partir de la partie ouest de l'ancien département de la Seine (27 communes) et d'une petite portion de celui de Seine-et-Oise (9 communes : Chaville, Garches, Marnes-la-Coquette, Meudon, Rueil-Malmaison, Saint-Cloud, Sèvres, Vaucresson et Ville-d'Avray).
La Préfecture des Hauts-de-Seine se situe à Nanterre dans une tour de 113 mètres de hauteur de l'architecte André Wogenscky, disciple de Le Corbusier.
Développement des Hauts-de-Seine : Les premiers villages toujours existants du département sont contemporains des débuts de Paris.
L'urbanisation du département a fait un bond en avant dans la première moitié du XIXe siècle avec le développement du réseau ferré de transport en commun dès 1837.
Certains lieux jusque-là faiblement bâtis ont profité de l'arrivée d'une gare les reliant rapidement à Paris pour se développer. L'avènement du réseau ferré a joué un rôle prépondérant dans l'urbanisation locale et parfois dans l'histoire des communes. Les voies ont localement matérialisé des frontières entre quartiers d'une même ville, qui ont fini par se détacher. En 1910, 73 ans après la séparation physique du quartier de La Garenne de Colombes, La Garenne-Colombes a obtenu son indépendance, démontrant la dynamique qu'avait apporté le réseau ferré au territoire desservi.
Le développement du département a dans un premier temps suivi celui de Paris, qui avec l'arrivée de nombreux provinciaux (exode rural) ou étrangers (européens ou ex-colonies) n'avait pas la place suffisante pour les accueillir.
À la fin du XXe siècle et au début du XXIe, le développement des Hauts-de-Seine ne dépend plus de celui de Paris, mais de l'agglomération parisienne dans son ensemble. Paris ne représente plus que 20% de la population de l'agglomération et n'en concentre plus la majorité des emplois. Les Hauts-de-Seine font largement partie du cœur d'agglomération qui, lui, en comprend la majorité de la population et des emplois.
Les Hauts-de-Seine conservent un potentiel de développement démographique important avec une densité de population en 2006 de 8700 habitants au kilomètre carré, contre 20 800 pour Paris, mais son potentiel de développement économique est moins évident. Deux courants d'idée s'opposent, entre une volonté de rééquilibrage des emplois en Île-de-France qui voudrait que l'emploi se développe davantage dans l'est de l'agglomération, et une volonté de renforcer le rôle de La Défense comme centre d'affaires de premier plan et potentielle place financière.

Source : Wikipédia

La préfecture


Les Studios de Cinéma


Les films tournés dans le département
autre que la préfecture & les studios

Les années 1950

JERICHO

1946, France, Guerre
Réalisé par Henri Calef
Scénario de Charles Spaak & Claude Heymann
Photographie de Claude Renoir
Décors de Paul Bertrand & Auguste Capelier
Montage de Madeleine Bagiau
Son de René Longuet
Scripte de Rosy Jegou
Durée 1 h 57

Avec Nadine Alari, Santa Relli, Pierre Brasseur, Jean Brochard, Roland Armontel, Jacques Charon, Pierre Larquey, Yves Deniaud, Line Noro, Guy Favières, Fred Pasquali, René Génin, Henri Nassiet, Louis Seigner, Jean d’Yd, Raymond Pellegrin, Gabrielle Fontan, Pierre Sergeol, Howard Vernon...

Résumé : An 1944 - Les Allemands occupent toujours Amiens, mais le vent de la guerre a tourné et un énervement mêlé de peur gagne peu à peu les occupants. Tous les prétextes sont bons pour incarcérer les Français, soupçonner et traquer les habitants. Le commandement militaire vient de désigner un certain nombre d'internés appartenant à toutes les catégories sociales pour servir d'otages. Un train chargé d'essence et qui stationne en gare peut être l'objet d'un attentat, auquel cas les otages seront aussitôt fusillés. Attaqué par la Résistance, le train saute et l'ordre tombe. Les otages vont être exécutés à l'aube. C'est la nuit la plus longue qui va se dérouler pour le médecin patriote comme pour le clochard, pour le lâche trafiquant du marché noir, pour le hobereau local, pour le maire, le pharmacien ou l'instituteur. Chacun se prépare à la mort, chacun réagit selon son tempérament...

Lieux de tournage : Suresnes.

Voir aussi : Amiens, Guerre 1944 & Studio Epinay.

Les années 1950

MADAME DE...

1953, France/Italie, Comédie Dramatique
Réalisé par Max Ophüls
Scénario de Marcel Achard, Max Ophüls & Annette Wademant d'après le roman de Louise de Vilmorin
Photographie de Christian Matras
Musique de Georges Van Parys & Oscar Strauss
Décors de Jean D'Eaubonne
Costumes de Georges Annenkov & Rosine Delamare
Montage de Borys Lewin
Son d'Antoine Petitjean
Scripte de Francine Corteggiani
Durée 1 h 42

Avec Charles Boyer, Danielle Darrieux, Vittorio De Sica, Jean Debucourt, Jean Galland, Mireille Perrey, Paul Azaïs, Josselin, Madeleine Barbulée, Gérard Buhr, René Worms...

Résumé : En 1900, à Paris. Louise, épouse particulièrement coquette et frivole d'un général attaché au ministère de la Guerre, vend en secret des boucles d'oreilles dans le but de rembourser une très importante dette de jeu qu'elle a contractée. Elle feint ensuite de les avoir perdues au cours d'une soirée à l'opéra. Les bijoux, finalement, arrivent dans les mains du baron Fausto Donati, qui, en les offrant à Louise, y trouve enfin l'occasion de lui déclarer sa flamme. La jeune femme tente alors de faire croire à son mari que c'est le hasard le plus total qui a fait ressurgir ces bijoux dans sa vie. Mais il ne la croit pas et provoque le baron en duel...

Lieux de tournage : Neuilly-Sur-Seine.

Voir aussi : Marcel Achard, Paris 5ème, Paris 8ème, Studios de Boulogne-Billancourt, Versailles, Yvelines.

Les années 60

LE PACHA

1968, France/Italie, Policier
Réalisé par Georges Lautner
Scénario de Michel Audiard, Georges Lautner & Albert Simonin d'après le roman de Jean Laborde
Photographie de Maurice Fellous
Musique de Serge Gainsbourg
Décors de Raymond Gabutti
Montage de Michelle David
Son de Jean Rieul
Scripte d'Annie Maurel
Durée 1 h 30

Avec Jean Gabin, Dany Carrel, Jean Gaven, André Pousse, Louis Arbessier, Gérard Buhr, Robert Dalban, Maurice Garrel, Dominique Zardi, Louis Seigner, Henri Attal, Serge Gainsbourg...

Résumé : Le commissaire Joss est douloureusement affecté par la mort de son collègue Gouvion, survenue au cours d'un hold-up. Pour venger son ami, il invente le coup du siècle : il met deux bandes sur la même affaire et les laisse s'entretuer. Une fois le Milieu parisien épuré, Joss partira à la retraite, le coeur apaisé...



Lieux de tournage : Gennevilliers.
LES CRACKS

1968, Comédie, France/Italie
Réalisé par Alex Joffé
Directeur assistant : Bernard Stora
Scénario d'Alex Joffé, Gabriel Arout, Pierre Lévy-Corti & Jean Bernard-Luc
Photographie de Jean Bourgoin
Musique de Georges Delerue
Décors de Philippe Ancellin
Montage d'Eric Pluet
Son de Pierre-Louis Calvet
Montage son de Sophie Coussein
Scripte de Francine Corteggiani
Durée 1 h 50

Avec Bourvil, Robert Hirsch, Gianni Bonagura, Monique Tarbès, Michel de Ré, Edmond Beauchamp, Anne Jolivet, Jacques Arbez, Teddy Bilis, Roger Caccia, Georges Guéret, Fernand Guiot, Francis Lax, Marcel Pérès, Patrick Préjean, Bernard Verley...

Résumé : Au début du XXème siècle, Jules Auguste Duroc, artisan de formation et bricoleur à ses heures perdues, invente une bicyclette révolutionnaire. C'est son beau-frère Lucien Médard qui doit l'expérimenter lors de la course cycliste Paris-San Remo. Un concours de circonstance pousse Duroc à prendre la fuite sur son engin. Il se retrouve sur la ligne de départ de la célèbre course. Les évènements vont prendre une tournure que les deux compères n'avaient pas imaginé...



Lieux de tournage : Domaine national de Saint-Cloud.

Voir aussi : Alpes-Maritimes, Oise, Studio de Boulogne-Billancourt, Studio Riviera, Val-d'Oise & Valence.

Les années 70

LES CHOSES DE LA VIE

1970, France/Italie/Suisse, Drame
Réalisé par Claude Sautet
Scénario de Paul Guimard, Claude Sautet & Jean-Loup Dabadie d'après le roman de Paul Guimard
Photographie de Jean Boffety
Musique de Philippe Sarde
Costumes de Jacques Cottin
Montage de Jacqueline Thiédot
Mixage son de Jean Nény & Alex Pront
Scripte de Geneviève Cortier
Durée 1 h 29

Avec Michel Piccoli, Romy Schneider, Gérard Lartigau, Jean Bouise, Boby Lapointe, Hervé Sand, Jacques Richard, Betty Beckers, Dominique Zardi, Gabrielle Doulcet, Roger Crouzet, Henri Nassiet, Claude Confortès, Marie-Pierre Casey, Marcelle Arnold, Jean-Pierre Zola, Max Amyl, Isabelle Sadoyan, Lea Massari, Pierre Londiche...

Résumé : Michel est victime d’un terrible accident de voiture. Mortellement blessé, il revoit sa vie en accéléré. Il réalise alors l’importance de ces multitudes de petites choses de l’existence, ces joies et ces peines qui constituent le bonheur de toute une vie...



Lieux de tournage : Neuilly-sur-Seine.
CÉSAR ET ROSALIE

1972, France/Italie/Allemagne, Drame
Réalisé par Claude Sautet
Scénario de Jean-Loup Dabadie, Claude Sautet & Claude Néron
Photographie de Jean Boffety
Musique de Philippe Sarde
Décors de Pierre Guffroy
Costumes d'Annalisa Nasalli-Rocca
Montage de Jacqueline Thiédot
Son de William-Robert Sivel
Mixage son de Maurice Gilbert
Montage son de Noelle Balenci
Scripte de Geneviève Cortier
Durée 1 h 50

Avec Yves Montand, Romy Schneider, Sami Frey, Bernard Le Coq, Eva Maria Meineke, Henri-Jacques Huet, Isabelle Huppert, Gisela Hahn, Carlo Nell, Robert Le Béal, Henri Coutet, Umberto Orsini, Michel Piccoli (Voix), Alexandre Arcady...

Résumé : Rosalie vit depuis quelques temps avec César, vendeur en métaux de récupération. Le jour du remariage de sa mère, Rosalie retrouve un ami d'autrefois, David. Celui-ci, au cours de la réception qui suit, avoue à César qu'il aime encore Rosalie. A partir de ce moment, César fait tout pour éloigner David, mais il irrite si profondément Rosalie que celle-ci part vivre auprès de David. César n'abandonne pas pour autant la partie, et rejoint le couple sur la côte. C'est au tour de David de rompre avec Rosalie. Le temps passe. Un jour, dans son atelier de dessin à Paris, David voit arriver César. Celui-ci s'inquiète : Rosalie, peu heureuse, semble bien avoir besoin de David. César conjure David de se rendre auprès d'elle. David refuse d'abord, mais César y met une telle violence qu'il part avec ce dernier rejoindre Rosalie en Vendée... où l'amitié des deux hommes s'approfondit. Mais, lequel des deux Rosalie aime-t-elle vraiment ?...



Lieux de tournage : Garches.
UN ÉLÉPHANT ÇA TROMPE ÉNORMÉMENT

1976, France, Comédie
Réalisé par Yves Robert
Scénario de Jean-Loup Dabadie & Yves Robert
Photographie de René Mathelin
Musique de Vladimir Cosma
Décors de Jean-Pierre Kohut-Svelko
Costumes de Nadine Dessalles
Montage de Gérard Pollicand
Son de Bernard Aubouy
Montage son de Ziva Postec
Scripte d'Élisabeth Rappeneau
Durée 1 h 50

Avec Jean Rochefort, Claude Brasseur, Guy Bedos, Victor Lanoux, Danièle Delorme, Anny Duperey, Marthe Villalonga, Louise Conte, Maurice Bénichou, Christophe Bourseiller, Jean Lescot, Martine Sarcey, Anémone...

Résumé : Inséparables depuis leur tendre jeunesse, Etienne, Simon, Daniel et Bouly approchent de la quarantaine. Pour ces grands enfants, le cap est difficile à passer. Bouly vient de se faire quitter par sa femme Marie-Ange. Simon est flanqué d'une mère envahissante, Mouchy, qui effraie ses prétendantes. Daniel ne se console pas d'un amour perdu. Quant à Etienne, il est sur le point de tromper son épouse, Marthe...



Lieux de tournage : Rueil-Malmaison & Saint-Cloud.
MORT D'UN POURRI

1977, USA, Policier
Réalisé par Georges Lautner
Scénario de Jean Laborde, Michel Audiard & Claude Sautet
Photographie d'Henri Decaë
Musique de Philippe Sarde
Décors de Françoise De Leu
Costumes de Marie-Françoise Perochon
Montage de Michelle David
Son de Michel Desrois
Mixage son de Michel Barlier & Maurice Gilbert
Montage son de Jacqueline Thiédot
Casting d'Anita Benoist
Scripte de Catherine Prévert
Durée 2 h 03

Avec Alain Delon, Ornella Muti, Stéphane Audran, Mireille Darc, Maurice Ronet, Michel Aumont, Jean Bouise, Daniel Ceccaldi, Julien Guiomar, Klaus Kinski, François Chaumette, Xavier Depraz, Henri Virlojeux...

Résumé : Par amitié, Xavier Maréchal accepte de fournir un alibi au député Philippe Dubaye, qui vient de lui avouer le meurtre de Serrano, un maître chanteur. Les policiers ne sont pas dupes. Philippe est abattu à son tour. Xavier récupère les dossiers compromettants que détenait Serrano, avec l'aide d'un ancien harki, Kébir, qui est abattu au cours de l'opération. Les tueurs se lancent à la poursuite de Xavier, qui est bien décidé quant à lui à retrouver l'assassin de son ami. Un étrange ballet commence. Pour des raisons diverses, Christiane, la veuve de Philippe, Lacor, un avocat membre d'une mystérieuse organisation extrémiste, Fondari, un truand tout-puissant, et Tomski, un richissime homme d'affaires, tentent, qui par la douceur, qui par la force, de récupérer les documents...



Lieux de tournage : Puteaux & Saint-Cloud.
DIABOLO MENTHE

1977, France, Comédie Dramatique
Réalisé par Diane Kurys
Scénario de Diane Kurys & Alain Le Henry
Photographie de Philippe Rousselot
Musique d'Yves Simon
Décors de Tony Egry, Laurent Janet & Bernard Madelenat
Costumes de Thérèse Ripaud
Montage de Joële Van Effenterre
Scripte d'Hélène Sebillotte
Durée 1 h 37

Avec Eléonore Klarwein, Odile Michel, Anouk Ferjac, Michel Puterflam, Yves Rénier, Robert Rimbaud, Marie Véronique Maurin, Corinne Dacla, Coralie Clément, Dora Doll, Françoise Bertin, Dominique Lavanant, Marthe Villalonga, Jacques Rispal, Frédérique Meininger, Jean-Claude de Goros, Claude Confortès...

Résumé : Septembre 1963. C'est la rentrée des classes. Dans les cours et les couloirs du lycée Jules-Ferry, à Paris, des essaims de jeunes filles en fleur. Parmi elles : Anne, 13 ans et sa sœur Frédérique, 15 ans. A l'intérieur du lycée, c'est la monotonie accablante des travaux et des cours : l'état-major autoritaire, les professeurs plus ou moins ridicules, le folklore des chahuts improvisés, la discipline que l'on supporte ou que l'on brave, les amitiés adolescentes. En dehors du lycée, Anne et Frédérique s'accommodent comme elles peuvent d'une vie de famille pleine de tiraillements et d'incidents domestiques. Leurs parents sont divorcés. La mère fait des efforts maladroits pour assumer son rôle d'éducatrice. Le père est à peu près inexistant. Il gâte ses filles aux périodes de vacances et à l'occasion de rencontres rares et furtives...



Lieux de tournage : Saint-Cloud.

Les années 80

LA BANQUIÈRE

1980, Drame, France
Réalisé par Francis Girod
Scénario de Georges Conchon & Francis Girod
Photographie de Bernard Zitzermann
Musique d'Ennio Morricone
Décors de Jean-Jacques Caziot
Costumes de Jacques Fonteray
Montage de Geneviève Winding
Son de Jean-Pierre Ruh
Mixage son de Joël Beldent & Claude Villand
Montage son de Michèle Catonné
Casting de Fabienne Faudot-Bel
Scripte de Suzanne Durrenberger
Durée 2 h 11

Avec Romy Schneider, Marie-France Pisier, Claude Brasseur, Jean-Claude Brialy, Jean Carmet, Jean-Louis Trintignant, Jacques Fabbri, Daniel Mesguich, Daniel Auteuil, Thierry Lhermitte, Yves Brainville, Philippe Brizard, Véronique Genest, Isabelle Sadoyan, Annie Savarin, Catherine Lachens, Jean Parédès, Marie-Pierre Casey, Brigitte Chamarande, Laurent Spielvogel...

Résumé : Emma Eckhert, issue d'un milieu modeste, réussit, dans l'entre-deux-guerres, une fulgurante ascension et se trouve à la tête d'une banque et d'un journal financier spécialisé dans l'épargne populaire. Elle sera victime d'une machination politico-financière...



Lieux de tournage : Bois-Colombes.
3 HOMMES À ABATTRE

1980, France, Policier
Réalisé par Jacques Deray
Scénario d'Alain Delon, Christopher Frank & Jacques Deray d'après le roman de Jean-Patrick Manchette "Le Petit bleu de la côte ouest"
Photographie de Jean Tournier
Musique de Claude Bolling
Décors de Philippe Turlure
Direction artistique de Jacques Brizzio
Costumes de Marie-Françoise Perochon
Montage d'Isabel García de Herreros
Scripte de Bénédicte Kermadec
Durée 1 h 33

Avec Alain Delon, Dalila Di Lazzaro, Michel Auclair, Pascale Roberts, Lyne Chardonnet, Jean-Pierre Darras, Bernard Le Coq, François Perrot, André Falcon, Féodor Atkine, Christian Barbier, Simone Renant, Pierre Dux, Henri Attal, Nicole Desailly...

Résumé : Une nuit, Michel Gerfaut découvre une voiture accidentée dont le conducteur est grièvement blessé. Il le conduit à l'hôpital et part avant que son identité n'ait été relevée, car il est pressé. Gerfaut ignore que l'homme a deux balles dans le ventre et qu'il a mis la main dans un terrible engrenage...



Lieux de tournage : Garches, Neuilly-sur-Seine & Puteaux.
POUR LA PEAU D'UN FLIC

1981, Policier, France
Réalisé par Alain Delon
Scénario d'Alain Delon & Christopher Frank d'après le roman de Jean-Patrick Manchette "Que d'os"
Photographie de Jean Tournier
Décors de Théobald Meurisse
Costumes de Marie-Françoise Perochon
Montage de Michel Lewin
Son de Jean Labussière
Montage son de Gérard Le Du
Casting d'Anita Benoist
Scripte de Catherine Prévert
Durée 1 h 45

Avec Alain Delon, Anne Parillaud, Daniel Ceccaldi, Jean-Pierre Darras, Xavier Depraz, Jacques Rispal, Gérard Hérold, Pierre Belot, Annick Alane, Pascale Roberts, Jean Barney, Etienne Chicot, Willy Holt, Michel Auclair, Philippe Castelli, Max Desrau, Brigitte Lahaie, Dominique Zardi, Henri Attal, Mireille Darc, Claire Nadeau...

Résumé : Un privé, ancien flic, est chargé par une vieille dame de retrouver sa fille aveugle, Marthe, qui a disparu. La vieille dame est assassinée. Aidé par son associé, Haymann, commissaire en retraite, et sa secrétaire, Charlotte, le privé Choucas tente de dénouer les fils d'un imbroglio où divers services de police et des trafiquants de drogue son mêlés...



Lieux de tournage : Boulogne-Billancourt, Marnes-la-Coquette & Sèvres.
POUR CENT BRIQUES T'AS PLUS RIEN

1982, France, Comédie
Réalisé par Édouard Molinaro
Scénario de Didier Kaminka & Édouard Molinaro
Photographie de Michael Epp
Musique de Murray Head
Décors de Jean-Jacques Caziot & Geoffroy Larcher
Costumes de Mic Cheminal
Montage de Marie-Josée Audiard
Son de Daniel Brisseau & Michel Desrois
Montage son d'Hélène de Luze & Jean-François Naudon
Scripte d'Hélène Sébillotte
Durée 1 h 40

Avec Daniel Auteuil, Gérard Jugnot, Anémone, Jean-Pierre Castaldi, François Perrot, Paul Barge, Annick Blancheteau, Elisa Servier, Darry Cowl, Georges Géret, Fernand Berset, Isabelle Mergault, Jean-Claude de Goros, Pierre Aknine, Henri Attal...

Résumé : Célibataires, Paul et Sam partagent le même appartement. Après avoir perdu leur travail respectif, ils cherchent une solution à leurs problèmes d'argent. La télévision leur donne une inspiration en diffusant un reportage détaillé sur un hold-up avec prise d'otages réussie. La veille de Noël, les deux amis mettent leur projet à exécution. Mais leur maladresse est très vite remarquée et la police cerne bientôt l'établissement. C'est alors que Nicole, une employée de banque qui connaît ce genre de situation, les prend en pitié et leur donne de précieux conseils. Les braqueurs sympathisent bientôt avec la plupart de leurs otages...



Lieux de tournage : La Défense.
LE BATTANT

1983, France, Policier
Réalisé par Alain Delon & Robin Davis
Scénario d'Alain Delon & Christopher Frank d'après le roman d'André Caroff
Photographie de Jean Tournier
Musique de Christian Dorisse
Décors de Théobald Meurisse
Montage de Michel Lewin
Son de Michel Desrois
Montage son de Gérard Le Du
Casting d'Anita Benoist
Scripte de Catherine Prévert
Durée 2 h 01

Avec Alain Delon, François Périer, Pierre Mondy, Anne Parillaud, Andréa Ferréol, Marie-Christine Descouard, Michel Beaune, Gérard Hérold, Jean-François Garreaud, Richard Anconina, Philippe Castelli, Albert Dray...

Résumé : Darnay est arrêté pour un hold-up suivi d'un meurtre qu'il n'a pas commis. Il sort de prison après huit ans d'incarcération. Ruggeri, chef d'une bande de truands et responsable des méfaits dont on a accusé Darnay, le prend sous sa protection à sa sortie...



Lieux de tournage : Garches, Levallois-Perret, Marnes-la-Coquette & Meudon.
SCOUT TOUJOURS

1985, Comédie, France
Réalisé par Gérard Jugnot
Scénario de Christian Biegalski, Pierre Geller & Gérard Jugnot
Photographie de Gérard de Battista, Jean-Marie Dreujou & William Watterlot
Musique de Gabriel Yared
Décors de Michel Fizet
Costumes de Cécile Magnan
Montage d'Annie Edgard-Rosa, Catherine Kelber & Valé rie Landenburger
Son de Bernard Aubouy
Montage son de Sophie Chiabaut, Jean Goudier & Christine Tron
Durée 1 h 38

Avec Gérard Jugnot, Jean-Claude Leguay, Jean-Yves Chatelais, Jean-Paul Comart, Eric Prat, Jean Rougerie, Maurice Barrier, Agnès Blanchot, Sophie Grimaldi, Philippe Ogouz, Louis Leterrier...

Résumé : Pendant l'été 1965, Jean-Baptiste Foucret doit remplacer un impitoyable chef scout. Moniteur étourdi et sans grande autorité, il prend en charge un teigneux groupe de jeunes garnements qui ne pensent alors qu'à lui faire vivre un enfer. Bien trop permissif, Jean-Baptiste perd très vite le contrôle du camp. Mais lorsqu'un des enfants se fait mordre par une vipère, la réactivité de leur chef leur fait tous changer radicalement d'avis...



Lieux de tournage : Neuilly-sur-Seine.
NE RÉVEILLEZ PAS UN FLIC QUI DORT

1988, France, Policier
Réalisé par José Pinheiro
Scénario de José Pinheiro, Alain Delon & Frédéric Fajardie d'après son roman
Photographie de Raoul Coutard
Musique de Pino Marchese
Décors de Théobald Meurisse
Costumes de Marie-Françoise Perochon
Montage de Jennifer Augé
Son de Louis Gimel & Jean-Paul Loublier
Montage son de Maurice Laumain
Casting de Lissa Pillu
Scripte de Catherine Prévert
Durée 1 h 37

Avec Alain Delon, Michel Serrault, Xavier Deluc, Patrick Catalifo, Raymond Gérôme, Serge Reggiani, Roxan Gould, Stéphane Jobert, Consuelo De Haviland, Bernard Farcy, Féodor Atkine, Philippe Nahon, Olivier Marchal...

Résumé : Le commissaire principal Scatti, mécontent de ce qu'il estime être du laxisme de la part de la justice, passe ses nuits à exécuter quelques tristes sires avec une cruauté raffinée et un enthousiasme partagé par ses hommes. Il préside en effet aux destinées d'un groupe occulte, "Fidélité police", d'inspiration néonazie. Le commissaire divisionnaire Grindel est chargé d'enquêter sur cette affaire. Il est assisté de deux inspecteurs, Perret et Lutz, celui-ci étant en fait un des tueurs du groupuscule. Très vite, Grindel s'étonne de voir disparaître tous les témoins intéressants. L'assassinat d'un de ses vieux indicateurs, le Stéphanois, ne laisse place à aucun doute...



Lieux de tournage : Garches.

Les années 90

NIKITA

1990, France/Italie, Action
Réalisé par Luc Besson
Scénario de Luc Besson
Photographie de Thierry Arbogast
Musique d'Eric Serra
Décors de Dan Weil
Costumes de Anne Angelini, Valentin Breton Des Loys & Mimi Lempicka
Montage d'Olivier Mauffroy
Son de Michel Barlier, Pierre Befve, Patrice Grisolet & Marie Guesnier
Casting de Nathalie Cheron
Scripte d'Elisabeth Chochoy
Durée 1 h 57

Avec Anne Parillaud, Marc Duret, Jacques Boudet, Roland Blanche, Tchéky Karyo, Jeanne Moreau, Philippe Leroy, Jean-Hugues Anglade, Jean Reno, Jean Bouise...

Résumé : Le braquage d'une pharmacie par une bande de junkies en manque de drogue tourne mal : une fusillade cause la mort de plusieurs personnes dont un policier, abattu par la jeune Nikita. Condamnée à la prison à perpétuité, celle-ci fait bientôt la rencontre de Bob, un homme mystérieux qui contraint la jeune femme à travailler secrètement pour le gouvernement. Après quelques rébellions lors d'un entraînement intensif de plusieurs années, Nikita devient un agent hautement qualifié des services secrets, capable désormais selon Bob d'évoluer seule à l'extérieur. Celui-ci espère d'ailleurs s'en assurer lors d'une terrible mise à l'épreuve, dans laquelle Nikita doit éliminer un pilier de la mafia asiatique au beau milieu d'un restaurant bondé...



Lieux de tournage : La Défense.
LA TOTALE !

1991, France, Comédie
Réalisé par Claude Zidi
Scénario de Didier Kaminka, Simon Michaël & Claude Zidi
Photographie de Jean-Jacques Tarbès
Musique de Vladimir Cosma
Décors de Françoise Deleu
Costumes d'Olga Pelletier
Montage de Nicole Saunier
Son de Jean-Louis Ughetto
Montage son de Jean Gargonne
Durée 1 h 42

Avec Thierry Lhermitte, Miou-Miou, Eddy Mitchell, Michel Boujenah, Jean Benguigui, Annick Alane, Claudine Wilde, François Hadji-Lazaro, Yan Epstein, Sagamore Stévenin, Frédéric Diefenthal, Henri Attal...

Résumé : François Voisin est un homme rangé : marié et père de famille, ingénieur aux Telecoms. Rangé mais pas tranquille, car en réalité il est, bien entendu à l'insu de ses proches, agent secret, multipliant les missions avec son compère Albert, roi de la bricole technologique. Tout irait bien s'il ne découvrait que son grand fils Julien sèche les cours au lycée et que son épouse Hélène se laisse aller à une aventure avec un certain Simon. Tout cela en même temps : c'est 'la totale !' François voit rouge. Surprenant Julien en train de voler de l'argent dans la veste d'Albert, il le fait suivre par toute une armada d'agents...



Lieux de tournage : Garches, Malakoff & Suresnes.
UN CŒUR EN HIVER

1992, France, Drame
Réalisé par Claude Sautet
Scénario de Claude Sautet, Jacques Fieschi, Jérôme Tonnerre & Yves Ulmann
Photographie d'Yves Angelo
Décors de Christian Marti
Costumes de Corinne Jorry
Montage de Jacqueline Thiédot
Son de Pierre Lenoir
Mixage son de Jean-Paul Loublier
Montage son de Marie-Thérèse Boiché
Casting de Pascale Béraud, Christiane Lebrima & Lissa Pillu
Scripte de Geneviève Cortier
Durée 1 h 45

Avec Daniel Auteuil, Emmanuelle Béart, André Dussollier, Elizabeth Bourgine, Brigitte Catillon, Myriam Boyer, Jean-Claude Bouillaud, Stanislas Carré de Malberg, Jean-Luc Bideau, Maurice Garrel, Jacques Fieschi...

Résumé : L'expansif Maxime, dirige d'une main de fer sa lutherie avec son ami de toujours, Stéphane, un maître artisan assez solitaire. Un jour, le riche propriétaire tombe follement amoureux d'une violoniste, Camille. Mais alors qu'ils sont sur le point d'emménager ensemble, contre toute attente, Stéphane sort de sa tanière et décide de séduire la jeune femme, au grand dam de son meilleur ami...



Lieux de tournage : Saint-Cloud.

Les années 2000

AH ! SI J'ÉTAIS RICHE

2002, France, Comédie
Réalisé par Michel Munz & Gérard Bitton
Scénario de Michel Munz & Gérard Bitton
Photographie de Noélie Chicca Ungaro
Musique de Michel Munz
Décors de François Emmanuelli
Costumes de Jacqueline Bouchard
Montage de Marie Castro
Son de Marc-Antoine Beldent
Scripte de Patrick Aubrée
Durée 1 h 35

Avec Jean-Pierre Darroussin, Valeria Bruni-Tedeschi, Richard Berry, Zinedine Soualem, François Morel, Héléna Noguerra, Tony Gaultier, Henry Guybet, Darry Cowl, Jean Dujardin, Didier Flamand, Noémie Lvovsky, Sophie Mounicot, Anne Marivin, Roger Van Hool, Frédéric Bouraly...

Résumé : Aldo est en plein divorce quand il gagne 10 millions au loto. Il veut partager les gains avec sa femme quand il découvre qu'elle le trompe avec son nouveau patron. Il décide donc de cacher la vérité jusqu'à la séparation (Et vlan...!). Tout irait pour le mieux si Aldo savait résister à la tentation du luxe mais ce n'est pas le cas, car faire le pauvre quand on est riche, c'est pas donné à tout le monde...

L'avis de Ciném@ et Cie : Lorsque tant de violence et de mal être nous assaille qu’est-ce que ça fait du bien de se retrouver pendant 1 h 45 dans une ambiance de détente complète grâce aux scénaristes de "La vérité, si je mens !" (et sa suite) qui pour l’occasion, ont aussi signés la réalisation et la musique (Michel Munz). L’histoire "banale" d’un homme en train de divorcer qui gagne au loto et qui, comme on peut le comprendre, refuse de partager cette somme avec une femme qui est en train de le tromper avec son patron, donne lieu à de nombreuses scènes comiques. Il serait faux de dire que le "montant" Jean-Pierre Darroussin porte le film sur ses épaules car ce serait oublier tous les autres qui lui donnent la réplique, mais je trouve très juste de dire qu’il fait là un grand numéro d’acteur et que l’on en redemande encore... Je pourrais vous citer un nombre incalculable de scènes comiques voir hilarantes mais ce serait gâcher votre plaisir de les découvrir et de découvrir (ou redécouvrir) de grands comédiens qui ont l’air d’avoir pris un réel plaisir à tourner ensemble. La liste est longue, mais je pense qu’il est logique de citer la performance a contre emploi de Richard Berry, François Morel dans le rôle du meilleur ami, de Valeria Bruni-Tedeschi dans celui de la femme fragile, et enfin la très belle Hélena Noguerra. Un film à voir et à revoir sans modération.



Lieux de tournage : Montrouge, Sèvres & Levallois-Perret.
© Bac Films
STUPEUR ET TREMBLEMENTS

2003, Drame, France
Réalisé par Alain Corneau
Scénario d'Alain Corneau d'après le roman du même nom d'Amélie Nothomb
Photographie d'Yves Angelo
Musique de Jean-Sebastien Bach
Décors de Philippe Taillefer
Montage de Thierry Derocles
Son de Pierre Gamet & Gérard Lamps
Durée 1 h 47

Avec Sylvie Testud, Kaori Tsuji, Taro Suwa, Bison Katayama, Yasumari Kondo...

Résumé : Amélie, jeune universitaire belge, a passé ces cinq premières années de sa vie au Japon. Elle y retourne pour un stage d'un an en tant qu'interprète dans une prestigieuse firme japonaise. Mais très vite ces souvenirs d'enfance ne correspondent pas à la réalité. En effet au lieu d'effectuer sa tâche d'interprète, elle se retrouve à faire des boulots de plus plus ingrats au sein de cette entreprise. Pour pimenter le tout, Fubuki sa supérieure, va se charger de la faire descendre les échelons de la hiérarchie très vite comme par exemple lui faire nettoyer les W.C. (Et dire que nos syndicats se plaignent de nos patrons !)...

Prix & Récompenses :

César 2004 : Meilleure actrice.
Prix Lumières 2004 : Meilleure actrice.
Étoiles d'or 2004 : Étoiles d'or du premier rôle féminin.



Lieux de tournage : La défense.
© Les Films Manuel Munz

2006, Policier, France
Réalisé par Jérôme Cornuau
Scénario de Xavier Dorison, Fabien Nury & Jérôme Cornuau
Photographie de Stéphane Cami
Musique d'Olivier Florio
Décors de Jean-Luc Raoul
Costumes de Pierre-Jean Larroque
Montage de Brian Schmitt
Son d'Eric Devulder
Mixage son de François Hors
Montage son d'Alexandre Widmer & Raphaël Sohier
Casting de Pierre-Jacques Bénichou
Scripte de Nathalie Vierny
Durée 2 h 05

Avec Clovis Cornillac, Diane Kruger, Edouard Baer, Olivier Gourmet, Stefano Accorsi, Jacques Gamblin, Thierry Frémont, Léa Drucker, Didier Flamand, Philippe Duquesne, Gérard Jugnot, Pierre Berriau, Eric Prat, André Marcon, Agnès Soral, Alexandre Arbatt, Jean-Christophe Bouvet, Gérard Loussine...

Résumé : En 1907, une vague de crimes sans précédent ensanglante la Belle Époque. Face aux bandits d'un nouveau siècle, le Ministre de l'Intérieur Georges Clemenceau crée une force de police à leur mesure : les Brigades Mobiles. En 1912, la France entière les connaît sous un autre nom : les Brigades du Tigre...

L'avis de Ciném@ et Cie : Si nous faisions aujourd’hui un parallèle entre les séries et leurs adaptations sur grand écran, je pense que celle-ci se placerait sans nul doute dans les premières places. Car si l’on pouvait craindre une surenchère d’effets spéciaux – propres à beaucoup de films de cette ère numérique – le résultat a été plus qu’encourageant et, puisqu’il est inévitable de faire la comparaison avec la série, le doute concernant la qualité de "ces brigades du tigre" lors de son passage au cinéma s’estompe vite, révélant, au contraire, une volonté de respecter entièrement le concept original.
Seules, sont amplifiées, la noirceur et la violence du propos, mais pas à outrance. Le contexte historique est respecté, le côté policier y est bien exploité, cette enquête se situant entre les deux puis que l’on part de l’anarchiste Bonnot – un peu trop "adoucit" – pour finir avec la signature des "emprunts Russes". Et puis, il y a un moment, assez tôt dans le film, où l’on oublie de comparer pour se consacrer pleinement à la découverte de cet excellent long-métrage. Et, au présent, nous découvrons une nouvelle équipe d’acteurs qui donnent corps à ces "Valentin", "Pujol" et "Terrasson" avec un réel talent. Si Clovis Cornillac sort du lot, aucun des autres n’a à rougir de sa performance, que ce soit Edouard Baer, Olivier Gourmet, Diane Kruger... Ils ont tous cette énergie et un engouement nécessaire pour nous captiver de bout en bout du film.
L’histoire se tient, l’action est là, les sentiments aussi, bref, tout est réunit pour que l’on savoure cette énième aventure des hommes de "Monsieur Clémenceau". Nous avons aussi le plaisir d’entendre à plusieurs reprises le "fameux" thème composé par Claude Bolling qui finit de nous persuader – si besoin en était - que cette adaptation méritait ce détour par la salle obscure.



Lieux de tournage : Sèvres.

2007, France, Policier
Réalisé par Franck Mancuso
Scénario de Franck Mancuso d'après le roman de Laurence Block
Photographie de Jérôme Alméras
Musique de Krishna Levy
Décors de Max Legardeur
Costumes de Jean-Daniel Vuillermoz
Montage d'Andréa Sedlackova & Franck Desmoulins
Son de Laurent Poirier
Mixage son de François Groult
Casting de Virginie Ogouz
Scripte de Josiane Morand
Durée 1 h 25

AvecJean Dujardin, Laurent Lucas, Agnès Blanchot, Aurélien Recoing, Jean-Pierre Cassel, Jacques Frantz, Alexandra Goncalvez, Thierry Bosc, Luc Lavandier, Jean-Francois Garreaud, Sophie Barjac, Marie Guillard, Nicolas Silberg...

Résumé : Malinowski, Capitaine à la Crim a l'habitude d'être confronté aux faits-divers les plus durs. Mais lorsque sa propre fille est assassinée, tout bascule. Bouleversés par sa détresse, ses collègues mènent l'enquête au pas de charge et un suspect est bientôt arrêté, puis condamné. Du fond de sa cellule, celui que tout semble accuser clame son innocence et décide d'écrire à Malinowski. Et s'il était innocent ? Face à la douleur du père qui a obtenu justice, le doute du flic s'installe peu à peu. Pour Malinowski, une contre-enquête solitaire commence...



Lieux de tournage : Forêt Domaniale de Meudon (Clamart).

Né(e)s dans les Hauts-de-Seine

Acteurs



Alfred Adam
Né le 4/04/1908
à Asnières-sur-Seine

Mathieu Amalric
Né le 25/10/1965
à Neuilly-sur-Seine

Jean-Paul Belmondo
Né le 9/04/1933
à Neuilly-sur-Seine

Michel Blanc
Né le 16/06/1952
à Courbevoie

Roger Blin
Né le 22/03/1907
à Neuilly-sur-Seine

Claude Brasseur
Né le 15/07/1936
à Neuilly-sur-Seine

Jean-Pierre Darroussin
Né le 4/12/1953
à Courbevoie



Alain Delon
Né le 8/11/1935
à Sceaux

Louis de Funès
Né le 31/07/1914
à Courbevoie

Philippe Laudenbach
Né le 31/01/1936
à Bourg-la-Reine

Thierry Lhermitte
Né le 24/11/1952
à Boulogne-Billancourt

Pierre Mondy
Né le 10/02/1925
à Neuilly-sur-Seine

Jean Rougerie
Né le 9/03/1929
à Neuilly-sur-Seine

Actrices



Carole Bouquet
Née le 18/08/1957
à Neuilly-sur-Seine

Leslie Caron
Née le 1/07/1931
à Boulogne-Billancourt

Lise Delamare
Née le 9/04/1913
à Colombes

Marina Vlady
Née le 10/05/1938
à Clichy-la-Garenne

Costumière


Rosine Delamare
Née le 11/06/1911
à Colombes

Compositeur


Philippe Sarde
Né le 21/06/1945
à Neuilly-sur-Seine

Réalisateurs



Michel Deville
Né le 13/04/1931
à Boulogne-Billancourt

Francis Veber
Né le 28/07/1937
à Neuilly-sur-Seine