MENU

  • Accueil
  • Acteurs
  • Actrices
  • Compositeurs
  • Films
  • Photographes
  • Réalisateurs
  • Scénaristes
  • Technique
  • Récompenses
  • Thèmes










  •    

    DANIEL AUTEUIL

    Né le 24 janvier 1950 à Alger (Algérie)

    Filmographie

    Acteur


    Bandes annonces






    Prix & Récompenses

    1979 Prix Gérard Philipe.
    1987 César : Meilleur acteur.
    1988 Bafta : Meilleur second rôle masculin.
    1993 David di Donatello : Meilleure acteur étranger.
    1993 European awards : Meilleur acteur.
    1996 Festival de Cannes : Prix d'interprétation masculine.
    2001 Prix Lumières : Meilleur acteur.
    2002 Officier de l'ordre national du mérite.
    2005 European film awards : Meilleur acteur.

    Notes Biographiques

    Né d’un père chanteur d’opéra, Daniel Auteuil passe la majeure partie de son enfance dans des coulisses de théâtre. C’est en assistant à l'interprétation d'un chanteur d’opérette que date son désir d'embrasser la carrière. S’orientant de prime abord à 17 ans vers l’opérette, il entre par la suite au Cours Florent, effectue ses débuts au TNP dans "Early Morning" et joue, en 1972-73, dans la comédie musicale "Godspell".
    C’est Gérard Pirès qui lui offre ses premiers petits rôles, et sa carrière cinématographique démarre sous les doux auspices de la comédie gentillette même si Yannick Bellon en fait un agresseur dans son film "L’amour violé". Partenaire au théâtre d’Edwige Feuillère, de Maria Pacôme, il éclate sur les planches au côté de François Périer dans "Coup de chapeau" qui lui vaut le prix Gérard-Philipe 1979, décerné au meilleur jeune acteur de l’année. Il monte et interprète alors "Le garçon d’appartement", que Gérard Lauzier adapte au cinéma sous le titre "T’empêches tout le monde de dormir".
    Finalement, Daniel obtient ses galons de star de cinéma grâce à la série des "Sous-doués", de Claude Zidi. Edouard Molinaro lui offre aussi l’occasion d’un grand succès populaire avec "Pour cent briques t’as plus rien". Partagé entre l’écran et la scène, il étend son registre cinématographique aux films d’action et bientôt aux productions dites de qualité, grâce à Claude Berri qui lui confie le rôle d’Ugolin dans "Manon des sources". Un rôle à l’origine destiné à Coluche, repris de main de maître par Auteuil qui surprend la France entière dans un registre dramatique jusque-là ignoré par les réalisateurs. La transformation est radicale et la carrière d’Auteuil change du tout au tout, d’autant qu’il récolte pour l’occasion le César du Meilleur acteur. On le voit alors chez Michel Deville, Claude Sautet ou Francis Girod.
    Il a été couronné par le prix d’interprétation masculine à Cannes pour son rôle dans "Le huitième jour".

    Photos