MENU

  • Accueil
  • Acteurs
  • Actrices
  • Compositeurs
  • Films
  • Photographes
  • Réalisateurs
  • Scénaristes
  • Technique
  • Récompenses
  • Thèmes










  •    


    Le cinéma se prostitue

    Un peu d'histoire

  • La prostitution (du latin prostituere mettre devant, exposer au public) est une activité consistant à accepter ou obtenir des relations sexuelles, en échange d'une rémunération.
  • Antiquité : Jean Bottéro est un des rares historiens à s'être posé la question des origines de la prostitution dans son ouvrage Mésopotamie. Il considère que les premières femmes à avoir été consacrées à la prostitution sacrée pour honorer la déesse de la fertilité, Inanna à Sumer, devenue Ishtar pour les Babyloniens, étaient les femmes stériles ; ne pouvant assurer la procréation au sein d'une famille avec un seul homme, elles trouvent une place dans la société en servant la déesse, devenant l'épouse de tous. Les Hébreux connaissaient aussi la prostitution sacrée. Ainsi, le roi Josias, vers -630 "ordonna de retirer du sanctuaire de Yahvé tous les objets de culte qui avaient été faits pour Baal, pour Ashéra et pour toute l'armée du ciel. Il démolit la demeure des prostituées sacrées, qui était dans le temple de Yahvé". La présence de prostituées sacrées dans la Genèse XXXVIII avec l'histoire de Tamar et le Deutéronome XXIII laisse deviner la présence de telles pratiques. Hérodote parle dans son premier livre des prostituées sacrées, quelquefois nommées harots des temples d'Ishtar et d'autres divinités des civilisations de Mésopotamie. Le code d'Hammourabi, notamment la loi 181, fait référence à une hiérarchie des prostituées sacrées sans faire ouvertement référence à une rémunération par les fidèles. Les prostitués masculins apparaissent avoir été à l'origine ceux qui, par malformation naturelle ou par accident, ne pouvaient pas davantage assurer la continuité de l'espèce ; eux aussi trouvaient ainsi, au service de la déesse, une place dans la société. Dans le culte de Cybèle, la déesse-mère de l'Orient, il existait une prostitution sacrée particulière. Le parèdre de Cybèle, Attis, s'étant émasculé pour plaire à la déesse, les prêtres de Cybèle en faisaient autant. Ces eunuques portaient le nom de galles, et étaient connus dans toute l'antiquité pour se livrer à une prostitution sacrée dans le temple et ses abords. Aux premiers temps de la civilisation méditerranéenne, le point de départ de la prostitution semble à la fois religieux et familial. Dans les cultes religieux, les rites reproduisent l’action divine exemplaire. Les cultes de la déesse amante, présents dans toutes les sociétés anciennes, ont pour rite essentiel l’union sexuelle des hommes avec des prostituées sacrées, qui sont des femmes (ou des hommes, généralement castrés) au service de la déesse. Ces unions sont censées ressourcer la force génitale des fidèles masculins et cette force étendre ses effets positifs à la fertilité des troupeaux et des sols. On trouve encore aujourd’hui des femmes "maraboutes" vivant dans des demeures qui regroupent les filles spirituelles d’un saint et se livrant à l'exercice de la prostitution sacrée. Parfois même toutes les femmes d’une tribu sont concernées par cette pratique qui apparaît comme une survivance de rites d’initiation sexuelle. Aux époques historiques, dont on a conservé les écrits, ces comportements se monnaient : les sanctuaires s’enrichissent des sommes payées par les fidèles désirant accomplir le rite, de même que les chefs de famille rentabilisent le prêt des femmes qui sont leur propriété. Les responsables des États, à Babylone comme dans tout le Moyen-Orient, ne laissent pas échapper cette source de revenus, et se mettent à créer leurs propres maisons de prostitution. Les prostituées se multiplient autour des temples, dans les rues et dans les tavernes. Cette vision de la prostitution sacrée est depuis quelques décennies remise en cause. Johanna Stuckey relève ainsi que les sources sont polémiques (la Bible, et notamment le Deutéronome) ; d’autres traductions ont souffert d’une généralisation hâtive. De plus, les auteurs ne distinguent jamais le cas d’une sexualité rituelle, et celui d’une prostitution dont le produit irait à un temple. Il semble que à Ugarit, il n’y avait donc pas de prostituées sacrées. Des différents mots traduits comme "prostituée sacrée", naditu, qadishtu, et entu, aucun ne désigne une prostituée. Les naditu sont les filles de l’aristocratie et, comme les qadishtu, il n’est jamais fait allusion à une tâche de nature sexuelle, sacrée et rémunérée. Pour les entu, la seule sexualité évoquée a lieu avec le roi, rituellement, et peut être uniquement symboliquement.
  • Moyen Âge : Au Moyen Âge, les responsables de l’ordre public, municipalités, seigneurs laïcs ou ecclésiastiques, organisent progressivement la prostitution, déjà à partir du XIIe siècle, et surtout à partir du XIVe siècle, en tirant un profit financier. On trouve même des bordels possédés par des monastères ou des chapitres. La prostitution est toujours considérée comme naturelle, comme un moindre mal. En Italie du Nord, les autorités expliquent même que le recrutement de prostituées attirantes permettra de convaincre les jeunes gens de se détourner de l'homosexualité. Les villes et les bourgs ouvrent ainsi officiellement des maisons municipales de prostitution ou bien désignent les quartiers de la cité, généralement ses faubourgs, où la prostitution sera tolérée. Souvent est précisée la nature des clients : beaucoup de maisons ne peuvent théoriquement pas recevoir les hommes mariés, les prêtres et les Juifs. La tenue de la prostituée doit être distincte de celle des autres femmes afin que celles-ci ne risquent pas d’être importunées à tort. L’état d’esprit des règlements n’est pas de protéger les femmes prostituées contre la violence ou l’exploitation : dans une perspective du moindre mal, ces femmes sont sacrifiées pour un bien supérieur, l’ordre public. Souvent, en effet, c’est la permanence des viols par bandes organisées qui amène les municipalités à se poser la question d’organiser la prostitution afin de canaliser l’agressivité sexuelle des hommes. Pour ces femmes "perdues", l’idéal serait qu’après avoir rempli un temps leurs fonctions, elles se repentent, et sauvent leurs âmes, comme Marie-Madeleine, en référence à la parole de Jésus. Dans l’esprit de l’époque, les prostituées ne sont donc pas marginalisées, mais bien intégrées dans une société où elles ont leur rôle à jouer. Dans les fabliaux, parfois égrillards, du Moyen Âge, les prostituées se font complices d'autres femmes et les aident à se venger des prétendus séducteurs. La cathédrale de Chartres a d'ailleurs un vitrail qui a été offert par les prostituées, de la même façon que d'autres vitraux ont été offerts par la corporation des boulangers ou des regrattiers. Les prostituées le sont pour des raisons financières, parce qu’elles sont sans ressources pour une raison ou une autre : tel est le cas pour les étrangères à la ville, les migrantes venant de la campagne, les filles exclues du système matrimonial parce qu’elles ont été violées, parce qu’elles sont des servantes enceintes et chassées, parce qu’elles sont veuves ou abandonnées. Mais il existe aussi une prostitution moins miséreuse, de femmes qui reçoivent discrètement chez elles des hommes de bonne condition, et que le voisinage tolère plus ou moins bien. La prostitution pendant la période médiévale fait l'objet d'un traitement inégal. La ville de Marseille, à elle seule, présente plus d'un revirement de sa réglementation qui va de la prohibition la plus sévère à une certaine complaisance en passant par une taxation par les autorités. Thomas d'Aquin pensait que si on supprimait la prostitution, le désir incontrôlable des hommes risquait de menacer le reste de la société et les honnêtes femmes, leur couple en particulier. Tullia d'Aragon et Rosa Vanozza furent des hautes figures de ce temps, la dernière devenant à trente ans la maîtresse attitrée du pape Alexandre VI et lui donnant quatre enfants. Un ordre de Sainte-Marie-Magdeleine fut instauré pour la réinsertion des prostituées. Leur réputation est cependant mauvaise, Jeanne d'Arc, par exemple, chassa les ribaudes qui suivaient son armée. Les prostituées furent souvent les compagnes des soldats.
  • À partir du milieu du XVIe siècle, la tendance à organiser la prostitution se renverse et la fermeture des maisons se généralisent dans toute l’Europe, en pays réformés comme en pays catholiques. En France, l’ordonnance de proscription date de 1560. À partir de ce moment, la prostitution sera pourchassée, mais comme les actions seront plus ou moins sévères et plus ou moins persévérantes, suivant les époques, le phénomène va perdurer : il lui suffit de s’adapter, et de se développer dans la clandestinité.
  • Période moderne : Du XVIIe au XIXe siècle, la période moderne est marquée par la volonté de lutter contre la prostitution. Parfois les mesures visent son éradication, par l’emprisonnement ou le bannissement. Mais beaucoup de ces mesures sont assez vite oubliées ou pas du tout appliquées. Certains comportements sont nouveaux : des asiles s’ouvrent pour les femmes repenties, que vont bientôt rejoindre celles que l’on considère comme risquant de tomber dans la prostitution parce que pauvres et célibataires. Des ordonnances précisaient même de n’admettre que les jolies filles, les laides "n’ayant pas à craindre pour leur honneur". L’Angleterre, puis l’Espagne, créent de tels établissements. En 1658, Louis XIV ordonne d’emprisonner à la Salpêtrière toutes les femmes coupables de prostitution, fornication ou adultère, jusqu’à ce que les prêtres ou les religieuses responsables estiment qu’elles se sont repenties et ont changé. C’est alors la première fois en Europe que la prison sert de punition : elle ne servait auparavant que pour garder les accusés jusqu’à leur procès ou les condamnés jusqu’à leur départ pour l’exil ou le bagne. Il y a trois types de prostituées à mettre en évidence. Tout d'abord, il y a les courtisanes qui travaillent à leur compte et qui s'occupent d'une clientèle exclusivement riche. Ensuite, il y a les prostituées qui travaillaient dans les bordels. Elles louaient une chambre aux tenanciers, souvent un couple, qui s'occupaient alors de la nourrir et de la loger contre le don de son corps. Souvent, le mari s'occupait de l'auberge pendant que la femme préparait les chambres et les prostituées. La te­nancière était souvent une ancienne prostituée qui était trop âgée pour exercer son métier. Elle et son mari profitaient également de leurs enfants pour les faire travailler au bordel pour n'importe quelle tâche. Le troisième groupe est celui des femmes qui travaillaient dans la rue. Il s'agissait souvent soit de femmes pauvres atteintes dans la plupart des cas de maladies vénériennes qui cherchaient un deuxième salaire, soit de femmes cherchant à voler les clients. Contrairement au premier groupe, elles étaient exploitées par un proxénète à qui elles étaient soumises. Quand les bordels étaient pleins de clients, les tenanciers descendaient parfois dans la rue afin de prendre celles qui se trouvaient dans les parages. Le nombre croissant de prostituées est probablement dû à l'appauvrissement de la popula­tion. La clientèle des bordels était très diversifiée. Toutes les couches sociales, des maçons aux personnes de bonne famille, les côtoyaient, aussi bien les hommes mariés que les jeunes céliba­taires. Les entremetteuses jouaient de tout leur art pour emmener ces hommes dans les endroits de luxures. Certaines allaient même jusqu'à voler le chapeau de leur victime pour l'obliger à entrer dans les auberges et ainsi profiter de son argent grâce à des paroles et des gestes affriolants. Dans cette ordonnance nous constatons également que l'image de la prostituée s'est forte­ment dégradée durant tous les Temps Modernes. En effet, alors qu'au Moyen Âge elles étaient res­pectées si elles se conduisaient comme des femmes respectables, l'autorité de plus en plus impor­tante accordée au pouvoir central jusqu'au XVIIIe siècle entraîne une vision de la prostituée comme criminelle coupable de désordre dans l'ordre public, elle est humiliée et jugée par toute la société. La prostitution devient donc un phénomène marginal qu'il faut cacher aux yeux de tous14. Cepen­dant, vers la fin du XVIIIe siècle, les élites se sensibilisent à ce problème et s'en créent une véritable admiration de libertinage et de plaisir, ce qui conférera à la société du XIXe siècle un double regard contradictoire sur la prostitution. À la veille de la Révolution française, on évalue à 30 000 les simples prostituées de Paris et à 10 000 les prostituées de luxe ; à Londres, elles seraient 50 000, ce qui est une preuve de l’échec des mesures de répression.

    Source : Wikipedia
  • Henri de Toulouse-Lautrec, Salon de la rue des Moulins, 1894, Musée Toulouse-Lautrec

    Les films

    LA CIGOGNE EN PAPIER
    (Orizuru Osen)

    1935, Japon, Drame
    Réalisé par Kenji Mizoguchi
    Scénario de Tatsunosuke Takashima d'après le roman de Kyoka Izumi
    Photographie de Minoru Miki
    Direction artistique de Yoshiji Oguri
    Son d'Eiichi Mikura, Junichi Murota & Tsuneo Sayato
    Durée 1 h 27

    Avec Isuzu Yamada, Daijirô Natsukawa, Mitsusaburô Ramon, Genichi Fuji, Arata Shibata, Mitsuru Tojo, Junichi Kitamura, Shizuko Takizawa...

    Résumé : Sokichi quitte son village pour faire ses études de médecine. Obligé de faire le serviteur pour avoir un toit et ne pas mourir de faim, il rencontre Osen, une belle prostituée qui le prend en pitié. Celle-ci, contrainte de participer aux activités douteuses d’une bande de voyous organisée par Matsuda, escroque la plupart de ses clients...
    LES FEMMES DE LA NUIT
    (Yoru no onnatachi)

    1948, Japon, Drame
    Réalisé par Kenji Mizoguchi
    Scénario de Yoshikata Yoda d'après le roman d'Eijirô Hisaita
    Photographie de Kôhei Sugiyama
    Musique d'Hisato Osawa
    Décors d'Hiroshi Mizutani
    Montage de Tatsuko Sakane
    Durée 1 h 14

    Avec Kinuyo Tanaka, Sanae Takasugi, Tomie Tsunoda, Mitsuo Nagata, Hiroshi Aoyama, Fusako Maki, Kikue Môri, Sadako Sawamura...

    Résumé : À Osaka, après la mort de son mari et de son bébé, Fusako, une secrétaire et maîtresse de son patron, retrouve par le plus grand des hasards sa sœur Natsuko. Lui apprenant le décès de leurs parents, Natsuko lui confesse qu’elle est désormais entraîneuse dans un cabaret. Lorsqu’un soir Fusako rentre chez elle, elle surprend sa sœur dans les bras de son patron et décide de se prostituer...
    VULCANO

    1950, Italie, Drame
    Réalisé par William Dieterle
    Scénario de Mario Chiari, Piero Tellini, Victor Stoloff, Vitaliano Brancati & Erskine Caldwell d'après une histoire de Renzo Avanzo
    Photographie d'Arturo Gallea
    Musique d'Enzo Masetti
    Décors de Mario Chiari
    Direction artistique de Mario Chiari
    Costumes de Mario Chiari
    Montage de Giancarlo Cappelli
    Scripte de Maria Pia De Giorgio
    Durée 1 h 46

    Avec Anna Magnani, Rossano Brazzi, Geraldine Brooks, Eduardo Ciannelli, Adriano Ambrogi, Lucia Belfadel, Cesare Giuffre, Rosina Galli...

    Résumé : Maddalena Natali, une prostituée, est expulsée par la police de mœurs de Naples et placée en résidence forcée à Vulcano, son île natale. Sur place, elle retrouve sa jeune sœur Maria et son petit frère Nino. Tous trois vont travailler à la carrière de pierre ponce. Mais le retour de Maddalena est très mal accepté par les habitants. Ceux-ci font tout pour la faire partir. Bientôt, Maddalena tombe amoureuse de Donato, un scaphandrier récemment arrivé sur l’île. Mais Maddalena a compris que Donato recrute pour les maisons closes de Naples...
    LA PROMENADE
    (La passeggiata)

    1953, Italie, Comédie Dramatique
    Réalisé par Renato Rascel
    Scénario d'Enzo Curreli, Diego Fabbri, Ugo Guerra, Giorgio Prosperi, Renato Rascel, Franco Rossi, Turi Vasile & Cesare Zavattini d'après la pièce de Nikolai Gogol
    Photographie de Václav Vích
    Décors de Gianni Polidori & Vincenzo Del Prato
    Costumes de Gianni Polidori
    Montage d'Otello Colangeli
    Son d'Ovidio Del Grande
    Scripte d'Adele Olivoni & Vanda Tuzzi
    Durée 1 h 40

    Avec Renato Rascel, Valentina Cortese, Paolo Stoppa, Giuseppe De Martino, Lina Marengo, Tino Bianchi, Eduardo Passarelli, Lia Angeleri...

    Résumé : A Rome, un professeur de collège tombe amoureux d'une prostituée. Touché par le scandale, il est dans l'obligation d'abandonner son travail. Plein d'amertume, il repartira dans sa province tandis que la jeune fille décidera de changer de vie...
    LES NUITS DE CABIRIA
    (Le notti di Cabiria)

    1957, Italie/France, Drame
    Réalisé par Federico Fellini
    Scénario de Federico Fellini, Ennio Flaiano, Tullio Pinelli & Pier Paolo Pasolini d'après le roman de Maria Molinari
    Photographie d'Aldo Tonti & Otello Martelli
    Musique de Nino Rota
    Décors de Piero Gherardi
    Costumes de Piero Gherardi
    Montage de Leo Cattozzo
    Son d'Oscar Di Santo & Roy Mangano
    Durée 1 h 50

    Avec Giulietta Masina, François Périer, Franca Marzi, Dorian Gray, Aldo Silvani, Ennio Girolami, Mario Passante, Christian Tassou, Amedeo Nazzari, Franco Fabrizi...

    Résumé : Jeune prostituée romaine, Cabiria est fière de posséder sa propre maison et de ne rien devoir à personne. Elle manque un jour d'être noyée par son amant de cœur, qui lui dérobe son sac et son argent. Sauvée de justesse, elle décide de changer de secteur et s'en va arpenter les trottoirs d'un quartier chic. Elle y est remarquée par un acteur en vogue qui vient d'abandonner sa maîtresse. Celui-ci l'emmène chez lui et lui offre à souper. Mais la maîtresse délaissée surgit et récupère son amant. La pauvre Cabiria passe la nuit cachée dans le cabinet de toilette. Quelques jours plus tard, Cabiria se rend au pèlerinage du Divino Amore. La jeune femme supplie la madone de changer sa vie...

    Prix & Récompenses :

    Festival de Cannes 1957 : Prix d'interprétation féminine.
    David di Donatello 1957 : Meilleur réalisateur & meilleur producteur.
    Festival de San Sebastian 1957 : Prix Zulueta de la meilleure actrice.
    Oscar 1958 : Meilleur film étranger.
    LE DÉSERT DE PIGALLE

    1958, Italie/France, Drame
    Réalisé par Léo Joannon
    Scénario d'Hervé Bromberger, Serge Groussard, Jacques Sigurd, Jacques Robert & Léo Joannon
    Photographie d'André Bac
    Musique de Marguerite Monnot
    Décors de Robert Dumesnil
    Montage de Jean Feyte
    Son de Pierre-Henri Goumy
    Durée 1 h 40

    Avec Annie Girardot, Pierre Trabaud, Léo Joannon, Nelly Vignon, Jess Hahn, Pierre Jolivet, Milly Mathis, Claire Guibert, Nicolas Amato, René Bergeron, François Darbon, Michel Etcheverry, Paul Faivre, Georges Géret, Mona Goya, Yves Arcanel, Paul Barge...

    Résumé : Janin, un prêtre missionnaire, a choisi d'exercer son sacerdoce à Pigalle, dans l'espoir de sauver quelques mes parmi les prostituées. Barman, puis écailler dans une brasserie il se heurte bientôt à Maurice, l'un des maîtres de la prostitution montmartroise en voulant protéger Véra, accusée au cours d'une incarcération d'avoir "donné" son homme. Une autre prostituée, Josy, qui a toujours refusé une "protection" masculine, s'en prend aussi à Janin, mais en le connaissant mieux, révoltée par l'attitude de Maurice à son égard, elle aide le prête missionnaire à retrouver un emploi et se prend de sympathie pour lui. D'autres conflits éclatent à propos d'une autre fille, Malou, une prostituée que le prête essayait de désintoxiquer. Au cours d'une bagarre, Janin est blessé par Maurice. Josy accourt à son secours et lui déclare son amour. Croyant que le prête la repousse parce qu'elle est une prostituée, Josy se venge en lançant dans la prostitution une jeune protégée du prête...
    LA VÉNUS AU VISON
    (Butterfield 8)

    1960, USA, Drame
    Réalisé par Daniel Mann
    Scénario de Charles Schnee & John Michael Hayes d'après le roman de John O'Hara "Butterfield 8"
    Photographie de Charles Harten & Joseph Ruttenberg
    Musique de Bronislau Kaper
    Décors de Gene Callahan & J.C. Delaney
    Direction artistique de George W. Davis & Urie McCleary
    Costumes d'Helen Rose
    Montage de Ralph E. Winters
    Durée 1 h 49

    Avec Elizabeth Taylor, Laurence Harvey, Eddie Fisher, Dina Merrill, Mildred Dunnock, Betty Field, Jeffrey Lynn, Kay Medford, Susan Oliver, George Voskovec, Rudy Bond...

    Résumé : Gloria est une call-girl qui connaît bien les hommes, mais elle est surprise de ressentir quelque chose pour Ligget, un homme très riche avec lequel elle a passé la nuit. En le quittant, elle a emprunté le superbe manteau de vison de sa femme absente...
    LA VIACCIA

    1961, Italie, Drame
    Réalisé par Mauro Bolognini
    Scénario de Vasco Pratolini, Pasquale Festa Campanile & Massimo Franciosa d'après le roman "L'eredità" de Mario Pratesi
    Photographie de Leonida Barboni
    Musique de Piero Piccioni
    Décors de Piero Tosi
    Direction artistique de Flavio Mogherini
    Costumes de Piero Tosi
    Montage de Nino Baragli
    Durée 1 h 52

    Avec Jean-Paul Belmondo, Claudia Cardinale, Pietro Germi, Romolo Valli, Gabriella Pallotta, Gina Sammarco, Marcella Valeri, Emma Baron, Nando Angelini, Paul Frankeur...

    Résumé : Au XIXe siècle, Amerigo Casamonti quitte la ferme familiale, la Viaccia, pour se rendre à Florence chez un riche oncle. Mais, à peine arrivé, il tombe amoureux d'une prostituée, Bianca. Celle-ci ne voit en lui qu'un souteneur supplémentaire. Amerigo perd son emploi et se fait engager dans la maison close...
    ACCATONE
    (Accattone)

    1962, Italie, Drame
    Réalisé par Pier Paolo Pasolini
    Scénario de Pier Paolo Pasolini & Sergio Citti
    Photographie de Tonino Delli Colli
    Musique de Carlo Rustichelli
    Décors de Flavio Mogherini & Gino Lazzari
    Montage de Nino Baragli
    Son de Luigi Puri
    Scripte de Lina D'Amico
    Durée 2 h 00

    Avec Franco Citti, Franca Pasut, Silvana Corsini, Paola Guidi, Adriana Asti, Luciano Conti, Luciano Gonini, Renato Capogna...

    Résumé : Vittorio, dit Accattone est un proxénète amateur, de banlieue, hargneux, hypocrite et névrosé, qui s'est contenté de prendre la place d'un napolitain, Cicio, après l'avoir probablement dénoncé pour ses activités. Il survit grâce aux deux femmes ainsi volées qu'il est censé protéger : Nannina, l'épouse esclave aux multiples enfants pour le gîte et le couvert, et surtout Maddalena, la gagneuse qui fait le trottoir. A la suite d'un règlement de comptes avec une bande rivale, celle-ci est emprisonnée. Privé de moyen d'existence, Accattone crève la faim. Il va trouver dans un bidonville, sa femme Ascenza, qu'il a abandonné avec un enfant. Elle le chasse. Il séduit alors Stella, une fille naïve et décide de l'amener à se vendre. Elle cède, mais il se rend compte qu'il est amoureux d'elle, et veut changer de vie...
    VIVRE SA VIE : FILM EN DOUZE TABLEAUX

    1962, France, Drame
    Réalisé par Jean-Luc Godard
    Scénario de Jean-Luc Godard & Marcel Sacotte d'après son livre "Où en est la prostitution"
    Photographie de Raoul Coutard
    Musique de Michel Legrand
    Costumes de Christiane Fageol
    Montage de Jean-Luc Godard & Agnès Guillemot
    Son de Guy Villette
    Mixage son de Jacques Maumont
    Montage son de Lila Lakshmanan
    Scripte de Suzanne Schiffman
    Durée 1 h 20

    Avec Anna Karina, Sady Rebbot, André S. Labarthe, Guylaine Schlumberger, Gérard Hoffman, Monique Messine, Paul Pavel, Dimitri Dineff, Peter Kassovitz, Henri Attal, Alfred Adam, László Szabó...

    Résumé : Nana, vendeuse dans un magasin de disques, mène une vive monotone et joint difficilement les deux bouts. Même si elle éprouve pour lui une certaine tendresse, elle s'ennuie avec son ami Paul, un journaliste raté. En manque d'argent, Nana accepte la proposition d'un inconnu. Elle se prostitue pour la première fois et, par l'entremise d'une amie, rencontre Raoul, un souteneur. Nana est ainsi prise dans l'engrenage de la prostitution...

    Prix & Récompenses : Festival de Venise 1962 : Prix spécial du jury & Prix Pasinetti.

    IRMA LA DOUCE

    1963, USA, Comédie
    Réalisé par Billy Wilder
    Scénario de Billy Wilder & I.A.L. Diamond d'après la pièce d'Alexandre Breffort
    Photographie de Joseph LaShelle
    Musique d'André Previn
    Décors de Maurice Barnathan & Edward G. Boyle
    Direction artistique d'Alexandre Trauner
    Costumes d'Orry-Kelly
    Montage de Daniel Mandell
    Son de Robert Martin
    Casting de Lynn Stalmaster
    Scripte de Marshall J. Wolins
    Durée 2 h 27

    Avec Jack Lemmon, Shirley MacLaine, Lou Jacobi, Bruce Yarnell, Herschel Bernardi, Hope Holiday, Joan Shawlee, Grace Lee Whitney, Edgar Barrier, James Caan, Louis Jourdan (Voix), Moustache...

    Résumé : Depuis peu, le gardien de la paix, Nestor Pitou, très dévoué à son métier (Il y en a), a été affecté aux Halles de Paris qu'il est bien décidé à nettoyer, tout seul ! Aussi organise-t-il en solitaire une rafle dans un hôtel de passe que fréquente le commissaire Lefèvre, aussitôt compromis. Un mois plus tard, Nestor Pitou perd son emploi. Il tombe alors amoureux d'Irma, une prostituée qui lui propose de s'associer avec elle...

    Prix & Récompenses :

    David Di Donatello 1964 : Meilleure actrice étrangère.
    Golden Globes 1964 : Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale.
    Oscar 1964 : Meilleure adaptation musicale.
    LE PLUS VIEUX MÉTIER DU MONDE

    1967, France/Allemagne de l'ouest/Italie, Film à sketchs
    Réalisé par Claude Autant-Lara, Mauro Bolognini, Philippe de Broca, Jean-Luc Godard, Franco Indovina & Michael Pfleghar
    Scénario de Jean Aurenche, Daniel Boulanger, Ennio Flaiano, Jean-Luc Godard, Klaus Munro, André Tabet & Georges Tabet
    Photographie d'Alessandro D'Eva, Dario Di Palma, Heinz Hölscher & Pierre Lhomme
    Musique de Michel Legrand
    Décors de Max Douy, Bernard Evein, Maurice Petri & Ottavio Scotti
    Montage de Nino Baragli, Agnès Guillemot & Susanne Paschen
    Durée 1 h 59

    Avec Michèle Mercier, Enrico Maria Salerno, Gabriele Tinti, Elsa Martinelli, Jeanne Moreau, Jean-Claude Brialy, Jean Richard, Jacques Monod, Catherine Samie, Gérard Lartigau, Albert Rémy, Nadia Gray, France Anglade, Jacques Duby, Francis Blanche, Marcel Dalio, Pierre Tornade, Jacques Marin, Jacques Charrier, Anna Karina, Marilù Tolo, Raquel Welch, Jean-Pierre Léaud...

    Résumé : De la préhistoire à un futur supposé, plusieurs sketches illustrent l'activité de certaines femmes qui, de tous temps, ont fait le commerce de leurs charmes et qui ont toujours fait preuve d'une ingéniosité et d'une imagination diabolique dans ce domaine...

    Les plus de Ciném@ et Cie : Six sketches au nom de : L'Ère préhistorique, Les Nuits romaines, La Révolution française, La Belle Époque, Aujourd'hui et Anticipation ou l'amour en 2000...
    L'AMOUR C'EST GAI, L'AMOUR C'EST TRISTE

    1971, France, Comédie
    Réalisé par Jean-Daniel Pollet
    Scénario de Rémo Forlani & Jean-Daniel Pollet
    Photographie de Jean-Jacques Rochut
    Musique de Jean-Jacques Debout
    Costumes de Jenny Pollet
    Montage de Néna Baratier
    Son de René Levert
    Mixage son d'Antoine Bonfanti
    Durée 1 h 35

    Avec Bernadette Lafont, Chantal Goya, Jean-Pierre Marielle, Claude Melki, Christian de Tillière, Gérard Boucaron, Vasilis Diamantopoulos, Jacques Doniol-Valcroze, François Dyrek, Rémo Forlani, Henri Guybet, Luc Moullet, Rufus, Dominique Zardi, Marcel Dalio...

    Résumé : Modeste tailleur pour hommes dans le quartier Strasbourg-Saint-Denis à Paris, Léon vit dans un deux pièces en compagnie de Marie, sa soeur, qui s'affiche comme cartomancienne. En fait, elle exerce aussi la profession de péripatéticienne à domicile, sous le contrôle de son «fiancé» Maxime, un sympathique proxénète. Marie fait la connaissance d'Arlette, qui débarque fraîchement de sa Bretagne natale et s'installe chez eux. Celle-ci ne tarde pas à faire la conquête du petit tailleur, qui tombe éperdument amoureux d'elle, et à intéresser Maxime...
    BUBU DE MONTPARNASSE
    (Bubù)

    1972, Italie, Drame
    Réalisé par Mauro Bolognini
    Scénario de Mauro Bolognini, Mario di Nardo & Giovanni Testori d'après le roman de Charles L. Philippe "Bubu de Montparnasse"
    Photographie d'Ennio Guarnieri
    Musique de Carlo Rustichelli
    Costumes de Piero Tosi
    Montage de Nino Baragli
    Durée 1 h 45

    Avec Massimo Ranieri, Ottavia Piccolo, Antonio Falsi, Gigi Proietti, Anna Fadda, Gianna Serra, Alessandra Cardini, Nike Arrighi...

    Résumé : Au début du XXe siècle, la couturière Berta quitte son domicile familial pour vivre avec Bubu, un ouvrier boulanger dont elle est éperdument amoureuse. Lorsque ce dernier quitte son travail, le couple se retrouve sans le sou. Bubu demande à Berta de se prostituer, ce que la jeune femme accepte par amour. Parmi ses clients, elle fait la rencontre de Piero, un étudiant dont la sensibilité la séduit. Mais Berta doit faire face à la jalousie de plus en plus vive de Bubu. Un jour, elle lui annonce qu’elle est atteinte de la syphilis...

    JEANNE DIELMAN, 23 RUE DU COMMERCE, 1080 BRUXELLES

    1975, Belgique/France, Drame
    Réalisé par Chantal Akerman
    Scénario de Chantal Akerman
    Photographie de Babette Mangolte
    Direction artistique de Philippe Graff
    Montage de Patricia Canino
    Montage son d'Alain Marchall
    Durée 3 h 11

    Avec Delphine Seyrig, Jan Decorte, Henri Storck, Jacques Doniol-Valcroze, Yves Bical, Chantal Akerman (Voix)...

    Résumé : Veuve ordonnée et mère d’un adolescent, Jeanne arrondit ses fins de mois en se prostituant à domicile, calant ses rendez-vous entre ses tâches ménagères, selon un emploi du temps immuable, répété jour après jour. Un matin, le réveil sonne une heure plus tôt et dérègle cette mécanique sans vie, libérant d’un coup toute l’angoisse refoulée...
    ZIG ZIG

    1975, France/Italie, Comédie Dramatique
    Réalisé par László Szabó
    Directeur assistant : Jean-François Stévenin
    Scénario de László Szabó
    Photographie de Jean-Pierre Baux
    Musique de Karl-Heinz Schäfer
    Décors de Jean-Pierre Kohut-Svelko
    Costumes de Zorica Lozic
    Montage de Jacques Witta
    Son d'Antoine Bonfanti
    Mixage son de Jean Nény
    Scripte de Claudine Gaubert
    Durée 1 h 29

    Avec Catherine Deneuve, Bernadette Lafont, Walter Chiari, Jean-Pierre Kalfon, Yves Afonso, Georgette Anys, Stéphane Shandor, Jean-Pierre Maud, Hubert Deschamps, Michel Berto, Claude Berri, Noël Simsolo, Jean-François Stévenin...

    Résumé : Marie et Pauline sont deux chanteuses de cabaret, qui rêvent de s'offrir un chalet à la montagne. Pour ce faire, les deux femmes se prostituent. Marie se trouve mêlée à une affaire concernant l'enlèvement de la femme d'un de ses clients. De plus, elle découvre que Pauline est dans le coup. Un policier retraité résout l'affaire...
    LA DÉROBADE

    1979, France, Drame
    Réalisé par Daniel Duval
    Scénario de Daniel Duval, Christopher Frank & Jeanne Cordelier d'après ses mémoires "La dérobade"
    Photographie de Michel Cénet
    Musique de Vladimir Cosma
    Décors de François Chanut, Fred de Fooko & Jean-Louis Trinquier
    Costumes de Corinne Jorry
    Montage de Jean-Pierre Bonis
    Son de Michel Vionnet
    Montage son de Fernand Berenguer & Anne Lafarge
    Casting de Max Morel
    Scripte de Marie-Hélène Quinton
    Durée 2 h 00

    Avec Miou-Miou, Maria Schneider, Niels Arestrup, Jean Benguigui, Martine Ferrière, Daniel Duval, Brigitte Ariel, Marie Pillet, Michel Berto, Jacques Doniol-Valcroze, Albert Dray, Jean-Claude Dreyfus, Manuela Gourary, Isabelle Mergault, Alain Frérot...

    Résumé : Marie est vendeuse dans un magasin et fiancée à un jeune homme prévenant mais qu'elle n'aime pas vraiment. Un jour, elle rencontre Gérard, un play-boy dont elle tombe immédiatement amoureuse. Elle décide de tout quitter pour vivre avec lui. Mais au bout de quelques semaines, il lui demande de se prostituer. Elle accepte par amour pour lui et se laisse entraîner dans le cercle vicieux des réseaux de prostitution. Dans un premier temps, elle travaille en parallèle dans une boite de nuit, puis au bois de Boulogne avant de finir dans une maison spécialisée. Dans un sursaut de lucidité, elle décide de tout faire pour s'en sortir. Pour la laisser partir, Gérard lui réclame une somme astronomique dont elle finira par s'acquitter pour retrouver sa liberté...

    Prix & Récompenses : César 1980 : Meilleure actrice.
    L'IMMORALE

    1980, France, Drame
    Réalisé par Claude Mulot
    Scénario de Claude Mulot
    Photographie de Roger Fellous
    Musique de Jean-Claude Nachon
    Montage de Gérard Kikoïne
    Scripte de Catherine Dodd
    Durée 1 h 30

    Avec Sylvie Dessartre, Yves Jouffroy, Anna Perini, Anne Fabien, Isabelle Illiers, Rosine Adour, Sacha Baraz, Jean-Luc Battini...

    Résumé : Carole a perdu la mémoire suite à un accident de voiture. Elle ne reconnaît plus sa famille, ni son amie Dorothée qui l'accompagne jusqu'à sa patronne, Norma. Celle-ci lui ordonne de satisfaire un client dans un hôtel. Bientôt, Carole comprend qu'elle est une prostituée...
    MOI, CHRISTIANE F., 13 ANS, DROGUÉE, PROSTITUÉE...
    (Christiane F. - Wir Kinder vom Bahnhof Zoo)

    1981, Allemagne de l'ouest, Drame
    Réalisé par Uli Edel
    Scénario de Uli Edel & Herman Weigel d'après le livre de Kai Hermann & Horst Rieck
    Photographie de Jürgen Jürges & Justus Pankau
    Musique de Jürgen Knieper
    Décors de Sabine Eichinger, Harald Muchametow, Rainer Schaper & Holger Scholz
    Costumes de Myrella Bordt
    Montage de Jane Seitz
    Son de Lothar Mankewitz
    Mixage son d'Hans-Dieter Schwarz
    Montage son de Sybille Windt
    Scripte de Berno Kürten
    Durée 2 h 18

    Avec Natja Brunckhorst, Thomas Haustein, Jens Kuphal, Jan Georg Effler, Christiane Reichelt, David Bowie, Daniela Jaeger, Kerstin Richter...

    Résumé : Christiane, une jeune berlinoise de 13 ans, vit très mal le divorce de ses parents et entretient une relation compliquée avec sa mère. Elle rêve de s’intégrer à une bande d'amis et de s'en approprier les codes. Lorsqu'elle sort en boîte de nuit pour la première fois, la descente aux enfers de Suzanne commence: la drogue puis la prostitution vont venir ternir le reste de sa jeunesse...
    LA FEMME FLAMBÉE
    (Die flambierte Frau)

    1983, Allemagne de l'ouest, Drame
    Réalisé par Robert van Ackeren
    Scénario de Robert van Ackeren & Catharina Zwerenz
    Photographie de Jürgen Jürges
    Musique de Peer Raben
    Décors de Thomas Schappert
    Costumes d'Ursula Welter
    Montage de Tanja Schmidbauer
    Mixage son de Martin Steyer
    Montage son de Marita Arras
    Durée 1 h 56

    Avec Gudrun Landgrebe, Mathieu Carrière, Hanns Zischler, Gabriele Lafari, Walther Busch, Matthias Fuchs, Ute Gerhard, Johannes Grützke...

    Résumé : Eva, de famille bourgeoise, suit des études sans grand enthousiasme. Elle décide de fuir cette vie facile et de désormais vendre ses charmes pour conquérir son indépendance. Les difficultés surgissent lorsqu'elle tombe amoureuse de Chris, qui exerce le même métier qu'elle...
    © Buena Vista Pictures
    PRETTY WOMAN

    1990, USA, Comédie romantique
    Réalisé par Garry Marshall
    Scénario de J.F. Lawton
    Photographie de Charles Minsky
    Musique de James Newton Howard
    Décors d'Albert Brenner & Garrett Lewis
    Direction artistique de David M. Haber
    Costumes de Marilyn Vance
    Montage de Raja Gosnell & Priscilla Nedd-Friendly
    Mixage son de James E. Webb
    Montage son de Robert Fitzgerald, Jeremy J. Gordon, Doug Jackson, Gary Krivacek, Eric Lindemann & John O. Wilde
    Casting de Dianne Crittenden
    Scripte d'Adell Aldrich
    Durée 1 h 59

    Avec Richard Gere, Julia Roberts, Ralph Bellamy, Jason Alexander, Laura San Giacomo, Alex Hyde-White, Amy Yasbeck, Elinor Donahue, Hector Elizondo, Hank Azaria...

    Résumé : Quand Edward Lewis, businessman de talent, s’offre les services de la belle Vivian, beauté fatale qui arpente chaque nuit les trottoirs d’Hollywood Boulevard, il décide par amusement de l’engager, de lui faire découvrir son style de vie, de la couvrir...

    Prix & Récompenses : Golden Globes 1991 : Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale.
    J'EMBRASSE PAS

    1991, France, Drame
    Réalisé par André Téchiné
    Scénario d'Isabelle Coudrier-Kleist, Michel Grisolia, André Téchiné & Jacques Nolot d'après son histoire
    Photographie de Thierry Arbogast
    Musique de Philippe Sarde
    Décors de Vincent Mateu-Ferreur
    Costumes de Claire Fraisse
    Montage de Claudine Merlin & Edith Vassart
    Son de Jean-Louis Ughetto & Claude Villand
    Scripte de Michèle Andreucci
    Durée 1 h 55

    Avec Philippe Noiret, Emmanuelle Béart, Manuel Blanc, Hélène Vincent, Ivan Desny, Christophe Bernard, Roschdy Zem, Raphaëline Goupilleau, Michèle Moretti, Jean-Christophe Bouvet...

    Résumé : Ayant toujours rêvé de Paris, Pierre arrive à la capitale avec le diplôme de brancardier, mais avec en tête l'idée de devenir comédien. Il renoue avec Evelyne, une infirmière rencontrée à Lourdes. Cette dernière, d'abord surprise, lui trouve une place à l'hôpital, un logement dans son immeuble et devient sa maîtresse. Grâce à un ami commun, Pierre est présenté à Romain, la cinquantaine, animateur à la télévision et homosexuel. Pierre refuse de donner suite à cette première rencontre. Les cours de théâtre se soldent par un fiasco, il perd son travail, quitte Evelyne et, réduit à la mendicité, bascule peu à peu dans le monde de la prostitution...

    Prix & Récompenses : César 1992 : Meilleur espoir masculin.
    CRISSCROSS

    1992, USA, Drame
    Réalisé par Chris Menges
    Scénario de Scott Sommer d'après son roman
    Photographie d'Ivan Strasburg
    Musique de Trevor Jones
    Décors de Crispian Sallis & Leslie Morales
    Direction artistique de Dayna Lee
    Costumes de Lisa Jensen
    Montage de Tony Lawson
    Casting de David Rubin
    Durée 1 h 40

    Avec Goldie Hawn, Arliss Howard, James Gammon, David Arnott, Keith Carradine, J.C. Quinn, Steve Buscemi, Paul Calderon...

    Résumé : Dans les années 60, Chris, un adolescent de 12 ans découvre que sa mère, Tracy, qui travaille la nuit est en fait une prostituée. Même si elle fait ceci pour arrondir ses fins de mois, Chris ne parvient pas à accepter la nouvelle...
    JOHNS

    1996, USA, Drame
    Réalisé par Scott Silver
    Scénario de Scott Silver
    Photographie de Tom Richmond
    Musique de Charles Brown & Danny Caron
    Décors d'Amy Beth Silver & Jennifer M. Gentile
    Direction artistique de William P. Paine
    Costumes de Sara Jane Slotnick
    Montage de Dorian Harris
    Casting de Mary Vernieu
    Scripte de Diane H. Newman
    Durée 1 h 36

    Avec David Arquette, Lukas Haas, Tony Epper, John C. McGinley, Keith David, Wilson Cruz, Joshua Schaefer, Sydney Lassick, Elliott Gould, Terrence Howard, Arliss Howard, Craig Bierko...

    Résumé : Il y a beaucoup de garçons qui vivent de leurs charmes sur Santa Monica Boulevard. Ils se donnent souvent le même prénom, John ! Il y a beaucoup d'hommes qui payent pour le charme des garçons de Santa Monica : ce sont les Johns ! Les rayons du soleil éclairent violemment une chaude matinée d'hiver à Los Angeles. C'est un 24 décembre, John et Donner arpentent le bitume de Santa Monica Boulevard, à la recherche d'argent...

    Prix & Récompenses :

    Festival de San Sebastian 1996 : Prix Nouveaux Réalisateurs.
    Festival de Valencia 1996 : Prix du public.
    MON HOMME

    1996, France, Drame
    Réalisé par Bertrand Blier
    Scénario de Bertrand Blier
    Photographie de Pierre Lhomme
    Décors de Georges Glon, Willy Holt & Jacques Leguillon
    Costumes de Christian Gasc
    Montage de Claudine Merlin
    Mixage son de Pierre Gamet
    Durée 1 h 39

    Avec Anouk Grinberg, Gérard Lanvin, Valeria Bruni Tedeschi, Olivier Martinez, Dominique Valadié, Jacques François, Michel Galabru, Robert Hirsch, Bernard Fresson, Jacques Gamblin, Jean-Pierre Darroussin, Bernard Le Coq, Jean-Philippe Écoffey, Ginette Garcin, Frédéric Pierrot, Jean Barney, Jean-Michel Fête, Aurore Clément, Jean-Pierre Léaud, Roger Carel, Sabine Azéma, Nanou Garcia, Mathieu Kassovitz...

    Résumé : Je connais une fille qui est parfaitement heureuse d'être pute et qui pour rien au monde voudrait changer de métier. Et les hommes, dans ses bras, ils se posent aucune question. Ça leur arrive, c'est tout. Ils repartent tout chamboulés et le portefeuille léger. Ça coûte cher la vraie joie partagée. C'est du bidon vous allez me dire, c'est pas possible une fille comme ça. Si c'est possible, puisque c'est moi qui l'ai inventée. On a plus le droit d'inventer une fille géniale, maintenant ? Rassurez-vous : je vais lui envoyer un très sérieux client dans les pattes...

    Prix & Récompenses : Festival de Berlin 1996 : Ours d'Argent de la meilleure actrice.

    1998, USA, Drame
    Réalisé par Amos Kollek
    Scénario d'Amos Kollek
    Photographie d'Ed Talavera
    Musique d'Alison Gordy
    Montage de Jeffrey Marc Harkavy
    Montage son de Rob Daly
    Durée 1 h 25

    Avec Anna Thomson, Felicia Maguire, Alyssa Mulhern, Anna Grace, Bill Dawes, Mike Hodge, Christopher McCann, Sue Ponczkowski...

    Résumé : Fiona est une jeune femme de 31 ans qui mène à New York une vie assez dissolue dans le milieu de la prostitution et de la drogue. Le film est l'histoire peu banale de Fiona, de ses relations affectives et sexuelles particulières, aussi bien avec des hommes qu'avec des femmes. Fiona vit en marge de la loi, en toute immoralité et en toute naïveté, de façon très instinctive. Le film explore l'existence particulière d'une jeune femme née dans un monde dur et "cinglé", et qui en dépit des situations "extrêmes" qu'elle traverse, ne perd jamais son identité profonde faite de tendresse et de lucidité...
    STAND-BY

    2000, France, Drame
    Réalisé par Roch Stéphanik
    Scénario de Sandra Cheres, Yves Sarda & Roch Stéphanik
    Photographie de Tetsuo Nagata
    Décors de Daphné Deboaisne & Dominique Douret
    Costumes d'Eve-Marie Arnault & Anouschka Debain-Dussaucy
    Montage de Dan Facundo & Roch Stéphanik
    Son de Jean-Marcel Milan & Florent Ravalec
    Montage son de Valérie Deloof
    Casting de Brigitte Moidon
    Durée 2 h 05

    Avec Dominique Blanc, Roschdy Zem, Patrick Catalifo, Jean-Luc Bideau, Georges Corraface, Gamil Ratib, Cécile Brune, Rémi Martin, Catherine Sola, Franck Gourlat, Mélanie Leray...

    Résumé : Après 8 ans de vie commune, Gérard et Hélène ont décidé de partir s'installer à Buenos Aires. Sur le point de s'embarquer, Gérard annonce à sa compagne qu'il la quitte, qu'il ne l'aime plus et qu'il part seul. Sous le choc, Hélène ne quitte plus l'aéroport. Elle se prostitue avec des voyageurs en transit, maladroitement d'abord, puis de façon plus téméraire. Devenue un personnage d'Orly, liée avec un barman, elle commence ainsi sa vie étrange de somnambule, et au bout du compte ce qui peut sembler un parcours initiatique...

    Prix & Récompenses : César 2001 : Meilleure actrice.
    CHAOS

    2001, France, Comédie Dramatique
    Réalisé par Coline Serreau
    Scénario de Coline Serreau
    Photographie de Jean-François Robin
    Décors de Michèle Abbé-Vannier
    Costumes de Karen Muller Serreau
    Montage de Catherine Renault
    Son de Pierre Lorrain, Muriel Moreau & Joël Rangon
    Mixage son de Christophe Vingtrinier
    Casting de Dan Berthier, Olivier Carbone & Bruno Levy
    Durée 1 h 49

    Avec Vincent Lindon, Catherine Frot, Rachida Brakni, Line Renaud, Aurélien Wiik, Ivan Franek, Michel Lagueyrie, Wojciech Pszoniak, Chloé Lambert, Marie Denarnaud, Léa Drucker, Julie Durand, Valérie Benguigui, Gilles Cohen...

    Résumé : Malika, une jeune prostituée, est sauvagement agressée dans la rue par des voyous sous les yeux de Paul et d'Hélène, un couple de bourgeois cadenassés dans leur voiture. Prise de remords, Hélène retrouve la jeune femme à l'hôpital où elle gît dans le coma et décide de s'occuper d'elle, abandonnant mari et fils. Mais les proxénètes qui ont agressé la jeune femme n'entendent pas la laisser tranquille et bientôt Hélène se trouve impliquée dans une histoire qui la dépasse: elle entreprend à la fois de faire renaître Malika à la vie et de la tirer des griffes de ses bourreaux...

    Prix & Récompenses :

    César 2002 : Meilleur espoir féminin.
    Festival de Norvège 2002 : Grand Prix.
    Prix Lumières 2002 : Meilleur espoir féminin.

    © Pathé Distribution
    RUE DES PLAISIRS

    2002, France/Allemagne, Comédie Dramatique
    Réalisé par Patrice Leconte
    Scénario de Serge Frydman & Patrice Leconte
    Photographie d'Eduardo Serra
    Décors d'Ivan Maussion
    Costumes de Christian Gasc
    Montage de Joëlle Hache
    Son de Jean Goudier, Dominique Hennequin & Paul Lainé
    Scripte de Marie Leconte
    Durée 1 h 30

    Avec Laetitia Casta, Patrick Timsit, Vincent Elbaz, Catherine Mouchet, Isabelle Spade, Patrick Floersheim, Dolorès Chaplin, Manuel Bonnet, Florence Geanty...

    Résumé : 1945. Marion travaille dans une maison close au nom exotique de "Palais Oriental". Elle rêve d'amour, de music-hall et de vie à deux, mais là c'est plutôt la prostitution. De son côté Petit Louis travaille aussi au "Palais Oriental", mais lui il y est né. Homme à tout faire, confident de ces dames, Petit Louis tombe amoureux de Marion mais sachant qu'il ne lui appartiendra jamais, il va aller à la recherche de l'homme qui saura donner de l'amour et du bonheur à Marion...

    © Rezo films
    MON TRÉSOR

    2004, France/Israël, Drame
    Réalisé par Keren Yedaya
    Scénario de Keren Yedaya & Sari Ezouz
    Photographie de Laurent Brunet
    Décors d'Avi Fahima
    Montage de Sari Ezouz
    Son de Tuli Chen
    Mixage son d'Israel David
    Montage son de Cécile Chagnaud
    Casting d'Amit Berlowitz
    Scripte de Sari Amir
    Durée 1 h 40

    Avec Ronit Elkabetz, Dana Ivgy, Meshar Cohen, Katia Zinbris, Shmuel Edelman, Yuval Segal, Shelly Skandrani, Siyalit Tamir...

    Résumé : Ruthie et Or, une mère et sa fille de 17 ans, vivent dans un petit appartement à Tel-Aviv. Ruthie se prostitue depuis une vingtaine d'années. Or a déjà essayé plusieurs fois et sans succès de lui faire quitter la rue. Le quotidien de Or est une succession sans fin de petits boulots : faire la plonge dans un restaurant, laver des cages d'escaliers, récupérer des bouteilles consignées, tout en allant au lycée quand elle le peut. L'état de santé de Ruthie devient critique. Alors que sa mère sort d'un énième séjour à l'hôpital, Or décide que les choses doivent changer...

    Prix & Récompenses : Festival de Cannes 2004 : Caméra d'or.
    © AD Vitam
    TERRE PROMISE
    (Promised land)

    2005, Israël/France, Drame
    Réalisé par Amos Gitai
    Scénario de Amos Gitai & Marie-Jose Sanselme
    Photographie de Caroline Champetier
    Musique de Simon Stockhausen
    Décors de Miguel Markin & Eli Zion
    Costumes de Laura Dinolesko
    Montage de Yann Dedet & Isabelle Ingold
    Son d'Alex Claude, Daniel Ollivier & Stéphane Thiébaut
    Mixage son de Stéphane Thiébaut
    Montage son de John Purcell
    Casting d'Ilan Moscovitch
    Durée 1 h 28

    Avec Rosamund Pike, Diana Bespechni, Hanna Schygulla, Anne Parillaud, Alla An, Kristina Likhnyski, Katya Drabkin, Yussuf Abu-Warda...

    Résumé : Une nuit dans le désert du Sinaï, au clair de lune, un groupe d’hommes et de femmes se réchauffe autour d’un feu de camp. Les femmes sont d’Europe de l’Est, les hommes sont des bédouins. Demain, ils passeront la frontière en secret et les femmes seront vendues aux enchères. Elles passeront de main en main, victimes d’un réseau international de traite des blanches. Une nuit, dans un club, Diana rencontre Rose. Elle la supplie de l’aider. Leur rencontre est un signe d’espoir dans la descente aux enfers de ces femmes...
    © ARP Sélection
    PRINCESAS

    2006, Espagne, Drame
    Réalisé par Fernando León de Aranoa
    Scénario de Fernando León de Aranoa
    Photographie de Ramiro Civita
    Musique d'Alfonso Vilallonga
    Décors de Marina Ortiz
    Direction artistique de Llorenç Miquel
    Costumes de Bina Daigeler
    Montage de Nacho Ruiz Capillas
    Casting de Carmen Utrilla
    Durée 1 h 53

    Avec Candela Peña, Micaela Nevárez, Mariana Cordero, Llum Barrera, Violeta Pérez, Mònica Van Campen, Flora Álvarez, María Ballesteros...

    Résumé : C'est l'histoire de deux femmes, deux putes, deux princesses. L'une, révoltée, l'autre, déracinée. On dit que les princesses sont tellement sensibles, qu'elles peuvent même mourir loin de leur Royaume...

    Prix & Récompenses : Goya 2006 : Meilleure actrice, meilleure chanson originale & meilleure révélation féminine.

    LE PAPIER NE PEUT PAS ENVELOPPER LA BRAISE

    2007, France, Document
    Réalisé par Rithy Panh
    Scénario de Rithy Panh
    Photographie de Prum Mésar
    Musique de Marc Marder
    Montage de Marie-Christine Rougerie
    Son de Sear Vissal
    Mixage son de Myriam René & Benoit Ménager
    Durée 1 h 30

    Résumé : "Pendant 18 mois, à Phnom Penh, Rithy Panh a suivi des jeunes femmes humiliées, poussées par la misère à vendre leur corps. Un reportage accablant." Le film se situe au plus proche de la vie, donc de la mort spirituelle d’une prostituée. L’ultime déchéance sociale se solde par l’irréparable injustice d’un processus irréversible : la destruction d’un corps. C’est pour moi un engagement, une tentative de réparation : revenir sur mon incapacité à réagir face à l’intolérable. Le projet du film vient de là. En moi la détresse se mêle à la colère, j’en veux à ceux qui vont voir ces “putains”, à l’indifférence, à la misère, à la bonne conscience. Alors le film ressemble à cette rage, morcelé, tranchant comme les débris d’un rêve...
    © Gaumont
    CLIENTE

    2008, France, Comédie Dramatique
    Réalisé par Josiane Balasko
    Scénario de Josiane Balasko & Franck Lee Joseph
    Photographie de Robert Alazraki
    Musique de DJ Kore
    Décors d'Olivier Radot
    Direction artistique de Keith Mosca
    Costumes de Fabienne Katany
    Montage de Marie De La Selle & Claudine Merlin
    Son de Michel Kharat
    Montage son de Marie-Christine Ruh
    Durée 1 h 44

    Avec Nathalie Baye, Eric Caravaca, Isabelle Carré, Josiane Balasko, Catherine Hiegel, Marilou Berry, Félicité Wouassi, George Aguilar, Sandrine Le Berre, Richard Berry, Maria Schneider, Véronique Barrault, Chantal Banlier, Guillaume Nicloux, Gérard Krawczyk...

    Résumé : Judith a la cinquantaine séduisante, femme équilibrée, elle dirige une émission de téléachat. Divorcée, elle vit seule, avec pour confidente sa soeur Irène, qui est la seule a connaître son secret : Judith s'offre régulièrement les services sexuels de jeunes gens, qu'elle choisit sur les sites d'escort d'Internet. Elle rencontre ainsi Patrick, qu'elle apprécie pour sa gentillesse, son charme et sa simplicité. Or Patrick, en réalité Marco, est marié et profondément amoureux de sa femme Fanny, laquelle pense que son mari fait des chantiers...

    SLOVENIAN GIRL
    (Slovenka)

    2009, Slovénie/Allemagne/Serbie/Croatie/Bosnie Herzégovine, Drame
    Réalisé par Damjan Kozole
    Scénario de Damjan Kozole, Matevz Luzar & Ognjen Svilicic
    Photographie d'Ales Belak
    Musique de Silence
    Décors de Maja Moravec
    Costumes de Zora Stancic
    Montage de Jurij Moskon & Andrija Zafranovic
    Montage son de Johanna Herr
    Scripte de Petra Trampuz
    Durée 1 h 27

    Avec Nina Ivanisin, Peter Musevski, Primoz Pirnat, Marusa Kink, Uros Furst, Dejan Spasic, Aljosa Kovacic, Andrej Murenc...

    Résumé : Alexandra, jeune étudiante à Ljubljana, semble assez peu inspirée par ses études. Pour améliorer ses conditions de vie et quitter définitivement sa petite ville natale, elle décide de se prostituer sous le pseudonyme de "The Slovenian Girl". Mais cette double vie rend les choses difficiles et contraint Alexandra à mentir à ses amis et sa famille, tout particulièrement à son père, avec qui elle se sent proche. L’issue semble inextricable, dire la vérité signifierait tout perdre...

    Prix & Récompenses :

    Festival du cinéma européen en Essonne 2010 : Prix du public & Prix d'interprétation féminine.
    La Mostra de Valencia 2009: Prix d'interprétation féminine.
    Festival du film des Arcs 2009 : Prix d'interprétation féminine.

    GIRLFRIEND EXPERIENCE
    (The girlfriend experience)

    2009, USA, Drame
    Réalisé par Steven Soderbergh
    Scénario de David Levien & Brian Koppelman
    Photographie de Steven Soderbergh
    Musique de Ross Godfrey
    Direction artistique de Carlos Moore
    Costumes de Christopher Peterson
    Montage de Steven Soderbergh
    Montage son de Matt Coby
    Casting de Carmen Cuba
    Durée 1 h 17

    Avec Sasha Grey, Chris Santos, Philip Eytan, Colby Trane, Peter Zizzo, Ron Stein, Marshall Gilman, Michael Roberts...

    Résumé : Chelsea est call-girl de luxe à Manhattan. Elle offre à ses clients bien plus que des relations sexuelles : elle leur propose d'être pour eux la compagne d'un soir. C'est la "Girlfriend Experience". Mais quand on multiplie ainsi les rencontres, on ne sait jamais sur qui on va tomber...
    © Haut et Court
    L'APOLLONIDE, SOUVENIRS DE LA MAISON CLOSE

    2011, France, Drame
    Réalisé par Bertrand Bonello
    Scénario de Bertrand Bonello
    Photographie de Josée Deshaies
    Décors d'Alain Guffroy
    Costumes d'Anaïs Romand
    Montage de Fabrice Rouaud
    Son de Jean-Pierre Duret, Nicolas Moreau & Jean-Pierre Laforce
    Casting de Richard Rousseau
    Scripte de Barbara Canale
    Durée 2 h 02

    Avec Hafsia Herzi, Céline Sallette, Jasmine Trinca, Adele Haenel, Alice Barnole, Iliana Zabeth, Noémie Lvovsky, Xavier Beauvois, Jacques Nolot...

    Résumé : À l'aube du XXème siècle, dans une maison close à Paris, une prostituée a le visage marqué d'une cicatrice qui lui dessine un sourire tragique. Autour de la femme qui rit, la vie des autres filles s’organise, leurs rivalités, leurs craintes, leurs joies, leurs douleurs... Du monde extérieur, on ne sait rien. La maison est close...

    Prix & Récompenses :

    César 2012 : Meilleurs costumes.
    Prix Lumières 2012 : Meilleur espoir féminin.

    © Haut et Court

    2012, France/Pologne/Allemagne, Drame
    Réalisé par Malgorzata Szumowska
    Scénario de Malgorzata Szumowska & Tine Byrckel
    Photographie de Michal Englert
    Musique de Pawel Mykietyn
    Décors de Pauline Bourdon
    Costumes de Katarzyna Lewinska
    Montage de Jacek Drosio & Françoise Tourmen
    Mixage son d'André Rigaut
    Casting d'Aurélie Guichard
    Durée 1 h 36

    Avec Juliette Binoche, Anaïs Demoustier, Joanna Kulig, Louis-Do de Lencquesaing, Krystyna Janda, Andrzej Chyra, Ali Marhyar, François Civil, Valérie Dréville, Jean-Louis Coullo'ch...

    Résumé : Anne, journaliste, écrit un article sur la prostitution étudiante. Elle rencontre Alicja et Charlotte. Elle est ébranlée par leurs histoires dérangeantes. Là où elle pense trouver misère et détresse, elle découvre une sourde rage d'échapper à leur condition. Coûte que coûte...


    Les séries

    MAISON CLOSE

    2010, France, Série
    Réalisé par Mabrouk El Mechri
    Scénario de Clara Bourreau, Jean-Baptiste Delafon, Jacques Ouaniche & Anne Viau
    Photographie de Pierre-Yves Bastard
    Musique de Gast Waltzing
    Décors d'André Fonsny & Jérôme Portier
    Direction artistique de Paulo Routier
    Costumes de Sophie Dussaud
    Montage de Kako Kelber & Stéphanie Pedelacq
    Son de Vasco Pedroso & Francisco Veloso
    Montage son de Stephane Rabeau
    Durée 8 x 0 h 52

    Avec Jemima West, Anne Charrier, Valérie Karsenti, Catherine Hosmalin, Nicolas Briançon, Clémence Bretécher, Juana Pereira da Silva, Quentin Baillot, Pierre Casadet, Antoine Chappey, Serge Dupuy, Deborah Grall, Arnaud Binard...

    Résumé :

    Episode 1 : Paris, 1871. Véra, la vedette de la maison close de luxe "Le Paradis", s'apprête à fêter son départ. Elle va enfin quitter l'établissement pour devenir la maîtresse officielle d'un riche notable. Mais sa maquerelle, Hortense Gaillac, est follement éprise de la jeune femme. Elle est prête à tout, absolument tout, pour la retenir à ses côtés. Par ailleurs, la maison doit de l'argent à un voyou du nom de Lupin...

    Episode 2 : Enrôlée de force au "Paradis", Rose parvient à s'enfuir. Mais la police est sur ses traces. Pour protester après l'agression d'une des filles, Véra, de retour au "Paradis" suite à un drame, organise un mouvement de grève. Hortense décide de vendre la pureté de Rose aux enchères. Pour ne rien arranger, le frère d'Hortense, Pierre Gaillac, qu'elle déteste au plus haut point, débarque des colonies et prend en main les affaires de la maison...

    Episode 3 : Pierre Gaillac, le frère qu'Hortense déteste tant et qui vient de rentrer en métropole, s'occupe de la grève organisée par les filles du "Paradis". Il réussit à les remettre au travail et à dompter Rose, qui a quelque mal à s'adapter à sa nouvelle vie. Mais le calme n'est que provisoirement rétabli, Pierre et Hortense le savent. Pendant ce temps, Véra, elle, remarque inopinément un bijou ayant appartenu à son amant au cou d'Angèle, une des filles du «Paradis». Cela renforce ses présomptions. Lors d'une sortie, elle se rend au commissariat et relance la police. Les autorités vont-elles l'écouter ?...

    Episode 4 : Hortense doit se défendre contre l'intrusion croissante de son frère, qui veut utiliser le "Paradis" pour son ascension sociale personnelle. Après l'enquête initiée par Véra, la police arrête deux filles de l'établissement. De son côté, Rose est au plus mal. Un jour, enfin, elle trouve une photo de sa mère dans les archives de la maison. Un client lui suggère d'interroger Hortense, dont sa mère était proche...

    Episode 5 : Pierre Gaillac continue d'utiliser "Le Paradis" à des fins personnelles : il y invite de nombreux clients fortunés. Hortense est furieuse de l'attitude de son frère et essaie de contraindre les filles à rester enfermées dans leurs chambres. Rose, toujours à la recherche de la vérité sur la mort de sa mère, et dont elle sait qu'elle a été proche de Hortense, suit le conseil d'un client. Elle parle à Hortense et lui dévoile sa véritable identité...

    Episode 6 : Brise Caboche est prêt à tout pour obtenir la liberté de sa fiancée Angèle. Il fait chanter Hortense, qui n'a d'autre recours que de se tourner vers Pierre, son frère, pour lui demander de l'argent. Mais celui-ci n'est pas prêt à rendre service à une sœur dont il connaît bien les sentiments de haine qu'elle éprouve à son égard. Rose se rapproche de Véra et lui confie sa stratégie pour sortir du "Paradis" : séduire Pierre...

    Episode 7 : Hortense veut mettre un terme à la grossesse d'Angèle. Les autres filles s'unissent pour lui permettre de garder son bébé. De son côté, Rose a séduit Pierre Gaillac et essaie d'obtenir sa liberté. Elle croit par ailleurs savoir que sa mère est morte au "Paradis". Quant à la femme de Pierre, elle se présente à la maison close avec un souhait : coucher avec la maîtresse de son époux. Mais elle pense qu'il s'agit de Véra...

    Episode 8 : Pierre Gaillac ne recule devant rien pour sauver ses affaires, allant jusqu'à accepter les demandes les plus indignes des clients. Hortense s'oppose à lui farouchement avec l'aide de Véra, puis de Rose. Cette dernière a découvert entre-temps la vérité sur sa mère, ainsi que sur son propre passé...