Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   

Les studios de Joinville
font leur cinéma

Les autres studios

Histoire

Les studios de Joinville étaient des studios de tournage de cinéma et de télévision situés au 20 avenue du Général Gallieni à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), en activité de 1910 à 1987. Ils étaient disposés sur un terrain de 16.500 m² entre l’avenue Gallieni, l’avenue Joyeuse et l'avenue du Président Wilson.
Entre 1910 et 1970, le cinéma réalisé aux studios de Joinville est le plus représentatif du cinéma français, atteignant jusqu'à 40% de la production nationale. Les premiers studios ont été construits en 1908 ou 1910 pour Charles Pathé et Léon Gaumont par les frères Levinsky, loueurs de meubles. Il ne s'agissait à l'époque que d'une baraque, encore en lumières naturelles. Elle sera ensuite le premier studio électrifié, jusqu'en 1921.
À cette date, la société Pathé construit plusieurs studios non loin de son site industriel de pellicules photographiques de Joinville-le-Pont, et des Studios de Saint-Maurice à Saint-Maurice.
Le 23 juillet 1919, la société Pathé dépose ses statuts de Société anonyme au capital de 275.000 francs et dénommée "Cinéma Studio de Joinville".
En 1930, Chiqué de Pierre Colombier est le tout premier film parlant réalisé en France.
Les années 1930 sont marquées par le tournage des Misérables de Raymond Bernard, et par la personnalité de Marcel Carné qui illustre le mouvement du réalisme poétique (Quai des brumes, 1938). Joinville est également le lieu de tournage des Enfants du paradis de Marcel Carné toujours (1945), et de French Cancan de Jean Renoir (1954).
À partir de 1947, les studios font partie de l'ensemble Franstudio.
Le dernier exploitant en a été la Société française de production (SFP, issue de l'ORTF). La SFP a transféré l'ensemble de l'activité à Bry-sur-Marne en 1987.
En 1991, les studios sont démolis, et un ensemble immobilier résidentiel est construit sur le site. Le site industriel Pathé de Joinville-le-Pont abrite quant à lui toujours des activités liées à la création audiovisuelle, avec la "Cité du cinéma".

Source : Wikipédia

Les films tournés dans les studios

Les années 1930

MAYERLING

1936, France, Drame
Réalisé par Anatole Litvak
Scénario de Joseph Kessel, Marcel Achard & Irma von Cube d'après le roman Claude Anet
Photographie de Jean Isnard & Armand Thirard
Musique d'Arthur Honegger
Décors de Serge Piménoff
Direction artistique de Andrej Andrejew & Robert Hubert
Costumes de Georges Annenkov
Montage d'Henri Rust
Son de William Robert Sivel
Durée 1 h 36

Avec Charles Boyer, Danielle Darrieux, Marthe Régnier, Yolande Laffon, Suzy Prim, Gina Manès, Odette Talazac, Nane Germon, Gabrielle Dorziat, Jean Debucourt, André Dubosc, René Bergeron, Vladimir Sokoloff, Raymond Aimos, Jean Davy, Jacques Berlioz, Fernand Ledoux, Léon Arvel, Junie Astor, Jean-Louis Barrault, Henri Bosc, Gilbert Gil, Philippe Hersent, Bernard Lancret, Assia Noris, Henri Vilbert...

Résumé : En 1889 dans l'empire austro-hongrois, l’archiduc Rodolphe d'Autriche aime d’un amour sans espoir la jeune Marie Vetsera. Ne pouvant divorcer et l’empereur François-Joseph Ier d'Autriche, son père, menaçant de les séparer en condamnant Marie au couvent, Rodolphe décide de mettre fin à ses jours en compagnie de sa maîtresse, à Mayerling...
ORAGE

1938, France, Drame
Réalisé par Marc Allégret
Scénario de Marcel Achard & Jan Lustig d'après une pièce de théâtre "Le venin" d'Henri Bernstein
Photographie d'Armand Thirard
Musique de Georges Auric
Décors de Robert Hubert & Serge Piménoff
Montage d'Yvonne Martin
Son de Marcel Courmes
Durée 1 h 38

Avec Charles Boyer, Michèle Morgan, Lisette Lanvin, Jane Loury, Charlotte Barbier-Krauss, Denise Pezzani, Francoise Brienne, René Génin, Paul Faivre, Léon Arvel, Robert Manuel, Jean-Louis Barrault, Janine Darcey, Bernard Lajarrige, Michel Vitold...

Résumé : André Pascaud, un homme sérieux, est marié avec Gisèle. Il fait la connaissance de Françoise, une jeune fille libre et spontanée dont il s'éprend. Elle répond à son amour, mais son ancien amant, surnommé "l'Africain", réapparaît et les oblige à rompre. André ne pouvant plus vivre sans elle, ils se revoient. Cependant, lorsqu'elle apprend que sa femme attend un enfant, elle ne se sent pas de taille à lutter et s'empoisonne. André, après avoir guéri sa douleur, reviendra auprès de son épouse...

Les années 1980

LA TRUITE

1982, France/Italie, Drame
Réalisé par Joseph Losey
Scénario de Monique Lange & Joseph Losey d'après le roman de Roger Vailland
Photographie d'Henri Alekan
Musique de Richard Hartley
Décors d'Alexandre Trauner
Costumes d'Annalisa Nasalli-Rocca
Montage de Marie Castro-Vasquez
Son de Bernard Bats
Mixage son de Jean-Paul Loublier
Montage son de Dominique Roy
Casting de Margot Capelier
Scripte de Catherine Prévert
Durée 1 h 43

Avec Isabelle Huppert, Jean-Pierre Cassel, Jeanne Moreau, Daniel Olbrychski, Jacques Spiesser, Isao Yamagata, Jean-Paul Roussillon, Roland Bertin, Lisette Malidor, Ruggero Raimondi, Lucas Belvaux, Pierre Forget...

Résumé : "La Truite", c'est Frédérique, semblable à ce poisson qu'elle élevait chez son père dans son Jura natal. Froide, insaisissable, elle provoque les hommes puis se refuse à eux. Un soir, au bowling avec son mari, elle rencontre deux hommes d'affaires. Ils sont aussitôt fascinés par l'innocence provocante de Frédérique. L'un d'entre eux l'invite à l'accompagner dans un voyage d'affaires au Japon. Par provocation, Frédérique accepte, mais ce voyage va précipiter le drame...