Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   


Le cinéma derrière les barreaux
Version homme

Note de Ciném@ et Cie

La prison est une forme de mort. Une mort programmée, une mort lente, la mort de la personne que nous étions et qui donne naissance à une autre… Une fois la porte fermée, la lumière éteinte, nous sommes seuls. Seuls avec nos pensées, nos regrets, nos remords parfois. Et une fois seuls, nos seuls loisirs, sont le droit d’avoir des photos, des sons ou biens des souvenirs, la pensée devient une partie importante de nous. La pensée qui nous permet d’oublier, de survivre ou bien de nous défendre. Que l’on soit coupable ou non, les circonstances qui nous ont conduit au cœur même de cet endroit isolé de tout, nous pousserons, pour survivre, à devenir quelqu’un d’autre. Quelqu’un de plus fort, de plus dur, de plus combatif de plus vivant dans ce monde de mort en sursis. Il se peut aussi que l’on "découvre" nos meilleurs amis, ceux qui vont nous aider à retrouver un minimum de dignité et les autres, ceux qui nous entraînent dans une spirale infernale qui nous ramènera irrémédiablement à la case départ… Au début de cette remise en cause, cette période dont émergera une personne meilleure ou vengeresse. Un nouvel être qui fera, forcément, du mal à ses proches à moins que ce ne soit ses proches ou des inconnus qui lui apportent le soutien dont il a besoin pour éviter la mort, l’humiliation et la souffrance. Des films durs, choquants parfois et qui décrivent au fil du temps, des âges, des époques des moments de notre humanité où des personnages se sont retrouvés enfermés permettant de voir au service d’un film souvent émouvant des acteurs ou actrices formidables. Osez pénétrer dans cet univers carcéral et découvrez ces multiples talents réunis dans des films qui ont marqué par leur traitement sans concession de ces descentes aux enfers... Bonne Visite... Libre...

Le thème se coupera en trois pages, une page sur les prisons hommes, l'autre avec les femmes et la dernière sur la télévision.

Histoire de la prison en France

1788 : Abolition de la torture.
1789 : La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen proclame que "nul homme ne peut être accusé, arrêté ou détenu que dans les cas déterminés par la loi et selon les formes qu'elle a prescrites".
1791 : Adoption du premier code pénal. Il place l'enfermement au centre du dispositif judiciaire, généralise la peine privative de liberté mais conserve la peine de mort et les travaux forcés ; la prison est un lieu de punition et d'amendement du condamné par le travail et l'éducation.
Après 1791, deux types de prisons existent : les départementales : maisons d'arrêt pour les courtes peines et les prévenus & les maisons centrales : pour les longues peines.
1792 : La charge de gérer le budget des prisons est confiée au ministère de l'Intérieur, au sein duquel est constituée une "Commission chargée de la surveillance générale des prisons".
1810 : Le deuxième code pénal privilégie le châtiment qui s'ajoute à l'incarcération pénale : boulet au pied des forçats et flétrissure au fer rouge. L'accent est mis sur le travail obligatoire.
1839 : Le règlement intérieur des maisons centrales porte interdiction de parler, de fumer, de boire du vin et obligation de travailler et de porter le costume pénal. Ce règlement est ultérieurement appliqué aux maisons d'arrêt.
1842 : Le prétoire est créé et le cachot devient la principale sanction disciplinaire.
1852 : Décret prince-présidentiel interdisant le droit de vote dans les prisons.
1854 : La loi sur la transportation en Guyane et en Nouvelle-Calédonie pour l'exécution de la peine des travaux forcés est promulguée. Les derniers bagnes portuaires de métropole sont progressivement fermés.
1872 : La commission d'enquête parlementaire d'Haussonville est nommée afin de d'étudier les établissements pénitentiaires et de proposer des mesures pour en améliorer le régime.
1875 : La loi Bérenger généralise l'emprisonnement cellulaire dans les prisons départementales : elle prévoit un isolement total en cellule pour les prévenus et les condamnés à moins d'un an d'emprisonnement, en contrepartie d'une remise d'un quart de la peine. Les détenus sont astreints au silence et au port d'une cagoule pendant leurs déplacements à l'extérieur de leur cellule.
1885 : Loi instaurant la libération conditionnelle.
1911 : Par décret, l'administration pénitentiaire devient un service du ministère de la justice.
1938 : Par décret-loi, les derniers bagnes coloniaux de Guyane sont supprimés.
1943 : Loi relative à l'usage des armes par le personnel des établissements pénitentiaires.
1945 : La réforme Amor place l'amendement et le reclassement social du condamné au centre de la peine privative de liberté. Le traitement infligé au détenu doit être humain, exempt de vexations et tendre principalement à son instruction générale et professionnelle. Les travaux forcés sont abolis.
1953 : Entrée en vigueur, en France, de la Convention européenne des droits de l'Homme.
1972 : La loi institue les réductions de peine. L'obligation du port du béret est abolie.
1974 : Le mariage devient libre en prison.
1975 : La réforme pénitentiaire opère une nouvelle classification des établissements pénitentiaires entre trois catégories principales : maison d'arrêt, maison centrale et centre de détention (ces derniers étant orientés en faveur de la réinsertion sociale des détenus). Elle développe d'autre part des peines de substitution et institue les Quartiers de Haute Sécurité. Loi rétablissant le droit de vote dans les prisons.
1977 : Les deux derniers condamnés à mort ont la tête tranchée.
1981 : Entrée en vigueur en France du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, affirmant que "Toute personne privée de sa liberté est traitée avec humanité et avec le respect de la dignité inhérente à la personne humaine". Loi 81-908 portant abolition de la peine de mort. La peine privative de liberté devient la peine maximale de référence.
1982 : Disparition des Quartiers de Haute Sécurité.
1983 : Les hygiaphones sont retirés des parloirs : les détenus et leur visiteurs peuvent se toucher. Décret 83-48 modifiant le Code de procédure pénale. Il engage l'administration pénitentiaire dans un processus de modernisation et d'humanisation de la prison, tant sur les conditions de détention que sur le statut du détenu.
1985 : La télévision est autorisée dans les cellules.
2000 : Le docteur Véronique Vasseur publie "Médecin-chef à la prison de la Santé". L'auteur y relate le quotidien de la maison d'arrêt de la Santé. La grande émotion suscité par ce livre relance le débat sur les conditions de détention en France. Deux commissions d'enquête parlementaires sont créées : celle de l'Assemblée Nationale, visant l'ensemble des établissements pénitentiaires de France, celle du Sénat, examinant plus particulièrement le cas des maisons d'arrêt.
(Source : La Documentation française)
Prison de la Bastille (Paris)
Bagne de Cayenne

Le cinéma se fait menotter
Version Femme - Version Télévision

Les années 1930

THE BIG HOUSE

1930, USA, Drame
Réalisé par George W. Hill
Scénario de Frances Marion, Joseph Farnham, Martin Flavin & Lennox Robinson
Photographie d'Harold Wenstrom
Direction artistique de Cedric Gibbons
Montage de Blanche Sewell
Son de Douglas Shearer
Durée 1 h 27

Avec Chester Morris, Wallace Beery, Lewis Stone, Robert Montgomery, Leila Hyams, George F. Marion, J.C. Nugent, Karl Dane, Noah Beery Jr., Ward Bond...

Résumé : Arrêté pour conduite en état d'ivresse, Kent est incarcéré dans une prison surpeuplée. Il y fait la connaissance de véritables criminels comme Morgan et Butch...

Prix & Récompenses : Oscar 1930 : Meilleur scénario & meilleur son.
SOUS LES VERROUS
(Pardon US)

1931, USA, Comédie
Réalisé par James Parrott
Scénario d'H.M. Walker
Photographie de Jack Stevens
Musique de Leroy Shield
Montage de Richard C. Currier
Durée 1 h 05

Avec Stan Laurel, Oliver Hardy, June Marlowe, Wilfred Lucas, James Finlayson, Walter Long, Tiny Sandford, Frank Austin...

Résumé : Condamnés à la prison pour avoir contrevenu à la loi sur la prohibition, Laurel et Hardy sont incarcérés et se lient d'amitié avec le caïd de la prison. Mais avec leur maladresse coutumière, ils font échouer la tentative d'évasion de ce dernier...
BIG HOUSE

1931, USA/France, Drame
Réalisé par Paul Fejos & George W. Hill
Scénario de Frances Marion, Joseph Farnham & Yves Mirande
Photographie de J. Peverell Marley
Décors de de Cedric Gibbons
Direction artistique de Cedric Gibbons
Costumes de David Cox
Montage de Blanche Sewell
Son de Douglas Shearer
Durée 1 h 35

Avec Mona Goya, Charles Boyer, André Berley, André Burgère, Rolla Norman, Raoul Paoli, George Davis, Jean Perry...

Résumé : Trois prisonniers d'une institution pénale aux Etats-Unis sont dans la même cellule. Ils complotent une révolte et une évasion. L'un d'eux parvient à s'évader mais est vite repris. Grâce à sa bonne conduite lors de la révolte, il est libéré...
20.000 ANS SOUS LES VERROUS
(20,000 years in Sing Sing)

1932, USA, Drame
Réalisé par Michael Curtiz
Scénario de Wilson Mizner, Brown Holmes, Courtney Terrett & Robert Lord d'après le livre de Lewis E. Lawes "Twenty Thousand Years in Sing Sing"
Photographie de Barney McGill
Chef d'orchestre : Leo F. Forbstein
Direction artistique d'Anton Grot
Costumes d'Orry-Kelly
Montage de George Amy
Durée 1 h 18

Avec Spencer Tracy, Bette Davis, Arthur Byron, Lyle Talbot, Warren Hymer, Louis Calhern, Hardie Albright, Spencer Charters...

Résumé : Fort en gueule et pourvu de moult occultes relations délictueuses dans le milieu de la pègre new-yorkaise, le dénommé Tommy Connors, qui vient d'être emprisonné à Sing Sing pour vol à main armée, compte bénéficier d'un traitement de faveur en cellule, grâce aux incontournables pots-de-vin que souhaite généreusement distribuer son avocat véreux, le brutal Joe Finn. Mais il faudra vite déchanter face à Paul Long, un intraitable directeur de prison qui, sous sa stature intransigeante et quelque peu autoritaire, cache beaucoup d'humanité et de mansuétude pour les nombreux prisonniers. Finalement Connors va peu à peu perdre sa morgue et son arrogance et même obtenir une permission de 24 heures pour se rendre au chevet de sa promise, Fay Wilson, gravement blessée lors d'un "accident de voiture". Tout va fort mal se passer...
BLACKWELL'S ISLAND

1939, USA, Policier
Réalisé par William C. McGann & Michael Curtiz
Scénario de Crane Wilbur & Lee Katz
Photographie de Sidney Hickox
Musique de Bernhard Kaun
Direction musicale de Leo F. Forbstein
Direction artistique de Stanley Fleischer
Costumes de Howard Shoup
Montage de Doug Gould
Son de Leslie G. Hewitt
Durée 1 h 11

Avec John Garfield, Rosemary Lane, Dick Purcell, Victor Jory, Stanley Fields, Morgan Conway, Granville Bates, Anthony Averill, Leon Ames...

Résumé : Afin de mettre au jour une organisation criminelle, le reporter Tim Raydon infiltre la prison de Blackwell's Island...
SMASHING THE MONEY RING

1939, USA, Policier
Réalisé par Terry O. Morse
Scénario d'Anthony Coldeway & Raymond L. Schrock d'après une idée de Jonathan Finn
Photographie de James Van Trees & L. William O'Connell
Musique de Bernhard Kaun
Direction artistique de Charles Novi
Costumes de Milo Anderson
Montage de Frank Magee
Son de Leslie G. Hewitt
Durée 0 h 57

Avec Ronald Reagan, Margot Stevenson, Eddie Foy Jr., Joe Downing, Charles D. Brown, Joe King, William B. Davidson, Charles C. Wilson...

Résumé : Un trafic de faux billets est organisé depuis une prison sans que les autorités ne soupçonnent rien. Lorsque Dice Matthews, un des truands, veut forcer le propriétaire d'un casino a écouler la monnaie contrefaite, ce dernier avertit anonymement la police. Le lieutenant Bancroft est mis sur l'affaire et se fait passer pour un détenu afin d'approcher Mathhews, à nouveau incarcéré. Le gangster lui propose bientôt un plan d'évasion et lui dévoile l'identité de ses supérieurs...

Les années 1940

LE CHÂTEAU DE L'ANGOISSE
(Castle on the Hudson)

1940, USA, Drame
Réalisé par Anatole Litvak
Scénario de Seton I. Miller, Brown Holmes & Courtney Terrett d'après le livre de Lewis E. Lawes
Photographie d'Arthur Edeson
Musique d'Adolph Deutsch
Direction artistique de John Hughes
Costumes d'Howard Shoup
Montage de Thomas Richard
Son de Robert B. Lee
Durée 1 h 17

Avec John Garfield, Ann Sheridan, Pat O'Brien, Burgess Meredith, Henry O'Neill, Jerome Cowan, Guinn 'Big Boy' Williams, John Litel, Eddie Acuff, Ernie Adams, Frank Puglia...

Résumé : Tom Gordan travaille pour des gangsters qui ne se mouillent guère. Par contre, lui est une grande gueule qui défie le monde entier et ne prend guère de précaution. Sa vie est toute tracée de sa naissance miséreuse, son absence d’affection familiale, jusqu’à sa capacité de se faire manipuler par de plus malins que lui. Il va donc tomber pour un cambriolage, mais il est soutenu par Kay qui l’aime et qui espère bien qu’il retrouvera le droit chemin. Elle prendra d’ailleurs des risques pour l’aider, mais c’est justement cela qui mènera Tom à sa perte. En effet, en voulant l’aider, elle se met dans les pattes d’un avocat véreux, Crowley, qui va chercher à abuser d’elle. Pour échapper à son emprise, elle sautera en marche d’une voiture. Cet accident la laisse entre la vie et la mort. Le directeur de la prison autorise Gordan à aller la voir en lui faisant promettre qu’il reviendra. Mais voilà, Gordan tombe sur Crowley, se bat avec lui, et Kay le tue. Personne ne voulant croire que c’est elle qui l’a tué, Gordan est condamné à la chaise électrique...
LES DÉMONS DE LA LIBERTÉ
(Brute force)

1948, USA, Drame
Réalisé par Jules Dassin
Scénario de Richard Brooks & Robert Patterson
Photographie de William H. Daniels
Musique de Miklós Rózsa
Décors de Russell A. Gausman & Charles Wyrick
Direction artistique de John DeCuir & Bernard Herzbrun
Costumes de Rosemary Odell
Montage d'Edward Curtiss
Son de Charles Felstead & Robert Pritchard
Durée 1 h 38

Avec Burt Lancaster, Hume Cronyn, Charles Bickford, Yvonne De Carlo, Ann Blyth, Ella Raines, Anita Colby, Sam Levene, Jeff Corey, Jay C. Flippen, Howard Duff, Charles McGraw, Edmond O'Brien, Ray Teal...

Résumé : Au pénitencier de Westgate, la cellule R-17 est occupée par six hommes parmi lesquels le gangster Joe Collins qui, sachant que sa femme malade n’acceptera d’être opérée qu’à condition qu’il soit à ses côtés, ne pense plus qu’à une chose : "se faire la belle". Excédés par la tyrannie et les brimades de Munsey, le gardien-chef sadique qui souhaite secrètement prendre la place du directeur, les autres prisonniers sont prêts à se révolter et décident de prendre part à cette évasion annoncée...

Les années 1950

UN CHANT D'AMOUR

1950, France, Drame
Réalisé par Jean Genet
Scénario de Jean Genet
Photographie de Jacques Natteau & Jean Cocteau
Musique de Gavin Bryars (Créée en 1973)
Décors de Maurice Colasson
Montage de Jean Genet
Durée 0 h 26

Avec Java, Coco Le Martiniquais, Lucien Sénémaud...

Résumé : Enfermés dans leurs cellules, deux prisonniers communiquent à l'aide d'un trou creusé dans le mur, sous l’œil du gardien qui les observe par le judas...
LA NUIT SAUVAGE
(Devil's canyon)

1953, USA, Western
Réalisé par Alfred L. Werker
Scénario de Frederick Hazlitt Brennan & Harry Essex d'après une histoire de Bennett Cohen & Norton S. Parker
Photographie de Nicholas Musuraca
Musique de Daniele Amfitheatrof
Directeur musical : Constantin Bakaleinikoff
Décors de Jack Mills & Darrell Silvera
Direction artistique d'Albert S. D'Agostino & Jack Okey
Costumes de Michael Woulfe
Montage de Gene Palmer
Son de Clem Portman & Earl A. Wolcott
Durée 1 h 32

Avec Virginia Mayo, Dale Robertson, Stephen McNally, Arthur Hunnicutt, Robert Keith, Jay C. Flippen, George J. Lewis, Whit Bissell, Morris Ankrum, Earl Holliman, Eric Alden, Murray Alper...

Résumé : En Arizona à la fin du dernier siècle, un ancien shérif est condamné à une lourde peine de prison pour s'être battu en duel avec des bandits qui l'attaquaient. Il se retrouve dans une prison de plus de 500 prisonniers...
LE PACTE DES TUEURS
(Big House, U.S.A.)

1955, USA, Policier
Réalisé par Howard W. Koch
Scénario de John C. Higgins d'après une histoire de George W. George & George F. Slavin
Photographie de Gordon Avil
Musique de Paul Dunlap
Décors de Charles D. Hall
Montage de John F. Schreyer
Mixage son de Frank Webster
Montage son de John A. Bushelman
Durée 1 h 23

Avec Broderick Crawford, Ralph Meeker, Reed Hadley, William Talman, Lon Chaney Jr., Charles Bronson, Felicia Farr, Roy Roberts, Willis Bouchey...

Résumé : Jerry Barker est envoyé en prison après un cambriolage raté. Il partage sa cellule avec quatre détenus et dont le chef organise une évasion afin de retrouver le butin caché par Jerry avant son arrestation...
LA JOYEUSE PRISON

1956, France, Comédie
Réalisé par André Berthomieu
Scénario de Pierre François, André Berthomieu & Paul Vandenberghe
Photographie de Georges Million
Musique d'Henri Betti
Décors de Raymond Nègre
Montage de Gilbert Natot
Son de Robert Teisseire
Durée 1 h 35

Avec Michel Simon, Paulette Dubost, Ded Rysel, Maryse Martin, Darry Cowl, Christian Alers, Jacques Ary, Georges Baconnet, René Bergeron, Charles Bouillaud, Robert Dalban, Paul Faivre, Lisette Lebon, Michel Roux, Alice Tissot, Marcel Vibert...

Résumé : Benoît, surveillant chef à la prison de Clouville, applique le principe du "préjugé favorable" à tout nouveau pensionnaire. Sa règle, se faire aimer plutôt que de se faire craindre, transforme la maison d'arrêt en une prison joyeuse où tous les détenus vivent en bonne intelligence, très satisfaits de leur sort. Parmi ceux-ci, de pittoresques personnages. Côté prévenus : Blafard, chargé des écritures et du greffe ; Tuboeuf, cultivateur ; Bouchonnet, bouilleur de cru ; André Chauvin, qui plait beaucoup à la fille de Benoît. Côté condamnés : deux pickpockets parisiens ; Filasse, le braconnier qui se fait "mettre au chaud" chaque hiver ; le "perceur de coffre-fort", dont Benoît saura judicieusement employer le talent et Vauclin, le gangster qui se refuse à pactiser avec la "flicaille". L'évasion de Vauclin et la dénonciation anonyme aux autorités judiciaires du "désordre scandaleux" qui règne à la "joyeuse prison" mettront fin...
UN CONDAMNÉ A MORT S'EST ÉCHAPPÉ
ou (Le vent souffle où il veut)

1956, France, Drame
Réalisé par Robert Bresson
Scénario de Robert Bresson d'après le récit d'André Devigny
Photographie de Léonce-Henri Burel
Décors de Pierre Charbonnier
Montage de Raymond Lamy
Son de Pierre-André Bertrand
Durée 1 h 36

Avec François Leterrier, Roland Monod, Jacques Ertaud, Roger Tréherne, Roger Planchon, Maurice Beerblock, Jean-Paul Delumeau, Charles Le Clainche...

Résumé : Le résistant lieutenant Fontaine est condamné à mort et conduit au fort Montluc, près de Lyon en 1943. Il se rend compte que certains de ses co-détenus arrivent à communiquer avec l'extérieur. Aussi, il va préparer son évasion à l'aide d'une cuillère aiguisée...

Prix & Récompenses : Festival de Cannes 1957 : Prix du meilleur metteur en scène.
LE ROCK DU BAGNE
(Jailhouse rock)

1957, USA, Comédie Musicale
Réalisé par Richard Thorpe
Scénario de Guy Trosper d'après une histoire de Nedrick Young
Photographie de Robert J. Bronner
Musique de Jeff Alexander
Décors de F. Keogh Gleason & Henry Grace
Direction artistique de Randall Duell & William A. Horning
Montage de Ralph E. Winters
Durée 1 h 36

Avec Elvis Presley, Judy Tyler, Mickey Shaughnessy, Vaughn Taylor, Jennifer Holden, Dean Jones, Anne Neyland, Dorothy Abbott, Bob Hopkins...

Résumé : Vince Everett purge une peine de prison assez longue pour avoir accidentellement tué quelqu'un suite à une dispute dans un bar. Il se retrouve incarcéré dans la même cellule que Hunk Houghton, ancien chanteur de country, qui le convainc de devenir chanteur à sa sortie de prison. Non sans mal mais grâce au soutien de son nouvel ami, il accède aux plus hautes marches de la gloire. Ce succès lui montera-t-il à la tête et lui fera-t-il oublier d'où il vient ?...
LA CAGE AUX HOMMES
(House of numbers)

1957, USA, Drame
Réalisé par Russell Rouse
Scénario de Don Mankiewicz & Russell Rouse d'après le roman de Jack Finney
Photographie de George J. Folsey
Musique d'André Previn
Montage de John McSweeney Jr.
Durée 1 h 30

Avec Jack Palance, Harold J. Stone, Edward Platt, Barbara Lang, Frank Watkins, Timothy Carey, John Cliff, John Close...

Résumé : Au pénitencier de San Quentin, Arnie n'a pas l'intention de purger l'intégralité de la peine dont il a écopé pour meurtre. Décidé à s'évader, il met au point avec Ruth, son épouse, et Bill, son frère jumeau, un plan audacieux, basé sur la ressemblance des deux hommes. Le plan fonctionne, mais le trio n'est pas au bout de ses peines. En effet, Ruth est de plus attirée par son beau-frère...

Les années 1960

LE TROU

1960, France/Italie, Drame
Réalisé par Jacques Becker
Assistant réalisateur : Jean Becker
Scénario de Jacques Becker, Jean Aurel & José Giovanni d'après son roman
Photographie de Ghislain Cloquet
Musique de Philippe Arthuys
Décors de Rino Mondellini
Montage de Marguerite Renoir & Geneviève Vaury
Son de Pierre-Louis Calvet
Scripte de Sophie Cloquet
Durée 2 h 12

Avec Michel Constantin, Jean Keraudy, Philippe Leroy, Raymond Meunier, Marc Michel, Jean-Paul Coquelin, André Bervil, Eddy Rasimi, Jean Becker, Gérard Hernandez, Jean Luisi, Paul Préboist, Catherine Spaak, Dominique Zardi...

Résumé : Accusé de tentative de meurtre sur la personne de sa femme, Claude Gaspard est enfermé à la prison de la Santé. Ses quatre compagnons de cellule lui font part de leur désir d'évasion et creusent, avec une énergie farouche, un tunnel qui les mènera à la liberté. Leur plan aboutira-t-il ?...
LA PEAU ET LES OS

1961, France, Comédie Dramatique
Réalisé par Jean-Paul Sassy
Scénario de Jacques Panijel & Jean-Paul Sassy
Photographie de Georges Leclerc
Musique de Louiguy
Décors de Sydney Bettex
Montage de Pierre Gillette
Son de Séverin Frankiel
Durée 1 h 32

Avec Gérard Blain, Juliette Mayniel, André Oumansky, Jean-Pierre Jaubert, René Dary, Robert Party, Etienne Bierry, Julien Verdier, Georges Lycan, Yves Barsacq, Hubert Deschamps...

Résumé : En prison, Jacques Mazur est un garçon silencieux, il se heurte a l'hostilité des autres détenus qui le prennent pour un mouchard. Il est accusé d'avoir tué sa compagne a laquelle il ne cesse de penser. Il le nie vigoureusement. Un renversement de situation lui confère un prestige immense et attire l'amitié des détenus. Ceux-ci réussissent à prouver qu'il est innocent du crime dont on l'accuse. Ce soutien puissant va permettre d'ébranler les responsables et de faire éclater au grand jour son innocence...
CONVICTS 4

1962, USA, Drame
Réalisé par Millard Kaufman
Scénario de Millard Kaufman d'après l'autobiographie de John Resko "Reprieve"
Photographie de Joseph F. Biroc
Musique de Leonard Rosenman
Décors de Joseph Kish
Direction artistique d'Howard Richmond
Montage de George White
Son de Ralph Butler
Montage son d'Archie Dattelbaum
Durée 1 h 45

Avec Ben Gazzara, Stuart Whitman, Ray Walston, Vincent Price, Rod Steiger, Broderick Crawford, Dodie Stevens, Jack Kruschen, Sammy Davis Jr., Jack Albertson...

Résumé : Un homme est prêt à tout pour faire un cadeau de noël à sa fille. Il tente de voler une boutique mais un vendeur s'interpose. Il le tue. Il est alors emprisonné à vie à la prison Dannemora. Hargneux et belliqueux, il est en difficulté constante avec les autorités et ses co-détenus, notamment Iggy et Wino...
LE PRISONNIER D'ALCATRAZ
(Birdman of Alcatraz)

1962, USA, Drame
Réalisé par John Frankenheimer & Charles Crichton
Scénario de Guy Trosper d'après le livre de Thomas E. Gaddis
Photographie de Burnett Guffey & John Alton
Musique d'Elmer Bernstein
Direction artistique de Fernando Carrere
Montage d'Edward Mann
Son de George Cooper
Durée 2 h 27

Avec Burt Lancaster, Karl Malden, Thelma Ritter, Neville Brand, Betty Field, Telly Savalas, Edmond O'Brien, Hugh Marlowe, James Westerfield...

Résumé : Homme impulsif et violent, Robert Stroud, condamné à douze ans de prison pour meurtre, voit sa peine commuée en détention à vie après avoir tué un gardien. Un jour, il trouve un oiseau blessé dans la cour et parvient à le soigner. Il se passionne dès lors pour l'ornithologie, élève et guérit des oiseaux. Il parvient même à mettre au point de nouveaux remèdes et acquiert ainsi une certaine renommée. Mais l'instauration d'un nouveau règlement lui interdit toute activité...

Prix & Récompenses :

Festival de Venise 1962 : Meilleur acteur.
Bafta 1963 : Meilleur acteur étranger.



Les plus de Ciném@ et Cie : C'est en 1867 qu'une prison fut aménagée en briques sur cette île et, l'année suivante, Alcatraz devint officiellement un lieu de détention pour les prisonniers militaires. Dans les années 1870, 19 Amérindiens Hopis qui s'étaient soulevés contre la politique américaine d'assimilation furent incarcérés à Alcatraz. Le nombre de prisonniers passa de 25 en 1899 à 441 en 1900. Après le séisme de 1906 à San Francisco et l'incendie qui s'en suivit, des détenus civils furent transférés à Alcatraz.
Alors que l'utilité purement défensive d'Alcatraz diminua avec le temps, son rôle de prison se confirma dans la première moitié du XXe siècle. En effet, l'isolement, les eaux froides et les courants violents du Golden Gate en faisaient un lieu dont les prisonniers ne pouvaient facilement s'échapper. En 1909, l'armée américaine quitta la citadelle afin qu'Alcatraz devienne officiellement une prison militaire. La même année commença la construction par les prisonniers militaires d'un grand bloc en béton qui comprenait 600 cellules, une cuisine, un réfectoire, une infirmerie et des bureaux. Il fut achevé en 1912 et devint célèbre par la suite sous le surnom de "Le rocher" . Une centrale électrique fut également installée. Pendant la Première Guerre mondiale, il accueillit des objecteurs de conscience, parmi lesquels Philip Grosser, qui écrivit un pamphlet intitulé "L'Île du diable de l'Oncle Sam". En octobre 1933, le statut de la prison changea pour accueillir des prisonniers civils.
En 1933, la propriété d'Alcatraz fut transférée au Département de la Justice des États-Unis afin d'en céder l'usage au Federal Bureau of Prisons. En 1934, le gouvernement fédéral décida de faire de la prison fédérale d'Alcatraz un établissement modèle, offrant un maximum de sécurité pour prévenir les évasions et n'accordant que peu de privilèges aux détenus qui ne pouvaient négocier leurs conditions d'incarcération. Il était ainsi question de montrer au public que l'État était résolu à enrayer la hausse de la criminalité des années 1930. La prison, officiellement devenue USP Alcatraz ne fut pas "l'île du diable de l'Amérique" comme beaucoup de films et de livres la qualifiaient. Sa population moyenne fut d'environ 260-275 détenus et ne dépassa jamais les 336 prisonniers. Alcatraz ne représenta jamais plus d'1% de la population carcérale des États-Unis. Des témoignages d'ex-prisonniers racontent que les conditions d'incarcération à Alcatraz étaient meilleures que dans les autres prisons fédérales et que beaucoup de détenus y demandaient leur transfert. L'île d'Alcatraz accueillit des prisonniers célèbres, mais fut aussi le lieu de vie des gardiens et de leurs familles.
Le 21 mars 1963, sur décision du Procureur général des États-Unis Robert Kennedy, la prison d'Alcatraz ferma définitivement ses portes après 29 années de service. Le pénitencier de Marion dans l'Illinois ouvrit la même année pour remplacer Alcatraz. La poursuite de l'activité de la prison aurait nécessité un investissement de trois à cinq millions de dollars américains rien que pour sa restauration et sa maintenance. Or cet investissement n'incluait même pas les frais journaliers de fonctionnement d'Alcatraz, qui étaient près de trois fois supérieurs à ceux des autres prisons fédérales. Cet important surcoût fut en grande partie dû à l'isolement total de l'île qui impliquait que toutes les personnes et les marchandises devaient être acheminées par bateau. Il s'agissait non seulement des denrées alimentaires, des vêtements et du courrier, mais surtout de l'eau douce puisque Alcatraz n'avait aucune source. Ainsi chaque semaine, trois millions de litres d'eau devaient y être apportés. De plus, les bâtiments étaient très endommagés par la météorisation, c'est-à-dire par les gouttelettes d'eaux salées projetées par le vent. Le gouvernement fédéral estima finalement qu'il était plus économique de construire une prison plus moderne que de rénover Alcatraz pour la garder en service.

Voir aussi : Le comté de San Francisco.

Les années 1970

© Valoria Films
L'AVEU

1970, France/Italie, Drame
Réalisé par Costa-Gavras
Assistant réalisateur : Alain Corneau
Scénario de Jorge Semprún d'après le livre de Lise & Artur London
Photographie de Raoul Coutard
Musique de Giovanni Fusco
Décors de Bernard Evein
Montage de Françoise Bonnot
Son de William Robert Sivel
Scripte de Monique Herran
Durée 2 h 19

Avec Yves Montand, Simone Signoret, Gabriele Ferzetti, Michel Vitold, Jean Bouise, László Szabó, Monique Chaumette, Guy Mairesse, Marc Eyraud, Gérard Darrieu, Gilles Ségal, Charles Moulin, Michel Robin, Michel Beaune, Marcel Cuvelier, François Marthouret, Jacques Rispal, André Falcon...

Résumé : Prague, 1951. Le vice-ministre des Affaires étrangères tchèques se sent traqué. Ses amis l'ignorent, des décisions sont prises sans lui, une voiture le suit. Un jour, il est arrêté dans la rue. En prison, les autorités policières essaient par tous les moyens d'obtenir de lui des aveux fabriqués de toutes pièces...

Voir aussi : Arras & Lille.
LE REPTILE
(There was a crooked man)

1970, USA, Western
Réalisé par Joseph L. Mankiewicz
Scénario de David Newman & Robert Benton
Photographie d'Harry Stradling Jr.
Musique de Charles Strouse
Décors d'Edward Carrere & F. Keogh Gleason
Costumes d'Anna Hill Johnstone
Montage de Gene Milford
Son d'Al Overton Jr.
Durée 2 h 06

Avec Kirk Douglas, Henry Fonda, Hume Cronyn, Warren Oates, Burgess Meredith, John Randolph, Lee Grant, Arthur O'Connell, Alan Hale Jr., Victor French, Gene Evans...

Résumé : Paris Pitman Jr., prisonnier à la forte personnalité, se sert de l'humanisme du nouveau directeur pour préparer son évasion. Il manipule ses co-détenus pour obtenir leur aide...
DES PRISONS ET DES HOMMES
(Fortune and men's eyes)

1971, Canada/USA, Drame
Réalisé par Harvey Hart & Jules Schwerin
Scénario de John Herbert d'après sa pièce de théâtre
Photographie de Georges Dufaux
Musique de Galt MacDermot
Décors d'Earl G. Preston
Costumes de Marcel Carpenter
Montage de Douglas Robertson
Montage son d'Alban Streeter
Scripte de Monique Herran
Durée 1 h 40

Avec Wendell Burton, Michael Greer, Zooey Hall, Danny Freedman, Larry Perkins, James Barron, Lázaro Pérez, Jon Granik...

Résumé : "Smitty, condamné à 6 mois de pénitencier pour consommation de drogue, se retrouve en proie aux sollicitations homosexuelles de ses compagnons qui ont fait du sexe leur raison de vivre. Smitty refusera longtemps les avances des uns et des autres. Quand il succombera, il oubliera l'homme qu'il était avant d'entrer en prison"...
LE PÉNITENCIER
(The slams)

1973, USA, Drame
Réalisé par Jonathan Kaplan
Scénario de Richard DeLong Adams
Photographie d'Andrew Davis
Musique de Luther Henderson
Direction artistique de Jack Fisk
Montage de Morton Tubor
Son de William B. Kaplan
Durée 1 h 31

Avec Jim Brown, Judy Pace, Roland Bob Harris, Paul E. Harris, Frank DeKova, Ted Cassidy, Frenchia Guizon, John Dennis, Carmen Argenziano...

Résumé : Hook Curtis ne tient pas du tout à avoir des démêlés avec la mafia. Ainsi, après le hold-up qu'il vient de commettre, veut-il se débarrasser de la drogue pour ne garder que les dollars. Comme ses complices ne sont pas de cet avis, il s'ensuit une querelle au cours de laquelle Hook les élimine non sans avoir été blessé. Il jette alors la drogue, et cache le butin juste avant d'être arrêté. Son internement dans un pénitencier ne met pas Hook à l'abri. D'une part, la mafia veut sa peau car la drogue a été perdue ; d'autre part, les policiers veulent l'utiliser afin de tendre un appât à la mafia...
© Allied Artists Pictures Corporation
PAPILLON

1973, USA/France, Drame
Réalisé par Franklin J. Schaffner
Scénario de Dalton Trumbo & Lorenzo Semple Jr. d'après le livre d'Henri Charrière "Papillon"
Photographie de Fred J. Koenekamp
Musique de Jerry Goldsmith
Décors d'Anthony Masters
Direction artistique de Jack Maxsted
Costumes d'Anthony Powell
Montage de Robert Swink
Montage son de Gordon Daniel
Casting de Jack Baur
Scripte de Marshall Schlom
Durée 2 h 31

Avec Steve McQueen, Dustin Hoffman, Victor Jory, Don Gordon, Anthony Zerbe, Robert Deman, Woodrow Parfrey, Bill Mumy, George Coulouris, Val Avery, Richard Farnsworth...

Résumé : Papillon est condamné au bagne de Cayenne à perpétuité pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Son seul espoir : l'évasion. Sur le navire qui l'emmène à Cayenne, il se lie d'amitié avec le faussaire Louis Delga. L'un possède la force physique, l'autre le pouvoir de l'argent. Après plusieurs tentatives d'évasion avortées et des conditions de détention infernales, Papillon réussira enfin à s'échapper sur un simple sac de noix de coco...

Les plus de Ciném@ et Cie : 1748 : Ordonnance prévoyant de nouvelles peines et conditions de détention sans pour autant supprimer les galères.
1795 : Arrivée en Guyane des 2 révolutionnaires Billaud Varenne et Collot d'Herbois.
1797 : Arrivée en Guyane de 16 autres révolutionnaires.
1798 : Arrivée de 376 déportés essentiellement des prêtres.
1836 : Ordonnance portant suppression des chaînes et boulets.
1846 : Rapport du Baron Portal ministre de la marine. Les forçats atteignent le nombre de onze mille. C'est une charge considérable pour la marine. Non seulement ils coûtent beaucoup, mais ils corrompent la population des arsenaux. Une commission a été nommée pour examiner s'il n'y avait pas quelque moyen de les employer à l'intérieur ou de les déporter dans un lieu ou l'on pût leur présenter l'espérance d'un meilleur avenir. Jusqu'ici, on n'a pas trouvé de lieu de déportation convenable. Quoi qu'il en soit, de ces projets, j'ai fait examiner la situation de ces misérables et il a paru en la comparant avec celle des ouvriers qu'on leur avait fait une condition trop douce.
1850 : Nouvelle tenue pour les condamnés : Une casaque de laine, trois chemises de toile, trois pantalons de toile, et un de laine jaune, un gilet de laine rouge, une paire de souliers, Et pour les condamnés travaillant au dehors, une vareuse de grosse toile. Le numéro de matricule était inscrit sur chaque vêtement, sur chaque chaussure, et sur le bonnet.
Le prince Louis Napoléon proclamait : "6000 condamnés dans nos bagnes grèvent les budgets d'une charge énorme, se dépravant de plus en plus, et menaçant incessamment la société. "Il me semble possible de rendre la peine des travaux forcés plus efficace, plus moralisatrice, moins dispendieuse, et plus humaine en l'utilisant au progrès de la colonisation française".
1852 : Départ de Brest à destination de la Guyane de la Frégate l'Allier. Elle débarque aux îles du Salut : 298 condamnés qui proviennent des bagnes de Brest et Rochefort, et 3 déportés politiques.
1853 : Epidémie de fièvre jaune, qui fit de grands dégâts au camp de la Montagne d'Argent.
1854 : Vote de la loi qui définit la transportation des condamnés aux travaux forcés hors de France. Et qui instituait en outre : Le doublage.
1855 : Mise en service de pénitenciers flottant au large de Kourou et Cayenne. Le gouverneur de Guyane accorde aux déportés politiques le droit de porter la barbe.
1859 : Arrivée en Guyane des premières femmes, et création du Bagne des femmes à Mana. Premier mariage entre un homme et une femme transportés.
1860 : Fermeture du camp de St Georges. Epidémie de paludisme.
1864 : Les condamnés sont plutôt dirigés vers la Nouvelle Calédonie, dans une tentative de colonisation.
1867 : Début des travaux de construction du pénitencier de Cayenne. Décret suspendant la transportation d'Européens vers la Guyane.
1871 : Abandon des pénitenciers flottants La Chimère et Le Grondeur.
1875 : Epidémie de fièvre jaune, évacuation définitive de l'îlet la Mère.
1878 : Victor Schoelcher, fait approuver une loi interdisant la bastonnade dans les pénitenciers de Guyane.
1880 : Promulgation du décret érigeant St Laurent en commune pénitentiaire. Vote de la loi instituant l'amnistie pour tous les condamnés aux insurrections de 1870 et 1871, à l'exception des condamnés à la peine de mort ou aux travaux forcés pour crimes d'assassinat ou d'incendie.
1883 : Les bagnes passent sous la tutelle du ministère des colonies. Jusque là, ils dépendaient du ministère de la marine.
1884 : Achèvement de la construction de l'hôpital de l'île Royale
1887 : Reprise de l’envoi des condamnés Européens en Guyane. Arrivée des premiers relégués (324 hommes et 24 femmes).
1888 : Reprise des transportations massives vers la Guyane, pour les transportés et les relégués.
1889 : Décret portant la création du Tribunal maritime spécial.
1891 : Directive Française demandant à l'administration pénitentiaire d'adopter une autosuffisance alimentaire. Décret d'application sur les règlements disciplinaires des établissements pénitentiaires. Et qui stipulait en outre l'interdiction pour les condamnés de recevoir une quelconque rétribution de leur travail.
1897 : Arrêt de la déportations vers le bagne de Nouvelle Calédonie.
1898 : Arrivée de Dreyfus à bord du navire St Nazaire
1899 : Départ de Dreyfus à bord du navire Sfax.
1903 : Le procureur général de Guyane s'insurge sur la situation disciplinaire exécrable du camp Charvein.
1906 : Le gouvernement suspend l'envoi des femmes en Guyane.
1912 : Inauguration de l'hôpital de St Laurent.
1917 : Réoccupation du camp de la Montagne d'Argent.
1918 : Epidémie de grippe. Fermeture du pénitencier de Kourou.
1923 : Parution dans le Petit journal du 1er article sur le bagne par Albert Londres.
1925 : Suppression des bat-flancs, des fers et des cachots. Les condamnés ont droit au hamac.
1931 : Création des Camps Spéciaux destinés aux condamnés provenant d'Indochine. Fermeture définitive du bagne de Nouvelle Calédonie.
1938 : Décret loi portant suppression de la transportation en Guyane. Dernier convoi de transportés à destination de la Guyane (666 relégués).
1946 : Fermeture définitive du bagne. Arrivée à Marseille de 145 en provenance de Guyane.

Source : Le bagne de la Guyane
MIDNIGHT EXPRESS

1978, USA/Grande-Bretagne, Drame
Réalisé par Alan Parker
Scénario d'Oliver Stone d'après le livre de Billy Hayes & William Hoffer
Photographie de Michael Seresin
Musique de Giorgio Moroder
Décors de Geoffrey Kirkland
Direction artistique de Evan Hercules
Costumes de Milena Canonero
Montage de Gerry Hambling
Mixage son de Clive Winter
Durée 2 h 01

Avec Brad Davis, Irene Miracle, Bo Hopkins, Paolo Bonacelli, Paul L. Smith, Randy Quaid, Norbert Weisser, John Hurt...

Résumé : Juin 1970. A l'occasion d'un séjour touristique en Turquie, Bill Hayes est arrêté par la police pour détention de hachisch. Il est condamné à quatre ans de prison. Avec d'autres Occidentaux, il établit un projet d'évasion qui échoue. Alors que sa libération approche, sa condamnation se trouve transformée en détention à perpétuité. Il trouvera finalement le moyen de s'enfuir...

Prix & Récompenses :

Golden Globes 1979 : Meilleur film dramatique, meilleur second rôle masculin, meilleure révélation masculine, meilleure révélation féminine, meilleur scénario & meilleure bande originale.
Oscar 1979 : Meilleure adaptation & meilleure musique originale.
Bafta 1979 : Meilleur réalisateur, meilleur second rôle masculin & meilleur montage.

© Paramount Pictures
L'ÉVADÉ D'ALCATRAZ
(Escape from Alcatraz)

1979, USA, Thriller
Réalisé par Don Siegel
Scénario de Richard Tuggle d'après le livre de J. Campbell Bruce
Photographie de Bruce Surtees
Musique de Jerry Fielding
Décors d'Allen E. Smith & Edward J. McDonald
Montage de Ferris Webster
Mixage son de Bert Hallberg
Casting de Marion Dougherty & Wallis Nicita
Scripte de Lloyd Nelson
Durée 1 h 52

Avec Clint Eastwood, Patrick McGoohan, Roberts Blossom, Jack Thibeau, Fred Ward, Paul Benjamin, Larry Hankin, Bruce M. Fischer, Danny Glover...

Résumé : Le 18 juin 1960, Frank Morris, après plusieurs tentatives d'évasion, est transféré à Alcatraz. Malgré de nombreux obstacles, il consacre tout son temps à la préparation d'un plan très ambitieux. Dès son arrivée à la prison, il se lie d'amitié avec un vieux détenu, Litmus, qui lui fournit plusieurs accessoires indispensables, et avec English, un condamné à perpétuité. Peu à peu, Frank découvre les règles et la violence qui règnent à Alcatraz. Il est de plus en plus décidé à s'évader et contacte les frères Anglin, d'anciens codétenus. A l'aide d'une pince à ongle et d'une cuillère, il élargit l'entrée du conduit d'aération de sa cellule. Bien qu'ayant réussi à tromper les gardiens, le directeur de la prison soupçonne un "coup" de sa part...

Les années 1980

© 20th Century Fox
BRUBAKER

1980, USA, Drame
Réalisé par Stuart Rosenberg
Scénario de W.D. Richter & Arthur A. Ross d'après le livre de Joe Hyams & Thomas O. Murton
Photographie de Bruno Nuytten
Musique de Lalo Schifrin
Décors de J. Michael Riva & John Franco Jr.
Direction artistique de J. Michael Riva
Costumes de Tom Bronson & Bernie Pollack
Montage de Robert Brown
Mixage son de Charles M. Wilborn
Casting de Terry Liebling
Scripte de Julie Pitkanen
Durée 2 h 12

Avec Robert Redford, Yaphet Kotto, Jane Alexander, Murray Hamilton, David Keith, Morgan Freeman, Matt Clark, Tim McIntire, M. Emmet Walsh, Everett McGill, Val Avery, Joe Spinell, Noble Willingham...

Résumé : A la fin des années soixante à Wakefield, une ferme prison de l'Arkansas qui détient près de trois cent prisonniers de tous âges dans des locaux insalubres. Entré sous le matricule 29 450 au mois de février 1969, Stan Collins tente de connaître les mobiles de chaque prisonnier. En peu de temps, il découvre la vie du pénitencier et apprend en particulier que la majeure partie des gardiens ne sont en réalité que des forçats privilégiés. A l'image de leur chef, Rauch, les malfaiteurs promus gardiens usent de leur nouveau pouvoir pour assouvir leur vengeance personnelle et leur méchanceté...
L'ADDITION

1984, France, Policier
Réalisé par Denis Amar
Scénario de Denis Amar, Jean-Pierre Bastid & Jean Curtelin
Photographie de Robert Fraisse
Musique de Jean-Claude Petit
Décors de Serge Douy
Costumes d'Elisabeth Tavernier
Montage de Jacques Witta
Son de Bernard Bats
Durée 1 h 25

Avec Richard Berry, Richard Bohringer, Victoria Abril, Farid Chopel, Jacques Sereys, Fabrice Eberhard, Daniel Sarky, Francis Arnaud, Jacques Nolot, Vincent Lindon, Georges Blaness, Gérard Caillaud, Luc Florian, Riton Liebman, Simon Reggiani, Isaach De Bankolé...

Résumé : Parce qu'il a pris dans un supermarché la défense de Patty, jeune kleptomane, Bruno Winckler est emprisonné pour quelques jours. Au cours de cette brève détention, il est accusé par un maton, Lorca, de complicité d'évasion. Il est alors condamné à deux ans d'incarcération dans un autre établissement pénitentiaire. Lorca se fait muter, jurant d'avoir la peau de Winckler. Une haine mutuelle et impitoyable va alors s'installer entre les deux hommes, jusqu'à l'inattendue évasion de Winckler, qui retrouvera Patty à l'extérieur...

Prix & Récompenses : César 1985 : Meilleur acteur dans un second rôle.
LE BAISER DE LA FEMME-ARAIGNÉE
(Kiss of the spider woman)

1985, Brésil/USA, Drame
Réalisé par Hector Babenco
Scénario de Leonard Schrader d'après le roman de Manuel Puig
Photographie de Rodolfo Sánchez
Musique de Nando Carneiro & John Neschling
Décors de Clovis Bueno
Direction artistique de Clovis Bueno
Costumes de Patricio Bisso
Montage de Mauro Alice
Montage son d'Allen Hartz, Lorie O'Shatz, Jeff Rosen & Hugo Weng
Scripte d'Alberto Gieco
Durée 2 h 00

Avec William Hurt, Raul Julia, Sonia Braga, José Lewgoy, Milton Gonçalves, Míriam Pires, Nuno Leal Maia, Fernando Torres...

Résumé : Molina et Valentin se retrouvent dans la même cellule, quelque part dans un pays d'Amérique latine soumis à une dictature impitoyable. Tout, a priori, sépare les deux hommes. Valentin, un homme dur et intransigeant, a été incarcéré pour ses convictions et ses engagements politiques. Molina, rêveur et maniéré, doit quant à lui son emprisonnement à son homosexualité et au viol d'un adolescent. Le premier, tout entier voué au militantisme, ressent une violente aversion à l'encontre du second, dont la préciosité l'exaspère. Mais la gentillesse de celui-ci finit par avoir raison de son hostilité. Il commence peu à peu à se confier et les deux hommes se lient d'amitié. Mais si Valentin se livre avec sincérité, Molina ne joue pas franc-jeu...

Prix & Récompenses :

Festival de Cannes 1985 : Prix d'interprétation masculine.
Oscar 1986 : Meilleur acteur.
Bafta 1986 : Meilleur acteur.
David di Donatello 1986 : Meilleur acteur étranger.

PRISON

1988, USA, Horreur
Réalisé par Renny Harlin
Scénario de C. Courtney Joyner & Renny Harlin d'après une histoire d'Irwin Yablans
Photographie de Mac Ahlberg
Musique de Richard Band & Christopher L. Stone
Décors de Philip Duffin
Montage d'Andy Horvitch
Mixage son de Jan Brodin
Montage son de Zack Davis, Robert Fitzgerald, Hari Ryatt, Fred Wasser & Allen Hartz
Casting d'Anthony Barnao
Scripte de Thomas Johnston
Durée 1 h 42

Avec Viggo Mortensen, Chelsea Field, Lane Smith, Lincoln Kilpatrick, Tom Everett, Ivan Kane, André De Shields, Tommy 'Tiny' Lister, Arlen Dean Snyder...

Résumé : Le pénitencier de Creedmore rouvre ses portes au terme de 20 ans de fermeture. Sharpe, son directeur y règne par la violence. Mais l'esprit de Charles Forsyth, condamné à tort à la chaise électrique, rode. Cet esprit vengeur se répand dans la prison, tuant gardiens et détenus. Son objectif : faire payer à Sharpe les 60.000 volts qu'il lui a naguère envoyés dans le corps...
GHOSTS... OF THE CIVIL DEAD

1988, Australie, Drame
Réalisé par John Hillcoat
Scénario de Nick Cave, Gene Conkie, Evan English, John Hillcoat & Hugo Race
Photographie de Paul Goldman & Graeme Wood
Musique de Blixa Bargeld, Nick Cave & Mick Harvey
Décors de Chris Kennedy
Costumes de Karen Everett
Montage de Stewart Young
Montage son de Peter Clancy
Durée 1 h 33

Avec David Field, Mike Bishop, Chris DeRose, Kevin Mackey, Dave Mason, Nick Cave, Bogdan Koca, Freddo Dierck...

Résumé : La vie de petits malfrats et de grands criminels dans une prison ultra-moderne construite en plein désert australien. Le film est fondé sur des évènements réels qui se sont produits dans des prisons d’Amérique et d’Australie au cours des dernières années...
© TriStar Pictures
HAUTE SÉCURITÉ
(Lock up)

1989, USA, Action
Réalisé par John Flynn
Scénario de Richard Smith, Jeb Stuart & Henry Rosenbaum
Photographie de Donald E. Thorin
Musique de Bill Conti
Décors de Bill Kenney & George DeTitta Sr.
Costumes de Bernie Pollack
Montage de Don Brochu, Robert A. Ferretti, Michael N. Knue & Barry B. Leirer
Montage son d'Ed Callahan, Bob Newlan & David Williams
Casting de Joy Todd
Scripte de Kathryn Weygand
Durée 1 h 45

Avec Sylvester Stallone, Donald Sutherland, John Amos, Sonny Landham, Tom Sizemore, Frank McRae, Darlanne Fluegel, William Allen Young, Danny Trejo...

Résumé : Prisonnier modèle, Frank Leone n'a plus que six mois à tirer avant sa libération. Mais c'est sans compter sur le directeur Drumgoole, un ennemi intime, qui a une revanche à prendre sur le détenu. Persécutions, brimades et pièges, il emploiera tous les moyens, légaux ou illégaux, pour faire craquer Frank et le pousser à commettre une faute irréparable...

Les années 1990

© UGC
LES ÉVADÉS
(The shawshank redemption)

1994, USA, Thriller
Réalisé par Frank Darabont
Scénario de Frank Darabont d'après la nouvelle de Stephen King "Rita Hayworth and Shawshank redemption"
Photographie de Roger Deakins
Musique de Thomas Newman
Décors de Terence Marsh & Michael Seirton
Direction artistique de Peter Landsdown Smith
Costumes d'Elizabeth McBride
Montage de Richard Francis-Bruce
Casting de Deborah Aquila
Durée : 2 h 22

Avec Tim Robbins, Morgan Freeman, James Whitmore, William Sadler, Clancy Brown, Bob Gunton, Gil Bellows, Mark Rolston, Jeffrey DeMunn, James Whitmore, Paul McCrane, Ned Bellamy...

Résumé : A cause d'un crime dont il prétend ne plus se souvenir, Andy Dufresne voit les portes du pénitencier se refermer à jamais sur lui. Mais loin de se laisser aller dans cet univers carcéral, il va tenter d'en bouleverser les règles...
PASSION SOUS SURVEILLANCE
(Captives)

1994, Grande-Bretagne, Drame
Réalisé par Angela Pope
Scénario de Frank Deasy
Photographie de Remi Adefarasin
Musique de Colin Towns
Décors de Stuart Walker
Direction artistique de Diane Dancklefsen
Costumes d'Odile Dicks-Mireaux
Montage de Dave King
Mixage son de Richard Manton
Montage son de Chris Hainstock
Casting de Gail Stevens
Scripte de Marissa Cowell
Durée 1 h 36

Avec Julia Ormond, Tim Roth, Keith Allen, Siobhan Redmond, Peter Capaldi, Colin Salmon, Richard Hawley, Annette Badland...

Résumé : Dentiste consultant dans les prisons, Rachel Clifford débute une relation amoureuse avec un dangereux détenu, sans vraiment en mesurer les conséquences...
© Studio Canal Plus
MEURTRE À ALCATRAZ
(Murder in the first)

1995, USA/France, Drame
Réalisé par Marc Rocco
Scénario de Dan Gordon
Photographie de Fred Murphy
Musique de Christopher Young
Décors de Kirk M. Petruccelli & Greg J. Grande
Direction artistique de Michael Rizzo
Costumes de Sylvia Vega-Vasquez
Montage de Russell Livingstone
Mixage son de Pete Elia
Montage son d'André Bacha, John Hegedes, Mark Hollingsworth, Howard Neiman & Asher Yates
Casting de Mary Jo Slater
Scripte de Renee Rosenfeld
Durée 2 h 02

Avec Christian Slater, Kevin Bacon, Gary Oldman, Embeth Davidtz, William H. Macy, Stephen Tobolowsky, Brad Dourif, R. Lee Ermey, Mia Kirshner, Kyra Sedgwick...

Résumé : États-Unis, fin des années 1930. Le jeune Henri Young, coupable d'avoir dérobé 5 dollars pour aider sa sœur, est incarcéré à la prison d'Alcatraz. Après une tentative d'évasion, il se voit condamné au cachot par le directeur, Milton Glenn. Durant trois années, ce jeune homme va connaître l'horreur d'une détention inhumaine. Il survit malgré la souffrance et la solitude et, lorsque enfin il ressort, devant plusieurs centaines de témoins, il tue celui qui l'a peut-être trahi. Henri Young se trouve jugé pour meurtre avec préméditation. L'état, peu désireux d'attirer l'attention sur cette affaire, lui commet d'office un avocat novice, James Stamphill. Les deux hommes vont se lier d'amitié et Stamphill, contre tous, va décider de faire le procès des vrais coupables. L'avocat risque sa carrière, le détenu risque sa vie. Ensemble, ils vont ébranler le système carcéral et ses certitudes...
© PolyGram Film Distribution
LA DERNIÈRE MARCHE
(Dead man walking)

1995, USA/Grande-Bretagne, Drame
Réalisé par Tim Robbins
Scénario de Tim Robbins d'après le livre d'Helen Prejean "Dead Man Walking"
Photographie de Roger Deakins
Musique de David Robbins
Décors de Richard Hoover
Direction artistique de Tom Warren
Costumes de Renee Ehrlich Kalfus
Montage de Lisa Zeno Churgin & Ray Hubley
Mixage son de Tod A. Maitland
Montage son de Lynn Sable
Casting de Douglas Aibel
Durée 2 h 02

Avec Susan Sarandon, Sean Penn, Robert Prosky, Raymond J. Barry, R. Lee Ermey, Celia Weston, Lois Smith, Scott Wilson, Clancy Brown, Peter Sarsgaard...

Résumé : En charge de l'éducation d'enfants défavorisés dans un quartier noir de la Nouvelle-Orléans, Soeur Helen Prejean reçoit un courrier de Matthew Poncelet, condamné à mort pour le viol et l'assassinat d'une jeune fille et de son ami. Helen se rend au pénitencier où elle rencontre un homme froid, acerbe et raciste qui rejette le crime sur son comparse, Carl Vitello. Poncelet demande à Soeur Prejean de s'occuper de ses ultimes démarches judiciaires...

Prix & Récompenses : Festival de Berlin 1996 : Ours d'argent du meilleur acteur, Prix du Jury œcuménique, Prix de la Guilde du cinéma allemand Art House & Jury des lecteurs de la "Berliner Morgenpost".
© MK2 Diffusion
ZONZON

1998, France, Comédie Dramatique
Réalisé par Laurent Bouhnik
Scénario de Marc Andréoni, Laurent Bouhnik & Patrick Delassagne
Photographie de Gilles Henry
Musique de Jérôme Coullet
Décors de Jacques Rouxel
Costumes d'Isabelle Millet
Montage d'Hervé de Luze
Son de Patrice Mendez
Montage son de Pascal Villard
Scripte de Sandra Di Pasquale
Durée 1 h 42

Avec Pascal Greggory, Gaël Morel, Jamel Debbouze, Fabienne Babe, Véra Briole, François Levantal, Kamel Abdeli, Marc Andréoni, Élodie Bouchez, Jean-François Gallotte...

Résumé : 3 détenus d'horizons sociaux différents se retrouvent dans la même cellule. Arnaud Grandjean, jeune étudiant issu d'un milieu aisé, va côtoyer durant 6 mois Francky, un braqueur condamné à 10 ans de prison, et Kader, un délinquant multirécidiviste d'origine maghrébine, condamné à 2 ans pour vol en flagrant délit. Pour ces 3 hommes que seule la zonzon rapproche, la cohabitation va provoquer des confrontations indispensables pour comprendre ce qu'est la liberté...
© Warner Bros.
JUGÉ COUPABLE
(True crime)

1999, USA, Thriller
Réalisé par Clint Eastwood
Scénario de Larry Gross, Paul Brickman & Stephen Schiff d'après le roman d'Andrew Klavan
Photographie de Jack N. Green
Musique de Lennie Niehaus
Décors d'Henry Bumstead & Richard C. Goddard
Direction artistique de Jack G. Taylor Jr.
Montage de Joel Cox
Mixage son de Walt Martin
Casting de Phyllis Huffman
Scripte de Kerry Lyn McKissick
Durée 2 h 10

Avec Clint Eastwood, Isaiah Washington, Lisa Gay Hamilton, James Woods, Denis Leary, Bernard Hill, Diane Venora, Michael McKean, Michael Jeter, Mary McCormack, Francesca Fisher-Eastwood, Laila Robins, Frances Fisher, Christine Ebersole, Anthony Zerbe, Lucy Liu...

Résumé : Steve Everett est un reporter à la réputation sulfureuse avec un penchant immodéré pour l'alcool et les femmes. Alors qu'il se débat au milieu d'une multitude de problèmes, il est chargé de reprendre la couverture de l'exécution d'un jeune noir du nom de Franck Beechum. Mais très vite, Everett a de sérieux doutes sur la culpabilité du condamné à mort, et seul ce qu'il appelle son 'flair' le pousse à prouver l'innocence de cet homme que tout accuse...

© UIP
LA LIGNE VERTE

1999, USA, Drame
Réalisé par Frank Darabont
Scénario de Frank Darabont d'après le roman de Stephen King
Photographie de David Tattersall
Musique de Thomas Newman
Décors de Terence Marsh
Costumes de Karyn Wagner
Montage de Richard Francis-Bruce
Durée 3 h 19

Avec Tom Hanks, David Morse, Bonnie Hunt, Michael Clarke-Duncan, James Cromwell, Doug Hutchison, Michael Jeter, Sam Rockwell, Harry Dean Stanton...

Résumé : En 1935, surveillant chef dans un pénitencier de Louisiane, Paul Edgecomb est affecté au "couloir de la mort" (C'est quand que c'est aboli aux USA) rebaptisé "la ligne verte" à cause de la couleur de son lino. Attaché au règlement, mais non dépourvu d'humanité, il entretient de bons rapports avec le directeur, Hall Moores, et avec ses collègues, notamment Brutus Howell, doux et pacifique. Seul le nouveau venu, Percy Wetmore, l'inquiète. Sadique, il rêve d'être celui qui, lors de la prochaine électrocution, prononcera la sentence et placera sur la tête du supplicié l'éponge humide destinée à faciliter le passage du courant...
PERPÈTE
(Life)

1999, USA, Comédie Dramatique
Réalisé par Ted Demme
Scénario de Robert Ramsey & Matthew Stone
Photographie de Geoffrey Simpson
Musique de Wyclef Jean
Décors de Dan Bishop & John H. Anderson
Direction artistique de Jeff Knipp
Costumes de Lucy W. Corrigan
Montage de Jeffrey Wolf
Casting de Margery Simkin
Scripte de Susan Bierbaum
Durée 1 h 48

Avec Eddie Murphy, Martin Lawrence, Obba Babatundé, Nick Cassavetes, Anthony Anderson, Barry Shabaka Henley, Brent Jennings, Bernie Mac, Ned Beatty, Lisa Nicole Carson, Noah Emmerich, Clarence Williams III, R. Lee Ermey, Poppy Montgomery...

Résumé : Harlem, 1932. Ray Gibson est un malfrat minable qui doit un petit magot à Spanky, un vrai gangster. Pour payer ses dettes, Ray décide de piquer le portefeuille de Claude, un type qui se vante, dans une maison de jeu, de travailler au guichet d'une banque. Mais le pickpocket découvre avec consternation que sa proie est aussi fauchée que lui ! Le manque cuisant d'argent des deux individus les jette ensemble dans les filets de Spanky, qui leur propose une mission lucrative : récupérer dans le Grand Sud un chargement d'alcool de contrebande. Mais l'équipée tourne au vinaigre, et Ray et Claude sont rapidement arrêtés par un vague shérif du Mississippi et se retrouve en prison...

Les années 2000

© Bac Distribution
ANIMAL FACTORY

2000, USA, Drame
Réalisé par Steve Buscemi
Scénario de John Steppling & Edward Bunker d'après son roman "The Animal Factory"
Photographie de Phil Parmet
Musique de John Lurie
Décors de Steve Rosenzweig & Christine Wick
Direction artistique de Roswell Hamrick
Costumes de Lisa Parmet
Montage de Kate Williams
Son de Ron Meza
Casting de Sheila Jaffe & Georgianne Walken
Durée 1 h 38

Avec Willem Dafoe, Edward Furlong, Danny Trejo, Mark Boone Junior, Seymour Cassel, Mickey Rourke, Tom Arnold, John Heard, J.C. Quinn, Steve Buscemi...

Résumé : Ron Decker est un jeune homme intelligent, il est issu d'une famille bourgeoise de Beverly Hills. Malgré cela il se fait arrêté pour trafic de drogue. Il n'est pas un gros délinquant mais la justice veut faire un exemple. Ron est alors condamné à une peine allant de deux à dix ans d'incarcération dans une des prisons les plus rigides des Etats Unis. A San Quentin Ron découvre un univers hostile dans lequel il vaut mieux se faire discret pour éviter les violences des autres détenus. Earl Copen a passé la moitié de sa vie en prison, il en connaît toutes les facettes, il repère rapidement Ron dont il décèle aisément les qualités. Il le prend sous son aile, et va l'aider à surmonter les horreurs de ce nouveau monde, plus encore il va lui donner le courage de préparer une évasion...
LA TAULE

2000, France, Comédie Dramatique
Réalisé par Alain Robak
Scénario de Laurent Baffie, Philippe Eineck & Jean-Marc Parisis
Photographie de Bernard Déchet
Musique de Thomas Schönberg
Décors de Bruno Bruneau
Costumes de Clémentine Joya
Montage d'Elisabeth Moulinier
Son de Claude Hivernon
Durée 1 h 30

Avec Claude Brasseur, Olivier Martinez, Bernard Le Coq, Saïd Taghmaoui, Gilbert Melki, Chick Ortega, Moussa Maaskri, Michel B. Dupérial, Christian Zanetti, Stéphane Guillon, Jean-Marie Juan, Georges Staquet, Olivier Achard, Franck-Olivier Bonnet, Samir Guesmi, Marina Tomé, Laurent Baffie...

Résumé : A la faveur de la nuit, un homme parvient à s'échapper d'une prison par les toits, avec l'aide d'un autre détenu surnommé "Le muet" car personne ne l'a jamais entendu prononcer un mot. Cette évasion provoque la colère du chef des gardiens, un individu particulièrement sadique, qui va dès lors s'employer à faire de la vie du "muet" un enfer. Après un séjour au mitard, ce dernier est transféré dans la cellule où sont enfermés les caïds de la prison, notamment le colosse Manouche et un redoutable obsédé sexuel, "Le branleur". Un nouveau venu, informaticien, leur sert de larbin. "Le muet" décide alors de le prendre sous son aile...
© UIP
LE DERNIER CHÂTEAU
(The last castle)

2001, USA, Drame
Réalisé par Rod Lurie
Scénario de David Scarpa & Graham Yost
Photographie de Shelly Johnson
Musique de Jerry Goldsmith & Tom Waits
Décors de Kirk M. Petruccelli, Daniel Loren May & Eloise Crane Stammerjohn
Direction artistique de Lawrence A. Hubbs
Costumes de Ha Nguyen
Montage de Michael Jablow & Kevin Stitt
Casting de Deborah Aquila & Mary Jo Slater
Scripte de Karen Golden
Durée 2 h 12

Avec Robert Redford, James Gandolfini, Mark Ruffalo, Steve Burton, Delroy Lindo, Paul Calderon, Samuel Ball, Jeremy Childs, Robin Wright...

Résumé : Injustement condamné par la Cour Martiale, le général Irwin est tenu responsable de la mort de huit soldats. Il doit donc purger une peine dans une prison militaire de haute sécurité appelée "Le Château". Le colonel Winter, qui dirige ce centre de détention, veille à ce qu'Irwin n'ait droit à aucun privilège quel qu'il soit. Au grand étonnement de ce dernier, les autres prisonniers se mettent à le respecter et à le saluer comme le ferait un soldat à son général, et ce, même si son grade est tombé en désuétude. Winter voit rouge : il ne tolère pas de voir contester son autorité et ses méthodes dictatoriales. Avec l'aide de ses compagnons de cellule, Irwin va mettre en place sa propre armée pour organiser une véritable insurrection et ainsi piéger le directeur du "Château"...

© Columbia TriStar Films
MISSION ALCATRAZ
(Half past dead)

2002, Allemagne/USA, Action
Réalisé par Don Michael Paul
Scénario de Don Michael Paul
Photographie de Michael Slovis
Musique de Tyler Bates
Décors d'Albrecht Konrad & Ernestine Hipper
Direction artistique d'Andreas Olshausen
Costumes de Barbara Jäger
Montage de Vanick Moradian
Casting de Jeff Gerrard
Durée 1 h 38

Avec Steven Seagal, Morris Chestnut, Ja Rule, Nia Peeples, Tony Plana, Kurupt, Michael Taliferro, Claudia Christian, Mo'Nique...

Résumé : Alors qu'un agent secret du FBI se trouve en prison pour une mission secrète, un commando décide de prendre en otage un juge de la cour suprême afin de faire libérer un détenu condamné à mort et qui est le seul à connaître la cachette d'un butin de plus de 200 millions de dollars. Cet agent va devoir affronter seul ce commando extrêmement dangereux et organisé...
© Columbia TriStar Films
CARANDIRU

2003, Brésil/Argentine/Italie, Drame
Réalisé par Hector Babenco
Scénario d'Hector Babenco, Fernando Bonassi & Victor Navas d'après le livre de Dráuzio Varella "Estação Carandiru"
Photographie de Walter Carvalho
Musique d'André Abujamra
Décors de Clovis Bueno
Direction artistique de Vera Hamburger
Costumes de Cristina Camargo
Montage de Mauro Alice
Casting de Vivian Golombek
Durée 2 h 26

Avec Luiz Carlos Vasconcelos, Milton Gonçalves, Ivan de Almeida, Ailton Graça, Maria Luísa Mendonça, Aida Leiner, Rodrigo Santoro, Gero Camilo...

Résumé : La prison de Carandiru, à São Paulo, est la plus grande d'Amérique latine. Dans cet endroit surpeuplé et délabré, un célèbre médecin doit mener un programme de prévention contre le sida. Habitué à la médecine haut de gamme, il va devoir apprendre à se débrouiller en se fiant à son instinct. Peu à peu, il découvre les détenus, leur monde à part, leur humanité et leur fabuleuse envie de vivre. A force de contacts et de temps, il gagne leur respect et partage leurs secrets. A travers son regard, c'est toute la tragédie sociale d'un pays qui se révèle, jusqu'au 2 octobre 1992, jour du terrible massacre de Carandiru...
© Wild Bunch Distribution
DANTE 01

2008, France, Science-Fiction
Réalisé par Marc Caro
Scénario de Marc Caro & Pierre Bordage
Photographie de Jean Poisson
Musique de Raphael Elig & Eric Wenger
Décors de Bertrand Seitz
Costumes de Chattoune & Fabien Esnard-Lacombe
Montage de Linda Attab & Sébastien Prangère
Son de Nicolas Provost , Julien Poncet de la Grave, Gerard Hardy, Loïc Prian & Vincent Arnardi
Mixage son de Denis Lefdup
Casting d'Olivier Carbone
Scripte de Diane Brasseur
Durée 1 h 28

Avec Lambert Wilson, Linh Dan Pham, Simona Maicanescu, Dominique Pinon, Bruno Lochet, Gérald Laroche, François Hadji-Lazaro, Yann Collette, Dominique Bettenfeld......

Résumé : Dante 01, prison spatiale, dérive dans l'atmosphère suffocante de Dante, planète hostile, son seul horizon. À l'intérieur, six des plus dangereux criminels des mondes environnants servent de cobayes à d'obscures expériences. Une résistance s'organise autour de César, psychopathe manipulateur. Mais son autorité se voit remise en cause par l'arrivée de St Georges, mystérieux détenu, possédé par une force secrète, qu'il apprendra à maîtriser pour faire face à l'hostilité de ses co-détenus, et les libérer de l'attraction maléfique de Dante...
ULTIME ÉVASION
(The escapist)

2008, Grande-Bretagne/Irlande, Thriller
Réalisé par Rupert Wyatt
Scénario de Rupert Wyatt & Daniel Hardy
Photographie de Philipp Blaubach
Musique de Benjamin Wallfisch
Décors de Jim Furlong
Direction artistique d'Irene O'Brien
Costumes de Maeve Paterson
Montage de Joe Walker
Casting de Tamara Gillon
Durée 1 h 42

Avec Brian Cox, Damian Lewis, Joseph Fiennes, Seu Jorge, Liam Cunningham, Dominic Cooper, Steven Mackintosh, Ned Dennehy...

Résumé : Frank Perry a été condamné à la prison à vie. Il a accepté sa peine avec philosophie, mais lorsqu'il apprend que sa fille est mourante, il décide de tout faire pour la revoir une dernière fois. Il recrute alors plusieurs taulards pour organiser une évasion, mais le groupe s'entend très mal...
BRONSON

2008, Grande-Bretagne, Biopic
Réalisé par Nicolas Winding Refn
Scénario de Brock Norman Brock & Nicolas Winding Refn
Photographie de Larry Smith
Musique de Johnny Jewel
Décors d'Adrian Smith
Direction artistique de Jane Levick
Costumes de Sian Jenkins
Montage de Matthew Newman
Casting de Des Hamilton
Scripte de Kerensa Magnusson
Durée 1 h 32

Avec Tom Hardy, Kelly Adams, Luing Andrews, Katy Barker, Gordon Brown, Amanda Burton, Mark Devenport, Paul Donnelly...

Résumé : 1974. Livré à lui-même, Michael Peterson, 19 ans, cherche à faire la Une des journaux: rêvant de devenir célèbre, il tente de braquer un bureau de poste avec un fusil à canon scié qu'il a lui-même bricolé. Rapidement interpellé, il est d'abord condamné à 7 ans de prison. A ce jour, il a passé 34 années en prison, dont 30 en isolement cellulaire. La métamorphose de Mickey Peterson en Charles Bronson, devenu le détenu le plus dangereux d'Angleterre...

© UGC
UN PROPHÈTE

2009, France/Italie, Drame
Réalisé par Jacques Audiard
Scénario d'Abdel Raouf Dafri, Jacques Audiard, Nicolas Peufaillit & Thomas Bidegain
Photographie de Stéphane Fontaine
Musique d'Alexandre Desplat
Décors de Michel Barthélémy
Direction artistique d'Etienne Rohde
Costumes de Virginie Montel
Montage de Juliette Welfling
Son de Sergio Burmann, Jaime Fernández & Carlos Faruolo
Montage son de Stéphane Rabeau & Francis Wargnier
Casting de Richard Rousseau
Durée 2 h 35

Avec Tahar Rahim, Niels Arestrup, Adel Bencherif, Hichem Yacoubi, Reda Kateb, Jean-Philippe Ricci, Gilles Cohen, Antoine Basler, Leïla Bekhti, Pierre Leccia...

Résumé : Condamné à 6 ans de prison, Malik El Djebena ne sait ni lire, ni écrire. A son arrivée en Centrale, seul au monde, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus. Il a 18 ans. D'emblée, il tombe sous la coupe d'un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi dans la Centrale. Le jeune homme apprend vite. Au fil des "missions", il s'endurcit et gagne la confiance des Corses. Mais, très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau. Pour les Corses, il continue à jouer avec docilité son rôle de larbin. En coulisses, il profite de ses sorties régulières pour mettre en place un trafic de drogue entre la prison et les cités. Il parvient ainsi à s'imposer peu à peu jusqu'à obtenir l'estime des Musulmans, "l'autre" clan de la Centrale. Alors que débute une guerre de succession entre les deux bandes rivales, Malik est bien décidé à s'emparer du pouvoir...

Prix & Récompenses :

Festival de Cannes 2009 : Grand Prix.
Prix Louis-Delluc 2009.
European film awards 2009 : Meilleur acteur & prix d'excellence (pour le son).
Bafta 2010 : Meilleur film en langue étrangère.
Cesar 2010 : Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleur acteur dans un second rôle, meilleur espoir masculin, meilleur scénario original, meilleure photographie, meilleurs décors & meilleur montage.
Prix Lumières 2010 : Meilleur acteur & meilleur réalisateur.
© La Fabrique de Films
CELLULE 211
(Celda 211)

2009, Espagne, Thriller
Réalisé par Daniel Monzón
Scénario de Jorge Guerricaechevarria & Daniel Monzón d'après le livre de Francisco Perez Gandul
Photographie de Carles Gusi
Musique de Roque Baños
Décors d'Antón Laguna
Direction artistique d'Antón Laguna
Costumes de Montse Sancho
Montage de Cristina Pastor
Son de Sergio Burmann, Jaime Fernández & Carlos Faruolo
Casting d'Eva Leira
Durée 1 h 50

Avec Luis Tosar, Alberto Amman, Antonio Resines, Marta Etura, Carlos Bardem, Manuel Moron, Luis Zahera, Vicente Romero...

Résumé : Soucieux de faire bonne impression, Juan débute un jour plus tôt son nouveau travail dans une prison de haute sécurité. Mauvais timing ! À peine arrivé, il se retrouve au cœur d'une émeute. Personne ne le connaît et le hasard va lui permettre de se faire passer pour un prisonnier. Il peut ainsi approcher le leader de l'insurrection. Quand des membres de l'ETA sont retenus en otage, l'affaire prend un tour politique et le gouvernement s'en mêle...

Prix & Récompenses : Goya 2010 : Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleur second rôle féminin, meilleure révélation masculine, meilleure adaptation, meilleur montage & meilleur son.

Les années 2010

© Mars Distribution
DOG POUND

2010, France/Canada/Grande-Bretagne, Drame
Réalisé par Kim Chapiron
Scénario de Kim Chapiron & Jeremie Delon
Photographie d'André Chemetoff
Musique de Balmorhea, K'Naan & Nikkfurie
Décors d'Alan MacLeod
Costumes de Brenda McLeese
Montage de Benjamin Weill
Montage son de Marco Casanova & Jérôme Gonthier
Casting de Sara Kay, Jenny Lewis & Bruno Rosato
Durée 1 h 31

Avec Adam Butcher, Shane Kippel, Mateo Morales, Lawrence Bayne, Bryan Murphy, Alexander Conti, Tim Turnell, Dewshane Williams...

Résumé : Davis, 16 ans, trafic de stupéfiants. Angel, 15 ans, vol de voiture avec violence. Butch, 17 ans, agression sur un officier de probation. Une même sentence : la prison pour délinquants juvéniles d'Enola Vale. Arrivés au centre de détention, ils devront choisir leur camp, victime ou bourreau...

© Chrysalis Films
LES MAINS LIBRES

2010, France, Drame
Réalisé par Brigitte Sy
Scénario de Brigitte Sy & Gaëlle Macé
Photographie de Frédéric Serve
Musique de Daniel Mille
Décors de Françoise Arnaud
Montage de Julie Dupré
Son de Luc Meilland
Casting d'Isabelle Ungaro
Scripte de Bénédicte Darblay
Durée 1 h 40

Avec Ronit Elkabetz, Carlo Brandt, Noémie Lvovsky, Camille Figuereo, Adama Doumbia, Denis Maréchal, Gurgon Kyap, Abdelhafid Metalsi, François Négret, Dominique Frot, Mireille Roussel, Romain Goupil...

Résumé : Barbara est réalisatrice et travaille dans le milieu carcéral depuis plusieurs années. Elle prépare un film écrit et interprété par des détenus de longue peine dans une maison centrale de la banlieue parisienne. Deux fois par semaine, Barbara se rend à la Centrale où elle réalise avec les détenus, des entretiens qui serviront de base à l'écriture de leur scénario. Mais Barbara rencontre Michel, un détenu du groupe. Leur histoire d'amour la conduit à transgresser la loi...
© EuropaCorp/Photo : Slobodan Pikula

2012, France, Action
Réalisé par James Mather & Stephen St. Leger
Scénario de Stephen St. Leger, James Mather & Luc Besson
Photographie de James Mather
Musique d'Alexandre Azaria
Décors de Romek Delmata & Malcolm Stone
Direction artistique d'Oliver Hodge & Frank Walsh
Costumes d'Olivier Bériot
Montage de Camille Delamarre & Eamonn Power
Son de Stéphane Bucher, Paul Davies & Didier Lohazic
Scripte de Laurence Couturier
Durée 1 h 35

Avec Guy Pearce, Maggie Grace, Vincent Regan, Joseph Gilgun, Lennie James, Peter Stormare, Jacky Ido, Tim Plester, Peter Hudson...

Résumé : MS One est une prison spatiale expérimentale où les 500 criminels les plus dangereux au monde sont maintenus dans un sommeil artificiel. Chargée d’une mission humanitaire, la fille du Président des États-Unis, Emilie Warnock, arrive à bord de la station. Une mutinerie d’une rare violence y éclate. Emilie et l’équipe du MS One sont prises en otage par les détenus. Le Président décide d’y envoyer l’agent Snow avec pour seule et unique mission de sauver sa fille et personne d’autre...