MENU

  • Accueil
  • Acteurs
  • Actrices
  • Compositeurs
  • Films
  • Photographes
  • Réalisateurs
  • Scénaristes
  • Technique
  • Récompenses
  • Thèmes










  •    

    Les studios Shepperton
    font leur cinéma

    Les films tournés dans les studios


    LE SILENCE DE LA COLÈRE
    (The Angry Silence)

    1960, Grande-Bretagne, Drame
    Réalisé par Guy Green
    Scénario de Richard Gregson, Michael Craig & Bryan Forbes
    Photographie d'Arthur Ibbetson
    Musique de Malcolm Arnold
    Direction artistique de Ray Simm
    Montage d'Anthony Harvey
    Mixage son de Red Law
    Casting de Maureen Goldner
    Durée 1 h 35

    Avec Richard Attenborough, Pier Angeli, Michael Craig, Bernard Lee, Alfred Burke, Penelope Horner, Michael Wynne, Norman Bird, Oliver Reed, Geoffrey Keen, Laurence Naismith, Bryan Forbes...

    Résumé : En Angleterre, à l'occasion d'un vote de grève dans une usine, plusieurs ouvriers manifestent leur opposition parce qu'ils jugent futiles les raisons invoquées par ceux qui réclament un arrêt de travail. Ils continuent donc à occuper leurs fonctions à l'usine mais, à la suite de représailles, tous finissent par se retirer sauf un. Celui-ci, Tom Curtis, par fierté personnelle, refuse de se laisser dicter sa conduite par des menaces. Après entente avec les patrons, le travail reprend mais Curtis est mis en quarantaine par ses compagnons. Sa position est portée à la connaissance du public par les journaux et la télévision. Des jeunes ouvriers attaquent alors Curtis et le blessent gravement. Joe, un ami de la victime qui s'était jusque là tenu prudemment en dehors du conflit, corrige alors d'importance le jeune voyou. Puis il se présente devant les ouvriers qui veulent déclencher une nouvelle grève pour faire expulser Curtis de l'usine et leur fait comprendre l'injustice qu'ils vont commettre...

    Prix & Récompenses :

    Festival de Berlin 1960 : Prix film pour la jeunesse - Mention honorable - Film, Prix FIPRESCI & Pric OCIC.
    Bafta 1961 : Meilleur scénario britannique.

    Voir aussi : Les salaires de l'entreprise & Londres.
    LE JOUR OÙ LA TERRE PRIT FEU
    (The Day the Earth Caught Fire)

    1961, Grande-Bretagne, Drame
    Réalisé par Val Guest
    Scénario de Wolf Mankowitz & Val Guest
    Photographie d'Harry Waxman
    Musique de Stanley Black
    Décors de Scott Slimon
    Direction artistique d'Anthony Masters
    Costumes de Beatrice Dawson
    Montage de Bill Lenn
    Durée 1 h 39

    Avec Janet Munro, Leo McKern, Edward Judd, Michael Goodliffe, Bernard Braden, Reginald Beckwith, Gene Anderson, Renée Asherson, Michael Caine...

    Résumé : Dans une atmosphère de guerre froide, de réchauffement climatique alarmant et d'essais nucléaires, un journaliste arpente un Londres désert... La fin du monde est proche !...

    Prix & Récompenses : Bafta 1962 : Meilleur scénario britannique.



    Voir aussi : Cité de Londres, Cité de Westminster & Southwark.
    LAWRENCE D'ARABIE
    (Lawrence of Arabia)

    1962, Grande-Bretagne, Aventures
    Réalisé par David Lean
    Scénario de Robert Bolt & Michael Wilson d'après la vie de T.E. Lawrence
    Photographie de Freddie Young
    Musique de Maurice Jarre
    Décors de John Box, John Stoll, Anthony Masters & Dario Simoni
    Costumes de Phyllis Dalton
    Montage de Anne V. Coates
    Son de John Cox
    Montage son de Winston Ryder
    Casting de Maude Spector
    Durée 3 h 27

    Avec Peter O'Toole, Alec Guinness, Anthony Quinn, Jack Hawkins, Omar Sharif, José Ferrer, Anthony Quayle, Claude Rains, Arthur Kennedy, Donald Wolfit, David Lean...

    Résumé : En mai 1935, sur une route d'Angleterre bordée de frais cottages, se tuait à motocyclette Thomas Lawrence, simple soldat de la Royal Air Force. A l'issue de ses obsèques, les conversations les plus diverses s'animaient, évoquant cet étrange colonel Lawrence qui, après la conférence du Caire en 1921, avait renoncé aux honneurs et à la gloire, tant il ressentait amèrement l'échec de la cause arabe à laquelle il s'était dévoué corps et âme. Pour l'avoir particulièrement bien connu et apprécié lorsqu'il commandait les troupes britanniques cantonnées au Caire, en 1916, le général Allenby évoque la personnalité du commandant Lawrence, alors sous ses ordres. L'immobilité du front du Proche-Orient irritait Lawrence. Après avoir pris conscience de l'affection et de la fidélité que lui vouaient les Arabes qu'il avait approchés, Lawrence décida de les aider à réaliser leur indépendance. En 1916, Lawrence partit seul pour le désert et rallia à son projet l'émir Fayçal et ses amis...

    Prix & Récompenses :

    Oscar 1963 : Meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure photographie, meilleure direction artistique, meilleur son, meilleure musique originale & meilleur montage.
    Golden Globes 1963 : Meilleur film dramatique, meilleur second rôle masculin, meilleure révélation masculine, meilleur réalisateur & meilleure photographie (Couleur).
    Bafta 1963 : Meilleur film, meilleur film britannique, meilleur acteur britannique & meilleur scénario.
    David di Donatello 1964 : Meilleur acteur étranger & meilleur film étranger.



    Voir aussi : Guerre 1916, La cité de Londres & Le comté d'Imperial.