MENU

  • Accueil
  • Acteurs
  • Actrices
  • Compositeurs
  • Films
  • Photographes
  • Réalisateurs
  • Scénaristes
  • Technique
  • Récompenses
  • Thèmes










  •    


    Sacha Guitry au cinéma

    Biographie


  • Sacha Guitry, de son nom complet Alexandre Georges-Pierre Guitry, est un comédien et dramaturge français, metteur en scène de théâtre, réalisateur et scénariste de cinéma, né le 21 février 1885 à Saint-Pétersbourg (Russie) et mort le 24 juillet 1957 à Paris (France).
    Auteur dramatique prolifique, il a écrit 124 pièces de théâtre, dont beaucoup furent de grands succès, et en a adapté lui-même 17 au cinéma. Interprète de la quasi-totalité de ses films, il est l'auteur d'une œuvre cinématographique, riche de 36 films.
  • Sacha Guitry est le fils de Lucien Guitry (1860-1925), grand comédien de théâtre, très célèbre à son époque, et de Renée Delmas dite de Pont-Jest1, fille du journaliste René de Pont-Jest. Élève médiocre, Guitry se révèle très tôt brillant comédien et bien vite excellent auteur et metteur en scène. Il écrit lui-même ses propres pièces, parfois en moins de 3 jours, et en assure la mise en scène et l'interprétation. Nono (1905) remporte un vif succès. L'échec de La Clef, en 1907, décourage un temps Sacha Guitry et c'est le soutien indéfectible de son grand ainé Octave Mirbeau qui lui donne le courage de continuer, admiratif et reconnaissant, Sacha Guitry sollicite de lui une préface pour sa Petite Hollande en 1908 et, plus tard, lui consacre une pièce, Un sujet de roman, créée le 4 janvier 1924 par son père Lucien Guitry dans le rôle du grand écrivain. Il écrit sur mesure pour sa deuxième épouse Yvonne Printemps plusieurs comédies musicales à très grand succès (Mozart, L'Amour masqué...) et 7 revues avec son ami Albert Willemetz.
  • Homme d'esprit à l'humour caustique, c'est Sacha Guitry qui lance Raimu dans Faisons un rêve. Il fait les délices du public mais s'attire également la jalousie des critiques. Il est un peu l'opposé du théâtre du Cartel des quatre créé notamment par Louis Jouvet & Charles Dullin. Sacha Guitry utilise déjà au théâtre les techniques qu'il utilisera plus tard au cinéma : s'approprier les règles, les codes d'un genre, les détourner et les plier à son propre style.
  • Avec le cinéma, les rapports sont d'abord très tendus. Il fait une première tentative en 1915, en réalisant Ceux de chez nous, en réaction à un manifeste allemand exaltant la culture germanique. Il filme certains amis de son père, Rodin, Claude Monet, Anatole France, Auguste Renoir, entre autres. Il note leurs paroles et les répète durant les diffusions publiques, inventant en quelque sorte, et avant l'heure, la voix off. Comme Louis Jouvet, il reproche au cinéma de ne pas avoir la même puissance que le théâtre et ne s'y met qu'en 1935, sous l'influence de sa jeune épouse Jacqueline Delubac. Comprenant que le cinéma permet une survie, en fixant les images sur la pellicule, il décide de mettre en boîte certaines de ses pièces de théâtre. D'abord Pasteur, écrite par Sacha pour son père Lucien Guitry et interprétée par ce dernier, pièce qui donne libre cours à sa passion pour l'histoire et les personnages historiques. Le style de Guitry s'y affirme un peu plus. En 1936, il tourne à partir de la pièce qu'il a écrite Le Nouveau Testament. Puis, toujours en 1936, il réalise Le roman d'un tricheur, pour beaucoup son chef-d'œuvre. Dans ce film, presque sans dialogue, à l'exception de quelques scènes, Guitry met en scène l'unique roman qu'il a écrit, Mémoires d'un tricheur. Il est le narrateur du film, et déjà son goût pour les histoires contées apparaît. De 1935 à 1937, en trois ans, Guitry réalise 10 films, dont au moins 3 chefs-d'œuvre.
  • À la fin des années 1930, tout va pour le mieux dans la vie de Guitry. Le seul point noir est son divorce d'avec Jacqueline Delubac, mais il se console rapidement et épouse Geneviève de Séréville qui est la seule de ses 5 épouses à porter le nom de Guitry. À propos des femmes, Guitry a déclaré : "Les femmes, je suis contre... tout contre". Son nom est proposé pour l'Académie française mais Guitry refuse la condition qu'on lui impose : abandonner son activité de comédien. En 1939, il est élu à l'Académie Goncourt et réalise Ils étaient neuf célibataires, avec de nombreuses vedettes dont Elvire Popesco. Guitry y traite du mariage blanc, thème éternel. Mais le film est en prise presque directe avec l'actualité car l'histoire part d'un décret qui oblige les étrangers à quitter la France. Le lendemain de la première de son film, la guerre éclate.
  • L'armistice survient alors que Sacha Guitry est en traitement à Dax. Il est forcé d'y prolonger son séjour, dans l'attente de deux sauf-conduits pour Paris. L'un lui est destiné, l'autre est remis au philosophe Henri Bergson, souhaitant comme le dramaturge retourner à Paris. Revenu à Paris, Guitry entend y maintenir l'art et l'esprit français en poursuivant ses activités d'auteur, d'acteur et de cinéaste. Il reprend notamment Pasteur, pièce qui glorifie la France en la personne de Louis Pasteur, et qui comporte des répliques clairement anti-allemandes. Pendant 4 ans, à l'écart de toute pensée politique, il continue sa vie d'homme de théâtre et de cinéma, pensant ainsi assurer la présence de l'esprit français face à l'occupant allemand. Il joue de son influence pour obtenir la libération de personnalités, notamment de l'écrivain Tristan Bernard et de son épouse, et parvient à réaliser Le Destin fabuleux de Désirée Clary, autour de la célèbre fiancée de Napoléon, film qui oppose la figure de l'Empereur aux visées de l'impérialisme allemand, et Donne-moi tes yeux.
  • Son album 1429-1942 - De Jeanne d'Arc à Philippe Pétain conçu en 1942 et publié en 1944, catalogue des gloires françaises, historiques et artistiques, est selon ce qu'il écrit en 1947, "un véritable monument à la gloire de la France... Un cri de foi, d'amour et d'espérance, et l'on ne saurait lui attribuer sans mentir une signification politique", "Je n'en connais pas qui soit plus beau. Je n'en connais pas qui montre mieux le vrai visage de la France - et son ardente volonté de se suffire à elle-même - et de rester, seule, chez elle. L'avoir réalisé sous l’œil de l'Occupant, cela représente un tour de force inégalé". Lors d'un gala à l'opéra le 23 juin 1944, Guitry présente De Jeanne d'Arc à Philippe Pétain, accompagné d'un film de présentation, "sans lier le débarquement à ce que le titre de son livre peut avoir de provocateur"". Ce gala fut néanmoins l'occasion d'une vente aux enchères d'un des exemplaires, dont la recette, de 400.000 francs, fut entièrement reversée à l'Union des Arts. Geneviève Guitry, qui fut son épouse durant cette période, écrit "Ce fut alors une période de manœuvres qu'il pensait habiles et qui nous effrayaient, car Sacha ne comprenait rien à la politique. Il avait un fond d'ingénuité, une confiance quelquefois excessive, qui l'amenaient à porter des jugements téméraires sur les gens qui gravitaient autour de lui. Dans cette période, il ne fut pas bon psychologue, ni suffisamment objectif".
  • Le 23 août 1944, lors de la Libération de Paris, quelques heures après avoir parlé au téléphone avec son amie Arletty, il est arrêté par un groupe de résistants, agissant de leur propre initiative, qui lui reprochent son attitude à l'égard de l'occupant allemand. Il est incarcéré 60 jours sans inculpation. Il est alors dénoncé dans la presse (sur des rumeurs infondées) par des écrivains comme Pierre Descaves ou certains journalistes du Figaro (dirigé alors par Pierre Brisson, ennemi déclaré de Guitry). Le juge d'instruction, ne sachant que lui reprocher, fait paraître dans les journaux, à 2 reprises, des annonces demandant qu'on lui communique les accusations contre Guitry. Il n'obtient aucune réponse probante et classe le dossier. Guitry obtient, en 1947, un non-lieu tardif (il dira plus tard qu'il aurait préféré un procès). Ses détracteurs oublient qu'il s'est toujours opposé à ce que ses pièces soient jouées en Allemagne. Il s'en souviendra et lorsqu'il déclare à Pauline Carton, dans le générique de La Poison, que le décor de la cellule a été réalisé à partir de ses souvenirs, on sent poindre l'amertume dans sa voix. Tentant de prendre la chose avec humour, il déclare : "La Libération ? Je peux dire que j'en ai été le premier prévenu." Il publie, en 1947 et 1949, ses souvenirs de cette période sous forme de deux récits : Quatre ans d'occupations pour les années de 1940 à août 1944 et 60 jours de prison pour les 2 mois pénibles et humiliants qui suivirent. Il commente, en filigrane, son comportement dans Le Diable boiteux, biographie de Talleyrand qui poursuivit son travail avec toujours comme seul but de servir la grandeur de la France.
  • Les années 1930 ont été des années de rêves et les années 1940 des années noires ; les années 1950 vont être une synthèse des deux décennies écoulées. Il rédige le scénario d'Adhémar ou le jouet de la fatalité mais, malade, il en confie la réalisation à Fernandel, qui a déjà réalisé un film. Devant le résultat, Guitry s'estime trahi et intente un procès à Fernandel. Procès qu'il perd. Ce film annonce la suite de l'œuvre du cinéaste. Le ton est plus mélancolique (Le comédien, Deburau, Le Trésor de Cantenac), parfois caustique (Je l'ai été trois fois, La Poison, La Vie d'un honnête homme), mais toujours comique (Toâ, Aux deux colombes, Tu m'as sauvé la vie). Ses amis le soutiennent et la reconnaissance vient avec la commande de grosses productions historiques : Si Versailles m'était conté, Napoléon, Si Paris nous était conté. Mots d'esprits et distribution prestigieuse font le charme de ces fresques. Il n'oublie pas son arrestation et réalise le très caustique Assassins et voleurs emmené par le duo Jean Poiret/Michel Serrault et dans lequel Darry Cowl fait ses débuts avec une scène pratiquement improvisée, mais hilarante. Les trois font la paire est le dernier film qu'il réalise avec l'aide de l'acteur-producteur-réalisateur Clément Duhour, car la maladie l'a beaucoup affaibli. Film somme sur le cinéma de Guitry où l'on retrouve tout ce qui fait le sel de son œuvre : jeu avec les procédés filmiques, fidélité avec certains acteurs, humour caustique. Son testament artistique est le scénario de La Vie à deux qu'il rédige et où il refond plusieurs de ses pièces ; c'est Clément Duhour qui le réalisera après la mort du cinéaste, avec une pléiade de vedettes venues rendre hommage au maître.
  • Sacha Guitry repose au cimetière de Montmartre, à Paris, avec son père Lucien Guitry, son frère Jean, né en 1884 et mort en 1920 dans un accident de voiture, et sa dernière épouse Lana Marconi, décédée en 1990.
  • Il a eu 5 épouses : Charlotte Lysès (1877/1956), Yvonne Printemps (1894/1977), Jacqueline Delubac (1907/1997), Geneviève de Séréville (1914/1963) & enfin Lana Marconi (1917/1990).


  • Source : Wikipedia

    Adaptations cinématographiques

    LE BLANC ET LE NOIR

    1931, France, Comédie
    Réalisé par Robert Florey
    Scénario de Sacha Guitry d'après sa pièce du même nom
    Photographie de Theodor Sparkuhl, Roger Hubert & Nicolas Hayer
    Musique de Philippe Parès & Georges Van Parys
    Direction artistique de Marc Allégret
    Costumes de Redfern & Zanel
    Son de D.F. Scanlon
    Montage son de Denise Batcheff & Jean Mamy
    Durée 1 h 46

    Avec Raimu, André Alerme, Louis Baron fils, Charles Lamy, Louis Kerly, Fernandel, Paul Pauley, Suzanne Dantès, Pauline Carton...

    Résumé : Trompée par son mari, Marguerite Desnoyers décide de se venger en usant des mêmes armes. Elle le trompe avec un artiste noir, Charles Allan Smith, qui se produit à l'hôtel où ils sont descendus. Le temps passe, et bientôt le mari trompé devient le père d'un bébé noir...
    PASTEUR

    1935, France, Drame
    Réalisé par Sacha Guitry & Fernand Rivers
    Scénario de Sacha Guitry d'après sa pièce du même nom
    Photographie de Jean Bachelet
    Musique de Louis Beydts
    Décors de Robert Gys
    Montage de Pierre Schwab
    Son de Joseph de Bretagne
    Durée 1 h 15

    Avec Sacha Guitry, Jean Périer, José Squinquel, Henry Bonvallet, Gaston Dubosc, Louis Maurel, Armand Lurville, Cousin, Maurice Schutz, Julien Bertheau...

    Résumé : Quelques épisodes de la vie du grand savant, relatant sa lutte contre l'Académie de Médecine pour lui faire accepter ses idées, l'inoculation du vaccin antirabique de son invention à un enfant mordu par un chien enragé, et enfin sa vieillesse auréolée de la gloire d'une vie consacrée à la recherche scientifique...
    DÉSIRÉ

    1937, France, Comédie
    Réalisé par Sacha Guitry
    Assistant directeur : Gilles Grangier
    Scénario de Sacha Guitry d'après sa pièce du même nom
    Photographie de Jean Bachelet
    Musique d'Adolphe Borchard
    Décors de Jean Perrier
    Montage de Myriam Borsoutsky
    Son de Norbert Gernolle
    Scripte de Jeanne Étiévant
    Durée 1 h 32

    Avec Sacha Guitry, Jacqueline Delubac, Jacques Baumer, Saturnin Fabre, Alys Delonce, Pauline Carton, Geneviève Vix...

    Résumé : La jeune comédienne Odette Cléry, maîtresse entretenue du ministre Montignac, engage à son service le très stylé maître d'hôtel Désiré. Elle apprend bien vite que ce dernier a été renvoyé de sa dernière place, en raison de son empressement auprès de sa patronne, une princesse russe. Désiré, qui tient à rétablir la vérité, précise qu'en fait c'est la dame qui s'est donnée à lui. Pour rassurer Odette, il prend la précaution de dire qu'elle n'est pas son type...
    QUADRILLE

    1938, France, Comédie
    Réalisé par Sacha Guitry
    Scénario de Sacha Guitry d'après sa pièce du même nom
    Photographie de Robert Lefebvre
    Musique d'Adolphe Borchard
    Décors de Jean Perrier
    Montage de Myriam
    Son d'Antoine Archimbaud
    Durée 1 h 49

    Avec Sacha Guitry, Gaby Morlay, Jacqueline Delubac, Georges Grey, Pauline Carton, Jacques Vitry, Louis Baldy, Julien Rivière...

    Résumé : Comédienne célèbre, Paulette Nanteuil est la maîtresse de Philippe de Morannes, rédacteur en chef d'un journal parisien. Philippe songe à lui proposer le mariage, mais Paulette fait connaissance d'un jeune acteur américain, Carl Erikson, elle en tombe amoureuse et passe une nuit avec lui. Philippe, à son tour, succombe aux charmes de Claudine. Le lendemain...
    AUX DEUX COLOMBES

    1949, France, Comédie
    Réalisé par Sacha Guitry
    Scénario de Sacha Guitry d'après sa pièce du même nom
    Photographie de Noël Ramettre
    Musique de Louiguy
    Décors de Louis le Barbenchon
    Son de R.G. Forget
    Durée 1 h 35

    Avec Sacha Guitry, Pauline Carton, Lana Marconi, Marguerite Pierry, Suzanne Dantès, Robert Seller...

    Résumé : Marie-Jeanne et Marie-Thérèse aiment toutes deux Jean-Pierre Walter. Celui-ci se marie avec l'ainée. Les années passent, son épouse est un jour portée disparue. Se considérant veuf, Jean-Pierre se remarie avec la cadette. Mais la "défunte" réapparaît contre toute attente, semant la zizanie dans le couple...
    TU M'AS SAUVÉ LA VIE

    1950, France, Comédie
    Réalisé par Sacha Guitry
    Scénario de Sacha Guitry d'après sa pièce du même nom
    Photographie de Noël Ramettre
    Musique de Louiguy
    Décors de Nersès Bartau
    Montage de Raymond Lamy
    Son de Jean Bertrand
    Scripte de Denise Morlot
    Durée 1 h 25

    Avec Sacha Guitry, Fernandel, Lana Marconi, René Génin, Georges Bever, Luce Fabiole, Robert Seller, Jeanne Fusier-Gir, André Numès Fils...

    Résumé : Le baron de Saint-Rambert, aristocrate hautain et misanthrope, sympathise avec un brave clochard qui lui a sauvé la vie. Agacé par son entourage qui en veut à sa fortune, il décide sur un coup de tête d'en faire son héritier. Une décision qui ne va pas plaire (étonnant, non) ni aux domestiques, ni à la famille, ni aux amis...
    DEBURAU

    1951, France, Drame
    Réalisé par Sacha Guitry
    Scénario de Sacha Guitry d'après sa pièce de 1918 du même nom
    Photographie de Noël Ramettre
    Musique de Louis Beydts
    Décors de Marc Desages & René Renoux
    Costumes de Fernand Sursin
    Montage de Raymond Lamy
    Scripte de Madeleine Lefèvre
    Durée 1 h 33

    Avec Sacha Guitry, Lana Marconi, Henri Belly, Georges Bever, Claire Brilletti, Jacques d'Herville, Christine Darbel, Jacques de Féraudy, Albert Duvaleix, Luce Fabiole, Michel François, Jeanne Fusier-Gir, Robert Seller...

    Résumé : Jean Gaspard Deburau triomphe au théâtre des funambules dans le rôle de Pierrot. Admiré du public, courtisé par les plus belles femmes, Deburau est fidèle à sa femme et à son fils. Mais, un soir, survient une femme qui lui fait oublier tous ses devoirs : c’est Marie Duplessis, la dame aux camélias. Ils vivent ensemble un amour intense, jusqu’à ce que la jeune femme décide de le quitter. Deburau ne parvient à l’oublier et sombre dans la mélancolie. Aigri, désespéré, il ne lui reste que son fi ls, qui rêve de marcher sur les traces de son père et devenir un grand acteur. Mais comment transmettre le flambeau de son art quand on ne croit plus en rien ?...
    BEAUMARCHAIS L'INSOLENT

    1996, France, Biopic
    Réalisé par Edouard Molinaro
    Scénario d'Edouard Molinaro & Jean-Claude Brisville d'après une pièce inédite
    Photographie de Michael Epp
    Musique de Jean-Claude Petit
    Décors de Jean-Marc Kerdelhue, Marie-Noëlle Giraud & Karen Granger
    Costumes de Sylvie de Segonzac
    Montage de Véronique Parnet
    Son de Dominique Hennequin & Dominique Warnier
    Montage son de Patrice Grisolet
    Casting de Catherine Molinaro
    Scripte de Patrick Aubrée
    Durée 1 h 40

    Avec Fabrice Luchini, Sandrine Kiberlain, Manuel Blanc, Michel Aumont, Jean-François Balmer, Jean-Claude Brialy, Patrick Bouchitey, Evelyne Bouix, Isabelle Carré, José Garcia, Alain Chabat, Judith Godrèche, Murray Head, Axelle Laffont, Martin Lamotte, Guy Marchand, François Morel, Claire Nebout, Michel Piccoli, Michel Serrault, Florence Thomassin, Jacques Weber, Jean Yanne, Dominique Besnehard, André Oumansky, Maka Kotto, Jay Benedict, Dominic Gould, Niels Dubost, Marc Dudicourt, Etienne Draber, Séverine Ferrer, Patrice Laffont, Jean-Claude de Goros, Maurice Illouz, Sandrine Le Berre, Bruno Lochet, Pierre Arditi (Voix), Roland Blanche...

    Résumé : Envoyé par Voltaire, le jeune Gudin de la Brenellerie s'introduit en 1773 auprès de Beaumarchais qui l'engage. Il suit ainsi la vie du dramaturge qui connaît bien des déboires avec le parlement. Son procès est marqué par la corruption et l'écrivain est condamné au silence, malgré son succès. Louis XV charge Beaumarchais de rencontrer en Angleterre le chevalier d'Eon...
    DÉSIRÉ

    1996, France, Comédie
    Réalisé par Bernard Murat
    Scénario de Bernard Murat d'après la pièce du même nom
    Photographie de Ricardo Aronovich
    Musique de Jean-Claude Petit
    Décors de François Comtet
    Costumes de Dominique Borg
    Montage de Colette Farrugia
    Son de Michel Picardat
    Montage son de Martine Lebon
    Scripte de Sylvette Baudrot
    Durée 1 h 33

    Avec Jean-Paul Belmondo, Fanny Ardant, Claude Rich, Béatrice Dalle, Jean Yanne, Dominique Lavanant, Annie Grégorio...

    Résumé : Odette, la maîtresse du ministre Montignac, veut engager un nouveau maître d'hôtel. Désiré se présente à elle avec de bons certificats ; vérifications faites, Odette apprend qu'il aurait abusé d'une de ses patronnes. Après avoir renoncé à l'employer, elle décide de le prendre à l'essai. Désiré se lie d'amitié avec la bonne et la cuisinière. Son style et sa prestance étonnent aussitôt...
    QUADRILLE

    1997, France, Comédie
    Réalisé par Valérie Lemercier
    Scénario de Sacha Guitry d'après sa pièce
    Photographie d'Antoine Roch
    Musique de Bertrand Burgalat
    Décors de Pierre Le Tan, François Comtet & Denis Moutereau
    Costumes de Vincent Darré
    Montage de Dan Facundo & Nicole Pellegrin
    Son de Rolly Belhassen
    Mixage du son d'Eric Tisserand
    Montage son d'Eric Mauer
    Scripte de Nicole Facon
    Durée 1 h 36

    Avec Valérie Lemercier, André Dussollier, Sandrine Kiberlain, Sergio Castellitto, Franck de la Personne, Lise Lamétrie, Didier Bénureau, Nicolas Seguy...

    Résumé : Carl Herickson, grande vedette de cinéma américain, va, sans le vouloir, chambouler la vie d'un trio parisien : un rédacteur en chef influent, Philippe de Morannes, sa compagne l'actrice de théâtre Paulette Nanteuil et la meilleure amie du couple, une jeune journaliste ambitieuse Claudine André...


    Autres participations au Cinéma

    BONNE CHANCE

    1935, France, Comédie
    Réalisé par Sacha Guitry & Fernand Rivers
    Scénario de Sacha Guitry
    Photographie de Jean Bachelet & René Ribault
    Musique de Vincent Scotto
    Direction artistique de Robert Gys
    Montage de Pierre Schwab
    Son de Joseph de Bretagne
    Durée 1 h 18

    Avec Sacha Guitry, Jacqueline Delubac, Pauline Carton, Paul Dullac, Montel, André Numès Fils, Rivers Cadet, Robert Darthez, Madeleine Suffel, Robert Seller...

    Résumé : Un rapin offre à Marie, une petite blanchisseuse, un billet de loterie. La jeune fille est fiancée mais son amoureux est à l'armée. Aussi lorsque le billet remporte le gros lot elle décide de partager avec le jeune peintre. Tous deux partent en voyage et se rendent compte qu'ils ne sont pas indifférents l'un envers l'autre...
    REMONTONS LES CHAMPS-ÉLYSÉES

    1938, France, Comédie
    Réalisé par Sacha Guitry
    Scénario de Sacha Guitry
    Photographie de Jean Bachelet
    Musique d'Adolphe Borchard
    Décors de Lucien Carré, Roger Claude & René Renoux
    Direction artistique de René Renoux
    Costumes de Georges K. Benda
    Montage de Myriam Borsoutsky
    Son de Joseph de Bretagne
    Durée 1 h 40

    Avec Sacha Guitry, Lucien Baroux, Jean Périer, Robert Pizani, Jean Davy, René Fauchois, Jacqueline Delubac, Germaine Dermoz, Josseline Gaël, Jeanne Boitel, Jane Marken, Mila Parély, Lisette Lanvin, Maurice Schutz, Geneviève Guitry, Claude Lehmann, Jacques Berlioz, Jean-Louis Allibert, Robert Seller, Georges Bever, Janine Darcey, Mona Dol, Luce Fabiole, Claire Gérard...

    Résumé : Un professeur de mathématiques interrompt son cours pour raconter à ses élèves médusés l'histoire des Champs-Elysées. De 1617 à 1938, de l'Etoile à la Concorde. L'histoire d'une allée percée à travers bois dans l'axe des Tuileries, en 1617, par Marie de Médicis, qui s'anime sour le règne de Louis XV et qui deviendra...
    DOUBLE CHANCE
    (Lucky partners)

    1940, USA, Comédie
    Réalisé par Lewis Milestone
    Scénario d'Allan Scott, John Van Druten, George Haight, Edwin Justus Mayer, Lewis Milestone & Franz Schulz d'après son film "Bonne chance" de 1935
    Photographie de Robert De Grasse
    Musique de Dimitri Tiomkin
    Décors de Darrell Silvera
    Direction artistique de Van Nest Polglase
    Montage d'Henry Berman
    Durée 1 h 39

    Avec Ronald Colman, Ginger Rogers, Jack Carson, Spring Byington, Cecilia Loftus, Harry Davenport, Hugh O'Connell, Brandon Tynan, Dorothy Adams, Murray Alper, Billy Gilbert...

    Résumé : Jean Newton, une jeune libraire, s'apprête à convoler en justes noces avec Freddie, un brave garçon. Un beau matin, un caricaturiste de Greenwich Village, David Grant, lui souhaite bonne chance. Comme elle constate qu'en effet la bonne fortune lui sourit toute la matinée, elle lui propose d'acheter en commun un billet de loterie. David est d'accord, mais à condition qu'elle partage avec lui un voyage aux chutes du Niagara avant d'épouser Freddie, s'ils gagnent. Ils gagnent. En tout bien tout honneur, ils s'acheminent vers les chutes, suivis de près par un Freddie torturé par la jalousie. Puis, Davd disparaît subitement...

    LA MALIBRAN

    1944, France, Biographie
    Réalisé par Sacha Guitry
    Scénario de Sacha Guitry
    Photographie de Jean Bachelet & Fédote Bourgasoff
    Musique de Louis Beydts
    Décors de Jacques Dumesnil & Henri Ménessier
    Costumes de Noitell
    Montage d'Alice Dumas
    Son de René Lécuyer
    Scripte de Dagmar Bolin
    Durée 1 h 35

    Avec Geori-Boué, Suzy Prim, Mona Goya, Jacques Jansen, Jean Weber, Jean Debucourt, Mario Podesta, Louis Arnoult, Jeanne Fusier-Gir, Jacques Castelot, Robert Favart, André Carnège, Marcel Lévesque, Jean Cocteau, Denis d'Inès, Geneviève Guitry, Jacques Varennes, Sacha Guitry, Louis Beydts...

    Résumé : Apprenant avec consternation la mort de la grande cantatrice, La Malibran, la comtesse Merlin dicte la biographie de la défunte en présence de Rossini et d'Alfred de Musset. Maria-Félicia naquit chez le célèbre ténor Garcia, son futur professeur. Sa carrière débute dès l'âge de 5 ans à Naples...
    LE TRÉSOR DE CANTENAC

    1950, France, Comédie
    Réalisé par Sacha Guitry
    Scénario de Sacha Guitry
    Photographie de Noël Ramettre
    Musique de Louiguy
    Décors de René Renoux
    Montage de Gabriel Rongier & André Sélignac
    Son d'André Louis
    Durée 1 h 45

    Avec Sacha Guitry, Lana Marconi, Claire Brilletti, Pauline Carton, Jacques de Féraudy, Paul Demange, Luce Fabiole, Jeanne Fusier-Gir, René Génin, Milly Mathis, Maximilienne, Fernand René, Robert Seller, Marcel Simon...

    Résumé : Avant de mettre fin à ses jours, le baron de Cantenac, ruiné, désire connaître le village qui fut le berceau de ses ancêtres. Le centenaire du village lui remet alors le trésor des Seigneurs de Cantenac, caché depuis la Révolution. Grâce au trésor, le village reprend sa vie d'autrefois...
    ADHÉMAR OU LE JOUET DE LA FATALITÉ

    1951, France, Comédie
    Réalisé par Fernandel
    Assistant directeur : Georges Lautner
    Scénario de Sacha Guitry
    Photographie de Noël Ramettre
    Musique de Louiguy
    Décors d'Eugène Piérac
    Montage de Raymond Lamy
    Montage son de Joseph de Bretagne
    Scripte de Denise Morlot
    Durée 1 h 29

    Avec Fernandel, Jacqueline Pagnol, Bernadette Lange, Meg Lemonnier, Sophie Mallet, Maximilienne, Primerose Perret, Marguerite Pierry, Andrex, Georges Bever, Albert Duvaleix, Jacques de Féraudy, Nicolas Amato, Lucien Callamand, Luce Fabiole...

    Résumé : Adhémar, dès son plus jeune âge, a été victime de l'hilarité que déclenche son faciès. Un ami lui a trouvé, en vain, maintes situations les plus diverses : ordonnateur de pompes funèbres, souffleur, garde-malade... Admis dans un refuge pour les déshérités de la vie, Adhémar ne tarde pas à en être chassé, car, cette fois, c'est lui qui rit des autres. Il trouvera enfin sa voie en amusant, par ses mimiques et ses chansons, le public d'un cirque...

    LA POISON

    1951, France, Comédie
    Réalisé par Sacha Guitry
    Scénario de Sacha Guitry
    Photographie de Jean Bachelet
    Musique de Louiguy
    Décors de Robert Dumesnil
    Montage de Raymond Lamy
    Scripte d'Odette Lemarchand
    Durée 1 h 25

    Avec Michel Simon, Jean Debucourt, Jacques Varennes, Jeanne Fusier-Gir, Germaine Reuver, Pauline Carton, Albert Duvaleix, Henry Laverne, Louis de Funès, Luce Fabiole, André Dalibert, Nicolas Amato, Suzanne Dantès (Voix), Jacques Morel (Voix), Marcelle Arnold, Jean Bachelet, Georges Bever...

    Résumé : Les rapports entre Blandine et Paul se sont détériorés d'année et année. Paul ne supporte plus des jurons et l'attitude violente à son égard de sa pocharde de femme. Les deux en sont arrivés à ruminer des scénarios de meurtre afin de se débarrasser de l'autre. Paul a trouvé en Maître Aubanel, un célèbre avocat venant de fêter son centième acquittement, une source intarissable d'idées...
    JE L'AI ÉTÉ TROIS FOIS

    1952, France, Comédie
    Réalisé par Sacha Guitry
    Scénario de Sacha Guitry
    Photographie de Jean Bachelet
    Musique de Louiguy
    Montage de Raymond Lamy
    Son de Fernand Janisse
    Scripte d'Odette Lemarchand
    Durée 1 h 21

    Avec Sacha Guitry, Bernard Blier, Lana Marconi, Simone Paris, Solange Varennes, Pauline Carton, Raymond Lamy, Robert LeRoy, Jacques Anquetil, Henri Arius, Lucien Callamand, Louis de Funès...

    Résumé : Henri Verdier raconte à son épouse Thérèse comment sa première femme l'a trompé avec un sosie, et sa deuxième avec un sultan. Un soir, rentrant inopinément chez lui, il découvre Thérèse dans les bras d'un cardinal. Celui-ci, usant de l'autorité du costume, convainc Henri d'accepter ce troisième adultère. Mais le pauvre mari ne se doute pas que son interlocuteur est un comédien en costume de scène...
    SI PARIS NOUS ÉTAIT CONTÉ

    1956, France, Historique
    Réalisé par Sacha Guitry
    Scénario de Sacha Guitry
    Photographie de Philippe Agostini
    Musique de Jean Françaix
    Décors de René Renoux & Henri Schmitt
    Costumes de Monique Dunan & Maggy Rouff
    Montage de Paulette Robert
    Son de Joseph de Bretagne & Émile Lagarde
    Scripte de Francine Corteggiani
    Durée 2 h 10

    Avec Françoise Arnoul, Jeanne Boitel, Julien Carette, Danielle Darrieux, Sophie Desmarets, Sacha Guitry, Odette Joyeux, Robert Lamoureux, Pierre Larquey, Jean Marais, Jean Martinelli, Lana Marconi, Michèle Morgan, Jean Parédès, Giselle Pascal, Gérard Philipe, Simone Renant, Renée Saint-Cyr, Jean Tissier, Andrex, Antoine Balpêtré, René Blancard, Pauline Carton, Aimé Clariond, Suzanne Dantès, Jean Debucourt, Jean-Jacques Delbo, Bernard Dhéran, Jacques Dumesnil, Jacques de Féraudy, Maurice Escande, Louis de Funès, Jeanne Fusier-Gir, Gilbert Gil, Roland Lesaffre, Robert Manuel, Jacques Morel, Lucien Nat, Palau, Simone Paris, Marguerite Pierry, Pierre Vaneck, Maurice Utrillo, Henri Bosc, Alain Bouvette, Micheline Dax, Paul Demange, Germaine Dermoz, Albert Duvaleix, Jim Gérald, André Roanne, Serge Sauvion, Alice Tissot, Irène Tunc, Jacques Varennes, Louis Arbessier, Edmond Beauchamp, René Berthier, Georges Bever, Pierre Collet, Henri Coutet, Max Dalban, Luce Fabiole, Paul Guers, René Génin, Bob Ingarao, Jacques Marin, Félix Marten, Max Montavon, André Numès Fils, Marcel Pérès, Alice Sapritch...

    Résumé : Un professeur raconte l'histoire de Paris à ses jeunes étudiants. D'Henry III en passant par Louis XI, Beaumarchais ou encore Voltaire, s'en suit une galerie de portraits des grandes figures ayant marqué la vie de la capitale française au cours des siècles passés...

    Film ou téléfilm sur sa vie

    L'AFFAIRE SACHA GUITRY

    2006, France, Téléfilm
    Réalisé par Fabrice Cazeneuve
    Scénario de Lorraine Levy
    Photographie de Pierre Novion
    Musique de Manuel Peskine
    Son de Thierry Ferreux & Sébastien Lebailly
    Durée 1 h 32

    Avec Jean-François Balmer, Gérard Lartigau, Bernard Alane, Olivier Claverie, Marie Desgranges, Bernard Nissile, Vincent Rottiers, Bernard Waver, Philippe Duclos, Elisabeth Macocco, Lyes Salem...

    Résumé : 23 août 1944. Au petit matin, Paris se libère. Cinq hommes armés surgissent chez Sacha Guitry et l'obligent à le suivre. C'est le début d'une captivité de soixante jours. Aucune charge précise n'est retenue contre le dramaturge, mais la rumeur dit qu'il a fréquenté les Allemands et travaillé pour eux. Emmené à la mairie du VIIe arrondissement, au Vel d'Hiv, puis à Drancy et à la prison de Fresnes, il est couvert d'injures, inculpé pour «intelligence avec l'ennemi». A 60 ans, Sacha Guitry doit se défendre de ses accusations de collaboration pendant un procès en bonne et due forme dont il ressortira blanchi. Mais à l'issue de l'instruction, il se retrouve seul...

    Bibliographie

  • Le Page (1902), opéra bouffe en un acte
  • Le K.W.T.Z. (1905)
  • Nono (1905), pièce en trois actes
  • Chez les Zoaques (1906)
  • La Clef (1907)
  • Petite Hollande (1908)
  • Le Scandale de Monte-Carlo (1908)
  • Le Veilleur de nuit (1911)
  • La Prise de Berg-Op-Zoom (1912)
  • Pas Complet ! (1912), comédie-bouffe en deux actes
  • La Pèlerine écossaise (1914)
  • Deux Couverts (1914)
  • La Jalousie (1915)
  • Faisons un rêve (1916)
  • Jean de La Fontaine (1916)
  • L'Illusionniste (1917)
  • Un soir quand on est seul (1917)
  • Deburau (1918)
  • Pasteur (1919)
  • Le Mari, la Femme et l'Amant (1919)
  • Mon père avait raison (1919)
  • Béranger (1920)
  • Je t'aime (1920)
  • Comment on écrit l'histoire (1920)
  • Le Comédien (1921)
  • Le Grand Duc (1921)
  • Jacqueline (1921)
  • Une petite main qui se place (1922)
  • Le blanc et le noir (1922)
  • L'amour masqué (1923)
  • Le lion et la poule (1923)
  • L'accroche-cœur (1923)
  • Une étoile nouvelle (1924)
  • On ne joue pas pour s'amuser (1925)
  • Mozart, comédie musicale (1925)
  • Désiré (1927)
  • Un miracle (1927)
  • Mariette ou Comment on écrit l'histoire (1928), comédie musicale
  • Charles Lindberg féerie (1928)
  • Histoires de France (1929)
  • Frans Hals ou L'Admiration (1931)
  • Sa dernière volonté ou L'Optique du théâtre (1931)
  • Monsieur Prudhomme a-t-il vécu ? (1931)
  • Villa à vendre (1931)
  • Mon double et ma moitié (1931)
  • Les Desseins de la providence (1932)
  • Françoise (1932)
  • Le Voyage de Tchong-Li (1932)
  • Châteaux en Espagne (1933)
  • Adam et Ève (1933)
  • Ô mon bel inconnu (1933), comédie musicale
  • Un tour au paradis (1934)
  • Le Renard et la grenouille (1934)
  • Florestan Ier de Monaco (1934), opérette
  • Son père et lui (1934)
  • Le Nouveau Testament (1934)
  • Mon ami Pierrot opéra-comique (1935)
  • Quand jouons-nous la comédie ? (1935)
  • La Fin du monde (1935)
  • Geneviève (1936)
  • Le Mot de Cambronne (1936)
  • Quadrille (1937)
  • Un monde fou (1938)
  • Dieu sauve le roi (1938)
  • You're telling me (1939)
  • Florence (1939) (remanié en 1949 sous le titre Toâ)
  • Une paire de gifles (1939), en un acte
  • Une lettre bien tapée (1939), en un acte
  • Fausse Alerte (1939), en un acte
  • Le Bien-Aimé (1940)
  • Vive l'Empereur ! (1941)
  • N'écoutez pas Mesdames (1942)
  • Courteline au travail (1943)
  • Talleyrand ou Le Diable boiteux (1948)
  • Aux deux colombes (1948)
  • Toâ, c'est Florence remaniée (1949)
  • Tu m'as sauvé la vie (1949)
  • Beaumarchais (1950), pièce qui n'a pas été jouée
  • Une folie (1951)
  • Palsambleu (1953)