Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   

Les studios Pinewood
font leur cinéma

Histoire

Les Pinewood Studios sont des studios de cinéma situés dans le comté du Buckinghamshire près de Londres.
En 1934, Charles Boot se lance dans la construction d'un lieu de tournage dans le village de Iver Heath dans le Buckinghamshire et achète aux enchères un terrain dans une pinède avec une battisse nommée Heatherden Hall. Début 1935, il prend contact avec la British National Films Company pour qu'elle rachète le terrain.
En 1935, J. Arthur Rank qui se lance dans la production cinématographique, achète le terrain qu'il transforme en studio de cinéma. Le studio est inauguré le 30 septembre 1936. Il devient alors l'un des éléments de la Rank Organisation.
En 1939, la Rank Organisation achète les Denham Film Studios situés à un peu plus de 4 milles. Après la fusion, le studio est nommé D&P Studios.
Il va rentrer dans une période de forte en activité en 1942 quand le gouvernement britannique va le réquisitionner pour l’effort de guerre. Pinewood va alors accueillir l’AFPU (Army Film and Photographic Unit) où travailleront notamment John et Roy Boulting et Richard Attenborough.
En avril 1946, Pinewood retourne à la vie civile. Il accueille alors de prestigieuses productions, notamment de réalisateurs qui précédemment avaient travaillé à Denham comme Lean et Powell. De grandes franchises naitront à Pinewood : James Bond (dont le nom reste aujourd’hui attaché au studio) ou encore les séries comiques à grand succès "Carry On" et "Doctor".
A la fin des années 60, le cinéma britannique traverse une crise et par mesure d’économie, Pinewood revoie son modèle économique. Les équipes de production ne seront plus salariées du studio, Pinewood se contentera désormais de louer l’espace aux compagnies de production qui font venir leurs propres équipes.
En 1976, une immense scène est construite pour le James Bond, "The Spy Who Loved Me", et sera baptisée "Albert R. Broccoli 007 stage". La nouvelle scène, comme la présence d’un immense tank pour les scènes en mer (de 73×18 mètres), en fait un lieu privilégié pour les productions internationales à gros budget : de Star Wars au Pirate des Caraïbes en passant par les Superman, Harry Potter ou Da Vinci Code...
Le 27 juin 1984, le plateau 007 des studios de Pinewood subit un incendie qui détruit le décors de la forêt du film Legend de Ridley Scott.
En 2001, Pinewood a fusionné avec l’autre grand studio britannique, Shepperton, pour former The Pinewood Studios Group.
En 2009 lui a été décerné le Prix Michael Balcon aux Bafta.
Le 16 octobre 2012, Disney annonce installer un studio permanent aux Pinewood Studios.
Le 31 juillet 2013, le Hollywood Reporter rapporte que des fans de Star Wars ont découvert que Foodles Productions, une récente filiale indirecte de Lucasfilm, est domiciliée aux Pinewood Studios où est prévu le tournage de Star Wars, épisode VII.
En mai 2014 commence le tournage du nouveau Star Wars : Le Réveil de la Force.


Les années 1940

LES CHAUSSONS ROUGES
(The Red Shoes)

1948, Grande-Bretagne, Drame
Réalisé par Michael Powell & Emeric Pressburger
Scénario d'Emeric Pressburger, Keith Winter & Michael Powell d'après le conte d'Hans Christian Andersen
Photographie de Jack Cardiff
Musique de Brian Easdale
Décors d'Hein Heckroth
Direction artistique d'Arthur Lawson
Costumes d'Hein Heckroth
Montage de Reginald Mills
Son de Charles Poulton
Durée 2 h 14

Avec Anton Walbrook, Marius Goring, Moira Shearer, Robert Helpmann, Léonide Massine, Ludmilla Tchérina, Esmond Knight, Jean Short, Albert Bassermann...

Résumé : Le soir de la première de Cœur de feu, le célèbre impresario Boris Lermontov – directeur de la prestigieuse troupe de ballet qui porte son nom – fait la connaissance de Victoria Page, une danseuse qui le persuade de l’engager. Dans le même temps, il embauche un jeune compositeur, Julian Craster, qui était venu se plaindre de plagiat. Intransigeant, Lermontov dirige ses employés d’une main de fer, exigeant d’eux qu’ils se vouent entièrement à leurs carrières. Lorsqu’il annonce son nouveau ballet, Les Chaussons rouges, inspiré du conte d’Andersen, il s’agit d’un projet d’une ampleur sans précédent : Craster le composera, Page le dansera ; ils deviendront des vedettes internationales, à condition de tout sacrifier à cet art...



Voir aussi : Alpes-Maritimes, Hans Christian Andersen, Kensington & Chelsea, La cité de Westminster, Le cinéma se fait une danse, Paris 8ème, Paris 12ème & Studio Riviera.