Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes
Contact










   



Le château de Champlâtreux
Les autres châteaux

Géographie

Le château de Champlâtreux se situe sur la commune d'Épinay-Champlâtreux, dans le département français du Val-d'Oise (Ile-de-France).

Histoire

La terre de Champlâtreux a été acquise en 1567 par Édouard Molé, président à mortier du parlement de Paris à partir de 1602, et reste depuis dans sa descendance. La famille est dès lors parfois dénommée "Molé de Champlâtreux", la terre de Champlâtreux ayant été érigée en marquisat pour Édouard Molé, fils de Mathieu Molé (1584-1656), premier président du parlement de Paris et garde des sceaux de France.
Mathieu-François Molé (1705-1793), président à mortier au parlement de Paris, employa une partie de la fortune immense de sa femme, Bonne-Félicité Bernard, fille du financier Samuel Bernard pour reconstruire sur un plan beaucoup plus vaste la modeste demeure de style Louis XIII héritée de ses ancêtres. Cet ancien château est ainsi démoli en 1750.
Dans les années 1735-1740, les deux pavillons de garde que l'on peut voir aujourd'hui sur la D 316 avaient déjà été construits selon les plans de l'architecte Jean-Michel Chevotet. Les jardins à la française ainsi que la demi-lune devant l'entrée ont également été tracés par Chevotet et datent de la même époque. De 1751 à 1757, il dirigea la construction du château, des écuries et de l'orangerie, qui furent donc réalisés dans une période très brève.
Les travaux coûtèrent la somme relativement raisonnable, compte tenu de la magnificence de la demeure, de 513 507 livres. Pour tenir ainsi les coûts, Chevotet avait créé une briqueterie en face du château, utilisé du gypse trouvé sur la propriété pour faire du plâtre, tiré le bois des forêts avoisinantes et la pierre des carrières de Luzarches, Gascourt et Saint-Maximin (Oise). Les pierres de l'ancien château et du château voisin de Chauvigny (commune de Luzarches) démoli en 1749 sont également remployées.
Le château est conçu comme résidence de campagne et lieu de réceptions. Son luxe est exceptionnel, et le rez-de-chaussée possède 4 grandes salles d'apparat. Les 23 chambres permettent d'inviter un grand nombre de convives ; elles possèdent chacune leur propre cabinet de toilettes, garde-robe et chambre de domestique. Il n'est donc pas étonnant que Champlâtreux soit devenu un rendez-vous de prédilection pour les réceptions et la chasse dans les forêts qui l'entourent.
Sous la Révolution française, le mobilier fut dispersé et le château transformé en hôpital militaire. Mathieu Louis Molé (1781-1855) s'employa à le remettre dans l'état dans lequel il se trouve aujourd'hui. À sa mort, le domaine passa à son unique héritière, Clotilde de la Ferté-Meun, par son mariage duchesse de Noailles. Il est resté depuis dans la famille de Noailles. Anna de Noailles y fit de longs séjours.

Source : Wikipédia

Le Château leur a servi de décors

Les années 1940

BOULE DE SUIF

1945, France, Drame
Réalisé par Christian-Jaque
Scénario de Christian-Jaque, Henri Jeanson & Louis d'Hee d'après les romans de Guy de Maupassant "Boule de Suif' & "Mademoiselle Fifi"
Photographie de Christian Matras
Direction artistique de Léon Barsacq
Costumes de Rosine Delamare
Montage de Jacques Desagneaux
Son de William Robert Sivel
Scripte de Simone Bourdarias
Durée 1 h 43

Avec Micheline Presle, Berthe Bovy, Louise Conte, Mona Dol, Gabrielle Fontan, Suzet Maïs, Berthe Tissen, Janine Viénot, Alfred Adam, Jean Brochard, Denis d'Inès, Robert Dalban, Paul Faivre, Jim Gérald, Roger Karl, Palau, Marcel Simon, Sinoël, Louis Salou, Marcel Mouloudji, Howard Vernon...

Résumé : An 1870 - Rouen est occupée par les Prussiens. Dans la diligence de Dieppe, des bourgeois, des aristocrates, des religieuses, un républicain et une prostituée, Elisabeth Rousset, dite Boule de Suif, voyagent ensemble. La diligence est arrêtée par un sinistre officier prussien. Boule de Suif accepte les avances pressantes de ce dernier afin de sauver ses compagnons de route...

Les années 1970

LE CORPS DE MON ENNEMI

1976, France, Policier
Réalisé par Henri Verneuil
Scénario de Michel Audiard, Henri Verneuil & Félicien Marceau d'après son roman
Photographie de Jean Penzer
Musique de Francis Lai
Décors de François de Lamothe
Costumes de Paulette Breil & Jacqueline Moreau
Montage de Pierre Gillette
Son de Jacques Maumont
Montage son de Michèle Boëhm
Casting de Catherine Vernoux
Scripte de Lucile Costa
Durée 1 h 56

Avec Jean-Paul Belmondo, Bernard Blier, Marie-France Pisier, Charles Gérard, Daniel Ivernel, Claude Brosset, Michel Beaune, François Perrot, René Lefèvre, Nicole Garcia, Suzy Prim, Jean Dasté, Elisabeth Margoni, Monique Mélinand, Bernard-Pierre Donnadieu, Pierre Forget, André Thorent, Henri Attal, Maurice Auzel, Fernand Berset, Nane Germon, Lionel Vitrant...

Résumé : Le propriétaire d'une boîte de nuit découvre un trafic de drogue dans son propre établissement. De plus, il se retrouve accusé d'un double meurtre alors qu'il est innocent...


Les années 1990

LE RETOUR DE CASANOVA

1992, France, Comédie Dramatique
Réalisé par Edouard Niermans
Scénario de Jean-Claude Carrière d'après le roman d'Arthur Schnitzler
Photographie de Jean Penzer
Musique de Bruno Coulais & Michel Portal
Décors de Carlos Conti
Costumes d'Yvonne Sassinot de Nesle
Montage d'Yves Deschamps
Son de Paul Lainé
Mixage son de Paul Bertault
Montage son d'Emmanuelle Simon
Casting de Lissa Pillu
Scripte de Sylvie Koechlin
Durée 1 h 33

Avec Alain Delon, Fabrice Luchini, Elsa Lunghini, Wadeck Stanczak, Delia Boccardo, Gilles Arbona, Violetta Sanchez, Jacques Boudet, Philippe Leroy, Alain Cuny, Sandrine Blancke...

Résumé : Après une vie d'aventures, de séductions, de fortunes et de voyages, Casanova veut rentrer chez lui, à Venise. Il a vieilli, sa bourse est plate. Il ne vit que de sa légende et de son adresse aux jeux de cartes. Comme seul compagnon, il a gardé son valet Camille à qui bien entendu, il doit tout un retard de gages. Il se trouve que pour le moment les dirigeants de la Sérénissine République se font tirer l'oreille et refusent à Casanova un visa d'entrée. Aussi se voit-il contraint d'errer dans le midi de la France, et dans le nord de l'Italie, fuyant les forces de la loi...


Les années 2000

VATEL

2000, France/Grande-Bretagne/Belgique, Drame
Réalisé par Roland Joffé
Scénario de Tom Stoppard & Jeanne Labrune
Photographie de Robert Fraisse
Musique d'Ennio Morricone
Décors de Cecilia Montiel, Françoise Benoît-Fresco & Jean Rabasse
Direction artistique de Louise Marzaroli
Costumes d'Yvonne Sassinot de Nesle
Montage de Noëlle Boisson
Son de François Groult, Laurent Quaglio & Pawel Wdowczak
Mixage son de Pawel Wdowczak
Casting de Karen Lindsay-Stewart & Gérard Moulévrier
Durée 1 h 43

Avec Gérard Depardieu, Uma Thurman, Tim Roth, Timothy Spall, Julian Glover, Julian Sands, Murray Lachlan Young, Hywel Bennett, Richard Griffiths, Arielle Dombasle, Marine Delterme, Philippine Leroy-Beaulieu, Féodor Atkine, Julie-Anne Roth, James Thiérrée, Geoffrey Bateman, André Chaumeau, Dominique Frot...

Résumé : Avril 1671. Vieillissant et ruiné, le fier prince de Condé cherche à regagner les faveurs de Louis XIV et à se voir confier le commandement d'une éventuelle campagne militaire contre les Hollandais. C'est dans ce but qu'il a convié la cour de Versailles à 3 jours de festivités dans son château de Chantilly, confiant à son intendant François Vatel le soin d'éblouir et de combler le roi. Épaulé par une armée de domestiques, Vatel trouve là l'occasion d'exprimer tout son génie créatif. Il est aussi le témoin des turpitudes de la cour et, au milieu de toute cette frénésie, se pique d'intérêt pour Anne de Montausier, suivante de la reine, convoitée par le roi et l'un de ses conseillers, le fourbe Lauzun...

Prix & Récompenses : César 2001 : Meilleurs décors.