MENU

  • Accueil
  • Acteurs
  • Actrices
  • Compositeurs
  • Films
  • Photographes
  • Réalisateurs
  • Scénaristes
  • Technique
  • Récompenses
  • Thèmes










  •    


    Rome fait son cinéma
    Les autres capitales


    Les années 2000

    ARRIVEDERCI AMORE, CIAO

    2005, Italie, Policier
    Réalisé par Michele Soavi
    Scénario de Marco Colli, Franco Ferrini, Heidrun Schleef, Michele Soavi & Gino Ventriglia d'après l'œuvre de Massimo Carlotto
    Photographie de Gianni Mammolotti
    Musique de Caterina Caselli
    Décors d'Andrea Crisanti
    Costumes de Maurizio Millenotti
    Montage d'Anna Napoli
    Casting de Flaminia Lizzani
    Durée 1 h 48

    Avec Alessio Boni, Michele Placido, Isabella Ferrari, Carlo Cecchi, Alina Nedelea, Antonello Fassari, Marjo Berasategui, Riccardo Zinna...

    Résumé : Giorgio, un gauchiste idéaliste devenu terroriste, retourne en Italie après un exil en Amérique Centrale afin de mener une vie normale. Faisant chanter d'anciens militants, il obtient une peine de prison réduite. Une fois libéré, il sombre inexorablement dans une spirale infernale faite de violence et de crime...

    Prix & Récompenses : David di Donatello 2006 : Meilleure chanson originale.


    (Il caimano)

    2006, Italie/France, Comédie Dramatique
    Réalisé par Nanni Moretti
    Scénario de Nanni Moretti, Francesco Piccolo & Federica Pontremoli d'après un sujet de Nanni Moretti & Heidrun Schleef
    Photographie d'Arnaldo Catinari
    Musique de Franco Piersanti
    Décors de Giancarlo Basili
    Costumes de Lina Nerli Taviani
    Montage d'Esmeralda Calabria
    Son d'Alessandro Zanon
    Scripte de Paola Bonelli
    Durée 1 h 52

    Avec Silvio Orlando, Margherita Buy, Jasmine Trinca, Michele Placido, Giuliano Montaldo, Antonello Grimaldi, Paolo Sorrentino, Elio De Capitani, Anna Bonaiuto, Nanni Moretti...

    Résumé : Producteur en faillite professionnelle et sentimentale, Bruno Bonomo, ayant beaucoup lutté contre la "dictature" du cinéma d'auteur avec ses films de série Z, n'arrive pas à financer une nouvelle superproduction fauchée, "Le Retour de Christophe Colomb". Empêtré dans ses dettes, ses faiblesses, son mariage en fin de course, ses enfants sans repères, Bruno perd pied. Son chemin va croiser celui d'une jeune réalisatrice qui lui apporte un scénario, "Le Caïman". Il s'aperçoit bientôt qu'il s'agit d'une biographie de Berlusconi. Il doit monter l'affaire, trouver l'acteur principal tout en essayant de recoller les morceaux de son couple. Commence alors à naître en lui un nouvel élan vital : celui de l'affirmation de sa dignité. Comme par enchantement, ce faiseur de navets va se battre avec pour seules armes les convictions d'une cinéaste débutante et ses ultimes biens matériels...

    LA BANDE À BADEER
    (Der Baader Meinhof Komplex)

    2008, Allemagne/France/République Tchèque, Drame
    Réalisé par Uli Edel
    Scénario de Bernd Eichinger & Uli Edel d'après le livre de Stefan Aust
    Photographie de Rainer Klausmann
    Musique de Peter Hinderthür & Florian Tessloff
    Décors de Bernd Lepel, Roland Schwarthoff & Johannes Wild
    Direction artistique d'Hucky Hornberger
    Costumes de Birgit Missal
    Montage d'Alexander Berner
    Mixage son de Roland Winke
    Montage son de Nico Krebs
    Casting d'An Dorthe Braker
    Durée 2 h 30

    Avec Martina Gedeck, Moritz Bleibtreu, Johanna Wokalek, Nadja Uhl, Stipe Erceg, Niels-Bruno Schmidt, Vinzenz Kiefer, Simon Licht, Bruno Ganz...

    Résumé : Dans les années 70, l'Allemagne est la proie d'attentats à la bombe meurtriers. La menace terroriste et la peur de l'ennemi intérieur ébranlent les fondements mêmes d'une démocratie encore fragile. Sous la conduite d'Andreas Baader, Ulrike Meinhof et Gudrun Ensslin, une nouvelle génération radicalisée entre violemment en guerre contre ce qu'ils perçoivent comme le nouveau visage du fascisme : l'impérialisme américain soutenu par les membres de l'establishment allemand, dont certains ont un passé de nazi. Leur objectif est de créer une société plus humaine. Mais en employant des moyens inhumains, en répandant la terreur et en faisant couler le sang, ils perdent leur propre humanité. L'homme qui les comprend est aussi celui qui les pourchasse : le chef de la police allemande, Horst Herold. Et même s'il réussit à capturer les jeunes terroristes, Herold sait qu'il ne s'agit que de la partie émergée de l'iceberg...