Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes











   


Les salaires du cinéma

Définition de l'entreprise

Entreprise est un mot d'origine française (les Américains parlent plutôt de company, les Anglais de firm), d'apparition relativement récente et qui sert à désigner "le regroupement durable et la mise en oeuvre organisée de moyens en capitaux, en hommes, en techniques, pour produire des biens et des services destinés à un marché solvable" (Rien que ça).
Une entreprise est une structure économique et sociale qui regroupe des moyens humains, matériels, immatériels (service) et financiers, qui sont combinés de manière organisée pour fournir des biens ou des services à des clients dans un environnement concurrentiel (le marché) ou non concurrentiel (le monopole). Une entreprise est généralement dotée d'une structure juridique, et donc légale, dont la forme dépend du cadre législatif et réglementaire en vigueur. Les plus connues étant la société - anonyme, par actions, à responsabilité limitée, coopérative.

Le cinéma travaille ou pas

Les années 1920

© Carlotta films
LA GRÈVE
(Stachka)

1924, Drame, Russie
Réalisé par Sergueï M. Eisenstein
Scénario de Grigori Aleksandrov, Sergueï M. Eisenstein, Ilya Kravchunovsky & Valeryan Pletnyov
Photographie de Vasili Khvatov, Vladimir Popov & Eduard Tisse
Musique de Pierre Jodlowski (1998)
Direction artistique de Vasili Rakhals
Durée 1 h 22

Avec Maksim Shtraukh, Grigori Aleksandrov, Mikhail Gomorov, I. Ivanov, Ivan Klyukvin, Aleksandr Antonov, Yudif Glizer, Anatoli Kuznetsov...

Résumé : Une usine de la Russie tsariste, en 1912. Les conditions de travail y sont insupportables et les salaires misérables. La révolte gronde chez les ouvriers et les patrons. Accusé à tort d’avoir volé un micromètre, un ouvrier se pend. Immédiatement, la grève est déclenchée...

Les années 1950

APRÈS MOI LE DÉLUGE
(I'm All Right Jack)

1959, Grande-Bretagne, Comédie
Réalisé par John Boulting
Scénario de Frank Harvey & John Boulting d'après le roman d'Alan Hackney
Photographie de Mutz Greenbaum
Musique de Ken Hare
Direction artistique de William C. Andrews
Montage d'Anthony Harvey
Montage son de Chris Greenham
Durée 1 h 45

Avec Ian Carmichael, Terry-Thomas, Peter Sellers, Richard Attenborough, Dennis Price, Margaret Rutherford, Irene Handl, Liz Fraser, Miles Malleson...

Résumé : Après la Seconde Guerre mondiale, tandis que le paysage social et industriel britannique est en évolution permanente, Stanley Windrush, grand benêt issu de la grande aristocratie conservatrice, est bien décidé à réussir dans les affaires. A sa grande surprise, il se rend toutefois compte que, compte tenu de son inexpérience et de ses compétences limitées, personne n’est prêt à lui confier immédiatement de hautes responsabilités. Qu’à cela ne tienne, il entre dans l’entreprise de son oncle, d’abord comme simple ouvrier, bien déterminé à atteindre rapidement des fonctions plus importantes. Mais sa naïveté va se confronter à la réalité des luttes entre la direction et les syndicats...

Prix & Récompenses : Bafta 1960 : Meilleur acteur britannique & meilleur scénario britannique.

Voir aussi : Studio Shepperton.

Les années 1960

LE SILENCE DE LA COLÈRE
(The Angry Silence)

1960, Grande-Bretagne, Drame
Réalisé par Guy Green
Scénario de Richard Gregson, Michael Craig & Bryan Forbes
Photographie d'Arthur Ibbetson
Musique de Malcolm Arnold
Direction artistique de Ray Simm
Montage d'Anthony Harvey
Mixage son de Red Law
Casting de Maureen Goldner
Durée 1 h 35

Avec Richard Attenborough, Pier Angeli, Michael Craig, Bernard Lee, Alfred Burke, Penelope Horner, Michael Wynne, Norman Bird, Oliver Reed, Geoffrey Keen, Laurence Naismith, Bryan Forbes...

Résumé : En Angleterre, à l'occasion d'un vote de grève dans une usine, plusieurs ouvriers manifestent leur opposition parce qu'ils jugent futiles les raisons invoquées par ceux qui réclament un arrêt de travail. Ils continuent donc à occuper leurs fonctions à l'usine mais, à la suite de représailles, tous finissent par se retirer sauf un. Celui-ci, Tom Curtis, par fierté personnelle, refuse de se laisser dicter sa conduite par des menaces. Après entente avec les patrons, le travail reprend mais Curtis est mis en quarantaine par ses compagnons. Sa position est portée à la connaissance du public par les journaux et la télévision. Des jeunes ouvriers attaquent alors Curtis et le blessent gravement. Joe, un ami de la victime qui s'était jusque là tenu prudemment en dehors du conflit, corrige alors d'importance le jeune voyou. Puis il se présente devant les ouvriers qui veulent déclencher une nouvelle grève pour faire expulser Curtis de l'usine et leur fait comprendre l'injustice qu'ils vont commettre...

Prix & Récompenses :

Festival de Berlin 1960 : Prix film pour la jeunesse - Mention honorable - Film, Prix FIPRESCI & Pric OCIC.
Bafta 1961 : Meilleur scénario britannique.

Voir aussi : Londres & Studio Shepperton 1960.

Les années 1970

LA CLASSE OUVRIÈRE VA AU PARADIS
(La classe operaia va in paradiso)

1971, Drame, Italie
Réalisé par Elio Petri
Scénario d'Elio Petri & Ugo Pirro
Photographie de Luigi Kuveiller
Musique d'Ennio Morricone
Décors de Dante Ferretti & Carlo Gervasi
Costumes de Franco Carretti
Montage de Ruggero Mastroianni
Son de Mario Bramonti
Durée 2 h 05

Avec Gian Maria Volonté, Mariangela Melato, Gino Pernice, Luigi Diberti, Donato Castellaneta, Giuseppe Fortis, Corrado Solari, Flavio Bucci, Salvo Randone...

Résumé : Lulù Massa, véritable stakhanoviste du travail, est ouvrier modèle dans une usine métallurgique : grâce à son extrême rapidité, son rendement est cité en exemple par son patron. Les autres travailleurs ne voient pas d’un bon oeil ces cadences infernales, et il est détesté de ses collègues dont il méprise les revendications sur les conditions de sécurité au travail. Bercé par les rêves de la société de consommation entre son amie, son fils Arturo resté avec sa mère après le divorce de ses parents, sa voiture et sa télévision, Lulù réalise parfois la vanité de la vie qu’il s’impose. Alors qu’il se coupe un doigt accidentellement les autres ouvriers, par solidarité, se mettent en grève. Cet événement provoque en lui une profonde remise en question. Lulù décide alors de s’investir dans l’action syndicale et engage toute son énergie dans ce nouveau combat. Il soutient alors la nécessité d’une grève illimitée...

Prix & Récompenses :

David Di Donatello 1972 : Meilleur film.
Festival de Cannes 1972 : Grand prix international du Festival.

COUP POUR COUP

1972, Drame, France/Allemagne de l'ouest
Réalisé par Marin Karmitz
Durée 1 h 29

Avec Simone Aubin, Jacqueline Auzellaud, Élodie Avenel, Anne-Marie Bacquié, Jean-Pierre Baronsky, Antoinette Barrois, Ginette Bellegueule, Jacques Bellegueule...

Résumé : Pour protester contre les brimades et les cadences de travail infernales qui leur sont imposées, les ouvrières d'une uside de confection déclenchent une grève sauvage qui déborde bientôt les sydicats...

Prix & Récompenses : Berlin 1972 : Prix Interfilm - Recommandation - Forum du nouveau cinéma.
HUMAIN, TROP HUMAIN

1974, Documentaire, France
Réalisé par Louis Malle & René Vautier
Scénario de Louis Malle
Photographie d'Étienne Becker
Montage de Suzanne Baron
Durée 1 h 15

Résumé : Un documentaire qui filme minutieusement le travail d'hommes et de femmes dans une usine d'automobiles en France et propose des images du salon de l'Automobile, en tentant de faire sentir ce que peut être la répétition des mêmes gestes pendant 8 heures d'affilée...
NORMA RAE

1979, Drame, USA
Réalisé par Martin Ritt
Scénario d'Irving Ravetch & Harriet Frank Jr.
Photographie de John A. Alonzo
Musique de David Shire
Décors de Walter Scott Herndon & Gregory Garrison
Direction artistique de Tracy Bousman
Montage de Sidney Levin
Montage son de William Hartman & Richard Sperber
Casting de Jane Feinberg & Mike Fenton
Scripte de H. Bud Otto
Durée 1 h 50

Avec Sally Field, Beau Bridges, Ron Leibman, Pat Hingle, Barbara Baxley, Gail Strickland, Morgan Paull, Robert Broyles, Gregory Walcott, Noble Willingham, Grace Zabriskie, Martin Ritt...

Résumé : Comme presque toute la population de cette petite ville du sud des Etats-Unis, comme ses parents chez qui elle habite, Norma Rae travaille à la filature. Elle a 32 ans, elle est divorcée, elle a deux enfants. Seules quelques rencontres sentimentales éclairent un peu sa vie rude et monotone. Jusqu'au jour où elle va s'engager totalement dans l'action, à la suite d'un homme juif qui arrive de New York et entreprend de créer une section syndicale à l'intérieur de la filature...

Prix & Récompenses :

Festival de Cannes 1979 : Prix d'interprétation féminine & Grand Prix de la Commission Supérieure Technique du cinéma français.
Golden Globes 1980 : Meilleure actrice dans un drame.
Oscar 1980 : Meilleure actrice & meilleure chanson originale.


Les années 1980

TRAVAIL AU NOIR
(Moonlighting)

1982, Drame, Grande-Bretagne
Réalisé par Jerzy Skolimowski
Scénario de Jerzy Skolimowski
Photographie de Tony Pierce-Roberts
Musique de Stanley Myers & Hans Zimmer (Compositeur de la musique électronique)
Décors de Tony Woollard
Costumes de Jane Robinson
Montage de Barrie Vince
Mixage son de David Stephenson
Casting de Debbie McWilliams
Durée 1 h 37

Avec Jeremy Irons, Eugene Lipinski, Jirí Stanislav, Eugeniusz Haczkiewicz, Edward Arthur, Denis Holmes, Renu Setna, David Calder, Jerzy Skolimowski...

Résumé : Décembre 1981, quatre ouvriers polonais débarquent à Londres pour le compte d'un riche compatriote qui fait rénover à bon compte sa demeure en les embauchant au noir. Les travaux doivent durer 1 mois et les 4 hommes doivent pour cela toucher l'équivalent d'un an de salaire dans leur pays. Le contremaître, Novak est le seul à comprendre l'anglais et il se charge de tous les rapports avec l'extérieur. Il apprend le 12 décembre par la radio que l'état de siège a été décrété dans son pays, que le général Jaruzelski a pris le pouvoir et que Solidarnosc est interdit. Il décide de cacher cette information à ses camarades afin que ceux-ci ne quittent pas précipitamment le chantier pour rejoindre leurs proches. Les problèmes s'accumulent et la somme allouée aux travaux s'épuise, ce qui pousse Novak à commettre des vols pour nourrir les ouvriers et mener le projet à bien...

Prix & Récompenses : Festival de Cannes 1982 : Prix du scénario.


Les années 1990

© Carlotta films

(Glengarry Glen Ross)

1992, Drame, USA
Réalisé par James Foley
Scénario de David Mamet d'après sa pièce de théâtre
Photographie de Juan Ruiz Anchía
Musique de James Newton Howard
Décors de Jane Musky & Robert J. Franco
Direction artistique de William Barclay
Costumes de Jane Greenwood
Montage de Howard E. Smith
Mixage son de Danny Michael
Casting de Bonnie Timmermann
Durée 1 h 40

Avec Al Pacino, Jack Lemmon, Alec Baldwin, Alan Arkin, Ed Harris, Kevin Spacey, Jonathan Pryce, Bruce Altman...

Résumé : Chez Mitch & Murray, une importante société immobilière, la compétition entre vendeurs est impitoyable. Lorsqu’on annonce à ces derniers une restructuration complète des effectifs, c’est la panique. Les meilleurs garderont leur place à l'issue d'une épreuve, les autres seront tout simplement licenciés. La guerre commence parmi les vendeurs...

Prix & Récompenses : Festival de Venise 1992 : Coupe Volpi de la Meilleure interprétation masculine.
35 HEURES, C'EST DÉJÀ TROP
(Office space)

1999, Comédie, USA
Réalisé par Mike Judge
Scénario de Mike Judge d'après la série de courts métrages d'animation "Milton"
Photographie de Tim Suhrstedt
Musique de John Frizzell
Décors de Edward T. McAvoy & Carla Curry
Direction artistique de Adele Plauche
Costumes de Melinda Eshelman
Montage de David Rennie
Mixage son de Stacy Brownrigg
Casting de Nancy Klopper
Scripte de Cheryl Starbuck
Durée 1 h 29

Avec Ron Livingston, Jennifer Aniston, David Herman, Ajay Naidu, Diedrich Bader, Stephen Root, Gary Cole, Richard Riehle, John C. McGinley...

Résumé : Alors que son entreprise est en train de licencier ses employés, Peter Gibbons décide de ne plus se rendre au travail. Lorsque ces licenciements affectent deux de ses amis, les trois collègues ont bien l'intention de prendre leur revanche en détournant l'argent de la société...

Les années 2000

RESSOURCES HUMAINES

2000, Drame, France
Réalisé par Laurent Cantet
Scénario de Laurent Cantet & Gilles Marchand
Photographie de Matthieu Poirot-Delpech
Décors de Romain Denis
Direction artistique de Caroline Bernard
Costumes de Marie Cesari
Montage de Robin Campillo & Stephanie Leger
Son de Jonathan Acbard, Didier Leclerc, Antoine Ouvrier & Philippe Richard
Mixage son de Fabrice Conesa
Montage son de Valérie Deloof
Casting de Constance Demontoy & Pascal Truant
Scripte de Cathy Tomasi
Durée 1 h 40

Avec Jalil Lespert, Jean-Claude Vallod, Chantal Barré, Véronique de Pandelaère, Michel Begnez, Lucien Longueville, Danielle Mélador, Pascal Sémard...

Résumé : Frank, 22 ans, étudiant dans une école de commerce à Paris, revient chez ses parents en Normandie, pour effectuer un stage dans l'usine où son père est ouvrier depuis trente ans. Affecté au service des Ressources Humaines, il pense intervenir entre les syndicats et la direction pour redémarrer les négociations sur la réduction du temps de travail. Pourtant, utilisant un jour l'ordinateur du DRH, il découvre que son travail sert de paravent à un plan de restructuration prévoyant le licenciement de 12 personnes, dont son père. Frank communique ses informations aux syndicats, qui déclenchent alors une grève...

Prix & Récompenses :

Prix Lumières 2001 : Meilleur espoir masculin.
European awards 2000 : Découverte européenne de l'année.

BREAD AND ROSES

2000, Drame, Grande-Bretagne/France/Allemagne/Espagne/Italie/Suisse
Réalisé par Ken Loach
Scénario de Paul Laverty
Photographie de Barry Ackroyd
Musique de George Fenton
Décors de Martin Johnson & Melissa M. Levander
Direction artistique de Tucker Doherty
Costumes de Michele Michel
Montage de Jonathan Morris
Casting de Richard Hicks, Rosalinda Morales & Ronnie Yeskel
Scripte de Susanna Lenton
Durée 1 h 50

Avec Pilar Padilla, Adrien Brody, Elpidia Carrillo, Jack McGee, Monica Rivas, Frankie Davila, Lillian Hurst, Mayron Payes, Sherman Augustus...

Résumé : Le cœur gros, Maya a laissé sa mère à CuernaSvaca pour émigrer aux Etats-Unis. Apres bien des péripéties, elle arrive à Los Angeles ou vit depuis longtemps sa sœur ainée Rosa. Energique et décidée, Maya décroche un premier job de serveuse dans un bar de nuit puis obtient de Rosa, employée dans une entreprise de nettoyage, qu'elle la présente a son directeur, Perez. Devenue femme de ménage, Maya se retrouve au milieu d'une armée d'employées de toutes les nationalités, qui travaillent dans des conditions inacceptables. Maya refuse de se soumettre...

LES PORTES DE LA GLOIRE

2001, Comédie, France
Réalisé par Christian Merret-Palmair
Scénario de Christian Merret-Palmair, Pascal Lebrun & Benoît Poelvoorde
Photographie de Pascal Rabaud
Musique d'Alexandre Desplat
Décors de Thierry Van Cappellen
Direction artistique de Jean-Jacques Gernolle
Montage de Philippe Bourgueil
Son de Etienne Curchod
Mixage son de Franco Piscopo
Scripte de Joëlle Keyser
Durée 1 h 30

Avec Benoît Poelvoorde, Michel Duchaussoy, Etienne Chicot, Yvon Back, Julien Boisselier, Jean-Luc Bideau, Jacques Bondoux, Edwin Gerard...

Résumé : Jérôme futur gérant d'une petite société de vente à domicile (vente de l'encyclopédie d'un prophète) est intégré au sein d'une équipe de vendeurs impitoyables aux méthodes très particulières. Son chef Régis, méritant et même tyrannique va s'occuper de lui apprendre les ficelles de ce métier mais surtout il voit en l'arrivée de Jérôme une opportunité très intéressante (Il ne faut pas se rater) pour franchir une nouvelle étape dans sa carrière...
© Colifilms Distribution
SMOKING ROOM

2002, Drame, Espagne
Réalisé par Roger Gual & Julio D. Wallovits
Scénario de Roger Gual & Julio D. Wallovits
Photographie de Cobi Migliora
Costumes de Míriam Compte
Montage de David Gallart
Son de Jordi Bonet
Mixage son de Marc Gonell & Eva Valiño
Casting de Teresa Estrada
Scripte de Sandra Serna
Durée 1 h 28

Avec Miguel Ángel González, Francesc Orella, Francesc Garrido, Manuel Morón, Chete Lera, Pep Molina, Antonio Dechent, Eduard Fernández...

Résumé : Lorsque la succursale espagnole d'une entreprise américaine est obligée de mettre en vigueur l'interdiction de fumer à l'intérieur de ses locaux, Ramirez, un des employés, décide de faire signer une pétition contre cette mesure qu'il estime injuste et déplacée. Il souhaite qu'une salle inoccupée de l'entreprise serve d'espace fumeurs. Ou "Smoking Room" comme l'appellent les américains. En apparence, tout le monde est d'accord et va lui apporter son soutien. Pourtant, en s'entretenant seul à seul avec chacun de ses collègues, Ramirez se retrouve confronté à une série de prétextes afin d'éviter de figurer sur la liste. En réalité, la plupart des raisons invoquées pour ne pas signer la pétition en dissimulent d'autres. Cet univers de petites intrigues finira par exploser et faire des victimes...

Prix & Récompenses : Goya 2003 : Meilleur nouveau réalisateur.
© Bac Films
STUPEUR ET TREMBLEMENTS

2003, Drame, France
Réalisé par Alain Corneau
Scénario d'Alain Corneau d'après le roman du même nom d'Amélie Nothomb
Photographie d'Yves Angelo
Musique de Jean-Sebastien Bach
Décors de Philippe Taillefer
Montage de Thierry Derocles
Son de Pierre Gamet & Gérard Lamps
Durée 1 h 47

Avec Sylvie Testud, Kaori Tsuji, Taro Suwa, Bison Katayama, Yasumari Kondo...

Résumé : Amélie, jeune universitaire belge, a passé ces cinq premières années de sa vie au Japon. Elle y retourne pour un stage d'un an en tant qu'interprète dans une prestigieuse firme japonaise. Mais très vite ces souvenirs d'enfance ne correspondent pas à la réalité. En effet au lieu d'effectuer sa tâche d'interprète, elle se retrouve à faire des boulots de plus plus ingrats au sein de cette entreprise. Pour pimenter le tout, Fubuki sa supérieure, va se charger de la faire descendre les échelons de la hiérarchie très vite comme par exemple lui faire nettoyer les W.C. (Et dire que nos syndicats se plaignent de nos patrons !)...

Prix & Récompenses :

César 2004 : Meilleure actrice.
Prix Lumières 2004 : Meilleure actrice.
Étoiles d'or 2004 : Étoiles d'or du premier rôle féminin.

© ARP Sélection
THE CORPORATION

2004, Document, Canada
Réalisé par Mark Achbar & Jennifer Abbott
Scénario de Mark Achbar, Joel Bakan d'après le livre "The Corporation: The Pathological Pursuit of Profit and Power", Harold Crooks & Thomas Shandel
Photographie de Mark Achbar, Rolf Cutts, Jeffrey M. Hoffman & Kirk Tougas
Musique de Leonard J. Paul
Direction artistique d'Henry Faber
Costumes de Laurence Marechal
Montage de Jennifer Abbott
Durée 2 h 25

Avec Mikela J. Mikael (Voix), Rob Beckwermert, Christopher Gora, Nina Jones, Richard Kopycinski, Karen Lam, Sean Lang, Bert Phillips, Michael Moore...

Résumé : Si l'entreprise a, légalement, les mêmes droits qu'un individu, pourquoi se conduit-elle de façon si peu humaine ? The Corporation montre que le comportement de l'entreprise correspond en tous points à celui d'un psychopathe: égoïste, menteur, se moquant totalement du bien-être et du respect d'autrui. L'entreprise est-elle un monstre indomptable ?...

Prix & Récompenses : Festival de Sundance 2004 : Prix du public - Cinéma du monde - Documentaire.

© ARP
ESPACE DÉTENTE

2005, Comédie, France
Réalisé par Yvan Le Bolloc'h & Bruno Solo
Scénario d'Alexandre & Jérôme Apergis, Alain Kappauf, Frédéric & Yvan Le Bolloc'h, Jean-Pierre Pascaud & Bruno Solo
Photographie de Philippe Guilbert
Musique de Pascal Comelade
Décors de Nikos Meletopoulos
Direction artistique de Stéphane Cressend
Costumes de Pauline Siboni
Montage de Nicole Saunier
Son de Kamal Ouazene
Mixage son de Williams Schmit & Eric Tisserand
Montage son de François Fayard
Casting de Stéphane Gaillard
Scripte de Bénédicte Teiger
Durée 1 h 42

Avec Bruno Solo, Yvan Le Bolloc'h, Thierry Frémont, Marc Andréoni, Armelle, Shirley Bousquet, Gérard Chaillou, Valérie Decobert-Koretzky, Noémie Elbaz, Sylvie Loeillet, Chantal Neuwirth, Alexandre Pesle, Sophie Renoir, Jeanne Savary, Bernard Alane, Pascale Arbillot, Jean-François Gallotte, Roland Marchisio, Tom Novembre, Michel Scotto di Carlo...

Résumé : Au fond de la Veule, imaginaire province française, vivote la Geugène Electro Stim, une moyenne entreprise, qui survit grâce à la fabrication et à la vente de la C14, appareil de stimulation électrique ancien, mais peu cher. L'opportunité d'un nouveau produit, le BodyCompact, va jeter cette communauté tranquille dans les affres d'un libéralisme sans foi ni loi. La venue d'un expert, Arnaud Roussel, chargé d'optimiser la mise sur le marché du BodyCompact, va chambouler les cœurs et corrompre les âmes...

© Mars Distribution
LE COUPERET

2005, Thriller, France
Réalisé par Costa-Gavras
Scénario de Costa-Gavras & Jean-Claude Grumberg
Photographie de Patrick Blossier
Musique d'Armand Amar
Décors de Laurent Deroo
Costumes de Laurence Marechal
Montage de Yannick Kergoat
Son de Nicolas Naegelen, Nicolas Moreau & Thomas Gauder
Scripte de Marika Piedboeuf
Durée 2 h 02

Avec José Garcia, Karin Viard, Ulrich Tukur, Olivier Gourmet, Yvon Back, Thierry Hancisse, Yolande Moreau, Jean-Pierre Gos, Vanessa Larré, Marie Kremer, Jeanne Savary, Jean-Claude Grumberg, John Landis...

Résumé : Bruno Davert, après quinze ans de loyaux services en tant que cadre très supérieur dans une usine de papier se fait licencier pour cause de délocalisation. Après trois années passées sans qu'il trouve un nouvel emploi, il décide de passer à l'offensive en tuant les prétendants au poste qu'il convoite (Ce serait pas mal dans certaines entreprises, j'ai des noms...)

LA MÉTHODE
(El metodo)

2005, Drame, Argentine/Espagne/Italie
Réalisé par Marcelo Piñeyro
Scénario de Mateo Gil & Marcelo Piñeyro d'après la pièce de Jordi Galceran
Photographie d'Alfredo Mayo
Musique de Frédéric Bégin & Phil Electric
Décors de Verónica Toledo
Costumes de Verónica Toledo
Montage d'Iván Aledo
Son de Polo Aledo & Eduardo Esquide
Durée 1 h 55

Avec Eduardo Noriega, Najwa Nimri, Eduard Fernández, Pablo Echarri, Ernesto Alterio, Carmelo Gómez, Adriana Ozores, Natalia Verbeke...

Résumé : Sept candidats se présentent pour une série de tests psychologiques dans une multinationale qui veut embaucher un nouveau cadre. Après s'être présentés les uns aux autres avec méfiance, tous commencent à se demander s'ils ne sont pas observés par des caméras et si l'on n'a pas infiltré parmi eux un psychologue qui serait en train de les examiner, de les éliminer...

Prix & Récompenses : Goya 2006 : Meilleur second rôle masculin & meilleure adaptation.
EMPLOYÉS MODÈLES
(Employee of the Month)

2006, Comédie, USA
Réalisé par Greg Coolidge
Scénario de Don Calame, Chris Conroy & Greg Coolidge
Photographie d'Anthony B. Richmond
Musique de John Swihart
Décors de Jon Gary Steele & Traci Kirshbaum
Direction artistique de Guy Barnes, David Eckert & Rosario Provenza
Costumes de Denise Wingate
Montage de Tom Lewis
Mixage son de Steven Morrow
Casting de Barbara Fiorentino, Rebecca Mangieri & Wendy Weidman
Scripte de Joanna Kennedy
Durée 1 h 43

Avec Dane Cook, Jessica Simpson, Dax Shepard, Andy Dick, Tim Bagley, Brian George, Efren Ramirez, Marcello Thedford...

Résumé : C'est l'histoire de Zack, simple magasinier dans une immense chaîne de distribution, qui se contente de faire son travail sans vouloir évoluer. En parallèle, son ennemi juré Vince est élu meilleur employé du mois pour la dix-septième fois consécutive. Mais un jour, arrive Amy, une caissière blonde aux formes sculpturales dont la réputation n'est qu'autre que de sortir avec le meilleur employé du mois. Débute alors pour les deux hommes, une guerre sans merci pour obtenir les faveurs d'Amy...

© France 2
LE CRI

2006, Feuilleton, France
Réalisé par Hervé Baslé
Scénario d'Hervé Baslé
Photographie de Svetlana Kouleva
Musique de Pierre Baslé & Mark Doyle
Décors de Claude Lenoir
Costumes d'Agnès Evein & Agnès Nègre
Montage de Laurence Guzzo
Son de Jean-Louis Richet
Mixage son de Denis Leleux
Montage son de Reine Wekstein
Casting de Françoise Menidrey & Jacqueline Vicaire
Scripte d'Agathe Sallabery
Durée 4 x 1 h 30

Avec Yann Collette, Dominique Blanc, Catherine Jacob, Francis Renaud, Marina Golovine, Jacques Bonnaffé, Pascal Elso, François Morel, Rufus, Vittoria Scognamiglio, Geneviève Mnich, Ivan Franek, Yolande Moreau, Bruno Lochet, Roger Dumas, Michèle Gleizer, Christian Pereira, Philippe du Janerand, André Marcon, Dominique Bettenfeld, Alain Frérot, Jean-Baptiste Maunier, Pierre Aussedat...

Résumé : Épisode 1 "L'embauche" : Robert, à 15 ans. A son entrée à l'usine, il est engagé comme garçon de courses. Mr Lesage, chef de bureau, prend le gamin en affection. Il décide de le préparer à la fonction d'employé de bureau et lui donne des leçons de français, chaque fois que le travail le permet. Robert suit également les cours du soir en vue de passer le Brevet que l'on appelait B.E.P.C. Il y côtoie Graziella, fille d'émigrés italiens à qui ses parents refusent d'apprendre la langue maternelle pour mieux faciliter son intégration dans leur pays d'adoption. Un autre personnage donne son amitié au novice, Fred, dit Fredo ou l'Ancien, graisseur, un emploi réservé aux vieux qui n'ont plus assez de forces pour tenir une place sur le plancher de coulée. Il transmet à Robert l'histoire de la sidérurgie que le père du jeune homme et ses aïeuls ont contribué à écrire tout au long de leur vie...

Épisode 2 "Le licenciement" : Robert, à 25 ans. Au retour du service militaire, Robert se marie avec Graziella. Au titre d'assistante sociale, elle est logée par l'entreprise dans une pièce unique aménagée en appartement de célibataire. C'est une aubaine en pleine crise du logement, beaucoup de jeunes couples sont contraints de rester vivre chez leurs parents. Un accident endeuille l'usine. Robert est triste de constater que ses collègues bureaucrates se sentent peu concernés par la mort d'un ouvrier. Il a l'impression de trahir les siens. Il se révolte quand la direction retire à Pierrette, la veuve et ses 2 enfants, la jouissance d'une maison dans la cité ouvrière. Ils échapperont à la rue grâce au bon coeur de Fred et à la solidarité de tous les ouvriers. A la suite du drame et de ses terribles conséquences, Robert demande sa mutation au plus bas de l'échelle des métallos pour grossir les rangs de ceux qui luttent contre l'injustice. Il l'obtient, au grand dam de sa belle-famille qui manifeste bruyamment sa déception, à l'italienne. 1952. Grève illimitée. L'ensemble du personnel ouvrier débraye. Une fois de plus les employés de bureau ne les rejoignent pas. Robert entreprend de discuter avec eux. Il leur démontre la fragilité de leurs soi-disant privilèges et les entraîne dans le mouvement. Jusqu'alors à l'usine, on n'avait jamais vu un membre du personnel dit "collaborateur" en grève. A la reprise du travail, Robert est licencié de son emploi d'ouvrier. Graziella lui reproche d'être allé trop loin...

Épisode 3 "Le sauvetage" : Robert, de 25 à 30 ans. Suivant les conseils du médecin de l'entreprise, Robert et Graziella partent en congés pour échapper à la honte et à la déprime. Le couple reste uni dans la difficulté et se réconcilie. Comme en 1936, l'après-guerre est encore le temps où, redevenus libres de leurs mouvements, les habitants de régions diverses se croisent et se découvrent. En racontant son métier aux Bretons, Robert mesure à quel point il a "le fer dans le sang". Combien il est attaché à ses origines et à sa région ignorant que, durant son absence, ses collègues luttent pour sa réintégration. Il s'enfonce dans la tristesse malgré l'amour et la tendresse de Graziella, la beauté de la mer et les plaisirs des vacances. Fred mène le combat. Il convainc Lesage de se battre à ses côtés, malgré son rang. En souvenir de l'amitié qui les liaient avec Marcel, le père de Robert à l'âge où ils étaient encore du même bord, sur les bancs de l'école. Robert est sauvé. Le jour du retour, Robert est accueilli en héros à sa descente du train. La direction lui propose un poste à petites responsabilités pour le couper du monde syndical. Fidèle à ses convictions, il refuse la proposition. Graziella lui annonce qu'elle porte un petit Breton dans son ventre. La vie n'étant qu'une suite de joies et de peines, une ombre ternit la félicité du couple. Fred, le bon Fredo, a de graves soucis de santé...

Épisode 4 "La fin d'un monde" : Robert de 30 à 50 ans. Graziella quitte son travail à la naissance de Pierre. Elle se sacrifie pour lui consacrer sa vie, jouer pleinement son rôle de mère, veiller sur l'éducation de son fils avec l'espoir de le sortir du monde des ouvriers. Loin de s'y opposer, Robert l'encourage tout en transmettant ses valeurs à son rejeton : la nécessité, quand on a réussi, de ne jamais oublier d'où l'on sort. Ce sont les années du bonheur et au bout, Pierre devient ingénieur. Le temps passe vite et plus il passe, plus les années galopent, dit Robert. Des bruits alarmants circulent sur l'avenir de la sidérurgie. Le temps est aux restructurations. A la rationalisation, en vue d'une rentabilité accrue. Visites médicales, entretiens, tests de toutes natures sont imposés au personnel. La mort de l'usine se précise. Pierre a le triste privilège de commander la dernière coulée avant de livrer le fourneau aux techniciens chinois qui le démontent pièce par pièce pour le charger dans les cales du bateau qui le transporte en Chine. Pierre abandonne son métier d'ingénieur pour participer à la transformation du site délaissé par la sidérurgie. De temps à autre, sous prétexte de s'intéresser au chantier de son fils, Robert ne peut s'empêcher de se pencher au-dessus du trou béant laissé par le haut-fourneau pour entendre le cri de générations de métallos qui ne veulent pas qu'on les oublie...
© Rezo Films
RIEN DE PERSONNEL

2009, Comédie Dramatique, France
Réalisé par Mathias Gokalp
Scénario de Mathias Gokalp & Nadine Lamari
Photographie de Christophe Orcand
Musique de Flemming Nordkrog
Direction artistique de Jean-Marc Tran Tan Ba
Costumes de Claire Lacaze
Montage d'Ariane Mellet
Son de Laurent Benaïm
Mixage son de François Groult
Montage son de Nicolas Waschkowski
Casting de Kadija Leclere
Scripte de Caroline Leloup
Durée 1 h 30

Avec Jean-Pierre Darroussin, Denis Podalydès, Mélanie Doutey, Pascal Greggory, Zabou Breitman, Bouli Lanners, Frédéric Bonpart, Dimitri Storoge...

Résumé : La société Muller organise une réception à l’occasion du lancement d’un nouveau produit. au cours de la soirée, on découvre qu’il s’agit en réalité d’un exercice de coaching pour les cadres de l’entreprise. peu à peu, les rumeurs sur le rachat prochain de la société se vérifient et chacun se retrouve à tenter de sauver sa place...

Les années 2010

© Diaphana Distribution

2010, Documentaire, France
Réalisé par Mariana Otero
Scénario de Mariana Otero
Photographie de Mariana Otero
Musique de Fred Fresson
Montage de Anny Danché
Son de Benjamin Bober & Pierre Carrasco
Mixage son de Yann Legay
Montage son de Cécile Ranc
Durée 1 h 27

Résumé : Confrontés à la faillite de leur entreprise de lingerie, des salariés - majoritairement des femmes - tentent de la reprendre sous forme de coopérative. Au fur et à mesure que leur projet prend forme, ils se heurtent à leur patron et à la réalité du "marché". L’entreprise devient alors un petit théâtre où se jouent sur un ton espiègle, entre soutiens-gorge et culottes, des questions fondamentales économiques et sociales. Les salariés découvrent dans cette aventure collective une nouvelle liberté...

© ARP Sélection
WE WANT SEX EQUALITY
(Made in Dagenham)

2011, Comédie, Grande-Bretagne
Réalisé par Nigel Cole
Scénario de William Ivory
Photographie de John de Borman
Musique de David Arnold
Décors d'Andrew McAlpine & Anna Lynch-Robinson
Direction artistique de Ben Smith
Costumes de Louise Stjernsward
Montage de Michael Parker
Casting de Lucy Bevan
Durée 1 h 53

Avec Sally Hawkins, Andrea Riseborough, Jaime Winstone, Lorraine Stanley, Nicola Duffett, Geraldine James, Bob Hoskins, Matthew Aubrey, Rosamund Pike, Rupert Graves, Miranda Richardson...

Résumé : Au printemps 68 en Angleterre, une ouvrière découvre que, dans son usine, les hommes sont mieux payés que les femmes. En se battant pour elle et ses copines, elle va tout simplement changer le monde...

Prix & Récompenses : Festival de Dinard 2010 : Prix du public, prix du meilleur scénario & Hitchcock d'Or du meilleur film.

© Les films du losange
DE BON MATIN

2011, Drame, France/Belgique
Réalisé par Jean-Marc Moutout
Scénario de Sophie Fillières, Olivier Gorce & Jean-Marc Moutout
Photographie de Pierric Gantelmi d'Ille
Décors de Quentin Lestienne
Costumes de Dorothée Guiraud
Montage de Marie Da Costa
Son de François Guillaume
Montage son de Julie Brenta
Casting de Stéphane Batut
Durée 1 h 30

Avec Jean-Pierre Darroussin, Valérie Dréville, Xavier Beauvois, Yannick Renier, Laurent Delbecque, Ralph Amoussou, Aladin Reibel, Pierre Aussedat, François Chattot, Jacques Bonnaffé (Voix)...

Résumé : Lundi matin, Paul Wertret, cinquante ans, se rend à la Banque Internationale de Commerce et de Financement, où il est chargé d’affaires. Il arrive, comme à son habitude, à huit heures. Il s’introduit dans une salle de réunion, sort un revolver et abat deux de ses supérieurs. Puis il s’enferme dans son bureau. Dans l’attente des forces de l’ordre, cet homme, jusque là sans histoire, revoit des pans de sa vie et les évènements qui l’ont conduit à commettre son acte...

THE COMPANY MEN

2011, Drame, Grande-Bretagne/USA
Réalisé par John Wells
Scénario de John Wells
Photographie de Roger Deakins
Musique d'Aaron Zigman
Décors de David J. Bomba & Kyra Friedman
Direction artistique de John R. Jensen
Costumes de Lyn Paolo
Montage de Robert Frazen
Montage son de Kelly Cabral
Casting de Laura Rosenthal
Scripte de Kelly Cronin
Durée 1 h 44

Avec Ben Affleck, Tommy Lee Jones, Chris Cooper, Suzanne Rico, Kent Shocknek, Adrianne Krstansky, Lewis D. Wheeler, Celeste Oliva, Maria Bello, Craig T. Nelson, Kevin Costner...

Résumé : Bobby Walker est l’incarnation même du rêve américain : il a un très bon job, une merveilleuse famille, et une Porsche toute neuve dans son garage. Mais lorsque la société qui l’emploie réduit ses effectifs, Bobby se retrouve au chômage, tout comme ses collègues Phil Woodward et Gene McClary. Les trois hommes sont alors confrontés à une profonde remise en cause de leur vie d’hommes, de maris et de pères de famille. Bien loin de ses talents de cadre supérieur, Bobby se retrouve obligé d’accepter un emploi dans le bâtiment pour le compte de son beau-frère. Cette expérience va le pousser à découvrir qu’il y a peut-être plus important dans l’existence que de courir après la réussite...

COMMENT TUER SON BOSS ?
(Horrible bosses)

2011, Comédie, USA
Réalisé par Seth Gordon
Scénario de Michael Markowitz, John Francis Daley & Jonathan M. Goldstein
Photographie de David Hennings
Musique de Christopher Lennertz
Décors de Shepherd Frankel & Jan Pascale
Direction artistique de Jay Pelissier
Costumes de Carol Ramsey
Montage de Peter Teschner
Montage son de Kelly Cabral
Casting de Lisa Beach & Sarah Katzman
Scripte d'Alexa Alden
Durée 1 h 38

Avec Jason Bateman, Steve Wiebe, Kevin Spacey, Charlie Day, Lindsay Sloane, Michael Albala, Jennifer Aniston, Jason Sudeikis, Donald Sutherland, Colin Farrell, Jamie Foxx...

Résumé : Pour Nick, Kurt et Dale, la seule chose qui pourrait rendre le travail quotidien plus tolérable serait de réduire en poussière leurs intolérables patrons. Démissionner étant exclu, les trois copains échafaudent un plan quelque peu alambiqué, mais infaillible, pour se débarrasser de leurs employeurs respectifs...

L'ÉTÉ DES LIP

2011, Téléfilm, France
Réalisé par Dominique Ladoge
Scénario de Jean Herman, Olivier Pouponneau, Alain Tasma, Anne-Marie Catois, Arnaud Malherbe & Olivier Pouponneau
Musique de Nicolas Jorelle
Montage de Joëlle Dufour
Son de Benoît Iwanesco
Mixage son de Laurent Chassaigne
Montage son de Jean-Marc Lentretien
Casting de Marie-Claude Schwartz
Scripte de Sophie Audier
Durée 1 h 45

Avec Anne-Sophie Franck, Bernard Blancan, Serge Riaboukine, Agnès Soral, Arno Chevrier, Frédéric van den Driessche, Lizzie Brocheré, Florent Cadiou, Riton Liebman, Philippe Uchan, Bernard Bloch...

Résumé : En 1973, l'usine horlogère Lip de Besançon connaît des heures difficiles : le directeur, monsieur Saint-Esprit, a démissionné et les caisses sont vides. Seul un repreneur suisse semble s'intéresser à l'entreprise et menace de licencier une grande partie du personnel. Aussitôt, c'est la mobilisation...
DANS LA TOURMENTE

2012, Thriller, France
Réalisé par Christophe Ruggia
Scénario de Christophe Ruggia
Photographie d'Eric Guichard
Musique de Michael Stevens
Décors de Jean-Michel Simonet
Montage de Tina Baz
Montage son de Romain Cadilhac & Olivier Goinard
Casting de Christel Baras
Scripte de Lara Rastelli
Durée 1 h 47

Avec Clovis Cornillac, Mathilde Seigner, Yvan Attal, Céline Sallette, Marc Brunet, Abel Jafri, Jean-Philippe Meyer, Nelly Antignac, François Négret, Vincent Rottiers...

Résumé : Franck, ouvrier dans une usine des environs de Marseille, apprend que la direction a décidé de profiter d'un week-end pour délocaliser sa production à l'insu de ses salariés. Hélène, sa femme, s'inquiète : comment le couple pourra-t-il subvenir à ses besoins si Franck perd son poste du jour au lendemain ? Quand il apprend que son patron, non content de fermer l'usine, a détourné en plus 2 millions d'euros, Franck n'y tient plus. Sans en parler à sa femme, il décide de se faire justice lui-même et entraîne Max, son ami de toujours, dans le braquage de l'usine. Mais comment les deux hommes, sans aucune expérience du banditisme, pourraient-ils réussir ?...
© Wild Bunch Distribution
LA MER À BOIRE

2012, Drame, France
Réalisé par Jacques Maillot
Scénario de Pierre Chosson & Jacques Maillot
Photographie de Luc Pagès
Son de Frédéric de Ravignan
Durée 1 h 38

Avec Daniel Auteuil, Maud Wyler, Yann Trégouët, Alain Beigel, Moussa Maaskri, Patrick Bonnel, Carole Franck, Marc Chapiteau, Lydia Andrei, Michel Voïta, Geneviève Mnich...

Résumé : Veuf depuis 8 ans, Georges Pierret, la cinquantaine, dirige son chantier naval comme un fil qui le relie à la vie. Yannick, son directeur de fabrication, Hassan, son chef d'atelier, Richard, le commercial, Hyacinthe, Luis ou Jessica, ses employés, tous, autour de lui, contribuent à la réussite de l'entreprise. Tout s'écroule lorsque Georges apprend par son banquier que sa ligne de crédit va être supprimée. La décision vient de Paris. Le destin de Georges bascule. La trésorerie de la société ne lui offre que 2 mois de survie. Georges va se battre pour trouver un arrangement, chercher des actionnaires, négocier avec le médiateur de crédit. En vain. Georges est alors condamné à licencier une partie de son personnel qui se met immédiatement en grève et occupe l'usine. Un hypothétique homme d'affaires russe semble être la solution. Il en restera une rencontre à Moscou avec une jeune interprète qui lui offrira le courage d'impulser un nouveau départ...
© La Vaka Productions
DE MÉMOIRES D'OUVRIERS

2012, Documentaire, France
Réalisé par Gilles Perret
Photographie de Jean-Christophe Hainaud
Musique de Laurie Derouf
Montage de Stéphane Perriot
Durée 1 h 19

Avec Michel Etievent, Marcel Eynard, Mino Faïta, Henri Morandini, Samuel Pondruel...

Résumé : De l'évocation de la fusillade de Cluses (1904) où les patrons tirèrent sur les ouvriers grévistes au témoignage d'un ouvrier d'aujourd'hui à l'usine de La Bâthie, le film de Gilles Perret, utilisant les images d'archives de la Cinémathèque des Pays de Savoie et de l'Ain, construit la mémoire des ouvriers des montagnes de Savoie. Il fait vivre ses interlocuteurs d'aujourd'hui (ouvriers de la métallurgie, ouvriers-paysans en retraite, prêtre-ouvrier, ouvriers du bâtiment, syndicalistes, cadres d'entreprise, historiens) par la saveur, l'émotion, le naturel de leur parole qu'il intègre à l'espace et aux gestes de leur vie. Il confronte avec sympathie leurs souvenirs avec des images d'archives qui restituent la vie ordinaire des ouvriers d'autrefois, à l'usine, au chantier, à la campagne, une vie qui n'est pas dite par des mots. En passant de l'activité industrielle suivie par les grands travaux des Alpes, puis par la construction des stations de ski qui voit l'économie de service supplanter l'économie de production, c'est aussi l'histoire économique du dernier siècle qui est racontée. Sur fond de rapports sociaux plus ou moins favorables à la classe ouvrière, ce sont des hommes droits et lucides qui expriment leurs souvenirs. Au-delà du seul territoire savoyard, le film atteste sans nostalgie de la mutation d'un monde ouvrier qu'on ne voit plus, menacé de disparition par la logique économique de la mondialisation. Il interroge une histoire en train de se faire, celle des oubliés de l'histoire, rendant dignité à des visages anonymes, à des gestes perdus, à des convictions incarnées...
DEUX JOURS, UNE NUIT

2014, Drame, France/Belgique/Italie
Réalisé par Jean-Pierre & Luc Dardenne
Scénario de Jean-Pierre & Luc Dardenne
Photographie d'Alain Marcoen
Montage de Marie-Hélène Dozo
Décors d'Igor Gabriel
Costumes de Maïra Ramedhan Levi
Son de Jean-Pierre Duret
Mixage son de Thomas Gauder
Montage son de Benoit De Clerck
Scripte de Marika Piedboeuf
Durée 1 h 35

Avec Marion Cotillard, Fabrizio Rongione, Catherine Salée, Batiste Sornin, Pili Groyne, Simon Caudry, Lara Persain, Alain Eloy, Olivier Gourmet, Christelle Cornil...

Résumé : Sandra, aidée par son mari, n’a qu’un week-end pour aller voir ses collègues et les convaincre de renoncer à leur prime pour qu’elle puisse garder son travail...

Prix & Récompenses :

European film award 2014 : Meilleure actrice.
Magritte 2015 : Meilleur film, meilleure réalisation & meilleur acteur.
Prix Lumières 2015 : Meilleur film francophone.