MENU

  • Accueil
  • Acteurs
  • Actrices
  • Compositeurs
  • Films
  • Photographes
  • Réalisateurs
  • Scénaristes
  • Technique
  • Récompenses
  • Thèmes










  •    

    Le château de Nandy
    Les autres châteaux

    Géographie

    Le château de Nandy est situé en Seine-et-Marne dans la région Ile-de-France. Le château est entourée par les communes de Savigny-le-Temple, Moissy-Cramayel et Seine-Port.

    Histoire

    Une histoire souvent féconde en drames, toujours riche de leçons et ainsi le présent rattaché au passé s'insére dans une tradition où les malheurs suivis de résurrection enseignent à ne pas désespérer de l'avenir.
    En ce coin de France où le capétien travaille dès l'origine à faire la patrie, on retrouve la trace, non seulement de ceux qui l'aidèrent dans sa grande œuvre, mais encore du maître lui même :
    - Geoffroy de Nandy accompagne Philippe Auguste à la croisade, et date sont testament de Saint Jean d’Acre en 1191 ; au XIVe siècle, la reine Jeanne d’Evreux, veuve de Charles IV le Bel possède le fief de Nandy que sa fille Blanche, duchesse d’Orléans, lègue par testament à l’abbaye de Pont-aux-Dames.
    Le fief dépendit de l’abbaye jusqu’à la Révolution.
    C’est au XIVe siècle que la terre de Nandy échoit à la famille entre les mains de laquelle elle restera le plus longtemps : les Galluccio de l’Hospital. Ces immigrés italiens s’allient de bonne heure aux plus grandes maisons de France. Le sang de nos maréchaux semble les attirer, puisque Adrien épouse une Rouault de Gamaches et François une La Châtre. Ils jouissent de la confiance des rois qu’ils servent comme échansons à la Cour ou comme baillis en province. Leur domaine s’arrondit en Brie où ils possèdent outre Nandy, Vitry, Nogent et Coubert. De bonne heure un Château s’élève à Nandy que ravagent pendant les guerres de religion les bandes armées qui parcourent la région. Quand le pays recouvre enfin la paix, à l’avènement d’ Henri IV, le Château de l’Hospital semble n’avoir plus été que ruines.
    Celui qui le relève, Louis est justement un des capitanes qui ont contribué le mieux à apaiser les troubles. Habile homme il sert bien ses intérêts en même temps que ceux de la France. Ligueur et même Gouverneur de Meaux pour la Ligue ; dès que Henri IV a abjuré le protestantisme, il se rallie à lui un des premiers et lui livre Meaux. La faveur du roi l’en récompense et il devient capitaine des gardes du corps. Sa grande situation lui permet de réédifier le Château de ses pères à peu près tel que nous le voyons aujourd’hui, mais il meurt jeune en 1611.
    Sous les héritiers de Louis, sa veuve d’abord, Françoise de Brichanteau, puis son fils aîné Nicolas, le Château gagne en éclat. Nicolas ayant débarrassé Louis XIII de l’insolent Concini, devient Maréchal de France, il combat les protestants et les espagnols mais son humeur brutale le dessert. Gouverneur de Provence, il a une altercation avec l’Archevêque de Bordeaux, Sourdis, Chef des Conseils du Roi en l’armée navale, qu’il traite de "cagot", de "breviaire" et qu’il bâtonne. Richelieu le rappelle et l’envoie séjourner à la Bastille, mais le Roi lui pardonne, il est fait duc et a l’honneur de recevoir Louis XIII en son château de Nandy le 15 octobre 1642.
    Le fils de Nicolas, François-Marie, délaissant Nandy, l’aliène finalement en 1664. Dès lors, le domaine passe entre les mains de plusieurs familles dont la plus illustre est celle des La Vieuville. En 1789, Lucien-Julien, marquis de Perthuis en est seigneur, Gentilhomme éclairé, il protège l’agriculture et refuse d’émigrer. Aussi le Château échappe-t-il au pillage et, sous l’empire, le marquis devient maire de la commune, ses descendants le revendent en 1850.

    Source : Site du château

    Le Château leur a servi de décors

    ARSÈNE LUPIN

    2003, France, Policier
    Réalisé par Jean-Paul Salomé
    Scénario de Jean-Paul Salomé & Laurent Vachaud d'après le roman "La Comtesse de Cagliostro" de Maurice Leblanc
    Photographie de Pascal Ridao
    Musique de Debbie Wiseman
    Décors de Françoise Dupertuis & Denis Barbier
    Direction artistique de Pierre Michon
    Costumes de Pierre-Jean Larroque
    Montage de Marie-Pierre Renaud
    Son de Laurent Poirier
    Mixage son de Dean Humphreys
    Montage son de Vincent Guillon
    Casting de Stéphane Foenkinos & Louis Hammond
    Scripte de Laurence Lemaire-Bazi
    Durée 2 h 10

    Avec Romain Duris, Kristin Scott-Thomas, Eva Green, Pascal Greggory, Robin Renucci, Marie Bunel, Francoise Lépine, Mathieu Carrière, Philippe Magnan, Philippe Lemaire, Aurélien Wiik, Xavier Beauvois, Philippe Laudenbach, Pierre Aussedat...

    Résumé : "Détourner l'attention, voilà la clé. Si tu t'en rappelles, personne ne t'arrêtera jamais". Tels sont les derniers mots prononcés par le voleur de métier Jean Lupin, Père d'Arsène Lupin, avant d'être assassiné. En grandissant, le jeune orphelin devient à son tour un voleur insouciant, détroussant l'aristocratie parisienne grâce à son charme redoutable (Il en faudrait un de nouveau maintenant). Sa rencontre avec une ensorcelante aventurière, la Comtesse de Cagliostro, va transformer le pickpocket débutant en voleur de haut vol. Lancé sur la piste du trésor perdu des rois de France, que convoitent une obscure confrérie royaliste, le jeune virtuose multiplie les coups d'éclat : attaque d'un train lancé à pleine allure, course-poursuite dans les catacombes parisiennes, vol spectaculaire à la cathédrale de Rouen. Mais sa quête va être perturbée par sa passion aveugle pour la vénéneuse comtesse...

    Les plus de Ciném@ et Cie : C'est le dernier film où l'on verra Philippe Lemaire (1927) qui s'est suicidé en Mars 2004
    Le film d'animation japonais "Le château de Cagliostro" d'Hayao Miyazaki datant de 1979 est tiré du même roman de Maurice Leblanc mais en version Manga.

    © TFM Distribution
    LES ARISTOS

    2006, France, Comédie
    Réalisé par Charlotte de Turckheim
    Scénario de Jean-Marie Duprez & Charlotte de Turckheim
    Photographie de Pascal Ridao
    Musique de Marc Marder
    Décors de Françoise Dupertuis
    Costumes de Sylvie de Segonzac
    Montage d'Anne Lafarge
    Son de Jacques Pibarot
    Mixage son de Stéphane De Rocquigny
    Montage son de Lionel Montabord
    Casting de Pierre-Jacques Bénichou
    Durée 1 h 19

    Avec Charlotte de Turckheim, Jacques Weber, Vincent Desagnat, Catherine Jacob, Armelle, Cauet, Rudi Rosenberg, Julia Piaton, Victoria Abril, Rossy de Palma, Hélène de Fougerolles, Urbain Cancelier...

    Résumé : "Vous devez au Trésor Public la somme de 1 991 753 euros... Et vous n'avez pour tout bien que le Château de Neuville, une bicoque décrépite que vous habitez avec votre nombreuse famille...". Le comte Charles Valerand d'Arbac de Neuville, son épouse Solange, née Poitou Castilla de la Taupinière, ainsi que leurs ascendants et descendants en ligne plus ou moins directe vont tenter l'impossible (à l'exception notable du travail) pour préserver leur château en ruine, symbole d'une existence fragile et néanmoins tenace. Commence alors un voyage initiatique, identitaire et loufoque au centre de la vraie vie. Un banquier aux nerfs fragiles, un huissier aristophobe, des nobles parvenus, des cousins radins, des transports très communs...