Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   


Arsène Lupin au cinéma

Arsène Lupin gentleman cambrioleur

Arsène Lupin est un personnage de fiction français créé par Maurice Leblanc dans la nouvelle L'Arrestation d'Arsène Lupin, parue dans le magazine Je sais tout en juillet 1905.
Son côté enfantin aussi bien qu'une face plus sombre, sa valse-hésitation constante entre aristocratie (son côté Raoul d'Andrésy) et plèbe (la face Arsène Lupin), un caractère à la fois séduisant, torturé et mystérieux, lui ont assuré son succès auprès de nombreux lecteurs.
Il fait montre de ses talents dans de nombreuses aventures qui se suivent chronologiquement et ont pour cadre la France de la Belle Époque puis, plus brièvement, celle des Années Folles. Aucune énigme ne résiste à la perspicacité du héros, même si personne n’a réussi à résoudre celle-ci depuis la chute des rois de France, comme dans L'Aiguille creuse.
Sa répulsion à tuer et son respect des femmes le rendent fort sympathique pour un large public jusqu'à aujourd'hui : il restitue certains bijoux volés à de jolies femmes pour peu qu'un sourire l'ait ému. Charmeur, il n'hésite pas à confier avoir été rejeté parfois pour des rivaux moins valables : il n'est pas un séducteur infaillible, ce qui lui donne une dimension plus humaine que nombre d'autres héros de littérature.

Source : Wikipédia

L'auteur

Biographie

Marie Émile Maurice Leblanc est un écrivain français né le 11 décembre 1864 à Rouen (France), et mort le 6 novembre 1941 à Perpignan (France).
On peut visiter la maison de Maurice Leblanc, à Étretat, dans la Seine-Maritime. L’aiguille d’Étretat forme d’ailleurs l’un des décors du roman L'Aiguille creuse.
Maurice Leblanc est le deuxième enfant d'Émile Leblanc, armateur de 34 ans, et de Mathilde Blanche, née Brohy, âgée de 21 ans. Il eut pour sœur cadette la cantatrice Georgette Leblanc, qui fut l'interprète de Maurice Maeterlinck et sa compagne de 1895 à 1918. Il refuse la carrière que son père lui destine dans une fabrique de cardes et "monte à Paris" pour écrire. D’abord journaliste, puis romancier et conteur (Des couples, Une femme, Voici des ailes), il éveille l’intérêt de Jules Renard et d'Alphonse Daudet, sans succès public. Il fréquente les grands noms de la littérature à Paris : Stéphane Mallarmé ou Alphonse Allais. En 1901, il publie L'Enthousiasme, roman autobiographique.
En 1905, Pierre Lafitte, directeur du mensuel Je sais tout, lui commande une nouvelle sur le modèle du Raffles d'Ernest William Hornung : L'Arrestation d’Arsène Lupin. Deux ans plus tard, Arsène Lupin est publié en livre. La sortie d’Arsène Lupin contre Herlock Sholmès mécontente Conan Doyle, furieux de voir son détective Sherlock Holmes ("Herlock Sholmès") et son faire-valoir Watson ("Wilson") ridiculisés par des personnages parodiques créés par Maurice Leblanc.
Maurice Leblanc reçut la Légion d'honneur, le 17 janvier 1908, des mains du sous-secrétaire d’État aux Beaux-Arts, Dujardin-Beaumetz, député radical de l’Aude. Radical-socialiste et libre-penseur, Leblanc s’embourgeoise avec l’âge et la Première Guerre mondiale. Dès 1910, il tente de tuer son héros dans 813, mais il le ressuscite dans Le Bouchon de cristal, Les Huit Coups de l'horloge.
Son œuvre inspira Gaston Leroux (créateur de Rouletabille), ainsi que Souvestre et Allain (créateurs de Fantômas). Les exploits d’Arsène Lupin se déroulaient dans la capitale et dans le pays de Caux, qu’il connaissait bien : collectionneur de cartes postales, il avait recensé pas moins de 400 manoirs entre Le Havre, Rouen et Dieppe. Les "lupinophiles" arpentent les lieux cités dans les intrigues de Leblanc en Normandie : Étretat et le trésor des rois de France, Tancarville, le passage souterrain de Jumièges devant mener au trésor médiéval des abbayes... La piste des sept abbayes du pays de Caux reliées entre elles dessinerait la Grande Ourse et permet de retrouver l’étoile d’Alcor.
Maurice Leblanc est enterré au cimetière du Montparnasse. Une Association des amis d’Arsène Lupin a été fondée.

Source : Wikipédia

Adaptations Cinématographiques

Les années 1930

ARSÈNE LUPIN

1932, USA, Policier
Réalisé par Jack Conway
Scénario de Lenore J. Coffee, Bayard Veiller & Carey Wilson d'après la pièce de théâtre de Maurice Leblanc & Francis de Croisset
Photographie d'Oliver T. Marsh
Direction artistique de Cedric Gibbons
Costumes d'Adrian
Montage d'Hugh Wynn
Son de James Brock
Durée 1 h 24

Avec John Barrymore, Lionel Barrymore, Karen Morley, John Miljan, Tully Marshall, Henry Armetta, George Davis, John Davidson, Mischa Auer...

Résumé : Les aventures du fameux gentleman-cambrioleur. Cette fois, il convoite le chef d'œuvre de Léonard De Vinci, sa célèbre "Mona Lisa"...

Voir aussi : Le comté de Los Angeles & Studio MGM.
ARSÈNE LUPIN DÉTECTIVE

1937, France, Policier
Réalisé par Henri Diamant-Berger
Scénario d'Henri Diamant-Berger & Jean Nohain
Musique de Jean Lenoir
Photographie d'André Dantan & Maurice Desfassiaux
Décors de Raymond Druart & Hugues Laurent
Montage de Marthe Leroux
Son d'Igor B. Kalinovski
Durée 1 h 38

Avec Jules Berry, Gabriel Signoret, Suzy Prim, Rosine Deréan, Aimé Simon-Girard, Thomy Bourdelle, Mady Berry, Abel Jacquin, Raymond Aimos, Georges Bever, Suzanne Dehelly, Luce Fabiole, René Navarre...

Résumé : Le sympathique gentleman-cambrioleur monte une agence de renseignements sous le nom de Barnett. Arsène Lupin, fidèle à lui-même, se joue de ses clients et de la police avec laquelle il collabore. Il piège les coupables du meurtre d'un caissier mais se voit démasqué par un journaliste qui le dénonce. L'homme de presse a bénéficié d'un tuyau. Un criminel a en effet reconnu, sous les traits de Barnett, le fameux gentleman-cambrioleur. Lupin se retrouve avec la police à ses trousses, bien décidée à le mettre derrière les barreaux...

Voir aussi : Studio d'Epinay.

Les années 1950

LES AVENTURES D'ARSÈNE LUPIN

1957, France/Italie, Policier
Réalisé par Jacques Becker
Scénario de Jacques Becker & Albert Simonin
Musique de Jean-Jacques Grünenwald
Photographie d'Edmond Séchan
Assistant opérateur : Ghislain Cloquet
Direction artistique de Rino Mondellini
Assistant décorateur : Pierre Guffroy
Costumes de Jacques Cottin & Marcelle Desvignes
Montage de Geneviève Vaury
Son de Lucien Lacharmoise
Scripte de Sophie Thevenet-Becker
Durée 1 h 44

Avec Robert Lamoureux, Liselotte Pulver, O.E. Hasse, Daniel Ceccaldi, Georges Chamarat, Huguette Hue, Renaud Mary, Sandra Milo, Jacques Becker, Paul Préboist...

Résumé : Lors d'une réception, un attaché d'ambassade italien éblouit la haute société, et plus particulièrement la baronne Mina von Kraft, par ses talents de danseur. L'homme n'est autre que le célèbre cambrioleur Arsène Lupin. Après son départ, on constate la disparition de deux tableaux de maître. Déguisé en viticulteur bordelais, Lupin dérobe plus tard une collection de pierres précieuses, mais il est dénoncé par une complice involontaire. Lupin est arrêté, et libéré après un coup de fil. La belle Mina fait alors enlever le gentleman-cambrioleur et l'oblige à travailler pour le compte de Guillaume II, l'empereur d'Allemagne, qui le charge de vérifier l'inviolabilité de son coffre-fort...

Voir aussi : Château du Haut-Koenigsbourg & Paris 1er.
SIGNÉ ARSÈNE LUPIN

1959, France/Italie, Policier
Réalisé par Yves Robert
Scénario de Diego Fabbri, Jean-Paul Rappeneau & Yves Robert
Musique de Georges Van Parys
Photographie de Maurice Barry
Décors de Robert Clavel
Direction artistique de Rino Mondellini
Costumes de Georgette Fillon
Montage de Gilbert Natot
Son de Renato Cadueri
Scripte de Geneviève Cortier
Durée 1 h 40

Avec Robert Lamoureux, Alida Valli, Jacques Dufilho, Jean Bellanger, Liliane Chenevière, Robert Dalban, Michel Etcheverry, Jean Galland, Roger Dumas, Yves Robert, Judith Magre, Paul Préboist, Gérard Darrieu...

Résumé : Dès la fin de la Grande Guerre, Arsène Lupin reprend sa vie aventureuse. Le vol de trois tableaux commis par un adversaire, le mène au trésor de la Toison d'or, dont cherche à s'emparer la jolie Aurelia. Arsène la devance et s'empare du trésor qu'il charge un journaliste de remettre au gouvernement français, après avoir prélevé quelques joyaux pour son compte personnel...

Voir aussi : Hauts-de-Seine, Paris 1er, Paris 2ème, Paris 8ème, Paris 17ème, Studio de Saint-Maurice, Val-d'Oise & Yvelines.

Les années 1960


1962, France/Italie, Policier
Réalisé par Édouard Molinaro
Scénario de Georges Neveux, François Chavane & Édouard Molinaro
Musique de Georges Van Parys
Photographie de Pierre Petit
Décors de Robert Clavel
Costumes de Georgette Fillon
Montage de Monique & Robert Isnardon
Son d'André Hervée
Scripte d'Hélène Sébillotte
Durée 1 h 30

Avec Jean-Claude Brialy, Jean-Pierre Cassel, Françoise Dorléac, Geneviève Grad, Jean Le Poulain, Michel Vitold, Anne Vernon, Daniel Cauchy, Jean-Marie Proslier, Yvonne Clech, Paul Demange, Hubert Deschamps, Henri Garcin, Jacques Herlin, Mary Marquet, Henri Virlojeux, Robert Arnoux, Henri Attal, Paul Bisciglia, Daniel Ceccaldi (Voix), Gérard Darrieu, Gil Delamare, Nicole Desailly, Evelyne Ker, Édouard Molinaro, László Szabó, Dominique Zardi...

Résumé : On célèbre les obsèques de l'industriel André Laroche. Alors qu'académiciens et ministres se bousculent pour lui rendre l'hommage qui s'impose, le scandale éclate, d'autant plus spectaculaire qu'inattendu. Sous le nom et la réputation d'André Laroche se cachait en réalité le célèbre cambrioleur Arsène Lupin, qui a nargué si longtemps - et surtout impunément - la police. Celle-ci n'est pas au bout de ses surprises. En effet, ses deux fils naturels sont bien décidés à reprendre le poste laissé vacant par leur père. Ils organisent d'audacieux cambriolages...

Voir aussi : Paris 4ème, Paris 9ème, Paris 16ème, Paris 19ème, Seine-Saint-Denis & Studio de Boulogne-Billancourt.

Les années 1970

L'ÎLE AUX TRENTE CERCUEILS

1979, France, Série
Réalisé par Marcel Cravenne
Scénario de Robert Scipion
Musique de David Aubriand & Karl Schäfer
Photographie d'Albert Schimel
Décors de François Comtet
Costumes de Monique Plotin
Durée 6 x 0 h 52

Avec Claude Jade, Jean-Paul Zehnacker, Yves Beneyton, Pascal Sellier, Georges Marchal, Julie Philippe, Marie Mergey, Pierre Semmler...

Résumé : L'action se déroule en 1917. Véronique d'Hergemont est une jeune femme de 35 ans, devenue infirmière à l'hôpital militaire de Besançon dans l'espoir d'oublier un passé qui la hante depuis 14 ans. En effet, Véronique d'Hergemont ne peut se pardonner la mort de son père et de son fils François, disparus en mer. La mort de ses proches est en effet pour elle le châtiment pour avoir, contre la volonté de son père, épousé le comte Vorski. Après avoir compris que son propre père avait enlevé l'enfant pour le protéger, elle avait fui Vorski, qui s'était entre-temps avéré être un dangereux mythomane, persuadé d'être appelé à un destin grandiose... Ce passé tragique rattrape Véronique d'Hergemont lorsqu'elle découvre sa griffe personnelle (V d'H) dans un film projeté à Besançon. Bouleversée, car sachant que personne, hormis elle, son père et Vorski ne connaissaient cette signature, elle entreprend des recherches en Bretagne, où a été tourné le film. Ses recherches vont la conduire sur la piste de son père et de son fils qui, alors que tout le monde les croyait morts, s'étaient réfugiés sur l'île de Sarek, plus connue dans la région comme l'Île aux Trente Cercueils. Dès son arrivée, le cauchemar commence... Des messages énigmatiques, une prophétie effrayante, la terreur superstitieuse des habitants de l'île, des morts brutales... Véronique se retrouve bientôt seule sur l'île, sans moyen de s'enfuir. Jusqu'à ce qu'elle découvre la vérité... Vorski, que l'on avait déclaré mort, est sur l'île. C'est lui qui a tout manigancé, dans le but de s'approprier le fabuleux trésor de Sarek, la légendaire Pierre-Dieu. Mais aussi pour se venger de Véronique...

Les plus de Ciném@ et Cie : Le personnage d'Arsène Lupin a disparu dans cette adaptation.

Voir aussi : Château de Champs-sur-Marne & Ile aux moines.
LE CHÂTEAU DE CAGLIOSTRO
(Rupan sansei: Kariosutoro no shiro)

1979, Japon, Animation
Réalisé par Hayao Miyazaki
Scénario de Monkey Punch, Hayao Miyazaki & Haruya Yamazaki d'après le roman "La Comtesse de Cagliostro"
Musique de Yûji Ôno
Photographie d'Hirokata Takahashi
Direction artistique de Shichirô Kobayashi
Montage de Masatoshi Tsurubuchi
Mixage son d'Hideyasu Iizuka
Durée 1 h 40

Avec les voix originales de Yasuo Yamada, Eiko Masuyama, Kiyoshi Kobayashi, Makio Inoue, Gorô Naya, Sumi Shimamoto, Tarô Ishida, Kôhei Miyauchi...

Résumé : Le célèbre Lupin dévalise un casino mais s'aperçoit que les billets volés sont des faux. En compagnie de son acolyte Jingen, Lupin enquête sur cette fausse monnaie qui le conduit au château de Cagliostro. Ils apprennent alors qu’une princesse, enfermée dans le château, détiendrait la clé d'un fabuleux trésor...


Les années 1980

ARSÈNE LUPIN JOUE ET PERD "813"

1980, France, Série
Réalisé par Alexandre Astruc
Scénario d'Alexandre Astruc & Roland Laudenbach
Musique de Georges Delerue
Photographie de Jean-Jacques Rochut
Décors de François Comtet
Costumes de Laurence Brignon & Jacques Fonteray
Montage de Jean-François Goyet, Nicole Lubtchansky & Catherine Quesemand
Son de Jean Pantaloni
Mixage son de Joël Faure
Scripte de Michèle Aragon
Durée 6 x 0 h 52

Avec Jean-Claude Brialy, Christiane Krüger, Maurice Biraud, Jacques Duby, Sacha Briquet, Maurice Sarfati, Philippe Ariotti, Paul Bisciglia, Gérard Buhr, Hubert Deschamps, François Maistre, Jeanne Goupil, Dominique Zardi, Anton Diffring, François Perrot, Henri Attal, Jacques Dacqmine...

Résumé : Trois meurtres sont commis dans un hôtel parisien. La carte ensanglantée d'Arsène Lupin est trouvée sur l'un des cadavres, le milliardaire Kesselbach. L'opinion publique, la presse et le gouvernement demandent l'arrestation du criminel. Monsieur Lenormand, le chef de la police, homme habile et avisé, affirme envers et contre tous mais sans pouvoir le prouver que "Lupin est dans le coup, mais il n'a pas tué". Un nombre "813", cinq lettres "APOON" et deux initiales "LM" gravées sur le porte cigarettes de l'assassin sont les seuls indices dont dispose Lenormand. Il faut aussi retrouver un certain Pierre Leduc et savoir pourquoi monsieur Kesselbach, lui accordait tant d'importance...

Les années 2000

ARSÈNE LUPIN

2003, France, Policier
Réalisé par Jean-Paul Salomé
Scénario de Jean-Paul Salomé & Laurent Vachaud d'après le roman "La Comtesse de Cagliostro" de Maurice Leblanc
Photographie de Pascal Ridao
Musique de Debbie Wiseman
Décors de Françoise Dupertuis & Denis Barbier
Direction artistique de Pierre Michon
Costumes de Pierre-Jean Larroque
Montage de Marie-Pierre Renaud
Son de Laurent Poirier
Mixage son de Dean Humphreys
Montage son de Vincent Guillon
Casting de Stéphane Foenkinos & Louis Hammond
Scripte de Laurence Lemaire-Bazi
Durée 2 h 10

Avec Romain Duris, Kristin Scott-Thomas, Eva Green, Pascal Greggory, Robin Renucci, Marie Bunel, Francoise Lépine, Mathieu Carrière, Philippe Magnan, Philippe Lemaire, Aurélien Wiik, Xavier Beauvois, Philippe Laudenbach, Pierre Aussedat...

Résumé : "Détourner l'attention, voilà la clé. Si tu t'en rappelles, personne ne t'arrêtera jamais". Tels sont les derniers mots prononcés par le voleur de métier Jean Lupin, Père d'Arsène Lupin, avant d'être assassiné. En grandissant, le jeune orphelin devient à son tour un voleur insouciant, détroussant l'aristocratie parisienne grâce à son charme redoutable (Il en faudrait un de nouveau maintenant). Sa rencontre avec une ensorcelante aventurière, la Comtesse de Cagliostro, va transformer le pickpocket débutant en voleur de haut vol. Lancé sur la piste du trésor perdu des rois de France, que convoitent une obscure confrérie royaliste, le jeune virtuose multiplie les coups d'éclat : attaque d'un train lancé à pleine allure, course-poursuite dans les catacombes parisiennes, vol spectaculaire à la cathédrale de Rouen. Mais sa quête va être perturbée par sa passion aveugle pour la vénéneuse comtesse...

Les plus de Ciném@ et Cie : C'est le dernier film où l'on verra Philippe Lemaire (1927) qui s'est suicidé en Mars 2004.



Voir aussi : Château de Chantilly, Château de Nandy, Château de Ferrières, Oise, Paris 4ème, Paris 5ème, Paris 9ème, Paris 10ème & Paris 11ème.

Bibliographie

Arsène Lupin


Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur (1907)
Arsène Lupin contre Herlock Sholmès (1908)
Arsène Lupin, pièce de théâtre écrite en collaboration avec Francis de Croisset (1908)
L'Aiguille creuse (1909)
813 (1910)
Une aventure d'Arsène Lupin, pièce de théâtre (1911)
Le Bouchon de cristal (1912)
Les Confidences d'Arsène Lupin (1913)
L'Éclat d'obus (1916)
Le Triangle d'or (1918)
L'Île aux trente cercueils (1919)
Le Retour d'Arsène Lupin, pièce de théâtre, écrite avec Francis de Croisset (1920)
Les Dents du tigre (1921)
Les Huit Coups de l'horloge (1923)
La Comtesse de Cagliostro (1924)
The Overcoat of Arsène Lupin (1926)
La Demoiselle aux yeux verts (1927)
L'Homme à la peau de bique (1927)
L'Agence Barnett et Cie (1928)
La Demeure mystérieuse (1929)
Le Cabochon d'émeraude (1930)
Cette femme est à moi, pièce de théâtre (1930)
La Barre-y-va (1931)
Un quart d'heure avec Arsène Lupin, pièce de théâtre (1932)
La Femme aux deux sourires (1933)
Victor, de la Brigade mondaine (1933)
La Cagliostro se venge (1935)
Les Milliards d'Arsène Lupin (1941, posthume)
Le Dernier Amour d'Arsène Lupin (2012, posthume)

Autres Ecrits


Des couples (1890)
Une femme (1893)
Ceux qui souffrent (1894)
L'Œuvre de mort (1895)
Les Heures de mystère (1896)
Armelle et Claude (1897)
Voici des ailes ! (1898)
Les Lèvres jointes (1899)
L'Enthousiasme (1901)
Un gentleman (1903)
Gueule-rouge 80-chevaux (1904)
La Frontière (1911)
La Robe d'écailles roses (1912)
La Pitié, pièce de théâtre (1912)
Les Trois Yeux (1920)
Le Formidable Événement (1921)
Le Cercle rouge (1922)
Dorothée, danseuse de corde (1923)
La Dent d'Hercule Petitgris (1924)
La Vie extravagante de Balthazar (1925)
Le Prince de Jéricho (1930)
De minuit à sept heures (1932)
La Forêt des aventures (1932)
L'Image de la femme nue (1934)
Le Chapelet rouge (1934)
Le Scandale du gazon bleu (1935)