Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   



Le château de Beynac
Les autres châteaux

Géographie

Le château de Beynac est situé sur la commune de Beynac-et-Cazenac, dans le département de la Dordogne (24) et plus précisément dans le Périgord noir. Ce château est l'un des mieux conservés et l'un des plus réputés de la région.

Histoire

À Beynac, la position stratégique de la falaise et de son plateau ont une incidence directe sur l'architecture de défense. Habité depuis l'âge du bronze, ce lieu, naturellement protégé, va être l'objet de nombreuses convoitises. Sur ce navire de calcaire échoué au pied du fleuve Dordogne, des pages d'histoires vont être gravées à jamais.
Bien que la vallée de la Vézère soit la plus réputée pour ses vestiges préhistoriques avec ses sites paléolithiques, les abris sous roche près de Beynac témoignent également d’une présence, sur les rives de la Dordogne, de chasseurs de rennes. Après les invasions barbares et normandes, la féodalité se met en place dès le Xe siècle. Ainsi, Hélie de Beynac, premier seigneur connu, implante en 1050 un premier castrum sur le rocher. Dès le XIIe son héritier, Adhémar,va rejoindre l'une des croisades, celle de 1147.
Par le mariage d'Alienor d’Aquitaine, avec le futur roi d'Angleterre Henri Plantagenêt, Beynac passe anglais comme toute l'Aquitaine, tout en rendant hommage au comte de Toulouse, vassal du roi de France. Mais le nouveau roi d'Angleterre, Richard Ier dit “coeur de lion”, s'empare du château en 1197 car il n'accepte pas ce lien avec le Comte de Toulouse. La tour centrale du castel abritera son armée, mais très vite la famille de Beynac reprend la citadelle, alors que Richard vient de mourir en 1199, sous les remparts de Châlus, en Haute-Vienne.
A peine a-t-on oublié le passage du roi anglais, qu'une autre armée s'approche de Beynac en descendant la vallée (1214). Voilà au loin Simon de Montfort, le terrible chevalier, armé pour détruire ceux qui soutiennent la religion Cathare. Nous sommes en pleine croisade des Albigeois. Comme ses voisins, la forteresse se soumet et, bien que Beynac soit surnommé en cette période de trouble "l'arche de satan" par le moine Pierre des Vaux de Cernay, cette conquête n'a été réalisée que pour se saisir des fiefs rendant hommage au Comte de Toulouse, grand protecteur de la religion Cathare.
Au cours des XIIIe et XIVe siècles, la puissance guerrière de Beynac lui permet d'accroître son influence dans la région. Pons, Jean-Bertrand, Geoffroy, tous ces seigneurs de Beynac vont participer et contribuer énergiquement à la lutte contre les Anglais tout en permettant à cette famille seigneuriale d'étendre son territoire jusqu'à la Vézère.
1337, la guerre de Cent ans débute. Anglais et vassaux du roi de France se harcèlent. Ce n'est que guérillas et escarmouches permanentes, prise et reprise de places fortes. Enfin, en 1453, après une ultime victoire de l'armée française sur les troupes anglaises à Castillon près de Bordeaux, la vallée retrouve la paix. Le paysage n'est que ruine, il va falloir rebâtir, nous entrons dans la Renaissance. Le castel s'embellit, le rempart autour du village s’ouvre, permettant la construction de maisons, au pied du fleuve.
En ce XVe siècle, Beynac devient une Baronnie. Avec les 3 autres : Biron, Bourdeille et Mareuil, les barons de Beynac participent à l'avenir politique et guerrier du Périgord. Le village profite de cette nouvelle situation pour s'agrandir et renforcer son commerce avec les places et comptoirs de la vallée. Mais les guerres de religions apportent de nouvelles souffrances à la population en ce XVIe siècle. Beynac ne cache pas son appartenance à la religion réformée. La contrée va subir les guérillas et l'église paroissiale Saint-Jacques, au centre du village, sera détruite et brûlée. La misère est si grande que la révolte gronde dans les campagnes. Des rassemblements dans les forêts sont organisés, le soulèvement des paysans, les “croquants”, est en marche.
Au début du XVIIe, le roi décide de reconnaître la terre de Beynac en Marquisat pour remercier l'engagement de cette famille auprès de la couronne de France. Beynac adhère à la "Fronde" et le dernier marquis protestant, Isaac de Beynac, s'éteint en 1687.
De nouveaux impôts et charges, des hivers très rigoureux comme ceux de 1709 et 1710, vont contribuer à un soulèvement généralisé des campagnes. Ceux de Beynac se mêlent aux paysans révoltés de Saint-Vincent et Bèzenac. Ils seront près de 5 000 à traverser la Dordogne à Castelnaud, pour marcher sur Sarlat. La répression sera terrible, Beynac sera coupé en deux : ceux de la forteresse et ceux du village, un air de révolution est désormais en marche.
En 1761, la dernière héritière des seigneurs et barons de Beynac, Marie-Claude, épouse le 10 mars au matin le jeune marquis Christophe de Beaumont. Après huit siècles d’histoire, la lignée des Beynac s’éteint avec elle en 1811 laissant pour témoignage Beynac et son château.
Il a été classé par les Monuments historiques le 11 février 1944.

Source : Site Officiel

Le Château leur a servi de décors

Les années 1960

LE CAPITAN

1960, France/Italie, Aventures
Réalisé par André Hunebelle
Scénario de Franco Dal Cer, Pierre Foucaud, Jean Halain, André Hunebelle d'après le roman de Michel Zévaco
Photographie de Marcel Grignon
Musique de Jean Marion
Décors de Georges Lévy & Jean Fontenelle
Costumes de Mireille Leydet
Montage de Jean Feyte
Montage son de René-Christian Forget
Scripte de Charlotte Lefèvre
Durée 1 h 41

Avec Jean Marais, Bourvil, Elsa Martinelli, Pierrette Bruno, Lise Delamare, Annie Anderson, Guy Delorme, Jacqueline Porel, Piéral, Marcel Pérès, Edmond Beauchamp, Arnoldo Foà, Louis Arbessier, Raoul Billerey, Henri Coutet, Bernard Dhéran, Bernard Musson, Dominique Paturel, Jacques Préboist, Paul Préboist...

Résumé : 1616. Marie de Médicis est régente du royaume de France et nomme Concino Concini Premier ministre. Mais ce dernier conspire pour éliminer le souverain tout juste adolescent. Pour arriver à ses fins, il favorise l'insécurité générale dans le royaume. Refusant ce climat hostile, le Chevalier François de Crémazingues se rend au conseil de la province où les nobles se sont rassemblés pour envisager des actions contre le Premier ministre...


Les années 1990

LES COULOIRS DU TEMPS : LES VISITEURS 2

1998, France, Comédie
Réalisé par Jean-Marie Poiré
Scénario de Christian Clavier & Jean-Marie Poiré
Photographie de Christophe Beaucarne
Musique d'Eric Levi
Décors d'Hugues Tissandier
Costumes de Catherine Leterrier
Montage de Catherine Kelber & Jean-Marie Poiré
Son de Bernard Leroux, Jean-Charles Ruault & Claude Villand
Montage son de Jean Goudier
Casting de Françoise Menidrey
Scripte de Myriam Lainey
Durée 1 h 58

Avec Christian Clavier, Jean Reno, Muriel Robin, Marie-Anne Chazel, Jean-Luc Caron, Patrick Burgel, Eric Averlant, Armelle, Franck-Olivier Bonnet, Philippe Morier-Genoud, Philippe Nahon, Christian Bujeau, Jean-Paul Muel, Christian Pereira, Didier Bénureau, Claire Nadeau, Marie Guillard, Arielle Sémenoff, Jacques François, Sylvie Joly, Laurence Badie, Roger Dumas, Elisabeth Margoni, Jacques Mathou, Michel Crémadès, Benoît Allemane...

Résumé : Le mariage de Frénégonde avec le Comte Godefroy ne peut avoir lieu ! Les bijoux et la relique de Sainte Rolande, celle qui apporte bonne fertilité aux filles de Pouille, ont été "larcinées". Où est-ce dont cette bijouterie ? Elle est restée avec Jacquouille et Dame Ginette. Il ne reste à Godefroy que de repartir dans le présent s'il veut réaliser son mariage et assurer sa descendance...

JEANNE D'ARC

1999, France, Biopic
Réalisé par Luc Besson
Scénario d'Andrew Birkin & Luc Besson
Photographie de Thierry Arbogast
Musique d'Eric Serra
Décors d'Hugues Tissandier
Direction artistique d'Alain Paroutaud
Costumes de Catherine Leterrier
Montage de Sylvie Landra
Casting de Martina Kubesova, Lucinda Syson & Tomas Zelenka
Scripte de Donatienne de Goros, Julie Vasconi & Aruna Villiers
Durée 2 h 38

Avec Milla Jovovich, Vincent Cassel, Faye Dunaway, Sissi Duparc, Pascal Greggory, Dustin Hoffman, Toby Jones, Tchéky Karyo, Gérard Krawczyk, John Malkovich, Olivier Rabourdin, Andrew Birkin, Philippe du Janerand, Jacques Herlin, Julie-Anne Roth, Olga Sékulic...

Résumé : L'épopée de Jeanne qui assista, petite fille, au pillage de son village Domremy par l'armée anglaise. On la suit de sa jeunesse pieuse où des voix l'engagent à délivrer la France de la domination anglaise à sa victoire à Orléans, jusqu'à son procès final et sa mort sur le bûcher, le 30 mai 1431. Elle avait 19 ans...

Prix & Récompenses :

César 2000 : Meilleur son, meilleurs décors & meilleurs costumes.
Prix Lumières 2000 : Meilleur film & meilleur réalisateur.


Les années 2000


2005, France, Aventures
Réalisé par Laurent Boutonnat
Scénario de Laurent Boutonnat & Frank Moisnard d'après le roman d'Eugène Le Roy
Photographie d'Olivier Cocaul
Musique de Laurent Boutonnat
Décors de Christian Marti
Direction artistique de Cristian Corvin, Vraciu Eduard Daniel, Dana Dinescu, Yann Megard & Dominique Moisan
Costumes de Jean-Daniel Vuillermoz
Montage de Stan Collet
Son de Jean Goudier, François-Joseph Hors & Éric Rophé
Casting de Françoise Menidrey & Juliette Ménager
Scripte de Valentine Traclet
Durée 2 h 20

Avec Gaspard Ulliel, Léo Legrand, Marie-Josée Croze, Albert Dupontel, Tchéky Karyo, Olivier Gourmet, Jocelyn Quivrin, Malik Zidi, Gérald Thomassin, Judith Davis, Dora Doll, Jérôme Kircher, Pierre Aussedat, Sissi Duparc, Anne-Marie Pisani...

Résumé : 1815. Jacquou, jeune paysan du Périgord vit heureux avec ses parents. Par la faute d’un noble cruel et arrogant, le comte de Nansac, il devient orphelin et misérable. Jurant de se venger, Jacquou va grandir et s’épanouir sous la protection du bon curé Bonal qui le recueille. Grâce à des amis sûrs et à Lina, une jeune fille patiente et lumineuse, il deviendra en quelques années un jeune homme déterminé et séduisant. Il saura transformer son désir de vengeance en un combat contre l’injustice, et prouver qu’un simple croquant n’est pas dénué de grandeur...