Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   

Le château d'Astros
Les autres châteaux

Géographie

Le château se trouve dans la petite ville du Var typiquement provençale de Vidauban. Cette ville est protégée par la chapelle Sainte-Brigitte et jouit d’une situation géographique exceptionnelle, d’une douceur climatique et d’un bel ensoleillement. Si 25 kilomètres la séparent des côtes méditerranéennes, Vidauban s’étend dans la partie orientale de la plaine des Maures et dans la moyenne vallée de l'Argens. Cette situation et ce climat privilégiés, offrent aux visiteurs une multitude de paysages. On flânera au milieu des pins parasols, bruyères et grès rosés au Sud, et pins d’Alep et chênes verts au Nord. La commune est également traversée par deux cours d’eau : l’Argens et l’Aille.
Le territoire de Vidauban, parsemé de nombreux Domaines viticoles, produit un vin de Provence de qualité reconnue, d’appellation "A.O.C.". A Vidauban, il fait bon vivre : le centre-ville se pare de nombreuses places aux belles fontaines, et ornées de platanes.

Source : Site sur la ville

Histoire

Commencée au XIIe siècle, l'histoire du Domaine d'Astros a vu se succéder chevaliers du Temple et de Malte puis une famille marseillaise prospère.
Dès le XIIe siècle, les Templiers s'installent dans la plaine fertile de l'Argens, sur une terre qu'ils tiennent des vicomtes de Marseille. Les Chevaliers de Malte leur succèdent en 1314 sous, Philippe le Bel et y élèvent, en 1637, une commanderie dans les collines. A la révolution, la rude bâtisse est vendue, ainsi que le domaine, comme bien national.
En 1802, Napoléon Bonaparte, premier consul à vie, a besoin d’ordre et d’argent ; il fait vendre aux enchères tous les biens nationaux mal payés par leurs acquéreurs sous la révolution. Ainsi Maximin Martin, membre d'une famille d'industriels marseillais protestants, propriétaires de savonneries, se porte acquéreur de la terre d'Astros. Marc-Maximin Martin, son petit-fils, fait édifier en 1860 une construction inspirée des villas italiennes. Sans descendance, il lèguera ses biens au petit-fils de son cousin germain Joseph Maurel, grand-père de l'actuel propriétaire.

Source : Site du château

Le Château leur a servi de décors

Les années 1990

LE CHÂTEAU DE MA MÈRE

1990, France, Comédie Dramatique
Réalisé par Yves Robert
Scénario de Jérôme Tonnerre & Yves Robert d'après le roman de Marcel Pagnol du même nom
Photographie de Robert Alazraki
Musique de Vladimir Cosma
Décors de Jacques Dugied
Costumes d'Agnès Nègre
Montage de Pierre Gillette
Son d'Olivier Villette
Mixage son de Bernard Leroux & Claude Villand
Montage son de Monique André
Casting de Gérard Moulévrier
Scripte de Lucette Andréi
Durée 1 h 38

Avec Philippe Caubère, Nathalie Roussel, Didier Pain, Thérèse Liotard, Julien Ciamaca, Victorien Delamare, Joris Molinas, Julie Timmerman, Paul Crauchet, Philippe Uchan, Patrick Préjean, Pierre Maguelon, Michel Modo, Jean Carmet, Jean Rochefort, Georges Wilson, Jean-Pierre Darras (Voix), André Chaumeau, Raoul Curet, Ticky Holgado, Jean-Marie Juan, Elisabeth Macocco...

Résumé : Depuis la grande découverte des collines provençales et de l'amitié de Lili, le petit Marcel ne rêve que d'une chose : retourner à la Bastide. Pourtant l'heure n'est pas à l'oisiveté : Marcel est présenté au concours des bourses. Cependant, sa mère a la judicieuse idée de faire transformer l'emploi du temps de son instituteur de mari afin de pouvoir monter chaque semaine à la Bastide. Sur le chemin, ils rencontrent Bouzigue, un ancien élève devenu surveillant du canal. Grâce à la clef qu'il prête à Joseph, la famille, en traversant le parc des châteaux, peut gagner deux heures sur l'habituel trajet...



Voir aussi : Bouches-du-Rhône, Château de La Gaude, Marcel Pagnol & Marseille.