Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   



Mexico fait son cinéma
Les autres capitales

Situation géographique

Mexico est une entité fédérative et la capitale du Mexique. Cette entité fédérative n'est ni une ville ni un État au sens des articles 43, 44 et 122 de la Constitution mexicaine.
Mexico est un centre financier et culturel important avec une économie agricole très présente dans les périphéries.
Appelée "District Fédéral" (Distrito Federal) avant la réforme de janvier 2016", Mexico possède un statut constitutionnel particulier car elle est le siège des pouvoirs de la Nation, et constitue, sans avoir le statut d'État, la 32e entité fédérative du Mexique.
Mexico est divisé en seize démarcations territoriales qui sont dès fin 2017 dirigées par un maire élu au suffrage universel et ont un statut comparable a celui d'une municipalité. Cette entité fédérative, qui couvre 0,08 % du territoire national se trouve au centre du pays, sur un plateau situé à une altitude de 2 400 mètres, entouré de sommets volcaniques culminant à plus de 5 000 mètres au-dessus du niveau de la mer, 307 km2 de son territoire se situent en zone agricole.
La zone métropolitaine de la vallée de Mexico (ZMVM) est une aire urbaine définie, mais non une démarcation politique, peuplée de plus de 20 millions d'habitants, la majorité d'entre eux vivant dans l'État de Mexico et dans l'entité fédérative de Mexico. C'est l'aire urbaine la plus peuplée parmi celles de langue espagnole, une des 3 plus peuplées du continent américain (avec New York et São Paulo) et une des 5 à 15 plus peuplées du monde. Elle comprend 76 entités administratives distinctes dont les 16 délégations, 59 municipalités de l'État de Mexico et une de l'État d'Hidalgo.

Histoire

Époque précolombienne : La région actuelle de Mexico fut occupée par des tribus chichimèques avant l'arrivée des Aztèques. Les traces d'occupation les plus anciennes du site, qui n'était alors qu'un ensemble d'îlots sur le lac Texcoco, remontent à la phase Mazapa (800-1100), peut-être entre le IXe et le Xe siècle.
Selon Jacques Soustelle, les Aztèques s'installèrent dans ce lieu peu propice parce que tous les autres endroits étaient occupés par des tribus plus puissantes. Cependant, la situation ne les découragea pas. Ils pratiquèrent la culture sur chinampa, des radeaux couverts de limon, qu'ils posèrent sur le lac Texcoco. Cela leur permit d'accroître les surfaces de culture du maïs. Des historiens tentèrent de retrouver la date de fondation de la ville (Tenochtitlan) en se basant sur les légendes locales et le calendrier aztèque. On estime généralement que la ville fut fondée au XIVe siècle. 1325 est la date la plus fréquemment avancée, même si les recherches du début du XXIe siècle ont abouti à la conclusion que les plus anciennes constructions retrouvées par les archéologues ont été construites aux alentours de 1300.
Selon les études basées sur les recherches archéologiques, Tenochtitlan comptait entre 150 000 et 250 000 habitants à l'arrivée des Espagnols. La ville était divisée en quatre quartiers (campan) : Cuepopan, Atzacualco, Teopan et Moyotlan, le Templo Mayor étant au centre. Chacun de ces quartiers était divisé en vingt districts (calpullis). Quatre grandes chaussées traversaient la ville. Juste au nord de Tenochtitlan se trouvait la ville de Tlatelolco, qui fut longtemps sa rivale.
Au centre de la ville, se tenaient les bâtiments publics, les temples et les écoles. À l'intérieur d'une zone délimitée par un mur de 300 mètres de côté appelé "Coatepantli" ("mur des serpents") se trouvait le centre religieux. Il comportait environ 45 bâtiments publics. Parmi ces bâtiments se trouvaient notamment le Templo Mayor, consacré à Tlaloc et Huitzilopochtli, le temple de Quetzalcoatl, le terrain du jeu de balle, le temple du soleil, les plateformes utilisées pour les sacrifices.
Le conquistador espagnol Hernán Cortés arriva dans la région en 1519, mais il ne put conquérir la ville avant le 13 août 1521, après la rébellion aztèque de la Noche Triste puis le siège de Tenochtitlan qui détruisit presque toute la capitale aztèque et fit plusieurs dizaines de milliers de morts.
Époque coloniale : La ville devint la capitale de la Nouvelle-Espagne et durant cette période la ville la plus peuplée du continent américain. Tous les bâtiments aztèques furent détruits sauf les palais de l'empereur Moctezuma, dont Cortés fit sa résidence. Le plan de la nouvelle ville fut dessiné par le géomètre Alonso García Bravo qui adopta un plan en damier, connu sous le nom de "traza". Au lendemain de la conquête, les Espagnols optèrent pour une séparation spatiale souhaitée tant par les conquistadors, qui vivaient dans la crainte d'une révolte indigène, que par les missionnaires, qui voulaient les préserver des vices espagnols. Le centre de la ville fut donc réservé aux Espagnols, alors que les indigènes étaient relégués dans quatre quartiers périphériques. Par prudence, le quartier espagnol était séparé des quartiers indigènes par un canal, dont les ponts pouvaient être relevés. La reconstruction de la ville fut rapide grâce à l'utilisation de la main d'œuvre indigène, mais le chantier causa la mort de nombreux ouvriers. En 1524, Mexico comptait 30 000 indigènes pour 2 000 à 3 000 Espagnols.
Indépendance : L'indépendance du Mexique intervint en 1821. La ville fut prise deux fois par des troupes étrangères : par les troupes américaines en 1847 et par les troupes françaises en 1863.
En 1873, la ligne de chemin de fer qui relie Mexico à Veracruz est inaugurée.
Époque contemporaine : Le 26 juillet 1968, les manifestations étudiantes violentes de Mexico sont réprimées par la police. Le 2 octobre 1968, en début de soirée, l'armée mexicaine ouvre le feu sur des manifestants rassemblés sur la place des Trois Cultures de Tlatelolco. Le massacre de Tlatelolco fait au moins 300 morts.
La ville fut frappée par un violent séisme le 19 septembre 1985. Le tremblement de terre de 8,1 sur l'échelle ouverte de Richter provoqua la mort de 10 000 à 50 000 personnes. Entre 50 000 et 90 000 habitants se retrouvèrent sans abri.
Pendant les années 1990, la ville a connu une importante croissance dont le symbole le plus visible est la construction de la Torre Mayor (230 mètres avec l'antenne). La ville a accueilli plusieurs événements sportifs internationaux dans la seconde moitié du XXe siècle : les Jeux olympiques d'été de 1968 et deux Coupes du monde de football en 1970 et en 1986.

Source : Wikipédia

Les films tournés à Mexico

Les années 2000


2005, Mexico/France/Belgium/Germany, Drame
Réalisé par Carlos Reygadas
Scénario de Carlos Reygadas
Photographie de Diego Martínez Vignatti
Musique de John Tavener
Direction artistique d'Elsa Díaz Pirinoli & Daniela Schneider
Montage d'Adoración G. Elipe, Benjamin Mirguet, Carlos Reygadas & Nicolas Schmerkin
Son d'Alan Serna
Montage son de Gilles Laurent, Alejandro Quevedo & Ramón Moreira
Durée 1 h 38

Avec Marcos Hernández, Anapola Mushkadiz, Bertha Ruiz, David Bornstein, Rosalinda Ramirez, El Abuelo, Brenda Angulo, El Mago...

Résumé : Marcos, chauffeur d’un général, et sa femme ont kidnappé un enfant qui meurt accidentellement. Dans un autre monde, Ana, la fille de son patron, se prostitue par plaisir. Hanté par sa conscience, Marcos se confesse à elle, à la recherche de réconfort. Finalement, sa quête de rédemption le conduit à suivre un pèlerinage en l’honneur de Notre Dame de Guadalupe...

DRAGONBALL EVOLUTION

2009, Fantastique, USA/Hong-Kong/Grande-Bretagne
Réalisé par James Wong
Scénario de Ben Ramsey d'après les mangas d'Akira Toriyama
Photographie de Robert McLachlan
Musique de Brian Tyler
Décors de Bruton Jones & Roberto Bonelli
Direction artistique de Bruce Crone, Patricio M. Farrell & Marco Niro
Costumes de Mayes C. Rubeo
Montage de Matt Friedman & Chris G. Willingham
Casting de Carla Hool, John Papsidera & Julio Toledo
Scripte d'Helga Ungurait
Durée 1 h 25

Avec Justin Chatwin, Chow Yun-Fat, Emmy Rossum, Jamie Chung, James Marsters, Joon Park, Eriko Tamura, Randall Duk Kim, Ernie Hudson...

Résumé : Dans les temps anciens, la Terre faillit être détruite par des forces maléfiques. Pour s'en prémunir, sept sages créèrent les boules de cristal : les Dragonballs. Décidées à prendre leur revanche, les forces du Mal sont désormais de retour, et un seul guerrier d'exception est capable d'empêcher le pire. Le jeune Sangoku va alors découvrir le jour de ses 18 ans que son destin est trés loin de ce qu'il avait imaginé. Après la mort accidentelle de son grand-père, il rencontre Maître Roshi, un expert en arts martiaux qui lui révèlera le secret et le pouvoir des Dragonballs. Sangoku se retrouve alors investi d¹une mission cruciale : retrouver toutes les boules de cristal avant son ennemi le plus cruel, Piccolo. Il se lancera dans une course effrénée aux côtés de Bulma, une scientifique brillante, Yamcha, un bandit du désert, et Chi Chi pour qui son coeur bat. Pour Sangoku, cette quête des Dragonballs pourrait bien aussi être celle de son identité...