MENU

  • Accueil
  • Acteurs
  • Actrices
  • Compositeurs
  • Films
  • Photographes
  • Réalisateurs
  • Scénaristes
  • Technique
  • Récompenses
  • Thèmes










  •    


    Bourg-en-Bresse fait son cinéma
    Les autres préfectures

    Sa situation géographique

    Bourg-en-Bresse est une commune française, préfecture du département de l'Ain, en région Rhône-Alpes. Les habitants sont appelés les Burgiens. L'adjectif bressan, utilisé autrefois, ne se réfère plus aujourd'hui qu'à la Bresse.
    La ville de Bourg-en-Bresse se trouve à 66 km au nord-est de Lyon, à 35 km à l'est de Mâcon et à 62 km au sud de Lons-le-Saunier, ainsi qu'à 101 km à l'ouest de Genève. Bourg est situé à l'ouest du massif du Jura (en bordure du Revermont qui en est le premier contrefort) et au nord-est de la Dombes. La ville est installée sur la plaine bocagère de Bresse. La Reyssouze traverse la ville avant d'aller se jeter dans la Saône. Elle est traversée à l'est par son affluent, la Dévorah.

    Source : Wikipédia

    Histoire de la ville

    À l’époque gallo-romaine : Les premières traces d'une occupation humaine sur le site de Bourg-en-Bresse remontent à l'époque gauloise. Quelques données partielles laissent supposer que l’homme s’est fixé à Brou, permettant un franchissement aisé de la Reyssouze. Au cours de la période gallo-romaine, deux zones d’habitat coexistent : un village est construit à Brou, autour d’un fanum (terrain ou édifice consacré aux divinités) et un fortin, ensuite transformé en château féodal, se dresse à l’emplacement de l’ancienne prison (place des Lices).
    XIIème siècle : le "bourg" féodal : L’antique tour romaine devient château féodal. Autour, des habitations sortent de terre et le premier axe de circulation "Bourg-mayer" voit le jour. Progressivement, la ville s’étend sur les pentes du plateau. Bourg-en-Bresse se développe petit à petit, profitant de la route commerciale vers l'Italie.
    XIIème - XIVème siècles : la cité savoyarde : En 1272, la Bresse est rattachée à la maison de Savoie, une première enceinte est créée. Cité frontière, la ville s'entoure de forteresse plus grande et plus puissante dans la seconde moitié du XIVe et au début du XVe. De nouveaux quartiers périphériques sont intégrés à la cité. Située sur le tracé Mâcon-Turin, Bourg-en-Bresse prospère dans le commerce, les échanges, les marchés et l'artisanat du cuir et des toiles. La bourgeoisie se fait construire des maisons à pans de bois dont subsistent quelques exemples rue Basch et rue du Palais. A la fin du Moyen-Age, Bourg-en-Bresse compte 3 700 habitants.
    XVIème siècle : la 1ère occupation française et la Citadelle : Au début du XVIe siècle le Monastère Royal de Brou est érigé sous l'impulsion de Marguerite d'Autriche, épouse du duc de Savoie. Entre 1536 et 1559, la ville redevient française, François 1er dote Bourg-en-Bresse d’une enceinte moderne, comprenant des bastions et des fossés qui protègent 6 000 habitants. Face aux menaces du royaume de France, le duc Philibert Emmanuel de Savoie fait bâtir la Citadelle dite Fort Saint- Maurice qui constitue une des plus fortes places de guerre de l’époque. La Bresse étant cédée en 1601 à la France, la Citadelle est détruite en 1611.
    XVIIIème siècle : la transformation de la structure urbaine de la ville : La Ville se transforme radicalement au cours du règne de Louis XV : les marécages sont asséchés, les rues sont pavées et éclairées et de nouveaux bâtiments sont édifiés par les bourgeois et aristocrates (Hôtel de Ville, Hôtel particulier Marron de Meillonnas, Hôtel de Bohan...). La population atteint 7 000 habitants. La Révolution élève la cité au rang de chef-lieu de département, ce qui lui confère de nouvelles fonctions administratives.
    XIXème siècle : l’extension de la ville : L’arrivée du chemin de fer en 1857 entraîne la mutation du faubourg agricole. L’urbanisation des quartiers de Bel Air et de la Gare engendre un doublement de la superficie de l’ancienne ville. En 1850, la population atteint le seuil des 10 000 habitants.
    Le XXème siècle : des périodes de croissance rapide : Le début du siècle (1900-1920) est marqué par l’installation massive de la main d'œuvre des campagnes vers la ville, ainsi Bourg-en-Bresse s'étend et sa population se densifie. Les premières usines sortent de terre, prémices du succès industriel à venir. Durant l’entre-deux-guerres, les ouvriers s’installent aux Dîmes, à la Chambière et aux Vennes. Les quartiers de la Reyssouze et de la Croix-Blanche voient le jour pendant les Trente Glorieuses. A la fin XXe siècle Bourg-en-Bresse devient un pôle d'attraction en matière de commerces, de services, d'équipements du fait de son rôle administratif mais aussi grâce aux secteurs de l'agroalimentaire et de l'industriel.
    Le XXIème siècle : une vision durable du développement : La population burgienne progresse sous l’impulsion de nombreux projets immobiliers. Bourg-en-Bresse compte 43 000 habitants au dernier recensement de la population (INSEE 2007) et un territoire d’une superficie de 2 400 hectares. La Ville s'inscrit désormais dans une démarche de développement durable. Environnement, ressources naturelles et qualité de vie orientent les choix d'évolution de la Ville.

    Source : Site de la ville

    Les films tournés à Bourg-en-Bresse

    Les années 2000

    © ARP Sélection
    CAUSE TOUJOURS !

    2004, France, Comédie
    Réalisé par Jeanne Labrune
    Scénario de Jeanne Labrune
    Photographie de Christopher Pollock
    Musique de Bruno Fontaine
    Décors de Gabriel Cascarino & Frédérique Hurpeau
    Costumes de Claire Fraïssé
    Montage d'Anja Lüdcke
    Son d'Éric Devulder
    Mixage son de Jean-Pierre Laforce
    Montage son de Pierre Choukroun
    Casting de Stéphane Foenkinos
    Scripte d'Anne-Marie Garcia
    Durée 1 h 27

    Avec Victoria Abril, Jean-Pierre Darroussin, Sylvie Testud, Didier Bezace, Claude Perron, Richard Debuisne, Dominique Besnehard, Bruno Fontaine, Rosine Cadoret...

    Résumé : Jacinthe découvre un jour que sa cuisine est envahie de mites alimentaires. Cette situation la dégoûte, et elle va chercher à tout prix à exterminer les insectes envahisseurs. Et ce même si Bruno, son mari, s’oppose à l’extermination (Et pourquoi ?).
    Dans le même temps, Léa, une de leurs amies, fait la rencontre d’un muet qui la fascine. Il travaille comme magasinier dans une supérette du quartier. Léa le suit, préférant mentir à Jacinthe et Judith, ses amies avec qui elle devait partir en week-end à la campagne.
    Laurent imagine que Bruno, son meilleur ami, est un homosexuel refoulé...
    A leur tour, Jacinthe, Judith, Bruno et Laurent, son meilleur ami, sont intrigués par Emmanuel, le muet. Ils mènent alors l’enquête et ce qu’ils découvrent leur fait peur...

    © Pyramide Distribution

    2007, Drame, France
    Réalisé par Magaly Richard-Serrano
    Scénario de Magaly Richard-Serrano, Gaëlle Macé & Pierre Chosson
    Photographie d'Isabelle Razavet
    Musique de Jérôme Bensoussan
    Décors de Benoit Peauvadel
    Costumes de Catherine Rigault
    Montage de Yann Dedet
    Son de Martin Boissau
    Mixage son de Jean-Marc Schick
    Montage son de Jean-Marc Schick
    Casting d'Aurélie Guichard
    Durée 1 h 33

    Avec Richard Anconina, Maria de Medeiros, Louise Szpindel, Stéphanie Sokolinski, Bruno Putzulu, Jean-Pierre Kalfon, Diouc Koma, Chems Dahmani, Ninon Brétécher...

    Résumé : Joseph s'occupe d'un club de boxe française où il entraîne sa fille et sa nièce depuis leur enfance. Le soir de la finale des Championnats de France, la victoire de l'une et la défaite de l'autre vont mettre en péril l'équilibre de ce trio. Entre Angie et Sandra, autrefois complices, élevées comme deux sœurs, une dangereuse rivalité s'installe. Et elle va bien au-delà du ring...


    Les années 2010


    2013, France, Drame
    Réalisé par Philippe Godeau
    Scénario d'Agnès de Sacy & Philippe Godeau d'après le livre d'Alice Géraud-Arfi "Toni 11, 6 Histoire du convoyeur"
    Photographie de Michel Amathieu
    Décors de Thérèse Ripaud
    Costumes de Nathalie du Roscoat
    Montage de Thierry Derocles
    Son de Jean-Pierre Duret, Stanislas Moreau & Jean-Paul Hurier
    Casting de Constance Demontoy
    Scripte d'Aurore Moutier
    Durée 1 h 42

    Avec François Cluzet, Bouli Lanners, Corinne Masiero, Juana Acosta, Johan Libéreau, Mireille Franchino, Stéphan Wojtowicz, Jean-Claude Lecas, Lionnel Astier...

    Résumé : Toni Musulin est convoyeur de fonds depuis dix ans. Le 5 novembre 2009, à 10 heures du matin, il appuie doucement sur l’accélérateur de son fourgon blindé. À l’arrière de son véhicule, 11,6 millions d’euros...