Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   

L'Illinois fait son cinéma
Les autres états

Géographie

L'Illinois est un État du Midwest des États-Unis. Sa capitale est Springfield, mais la plus grande ville est Chicago, troisième agglomération des États-Unis, qui concentre à elle seule plus du cinquième de la population totale de l'État. Il comporte 102 comtés. Avec 12 830 632 habitants en 2010 sur une superficie de 149 998 km2, il est le 5e du pays par sa population et le 25e par sa taille. Bordé au nord-est par le lac Michigan, ses États voisins sont le Wisconsin au nord, l'Iowa et le Missouri à l'ouest, le Kentucky au sud et l'Indiana à l'est. Au cœur de la région des Grands Lacs, l'Illinois est un hub de transports : le port de Chicago est relié à l'Océan Atlantique par la Voie maritime du Saint-Laurent, et au Mississippi par la rivière Illinois. L'Aéroport international O'Hare de Chicago est en outre l'un des plus fréquentés au monde.
Son nom vient de la tribu amérindienne des Illinois qui y vivait. Bien que la majeure partie de la population actuelle se concentre dans l'aire métropolitaine de Chicago, au nord de l'État, les premiers immigrants (français et britanniques) se sont d'abord installés à l'ouest. Après la guerre d'indépendance, des habitants venus du Kentucky commencent à peupler l'Illinois, qui devient un État en 1818. Chicago est fondée vers 1830 sur les bords de la rivière Chicago, dans une baie au sud du Lac Michigan. À partir de 1900, le développement de l'industrie et de l'agriculture productiviste attire des immigrants européens, notamment allemands et suédois. La Grande migration afro-américaine, de 1910 à 1930, voit s'établir de nombreuses communautés noires venues du Sud et provoque la création d'une scène artistique de jazz et de blues.

Histoire

Passé précolombien : Cahokia fut le centre urbain de la culture du Mississippi et se trouvait sur le site actuel de Collinsville. Après la disparition de cette civilisation, les Amérindiens se sont rassemblées dans la confédération Illinois qui donna le nom de l'État. Les Illini ont souffert de l'expansion des Iroquois au XVIIe siècle.
Exploration européenne : Occupé par les Illinois que rencontrent les explorateurs français Jolliet et Marquette en 1673, ce "pays" est dépeint comme une terre d'abondance. Il est situé au cœur de l'Empire colonial français d'Amérique du Nord, à la charnière entre les territoires du Canada et de la Louisiane. Pendant plusieurs décennies, la présence française s'y limite à l'activité des coureurs de bois d'origine franco-canadienne, qui s'installent parmi les Amérindiens, et à celle des missionnaires. Ils installent des forts, dont Fort Crèvecœur. Les prêtres du séminaire des Missions étrangères créent ainsi à Cahokia, en 1699, la mission de la Sainte-Famille, et les jésuites, actifs depuis 1689, fondent une mission à Kaskaskia en 1703.
Entre 1717 et 1720, au moment où la Compagnie d'Occident lance son mouvement de colonisation, le Pays des Illinois est officiellement rattaché à la Louisiane. L'espoir de trouver des mines d'or et d'argent contribue à l'engouement pour cette région. Le fort de Chartres est fondé en 1719 et dans les mois qui suivent naissent deux autres villages, Prairie du Rocher et Saint-Philippe. Un dernier établissement, Sainte-Geneviève, est créé autour de 1750. Le Pays des Illinois, où les colons, aidés d'esclaves noirs, cultivent le froment et le maïs, devient le grenier agricole de la Louisiane. Les envois de farine, mais aussi de lard, contribuent fortement à la subsistance des garnisons et des habitants de la basse vallée du Mississippi.
Avec le traité de Paris de 1763, la France cède l'Illinois à la Grande-Bretagne, qui, en conflit avec les Amérindiens, réserve le territoire pour ces derniers avec la Proclamation royale de 1763. Le 22 juin 1774, le parlement anglais vota l'Acte de Québec qui joignit l'Illinois à la province de Québec, sans pour autant autoriser sa colonisation. Cette interdiction de colonisation vers l'ouest est l'une des causes du mécontentement des colons américains qui provoquera la guerre d'indépendance américaine.
Entrée comme État dans l'Union : Après la guerre d'Independance, les États-Unis se tournent vers l'Ouest. Dans la région, le gouvernement choisit Chicago, en raison de sa position sur le lac Michigan, pour y établir une présence permanente. Fort Dearborn, sur la rive sud de la rivière Chicago, voit le jour en 1803 après la vente de la Louisiane par Napoléon Bonaparte, premier consul de la République française.
Le 3 décembre 1818, l'Illinois devient le 21e État admis dans l'Union. Il appartenait auparavant au territoire de l'Illinois (le reste du territoire qui couvrait l'actuel Wisconsin, une partie du Minnesota et du Michigan fut alors rattaché au territoire du Michigan). Les délégués de l'Illinois négocièrent pour que la frontière septentrionale du nouvel état ouvre sur le lac Michigan ce que le projet original du Congrès américain ne prévoyait pas.
En 1848, le canal Illinois et Michigan s'ouvre à la circulation. Il relie les Grands Lacs à la rivière Chicago et, de ce fait, au Mississippi et à La Nouvelle-Orléans. Le Chicago Board of Trade, l'une des grandes institutions financières de la ville, se charge du commerce des céréales, désormais acheminées vers les marchés de la côte est par le canal.
Les ouvriers qui ont bâti le canal s'attellent à la construction du chemin de fer. En 1850, le premier tronçon relie Chicago et Galena, dans l'Ouest de l'Illinois. La ville devient bientôt la plaque tournante du trafic ferroviaire américain.
La guerre de Sécession profite à la ville, comme aux autres villes du Nord. La production d'acier et de machines-outils se développe. En 1865, les Union Stock Yards, regroupant les différents abattoirs de la ville, ouvrent leurs portes. Le réseau ferroviaire dont dispose Chicago et la mise au point de wagons réfrigérés permettant l'expédition de la viande à New York assurent le développement de ce secteur. Au début du XXe siècle, la ville de Chicago compte 2,1 millions d'habitants.

Les comtés

Adams
Alexander
Bond
Boone

Brown
Bureau
Calhoun
Carroll

Cass
Champaign
Christian
Clark

Clay
Clinton
Coles

Crawford
Cumberland
DeKalb
DeWitt

Douglas
DuPage
Edgar
Edwards

Effingham
Fayette
Ford
Franklin

Fulton
Gallatin
Greene
Grundy

Hamilton
Hancock
Hardin
Henderson

Henry
Iroquois
Jackson
Jasper

Jefferson
Jersey
Jo Daviess
Johnson

Kane
Kankakee
Kendall
Knox

LaSalle
Lawrence
Lee

Livingston
Logan
Macon
Macoupin

Madison
Marion
Marshall
Mason

Massac
McDonough
McHenry
McLean

Menard
Mercer
Monroe
Montgomery

Morgan
Moultrie
Ogle
Peoria

Perry
Piatt
Pike
Pope

Pulaski
Putnam
Randolph
Richland

Rock Island
Saline
Sangamon
Schuyler

Scott
Shelby
St. Clair
Stark

Stephenson
Tazewell
Union
Vermilion

Wabash
Warren
Washington
Wayne


White
Whiteside
Will
Williamson
Winnebago
Woodford