Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   


Le château de Vaulserre
Les autres châteaux

Géographie

Le château de Vaulserre se situe sur la commune de Saint Albin de Vaulserre (Isère, France).

Histoire

A l’origine maison forte Clermont, le château devient Vaulserre par alliance en 1567. Quatre siècles plus tard les Vaulserre s’éteignent sans descendance. La Marquise d’Aubigny, née Yolande de Vaulserre a transmis le domaine à son mari qui le lègue à son tour à sa nièce, la Vicomtesse Louise de Courville, mère du propriétaire actuel.
François de Vaulserre a rédigé vers 1820 l’histoire des travaux de sa maison. Grâce à ce manuscrit ainsi qu’à une maquette réalisée à la même époque et présentée lors des visites, l’évolution de l’architecture et des décors tels que nous les voyons aujourd’hui est connue.
Constitué initialement de deux corps de bâtiment en "L" avec une tour ronde dans l’angle, le château prend au début du XVIIème siècle, la forme d’un "U" selon un plan répandu à cette époque. Deux ailes bordent alors une cours intérieure fermée par un mur percé d’un pont-levis.
Ces éléments, héritage d’une période où le caractère défensif des maisons était encore apparent, ont ensuite disparu pour laisser la place à l’élégante architecture du XVIIIème siècle.
En 1731, la couverture de la cour donne naissance à l’immense vestibule actuel et achève l’évolution de l’aspect extérieur de la maison.
Epargné lors des insurrections paysannes de la Grande Peur, le château présente depuis un volume unique, de base rectangulaire, conforme aux règles d’un édifice classique.
Avec un rare savoir-faire, jouant avec les volumes, les perspectives, la lumière et les décors, les architectes de l’époque ont su créer une harmonie subtile entre intérieur et extérieur, entre architecture et paysages comme s’ils avaient voulu relever un défi imaginaire avec la beauté de la nature de cette région de Chartreuse.
L’usure du temps, les nombreux dommages infligés à cette maison lors de la fin et puis de l’immédiat après-guerre ont fait de la restauration et de la préservation du château de Vaulserre un véritable défi. Les propriétaires actuels conduisent avec persévérance un programme de travaux très lourd allant de réfections de charpentes et de toitures à des restaurations de peintures murales.
La participation des Monuments Historiques, la Direction Régionale des Affaires Culturelles, du Conseil Général de l’Isère, et d’associations telles que la Demeure Historique ou encore l’association franco-américaine "French Heritage" ont contribué à la réalisation de nombreux chantiers. Aujourd’hui entièrement classé Monument Historique en 1985 avec sa terrasse et son site, le château de Vaulserre se trouve être un des rares domaines du Dauphiné toujours en résonance avec son histoire et sa vocation agricole et forestière du XVIIIème siècle.

Source : Site officiel du château

Le Château leur a servi de décors

Les années 1990

LE HUSSARD SUR LE TOIT

1995, France, Aventures
Réalisé par Jean-Paul Rappeneau
Scénario de Jean-Claude Carrière, Nina Companeez & Jean-Paul Rappeneau d'après le roman de Jean Giono
Photographie de Thierry Arbogast
Musique de Jean-Claude Petit
Décors de Ezio Frigerio, Christian Marti & Jacques Rouxel
Direction artistique de François Hamel
Costumes de Franca Squarciapino
Montage de Noëlle Boisson
Son de Pierre Gamet, Jean Goudier & Dominique Hennequin
Casting d'Antonin Dedet & Frédérique Moidon
Scripte de Brigitte Hedou & Claude Luquet
Durée 2 h 15

Avec Juliette Binoche, Olivier Martinez, Pierre Arditi, François Cluzet, Jean Yanne, Claudio Amendola, Isabelle Carré, Carlo Cecchi, Nathalie Krebs, Laura Marinoni, Elisabeth Margoni, Yolande Moreau, Christophe Odent, Jean-Marie Winling, Gérard Depardieu, Jacques Weber (Voix), Jacques Sereys, Daniel Russo...

Résumé : Aix-en-Provence, en 1832. Angelo Pardi, un jeune officier piémontais, patriote italien, est traqué par des tueurs à la solde de l'Autriche. Il ne doit son salut qu'à la fuite et se lance, à cheval, sur les chemins de Provence. Il traverse des villages ravagés par le choléra. A Manosque, Angelo est accusé d'avoir empoisonné les puits et provoqué la terrible maladie. Il est contraint de se réfugier sur les toits de la ville avant de trouver un asile plus commode chez une jeune femme, Pauline de Théus. La ville est évacuée. Angelo et Pauline se retrouvent peu après et voyagent de conserve. Angelo promet à Pauline de la raccompagner chez elle, à Théus, avant de rejoindre l'Italie. Aux portes du domaine, la maladie les rattrape...



Voir aussi : Avignon, Bouches-du-Rhône, Château de Menthon-Saint-Bernard & Oise.