Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes
Contact










   


La boxe française au cinéma
Boxe Anglaise Boxe Thaïlandaise

Les origines de la boxe française ou savate

La Savate ou boxe française est un sport de combat qui consiste, pour deux adversaires munis de gants et de chaussons, à se porter des coups avec les poings et les pieds. Elle est apparue au XIXe siècle dans la tradition de l'escrime française, dont elle reprend le vocabulaire et l'esprit. Connue dès son apparition sous le nom de "savate" ou "art de la savate" elle a été, tout au long du XXe siècle, désignée par le nom de "boxe française", puis finalement renommée à nouveau "savate" en 2002.
Lorsque le maître d'armes Michel Casseux dit Pisseux ouvre sa salle en 1825, il est le premier à enseigner l'escrime traditionnelle et le nouvel art de la savate : l'escrime des pieds. Il est vraisemblable que Michel Casseux a réunit tout un ensemble de techniques disparates. Michel Casseux quelles que soient ses influences et ses inventions personnelles est le véritable inventeur du système moderne appelé Savate. C'est Charles Lecour qui crée en 1830-1840, le sport de combat connu sous le nom de Boxe française en réunissant la technique des pieds de la savate avec celle des poings de la boxe anglaise. La savate-Boxe française se distingue des autres disciplines pieds-poings par le port obligatoire de chaussures et par une technique de coups de pieds dits coups armés. Joseph Charlemont et son fils Charles Charlemont codifieront toutes ces techniques pour en faire la boxe française que nous connaissons aujourd'hui.
Lors de leur création en 1907 par Georges Clémenceau, Les brigades mobiles régionales dites brigades du tigre, unités de police judiciaire modernes, s'entraînent à la savate.
Suite à la saignée de la grande guerre, il ne reste plus que quelques salles en 1930 et 500 adhérents dans toute la France. En 1937 se déroula le dernier Championnat de France jusqu'à sa renaissance en 1966.
La boxe française renait de l'action de quelques passionnés, dont Pierre Baruzy. Les championnats de France reprennent en 1966. En 1969 on comptait 800 licenciés et 12 clubs en France. La boxe française fut enseignée à l'INSEP. Les championnats d'Europe eurent lieu en 1970. Le premier championnat de France féminin eut lieu en 1982 et la même année la première coupe d'Europe se déroula au Stade Pierre de Coubertin. En 1984, le cap des 20.000 licenciés est franchi et la fédération internationale est fondée le 23 mars 1985. La première coupe du monde eut lieu en 1989. La discipline assaut est introduite en compétition à partir de 1999 en Belgique lors de la première coupe européenne d'Assaut. Les championnats du monde assaut suivront.

Le cinéma sur le ring de la boxe française

Les années 2000


2007, Drame, France
Réalisé par Magaly Richard-Serrano
Scénario de Magaly Richard-Serrano, Gaëlle Macé & Pierre Chosson
Photographie d'Isabelle Razavet
Musique de Jérôme Bensoussan
Décors de Benoit Peauvadel
Costumes de Catherine Rigault
Montage de Yann Dedet
Son de Martin Boissau
Mixage son de Jean-Marc Schick
Montage son de Jean-Marc Schick
Casting d'Aurélie Guichard
Durée 1 h 33

Avec Richard Anconina, Maria de Medeiros, Louise Szpindel, Stéphanie Sokolinski, Bruno Putzulu, Jean-Pierre Kalfon, Diouc Koma, Chems Dahmani, Ninon Brétécher...

Résumé : Joseph s'occupe d'un club de boxe française où il entraîne sa fille et sa nièce depuis leur enfance. Le soir de la finale des Championnats de France, la victoire de l'une et la défaite de l'autre vont mettre en péril l'équilibre de ce trio. Entre Angie et Sandra, autrefois complices, élevées comme deux sœurs, une dangereuse rivalité s'installe. Et elle va bien au-delà du ring...