Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes
Contact












Les studios Cinecittà
font leur cinéma

Les autres studios

Les films tournés dans les studios
1940 1950 1960 1970 1980 1990 2000 2010

Les années 1970

LA CITÉ DE LA VIOLENCE
(Città violenta)

1970, Italie/France, Policier
Réalisé par Sergio Sollima
Scénario de Gianfranco Galligarich, Sauro Scavolini, Sergio Sollima & Lina Wertmüller d'après une histoire d'Arduino Maiuri & Massimo De Rita
Photographie d'Aldo Tonti
Musique d'Ennio Morricone
Direction artistique de Franco Fumagalli
Montage de Nino Baragli
Son d'Aldo De Martino
Scripte de Bona Magrini
Durée 1 h 45

Avec Charles Bronson, Jill Ireland, Michel Constantin, Telly Savalas, Umberto Orsini, Ray Saunders, Benjamin Lev, Peter Dane...

Résumé : Jeff est un tueur à gages. Alors qu'il est en voiture avec sa compagne Vanessa, il est poursuivi par un groupe de bandits à la tête duquel se trouve Coogan qui abat Jeff. Vanessa s'enfuit horrifiée. Soigné, Jeff se tire d'affaire et veut se venger de Coogan. Il réussit à le faire et retrouve ainsi que Vanessa qui s'était enfuie avec Coogan. Weber, dont Vanessa est maintenant l'épouse légitime, truand "arrivé", a en sa possession des photos montrant Jeff s'apprêtant à assassiner Coogan. Weber exige que Jeff travaille pour lui, sinon il transmettra les photos à la police. Habilement, Vanessa pousse Jeff à tuer son mari. Puis elle envoie les photos à la police...

MORT À VENISE
(Morte a Venezia)

1971, Italie/France/USA, Drame
Réalisé par Luchino Visconti
Scénario de Luchino Visconti & Nicola Badalucco d'après le roman de Thomas Mann
Photographie de Pasqualino De Santis
Direction artistique de Ferdinando Scarfiotti
Costumes de Piero Tosi
Montage de Ruggero Mastroianni
Son de Giuseppe Muratori & Vittorio Trentino
Mixage son de Renato Cadueri
Durée 2 h 10

Avec Dirk Bogarde, Romolo Valli, Mark Burns, Nora Ricci, Marisa Berenson, Carole André, Björn Andrésen, Silvana Mangano, Franco Fabrizi, Giancarlo Giannini (Voix)...

Résumé : L’histoire de Gustav Aschenbach, compositeur allemand d’une cinquantaine d’années, en voyage à Venise, où il loge au Grand Hôtel les Bains. Sur la plage, il aperçoit un jeune adolescent à l’apparence androgyne, dont la beauté le fascine et l’attire. Aschenbach n’arrive pas à quitter Venise, obnubilé par le jeune garçon, et, tandis qu’une épidémie de choléra frappe la ville, il l’observe jour après jour sur la plage, inlassablement. La relation distante qui va naître entre les deux personnages, composée uniquement de jeux de regards, sera pour le musicien une occasion de réfléchir sur l’Art, la nostalgie, et la beauté...

Prix & Récompenses :

Festival de Cannes 1971 : Prix du XXVème anniversaire du festival international du film.
David Di Donatello 1971 : Meilleur réalisateur.
Bafta 1972 : Meilleure photographie, Meilleur son, Meilleurs décors & Meilleurs costumes.

LES DERNIERS JOURS DE MUSSOLINI
(Mussolini : ultimo)

1974, Italie, Guerre
Réalisé par Carlo Lizzani
Scénario de Fabio Pittorru & Carlo Lizzani
Photographie de Roberto Gerardi
Musique d'Ennio Morricone
Décors d'Amedeo Fago & Carlo Gervasi
Costumes d'Ugo Pericoli
Montage de Franco Fraticelli
Son de Ferdinando Pescetelli
Mixage son de Mario Amari
Scripte de Vittoria Vigorelli
Durée 2 h 05

Avec Rod Steiger, Franco Nero, Lisa Gastoni, Lino Capolicchio, Giuseppe Addobbati, Andrea Aureli, Bruno Corazzari, Rodolfo Dal Pra, Giacomo Rossi-Stuart, Henry Fonda...

Résumé : Printemps 1945. Alors que l'effondrement du fascisme italien est déjà consommé par la double poussée des Alliés et du Comité de libération nationale, le dictateur totalitaire Benito Mussolini se trouve à Milan sous protection allemande. L'évêque de la ville, le cardinal Schuster tente d'entamer des négociations pour que le dictateur se rende aux Alliés. Mais Mussolini ne veut rien entendre et part se réfugier dans la région du lac de Côme, en compagnie de ses derniers fidèles et de sa maîtresse, Clara Petacci. Mais les partisans italiens retrouvent sa trace et, le 28 avril, un officier de la Résistance...
LE COMTE DE MONTE-CRISTO
(The count of Monte-Cristo)

1975, Grande-Bretagne/Italie, Téléfilm
Réalisé par David Greene
Scénario de Sidney Carroll
Photographie d'Aldo Tonti
Musique d'Allyn Ferguson
Décors de Andrew & Walter Patriarca
Costumes d'Olga Lehmann
Montage de Gene Milford
Casting de Rose Tobias Shaw & Jose Villaverde
Durée 1 h 40

Avec Richard Chamberlain (Edmond Dantès), Tony Curtis, Trevor Howard, Louis Jourdan, Donald Pleasance, Taryn Power, Kate Nelligan (Mercédès), Angelo Infanti, Alesiio Orlando, Dominic Guard, Jeanne Mas...

Résumé : Le jeune Edmond Dantès, second du navire "Le pharaon", débarque à Marseille où il doit se marier avec Mercédès. Au cours de son voyage, son commandant est mort en lui confiant une lettre venant de Sainte-Hélène. Trois hommes jaloux imaginent alors de le dénoncer comme conspirateur bonapartiste au substitut du procureur, Villefort. Dantès est arrêté et incarcéré au château d'If...

LE CASANOVA DE FELLINI
(Morte a Venezia)

1976, Italie, Drame
Réalisé par Federico Fellini
Scénario de Federico Fellini & Bernardino Zapponi d'après l'autobiographie de Giacomo Casanova "Histoire de ma vie"
Photographie de Giuseppe Rotunno
Musique de Nino Rota
Direction artistique de Danilo Donati
Costumes de Danilo Donati & Federico Fellini
Montage de Ruggero Mastroianni
Son d'Oscar De Arcangelis
Mixage son de Fausto Ancillai
Casting de Paola Roli
Durée 2 h 35

Avec Donald Sutherland, Tina Aumont, Cicely Browne, Carmen Scarpitta, Clara Algranti, Daniela Gatti, Margareth Clémenti, Olimpia Carlisi, Daniel Emilfork, Diane Kurys, Mary Marquet...

Résumé : Venise, XVIIIème siècle. Le carnaval annuel bat son plein. Parmi la foule, un homme masqué reçoit un pli mystérieux qui l’enjoint de se rendre à un rendez-vous coquin. Giacomo Casanova, dépouillé de son masque de Pierrot, fait la connaissance d’une charmante nonne qui l’invite à faire l’amour devant les yeux de l’ambassadeur de France, son amant, caché derrière une fresque. Sur le chemin du retour, le célèbre séducteur est arrêté par les autorités et mis en prison. Un soir de pleine lune, il parvient à s’en échapper et quitte l’Italie. Commence alors pour Casanova un long périple à travers quelques grandes villes d’Europe dans lesquelles sa renommée le précède régulièrement et l’oblige à enchaîner les exploits amoureux...

Prix & Récompenses :

David Di Donatello 1977 : Meilleure musique.
Bafta 1978 : Meilleurs décors & meilleurs costumes.

LE DÉSERT DES TARTARES
(Il deserto dei tartari)

1976, Italie/France/Allemagne, Drame
Réalisé par Valerio Zurlini
Scénario de André G. Brunelin & Jean-Louis Bertuccelli d'après le roman éponyme de Dino Buzzati
Photographie de Luciano Tovoli
Musique de Ennio Morricone
Décors de Giancarlo Bartolini Salimbeni
Costumes de Giancarlo Bartolini Salimbeni & Sissi Parravicini
Montage de Franco Arcalli & Raimondo Crociano
Son de Bernard Bats
Durée 2 h 20

Avec Jacques Perrin, Vittorio Gassman, Giuliano Gemma, Helmut Griem, Philippe Noiret, Francisco Rabal, Fernando Rey, Laurent Terzieff, Jean-Louis Trintignant, Max von Sydow...

Résumé : Nous sommes vers l’an 1900 aux confins d’un empire d’Europe Centrale. Le jeune lieutenant Drogo vient de sortir de l’école militaire et se voit affecter à la forteresse de Bastiano, poste avancé de l’Empire aux bords d’une immense étendue aride : le désert des Tartares. Ces derniers, selon la légende seraient passés par là il y a très longtemps. Drogo est présenté aux officiers de la garnison. Le colonel Filimore, le commandant Mattis, le capitaine Hortiz, le lieutenant Amerling, le vieux colonel Nathanson figé dans un corset de fer, le lieutenant Siméon et le médecin-major Rovine. Le règlement militaire de style allemand est observé avec une discipline d’acier. Le sergent major Tronk en est la vivante incarnation. Le premier réflexe de Drogo est de fuir ce monde absurde. Le commandant Mattis lui conseille d’attendre quatre mois. Délai fatal car il n’en faut pas plus pour que le jeune officier se laisse envoûter à son tour par le maléfice d’une forteresse, refuge des derniers représentants d’une caste d’aristocrates qui se sait condamnée et voudrait mourir en beauté devant l’ennemi tant espéré. Hormis une reconnaissance de frontière sur les sommets voisins - opération qui coûte la vie à Amerling - rien ne se passe. Drogo revenu à la ville pour y accompagner le corps de son ami, se voit refuser la demande d’une nouvelle affectation présentée au Général. A son retour à Bastiano, un fait nouveau, pourtant, l’y attend. Grâce à des jumelles puissantes qu’il est le seul à posséder, Siméon promu capitaine, a découvert qu’une piste se construit dans le désert dans le but évident d’amener l’artillerie lourde seule capable de réduire la forteresse. Drogo promet de garder le secret. D’autres semblent être au courant mais se taisent. Le drame se précipite...

Prix & Récompenses : David Di Donatello 1977 : Meilleur film & meilleur réalisateur.

DE L'ENFER A LA VICTOIRE
(Contro 4 bandiere)

1979, France/Italie/Espagne, Guerre
Réalisé par Umberto Lenzi
Scénario d'Anthony Fritz d'après une histoire de Gianfranco Clerici, Umberto Lenzi & José Luis Martínez Mollá
Photographie de José Luis Alcaine
Musique de Riz Ortolani
Décors de Giuseppe Bassan & Jean Boulet
Costumes de Luciano Sagoni
Montage de Vincenzo Tomassi
Son de William Robert Sivel
Mixage son de Romano Pampaloni
Montage son de Michael Billingsley & Fred De Croce
Scripte de Elvira D'Amico
Durée 1 h 40

Avec George Peppard, George Hamilton, Horst Buchholz, Anny Duperey, Jean-Pierre Cassel, Capucine, Sam Wanamaker, Ray Lovelock, Georges Claisse, Howard Vernon, Lambert Wilson, Adolf Hitler, Bernard Lajarrige...

Résumé : Sur cette photo prise le 24 août 1939, ils figurent tous les six. Brett Rossen, l'Américain, Dietrich, l'Allemand, Ray McDonald, le correspondant de guerre, Dick, l'aviateur, Maurice, l'ex-légionnaire et Fabienne, leur muse et leur amie. Et parce qu'ils sont liés par une profonde amitié et qu'ils ne se soucient pas des nuages qui s'amoncèlent, ils se donnent rendez-vous dans la guinguette de Maurice, tous les 24 août de leur vie. Mais un an plus tard, seul Dietrich est présent, cette fois en uniforme militaire. Il trouve la guinguette fermée. Maurice a disparu, Fabienne est entrée dans la Résistance et entame avec des complices une série d'attentats...
L'ÉTALON NOIR
(The black stallion)

1979, USA, Aventures
Réalisé par Carroll Ballard
Scénario de Melissa Mathison, Jeanne Rosenberg, William D. Wittliff & Walter Murch d'après le roman de Walter Farley "The black stallion"
Photographie de Caleb Deschanel
Musique de Carmine Coppola
Direction artistique d'Aurelio Crugnola & Earl G. Preston
Montage de Robert Dalva
Montage son de Todd Boekelheide, Richard Burrow, Diana Pellegrini & Stephen Stept
Scripte de Blanche McDermaid
Durée 1 h 58

Avec Kelly Reno, Mickey Rooney, Teri Garr, Clarence Muse, Hoyt Axton, Michael Higgins, Ed McNamara, Doghmi Larbi, Leopoldo Trieste, Fausto Tozzi...

Résumé : Alors qu'il voyage en compagnie de son père, le jeune Alec Ramsey se retrouve sur un paquebot qui fait naufrage en pleine mer. Le garçon est sauvé par un bel étalon noir. Tous les deux échouent, épuisés, sur une île déserte. Alec tente d'apprivoiser le cheval et le nomme Black en raison de sa couleur. C'est le début d'une grande amitié...

Prix & Récompenses : Oscar 1980 : Meilleur montage sonore.