MENU

  • Accueil
  • Acteurs
  • Actrices
  • Compositeurs
  • Films
  • Photographes
  • Réalisateurs
  • Scénaristes
  • Technique
  • Récompenses
  • Thèmes










  •    

    Prix Lumières
    Période 2000/2009


    2000

    Le palmarès

    Meilleur film


    Meilleur acteur
    Philippe Torreton

    Meilleur actrice
    Karin Viard

    Meilleur espoir masculin
    Romain Duris

    Meilleur espoir féminin
    Audrey Tautou

    Meilleur réalisateur
    Luc Besson

    Meilleur scénario
    Danièle & Christopher Thompson
    Meilleur film étranger



    2001

    Le palmarès

    Meilleur film


    Meilleur acteur
    Daniel Auteuil

    Meilleur actrice
    Isabelle Huppert

    Meilleur espoir masculin
    Jalil Lespert

    Meilleur espoir féminin
    Isild Le Besco

    Meilleur réalisateur
    Agnès Jaoui

    Meilleur scénario
    Agnès Jaoui & Jean-Pierre Bacri
    Meilleur film étranger



    Année 2000
    Meilleur actrice : Karin Viard (Haut les coeurs !)
    Meilleur espoir masculin : Romain Duris (Peut-être)
    Année 2001
    Meilleur actrice : Isabelle Huppert (Merci pour le chocolat)
    Année 2002

    Meilleur film : Le fabuleux destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet
    Meilleur acteur : Michel Bouquet (Comment j'ai tué mon père)
    Meilleur actrice : Audrey Tautou (Le fabuleux destin d'Amélie Poulain)
    Meilleur espoir masculin : Abdel Halis (17 rue Bleue)
    Meilleur espoir féminin : Rachida Brakni (Chaos)
    Meilleur réalisateur : Patrice Chéreau (Intimité)
    Meilleur scénario : Guillaume Laurant & Jean-Pierre Jeunet (Le fabuleux destin d'Amélie Poulain)
    Meilleur film étranger : Billy Elliot de Stephen Daldry

    Année 2003

    Meilleur film : Amen de Costa-Gavras
    Meilleur acteur : Jean Rochefort (L'homme du train)
    Meilleur actrice : Isabelle Carré (Se souvenir des belles choses)
    Meilleur espoir masculin : Gaspard Ulliel (Embrassez qui vous voudrez)
    Meilleur espoir féminin : Cécile De France (L'auberge espagnole)
    Meilleur réalisateur : François Ozon (8 femmes)
    Meilleur scénario : Cédric Klapisch (L'auberge espagnole)
    Meilleur film francophone : Le fils de Jean-Pierre & Luc Dardenne

    Année 2004

    Meilleur film : Les triplettes de Belleville de Sylvain Chomet
    Meilleur acteur : Bruno Todeschini (Son frère)
    Meilleur actrice : Sylvie Testud (Stupeur et tremblements)
    Meilleur espoir masculin : Grégori Derangère (Bon voyage)
    Meilleur espoir féminin : Sacha Andres (Elle est des nôtres)
    Meilleur réalisateur : Alain Resnais (Pas sur la bouche)
    Meilleur scénario : Bernard Renucci & Julie Bertuccelli (Depuis qu'Otar est parti...)
    Meilleur film francophone : Les invasions barbares de Denys Arcand

    Année 2005

    Meilleur film : Les choristes de Christophe Barratier
    Meilleur acteur : Mathieu Amalric (Rois et reine)
    Meilleur actrice : Emmanuelle Devos (Rois et reine)
    Meilleur espoir masculin : Damien Jouillerot (Les fautes d'orthographe)
    Meilleur espoir féminin : Marilou Berry (Comme une image) & Lola Naymark (Brodeuses)
    Meilleur réalisateur : Jean-Pierre Jeunet (Un long dimanche de fiançailles)
    Meilleur scénario : Abdellatif Kechiche (L'esquive)
    Meilleur film francophone : Demain on déménage de Chantal Akerman

    Année 2006

    Meilleur film : De battre mon coeur s'est arrêté de Jacques Audiard
    Meilleur acteur : Romain Duris (De battre mon coeur s'est arrêté)
    Meilleur actrice : Isabelle Huppert (Gabrielle)
    Meilleur espoir masculin : Johan Libéreau (Douches froides)
    Meilleur espoir féminin : Fanny Valette (La petite Jérusalem)
    Meilleur réalisateur : Philippe Garrel (Les amants réguliers)
    Meilleur scénario : Michael Haneke (Caché)
    Meilleur film francophone : L'enfant de Jean-Pierre & Luc Dardenne
    Prix du public mondial : Va, vis et deviens de Radu Mihaileanu

    Année 2007

    Meilleur film : Ne le dis à personne de Guillaume Canet
    Meilleur acteur : Gérard Depardieu (Quand j'étais chanteur)
    Meilleur actrice : Marina Hands (Lady Chatterley)
    Meilleur espoir masculin : Julien Boisselier (Je vais bien, ne t'en fais pas)
    Meilleur espoir féminin : Mélanie Laurent (Je vais bien, ne t'en fais pas)
    Meilleur réalisateur : Pascale Ferran (Lady Chatterley)
    Meilleur scénario : Olivier Lorelle & Rachid Bouchareb (Indigènes)
    Meilleur film francophone : Bamako d'Abderrahmane Sissako
    Prix du public mondial : Ne le dis à personne de Guillaume Canet

    Année 2008

    Meilleur film : Le scaphandre et le papillon de Julian Schnabel
    Meilleur acteur : Mathieu Amalric (Le scaphandre et le papillon)
    Meilleur actrice : Marion Cotillard (La môme)
    Meilleur espoir masculin : Jocelyn Quivrin (99 francs)
    Meilleur espoir féminin : Hafsia Herzi (La graine et le mulet)
    Meilleur réalisateur : Abdellatif Kechiche (La graine et le mulet)
    Meilleur scénario : La chambre des morts d'Alfred Lot
    Meilleur film francophone : Délice Paloma de Nadir Moknèche
    Meilleure photographie : Eric Gautier (Into the Wild)
    Prix du public mondial : La môme d'Olivier Dahan
    Prix Lumières d'honneur : Jean-Pierre Marielle

    Année 2009

    Meilleur film : Entre les murs de Laurent Cantet
    Meilleur acteur : Vincent Cassel (L'ennemi public n°1)
    Meilleur actrice : Yolande Moreau (Séraphine)
    Meilleur espoir masculin : Mohamed Bouchaïb (Mascarades)
    Meilleur espoir féminin : Nora Arnezeder (Faubourg 36)
    Meilleur réalisateur : François Dupeyron (Aide-toi, le ciel t'aidera)
    Meilleur scénario : Samuel Benchetrit (J'ai toujours rêvé d'être un gangster)
    Meilleur film francophone : Le silence de Lorna de Jean-Pierre & Luc Dardenne
    Meilleure photographie : Agnès Godard (Home)
    Prix du public mondial : Entre les murs de Laurent Cantet