Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   

Les Magritte
Période 2011/2015

Année 2011

Meilleur film : Mr. Nobody de Jaco Van Dormael
Meilleure réalisation : Jaco van Dormael (Mr. Nobody)
Meilleur coproduction : Les Films du Fleuve - Jean-Pierre et Luc Dardenne (Looking for Eric)
Meilleur scénario original ou adaptation : Jaco van Dormael (Mr. Nobody)
Meilleure actrice : Anne Coesens (Illégal)
Meilleur acteur : Jonathan Zaccaï (Élève libre)
Meilleure actrice dans un second rôle : Christelle Cornil (Illégal)
Meilleur acteur dans un second rôle : Jan Decleir (Les barons)
Meilleur espoir féminin : Pauline Etienne (Élève libre)
Meilleur espoir masculin : Joffrey Verbruggen (La régate)
Meilleure image : Christophe Beaucarne (Mr. Nobody)
Meilleur son : Benoît Biral, Valene Leroy, Julien Paschal, Fred Piet & Franco Piscopo (Panique au village)
Meilleurs décors : Eric Blesin & Marc Nis (Panique au village)
Meilleurs costumes : Christophe Pidre & Florence Scholtes (Sœur Sourire)
Meilleure musique originale : Pierre van Dormael (Mr. Nobody)
Meilleur montage : Matyas Veress (Mr. Nobody)
Meilleur court métrage : Nuit blanche de Samuel Tilman
Meilleur documentaire : Les chemins de la mémoire de Jose Luis Penafuerte
Magritte d'honneur : André Delvaux

Année 2012

Meilleur film : Les géants de Bouli Lanners
Meilleure réalisation : Bouli Lanners (Les géants)
Meilleur film flamand en coproduction : Artemis Productions (Patrick Quinet) - Michaël Roskam (Tête de bœuf - Rundskop)
Meilleur film étranger en coproduction : Climax Films (Olivier Rausin) - Jean-Pierre Améris (Les émotifs anonymes)
Meilleur scénario original ou adaptation : Michaël Roskam (Tête de bœuf - Rundskop)
Meilleure actrice : Lubna Azabal (Incendies)
Meilleur acteur : Matthias Schoenaerts (Tête de bœuf - Rundskop)
Meilleure actrice dans un second rôle : Gwen Berrou (Les géants)
Meilleur acteur dans un second rôle : Jérémie Renier (Potiche)
Meilleur espoir féminin : Erika Sainte (Elle ne pleure pas, elle chante)
Meilleur espoir masculin : Thomas Doret (Le gamin au vélo)
Meilleure image : Jean-Paul Zaetijd (Les géants)
Meilleur son : Fred meert, Hélène Lamy-Au-Rousseau & Emmanuel De Boissieu (La fée)
Meilleurs décors : Véronique Sacrez (Quartier lointain)
Meilleurs costumes : Claire Dubien (La fée)
Meilleure musique originale : Bram Van Parys (The Bony King of Nowhere) (Les géants)
Meilleur montage : Alain Dessauvage (Tête de bœuf - Rundskop)
Meilleur court métrage : Dimanches de Valéry Rosier
Meilleur documentaire : LoveMEATender de Manu Coeman
Magritte d'honneur : Nathalie Baye
Prix du public : Virginie Efira

Année 2013

Meilleur film : À perdre la raison de Joachim Lafosse
Meilleure réalisation : Joachim Lafosse (À perdre la raison)
Meilleur film flamand en coproduction : Entre Chien et Loup - Nic Balthazar (À tout jamais - Tot altijd)
Meilleur film étranger en coproduction : Les Films du Fleuve - Pierre Schoeller (L'exercice de l'état)
Meilleur scénario original ou adaptation : Lucas Belvaux (38 témoins)
Meilleure actrice : Émilie Dequenne (À perdre la raison)
Meilleur acteur : Olivier Gourmet (L'exercice de l'état)
Meilleure actrice dans un second rôle : Yolande Moreau (Camille redouble)
Meilleur acteur dans un second rôle : Bouli Lanners (De rouille et d'os)
Meilleur espoir féminin : Anne-Pascale Clairembourg (Mobile home)
Meilleur espoir masculin : David Murgia (La tête la première)
Meilleure image : Hichame Alaouie (L'hiver dernier)
Meilleur son : Julie Brenta & Olivier Hespel (L'exercice de l'état)
Meilleurs décors : Alina Santos (Dead man talking)
Meilleurs costumes : Florence Laforge (Le grand soir)
Meilleure musique originale : Coyote, Renaud Mayeur, Franois Petit & Michaël de Zanet (Mobile home)
Meilleur montage : Sophie Vercruysse (À perdre la raison)
Meilleur court métrage : Ultime Razzia Productions - Nicolas Guiot (Le cri du homard)
Meilleur documentaire : Iota Production - Jérôme le Maire (Le thé ou l'électricité)



Année 2014

Meilleur film : Ernest et Célestine de Stéphane Aubier, Vincent Patar & Benjamin Renner
Meilleure réalisation : Stéphane Aubier & Vincent Patar (Ernest et Célestine)
Meilleur premier film : Une chanson pour ma mère de Joël Franka
Meilleur film flamand en coproduction : Kid de Fien Troch
Meilleur film étranger en coproduction : La vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche
Meilleur scénario original ou adaptation : Philippe Blasband & Anne Paulicevich (Tango libre)
Meilleure actrice : Pauline Étienne (La religieuse)
Meilleur acteur : Benoît Poelvoorde (Une place sur la terre)
Meilleure actrice dans un second rôle : Catherine Salée (La vie d'Adèle)
Meilleur acteur dans un second rôle : Laurent Capelluto (Le temps de l'aventure)
Meilleur espoir féminin : Pauline Burlet (Le passé)
Meilleur espoir masculin : Achille Ridolfi (Au nom du fils)
Meilleure image : Hichame Alaouie (Les chevaux de Dieu)
Meilleur son : Emmanuel de Boissieu, Frédéric Demolder, Franco Piscopo & Luc Thomas (Ernest et Célestine)
Meilleurs décors : Véronique Sacrez (Tango libre)
Meilleurs costumes : Catherine Marchand (Vijay and I)
Meilleure musique originale : Ozark Henry (Le monde nous appartient)
Meilleur montage : Marie-Hélène Dozo (Kinshasa kids)
Meilleur court métrage : Welkom de Pablo Munoz Gomez
Meilleur documentaire : La nuit qu'on suppose de Benjamin d'Aoust
Magritte d'honneur : Emir Kusturica

Année 2015

Meilleur film : Deux jours, une nuit de Jean-Pierre & Luc Dardenne
Meilleure réalisation : Jean-Pierre & Luc Dardenne (Deux jours, une nuit)
Meilleur premier film : Je te survivrai de Sylvestre Sbille
Meilleur film flamand en coproduction : Marina de Stijn Coninx
Meilleur film étranger en coproduction : Minuscule, la vallée des fourmis perdues d'Hélène Giraud & Thomas Szabo
Meilleur scénario original ou adaptation : Lucas Belvaux (Pas son genre)
Meilleure actrice : Emilie Dequenne (Pas son genre)
Meilleur acteur : Fabrice Rongione (Deux jours, une nuit)
Meilleure actrice dans un second rôle : Lubna Azabal (La marche)
Meilleur acteur dans un second rôle : Jérémie Renier (Saint Laurent)
Meilleur espoir féminin : Ambre Grouwels (Baby Balloon)
Meilleur espoir masculin : Marc Zinga (Les rayures du zèbre)
Meilleure image : Manu Dacosse (L'étrange couleur des larmes de ton corps)
Meilleur son : Henri Morelle & Luc Thomas (Pas son genre)
Meilleurs décors : Hubert Pouille (Marina)
Meilleurs costumes : Catherine Marchand (Marina)
Meilleure musique originale : Soldout (Puppylove)
Meilleur montage : Damien Keyeux (La marche)
Meilleur court métrage : La bûche de Noël de Stéphane Aubier & Vincent Patar
Meilleur documentaire : Quand je serai dictateur de Yaël André
Magritte d'honneur : Pierre Richard