MENU

  • Accueil
  • Acteurs
  • Actrices
  • Compositeurs
  • Films
  • Photographes
  • Réalisateurs
  • Scénaristes
  • Technique
  • Récompenses
  • Thèmes










  •    

    Londres fait son cinéma
    Tower Hamlets


    Sa situation à Londres

    Le borough londonien de Tower Hamlets ("London Borough of Tower Hamlets") est un district du Grand Londres. Cette circonscription, fondée en 1965 par fusion des districts de Bethnal Green, Poplar et Stepney, compte plus de 206 000 habitants (2003).
    Tower Hamlets forme une grande partie de l'East End. Globalement, il s'agit d'une circonscription pauvre. La population immigrée y est importante, principalement la population d'origine bengalie qui représentait sans doute plus de 30% de la population en 2005. Le quartier de Spitalfields est surnommé Bangla Town.
    Dans le Sud du borough, sur les bords de la Tamise, se trouvait le quartier des docks qui fournissait du travail à une part importante de la population, toutefois, les activités portuaires ont décliné puis cessé dans la deuxième moitié du XXe siècle. A Canary Wharf, un important quartier d'affaires a été installé sur les anciennes installation portuaires à partir des années 1980. Cependant, fonctionnellement, ce centre tertiaire est relativement isolé du reste du borough.

    Les films, téléfilms & séries tournés à Tower Hamlets

    Les années 60

    ALFIE, LE DRAGUEUR
    (Alfie)

    1966, Grande-Bretagne, Comédie
    Réalisé par Lewis Gilbert
    Scénario de Bill Naughton d'après sa pièce de théâtre
    Photographie d'Otto Heller
    Musique de Sonny Rollins
    Direction artistique de Peter Mullins
    Montage de Thelma Connell
    Durée 1 h 54

    Avec Michael Caine, Shelley Winters, Millicent Martin, Julia Foster, Jane Asher, Shirley Anne Field, Vivien Merchant, Eleanor Bron, Denholm Elliott...

    Résumé : Alfie s'appuie sur son charme irrésistible pour séduire toutes les femmes. Sa recherche perpétuelle de nouvelles partenaires l'amène à rencontrer Gilda. Celle-ci ne tarde pas à venir allonger la liste, déjà longue, des conquêtes de ce don juan invétéré. Alfie ne souhaite que des relations éphémères. Il est déjà prêt à repartir vers de nouvelles aventures galantes, lorsque Gilda lui annonce qu'elle est enceinte. Les deux amants n'envisagent pas vraiment l'avenir de la même façon. Alfie ne se sent pas du tout attiré par la paternité. Selon lui, Gilda ne doit pas garder cet enfant. La jeune femme ne partage pas cette opinion et défend pied à pied ses positions...

    Prix & Récompenses :

    Festival de Cannes 1966 : Prix spécial du jury.
    Bafta 1967 : Meilleure révélation dans un premier rôle.


    Les années 2000

    28 JOURS PLUS TARD
    (28 Days Later...)

    2002, Grande-Bretagne, Science-Fiction
    Réalisé par Danny Boyle
    Scénario d'Alex Garland
    Photographie d'Anthony Dod Mantle
    Musique de John Murphy
    Décors de Mark Tildesley
    Direction artistique de David Bryan, Mark Digby, Rod Gorwood, Patrick Rolfe & Denis Schnegg
    Costumes de Rachael Fleming
    Montage de Chris Gill
    Casting de Gail Stevens
    Scripte d'Eve Spence
    Durée 1 h 53

    Avec Cillian Murphy, Naomie Harris, Brendan Gleeson, Christopher Eccleston, Noah Huntley, Christopher Dunne, Luke Mably, Stuart McQuarrie...

    Résumé : Dans un futur très proche en Angleterre, un commando de militants pour la protection animale pénètre par effraction dans un laboratoire afin de libérer des chimpanzés, dont ils savent qu'ils sont soumis à d'atroces expériences médicales. Mais les singes semblent animés d'une agressivité incontrôlable. Aussitôt libérés, ils massacrent leurs sauveurs et leur transmettent un virus. 28 jours plus tard, le mystérieux mal s'est répandu à travers tout le pays, décimant peu à peu la population. Seule une partie d'entre elle est parvenue à échapper à la terrible épidémie. Les rares personnes encore saines se cachent, poursuivies par leurs congénères contaminés, assoiffés de violence...

    DINOTOPIA

    2002, Grande-Bretagne/Allemagne/USA, Mini-Série
    Réalisé par Marco Brambilla
    Scénario de James Gurney & Simon Moore
    Photographie de Tony Pierce-Roberts
    Musique de Trevor Jones
    Décors de Walter P. Martishius
    Direction artistique de Malcolm Middleton & Jim Morahan
    Costumes de Charles Knode
    Montage d'Oral Norrie Ottey
    Montage son de Kevin Fisher
    Casting d'Allison Cowitt, Mike Fenton & Debbie McWilliams
    Durée 4 h 10

    Avec David Thewlis, Katie Carr, Jim Carter, Alice Krige, Tyron Leitso, Wentworth Miller, Colin Salmon, Christian Simpson, Geraldine Chaplin, Stuart Wilson...

    Résumé : Karl et David accompagnent leur père, pilote amateur, pendant un petit voyage en avion. Mais une tempête se déchaîne soudain et l'appareil s'abîme en mer. Malgré leurs efforts désespérés, les garçons ne peuvent libérer leur père de l'épave engloutie. Ils aperçoivent une terre au loin, et parviennent à nager jusqu'au rivage au prix d'un terrible effort. Ils découvrent alors une civilisation créée conjointement par des humains et par des dinosaures intelligents. Le hasard les a menés sur le continent de Dinotopia. La belle Marion, fille du Maire de "La cité des chutes d'eau", accueille Karl et David et leur apprend les rudiments des traditions Dinotopiennes, basées sur les valeurs de la coopération et du respect mutuel. La plupart des dinosaures sont des créatures aimables qui vivent et travaillent en collaboration avec leur partenaires humains...

    DE-LOVELY

    2004, USA, Biographie
    Réalisé par Irwin Winkler
    Scénario de Jay Cocks
    Photographie de Tony Pierce-Roberts
    Décors d'Eve Stewart & John Bush
    Direction artistique de John Hill
    Costumes de Janty Yates
    Montage de Julie Monroe
    Casting de Nina Gold
    Scripte de Libbie Barr
    Durée 2 h 05

    Avec Kevin Kline (Cole Porter), Ashley Judd, Kevin Mc Nally, Sandra Nelson, Jonathan Pryce, Alanis Morissette, Sheryl Crow, Elvis Costello, Robbie Williams, Diana Krall, Lara Fabian...

    Résumé : De-Lovely est un portrait musical du compositeur américain Cole Porter, émaillé d'une multitude de ses brillantes & inoubliables chansons. Ce dernier se représente son passé à la manière d'un de ses grands spectacles musicaux, en faisant défiler sur la scène de sa mémoire les personnages et évènements qui l'ont marqué. A travers des succès légendaires comme Night and Day, It's De-Lovely et In the Still of the Night, s'éclaire la vie profuse, excessive et sophistiquée de Cole Porter - notamment les relations complexes qu'il entretint avec son épouse et muse Linda Lee Porter et ses amants...

    © Columbia Pictures
    CASINO ROYALE

    2006, Italie/U.S.A/Grande-Bretagne/République Tchèque, Espionnage
    Réalisé par Martin Campbell
    Scénario de Neal Purvis, Robert Wade & Paul Haggis d'après l'œuvre de Ian Fleming
    Photographie de Phil Meheux
    Musique de David Arnold
    Décors de Simon Lamont, Peter Lamont, Lee Sandales & Simon Wakefield
    Direction artistique de Peter Francis, James Hambidge, Steven Lawrence & Dominic Masters
    Costumes de Lindy Hemming
    Montage de Stuart Baird
    Mixage son de Chris Munro
    Montage son de Eddy Joseph
    Casting de Debbie McWilliams
    Durée 2 h 18

    Avec Daniel Craig (James Bond), Eva Green, Mads Mikkelsen, Judi Dench ("M"), Jeffrey Wright, Giancarlo Giannini, Caterina Murino, Simon Abkarian, Isaach de Bankolé, Jesper Christensen...

    Résumé : Pour sa première mission, James Bond affronte le tout-puissant banquier privé du terrorisme international, Le Chiffre. Pour achever de le ruiner et démanteler le plus grand réseau criminel qui soit, Bond doit le battre lors d'une partie de poker à haut risque au Casino Royale. La très belle Vesper, attachée au Trésor, l'accompagne afin de veiller à ce que l'agent 007 prenne soin de l'argent du gouvernement britannique qui lui sert de mise, mais rien ne va se passer comme prévu. Alors que Bond et Vesper s'efforcent d'échapper aux tentatives d'assassinat du Chiffre et de ses hommes, d'autres sentiments surgissent entre eux, ce qui ne fera que les rendre plus vulnérables...

    Prix & Récompenses : Bafta 2007 : Meilleur son.

    DA VINCI CODE
    (The Da Vinci code)

    2006, Thriller, USA
    Réalisé par Ron Howard
    Scénario d'Akiva Goldsman d'après le roman du même nom de Dan Brown
    Photographie de Salvatore Totino
    Musique d'Hans Zimmer
    Décors d'Allan Cameron & Richard Roberts
    Direction artistique de Giles Masters & Tony Reading
    Costumes de Daniel Orlandi
    Montage de Daniel P. Hanley & Mike Hill
    Casting de Janet Hirshenson & Jane Jenkins
    Scripte d'Annie Penn
    Durée 2 h 32

    Avec Tom Hanks, Audrey Tautou, Jean Reno, Ian Mc Kellen, Alfred Molina, Paul Bettany, Jean-Pierre Marielle, Etienne Chicot, Jean-Yves Berteloot, Jürgen Prochnow, Denis Podalydès...

    Résumé : Une nuit, le professeur Robert Langdon, éminent spécialiste de l'étude des symboles, est appelé d'urgence au Louvre : le conservateur du musée a été assassiné, mais avant de mourir, il a laissé de mystérieux symboles... Avec l'aide de la cryptologie Sophie Neveu, Langdon va mener l'enquête et découvrir des signes dissimulés dans les œuvres de Léonard de Vinci. Tous les indices convergent vers une organisation religieuse aussi mystérieuse que puissante, prête à tout pour protéger un secret capable de détruire un dogme deux fois millénaire... De Paris à Londres, puis en Ecosse, Langdon et Sophie vont tout tenter pour déchiffrer le code et approcher les secrets qui remettent en cause les fondements mêmes de l'humanité...

    L'avis de Ciném@ et Cie : Après le livre de Dan Brown, qui s’est vendu à hauteur de 12 millions d’exemplaires à travers le monde, place au film qui fit parler de lui bien avant sa sortie, le tournage ayant été plus que sécurisé, à l’abri des rumeurs et des attaques de certains "excités". Ceci n’a pas empêché les manifestations et autres signes de protestation de fleurir ça et là. Mais, après tout, n’est-ce pas une habitude pour des films traitants de Jésus – voir "La passion du Christ" de Mel Gibson ou encore "La dernière tentation du Christ" de Martin Scorsese – de se voir vivement critiqué. Il est vrai que cette fois l’écrivain a été encore plus loin, exposant une hypothèse plus que contestable, mais, il ne faut pas oublier que le livre s’est vendu en tant que roman et pas autre chose... Pourquoi en serait-il autrement pour le long-métrage du talentueux Ron Howard ? Ce film s’aborde comme un film policier avec des morts, des courses-poursuites et la recherche de la vérité. Ce qui reste le meilleur atout de ce film, c’est la réalisation qui nous entraîne dans les rues de Paris, Londres et qui permet de ne jamais s’ennuyer et d’être tenu en haleine tout du long, appuyé en cela par des acteurs de haut niveau tel Tom Hanks, Jean Reno ou la belle Audrey Tautou. Etre pour ou contre cette idée de départ ne change pas la qualité du film – à mon goût - car, celui-ci ne se juge pas qu’en tant qu’adaptation du livre - que je n'ai pas lu - mais bien comme une œuvre à part entière. Tout est réunit (scénario, galerie impressionnante d’acteurs et la bonne musique – signée Hans Zimmer) pour faire de ce film une nouvelle preuve du talent du réalisateur et qui s’apprécie bien au-delà de cette polémique qui l’entoure. Quant à débattre de l’hypothèse abordée, c’est un autre sujet que je n’entamerais pas ici, mais qui, si elle s’avérait vraie, changerait bien des choses établies depuis des siècles. Le film peut permettre cette réflexion, et n’est-ce pas une qualité pour un film de provoquer des discussions ?...

    28 SEMAINES PLUS TARD
    (28 weeks later)

    2007, Grande-Bretagne/Espagne, Horreur
    Réalisé par Juan Carlos Fresnadillo
    Scénario de Rowan Joffe, Juan Carlos Fresnadillo, Enrique López Lavigne & Jesús Olmo
    Photographie d'Enrique Chediak
    Musique de John Murphy
    Décors de Mark Tildesley & Michelle Day
    Direction artistique de Patrick Rolfe & Denis Schnegg
    Costumes de Jane Petrie
    Montage de Chris Gill
    Casting de Shaheen Baig
    Scripte de Marinella Setti
    Durée 1 h 40

    Avec Robert Carlyle, Rose Byrne, Jeremy Renner, Harold Perrineau, Catherine McCormack, Idris Elba, Imogen Poots, Mackintosh Muggleton...

    Résumé : Il y a 6 mois, un terrible virus a décimé l'Angleterre et a transformé presque toute la population en monstres sanguinaires. Les forces américaines d'occupation ayant déclaré que l'infection a été définitivement vaincue, la reconstruction du pays peut maintenant commencer. Don a survécu à ces atroces évènements, mais il n'a pas réussi à sauver sa femme et la culpabilité le ronge. Lorsqu'il retrouve ses enfants, Andy et Tammy, qu'il n'avait pas revus depuis la catastrophe et qui reviennent à Londres avec la première vague de réfugiés, il leur apprend la mort de leur mère. Partagés entre la joie des retrouvailles et le chagrin, tous trois tentent de se reconstruire et de reprendre une vie normale dans la ville dirigée par l'armée américaine. Pourtant, quelque part, un effroyable secret les attend. Tout n'est pas terminé...