MENU

  • Accueil
  • Acteurs
  • Actrices
  • Compositeurs
  • Films
  • Photographes
  • Réalisateurs
  • Scénaristes
  • Technique
  • Récompenses
  • Thèmes










  •    

    Les Golden Globes
    Période 1944/1959

    1960-1969 - 1970-1979 - 1980-1989 - 1990-1999 - 2000-2009 - 2010-2016 - 2017

    Année 1944

    Meilleur film dramatique : Le chant de Bernadette d'Henry King
    Meilleur acteur : Paul Lukas (Quand le jour viendra)
    Meilleure actrice : Jennifer Jones (Le chant de Bernadette)
    Meilleur second rôle masculin : Akim Tamiroff (Pour qui sonne le glas)
    Meilleur second rôle féminin : Katina Paxinou (Pour qui sonne le glas)
    Meilleur réalisateur : Henry King (Le chant de Bernadette)
    Année 1945

    Meilleur film dramatique : La route semée d'étoiles de Leo Mc Carey
    Meilleur acteur : Alexander Knox (Wilson)
    Meilleure actrice : Ingrid Bergman (Hantise)
    Meilleur second rôle masculin : Barry Fitzgerald (Hantise)
    Meilleur second rôle féminin : Agnes Moorehead (Madame Parkington)
    Meilleur réalisateur : Leo Mc Carey (La route semée d'étoiles)
    Année 1946

    Meilleur film dramatique : Le poison de Billy Wilder
    Meilleur acteur : Ray Milland (Le poison)
    Meilleure actrice : Ingrid Bergman (Les cloches de Ste Marie)
    Meilleur second rôle masculin : J. Carrol Naish (A Medal for Benny)
    Meilleur second rôle féminin : Angela Lansbury (Le portrait de Dorian Gray)
    Meilleur réalisateur : Billy Wilder (Le poison)
    Meilleur film Promoting International Good Will : The House I Live In de Mervyn Le Roy
    Année 1947

    Meilleur film dramatique : Les plus belles années de notre vie de William Wyler
    Meilleur acteur : Gregory Peck (Jody et le faon)
    Meilleure actrice : Rosalind Russell (Sister Kenny)
    Meilleur second rôle masculin : Clifton Webb (Le fil du rasoir)
    Meilleur second rôle féminin : Anne Baxter (Le fil du rasoir)
    Meilleur réalisateur : Frank Capra (La vie est belle)
    Meilleur film Promoting International Understanding : La dernière chance de Leopold Lindtberg
    Golden spécial : Harold Russell (Les plus belles années de notre vie)
    Année 1948

    Meilleur film dramatique : Le mur invisible d'Elia Kazan
    Meilleur acteur : Ronald Colman (Othello)
    Meilleure actrice : Rosalind Russell (Le deuil sied à Électre)
    Meilleur second rôle masculin : Edmund Gwenn (Le miracle de la 34ème rue)
    Meilleur second rôle féminin : Celeste Holm (Le mur invisible)
    Meilleur réalisateur : Elia Kazan (Le mur invisible)
    Meilleur scénario : George Seaton (Le miracle de la 34ème rue)
    Meilleure bande originale : Max Steiner (Mon père et nous)
    Meilleure photographie : Jack Cardiff (Le narcisse noir)
    Meilleure révélation féminine : Lois Maxwell (That Hagen Girl)
    Meilleure révélation masculine : Richard Widmark (Le carrefour de la mort)
    Golden spécial : Bambi de Walt Disney & Dean Stockwell (Le mur invisible)

    Année 1949

    Meilleur film dramatique : Johnny Belinda de Jean Negulesco & Le trésor de la Sierra Madre de John Huston
    Meilleur acteur dans un drame : Laurence Olivier (Hamlet)
    Meilleure actrice dans un drame : Jane Wyman (Johnny Belinda)
    Meilleur second rôle masculin : Walter Huston (Le trésor de la Sierra Madre)
    Meilleur second rôle féminin : Ellen Corby (Tendresse)
    Meilleur réalisateur : John Huston (Le trésor de la Sierra Madre)
    Meilleur scénario : Richard Schweizer (Les anges marqués)
    Meilleure bande originale : Brian Easdale (Les chaussons rouges)
    Meilleure photographie : Gabriel Figueroa (La perla)
    Meilleur film Promoting International Understanding : Les anges marqués de Fred Zinnemann
    Meilleur film étranger : Hamlet de Laurence Olivier
    Golden spécial : Ivan Jandl (Les anges marqués)

    Année 1950

    Meilleur film dramatique : Les fous du roi de Robert Rossen
    Meilleur acteur dans un drame : Broderick Crawford (Les fous du roi)
    Meilleure actrice dans un drame : Olivia de Havilland (L'héritière)
    Meilleur second rôle masculin : James Whitmore (Bastogne)
    Meilleur second rôle féminin : Mercedes Mc Cambridge (Les fous du roi)
    Meilleure révélation masculine : Richard Todd (Le Dernier voyage)
    Meilleure révélation féminine : Mercedes Mc Cambridge (Les fous du roi)
    Meilleur réalisateur : Robert Rossen (Les fous du roi)
    Meilleur scénario : Robert Pirosh (Bastogne)
    Meilleure bande originale : Johnny Green (Vive monsieur le maire)
    Meilleure photographie couleur : Walt Disney Studios (Le crapaud et le maître d'école)
    Meilleure photographie noir et blanc : Franz Planer (Le champion)
    Meilleur film Promoting International Understanding : Le Dernier voyage de Vincent Sherman
    Meilleur film étranger : Le voleur de bicyclette de Vittorio De Sica

    Année 1951

    Meilleur film dramatique : Boulevard du crépuscule de Billy Wilder
    Meilleur acteur dans un drame : José Ferrer (Cyrano de Bergerac)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Fred Astaire (Trois petits mots)
    Meilleure actrice dans un drame : Gloria Swanson (Boulevard du crépuscule)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Judy Holliday (Comment l'esprit vient aux femmes)
    Meilleur second rôle masculin : Edmund Gwenn (La bonne combine)
    Meilleur second rôle féminin : Joséphine Hull (Harvey)
    Meilleure révélation : Gene Nelson (No no Nanette)
    Meilleur réalisateur : Billy Wilder (Boulevard du crépuscule)
    Meilleur scénario : Joseph L. Mankiewicz (Eve)
    Meilleure bande originale : Franz Waxman (Boulevard du crépuscule)
    Meilleure photographie couleur : Robert Surtees (Les mines du roi Salomon)
    Meilleure photographie noir et blanc : Franz Planer (Cyrano de Bergerac)
    Meilleur film Promoting International Understanding : La flèche brisée de Delmer Daves
    Henrietta Award : Gregory Peck & Jane Wyman
    Année 1952

    Meilleur film dramatique : Une place au soleil de George Stevens
    Meilleur comédie ou comédie musicale : Un américain à Paris de Vincente Minnelli
    Meilleur acteur dans un drame : Fredric March (Mort d'un commis voyageur)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Danny Kaye (Sur la riviera)
    Meilleure actrice dans un drame : Jane Wyman (La femme au voile bleu)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : June Allyson (L'âge d'aimer)
    Meilleur second rôle masculin : Peter Ustinov (Quo Vadis)
    Meilleur second rôle féminin : Kim Hunter (Un tramway nommé désir)
    Meilleure révélation masculine : Kevin Mc Carthy (Mort d'un commis voyageur)
    Meilleure révélation féminine : Pier Angeli (Teresa)
    Meilleur réalisateur : Laszlo Benedek (Mort d'un commis voyageur)
    Meilleur scénario : Robert Buckner (La nouvelle aurore)
    Meilleure bande originale : Victor Young (Les amants de Capri)
    Meilleure photographie couleur : Robert Surtees & William V. Skall (Quo Vadis)
    Meilleure photographie noir et blanc : Franz Planer (Mort d'un commis voyageur)
    Meilleur film Promoting International Understanding : Le jour où la terre s'arrêtera de Robert Wise
    Golden spécial : Pictura d'Ewald André Dupont, Luciano Emmer, Robert Hessens & Alain Resnais
    Henrietta Award : Esther Williams
    Cecil B. De Mille Award : Cecil B. de Mille
    Année 1953

    Meilleur film dramatique : Sous le plus grand chapiteau du monde de Cecil B. De Mille
    Meilleur comédie ou comédie musicale : Un refrain dans mon cœur de Walter Lang
    Meilleur acteur dans un drame : Gary Cooper (Le train sifflera 3 fois)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Susan Hayward (Un refrain dans mon coeur)
    Meilleure actrice dans un drame : Shriley Booth (Reviens petite Sheba)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Donald O'Connor (Chantons sous la pluie)
    Meilleur second rôle masculin : Millard Mitchell (Mes six forçats)
    Meilleur second rôle féminin : Katy Jurado (Le train sifflera 3 fois)
    Meilleure révélation masculine : Richard Burton (Ma cousine Rachel)
    Meilleure révélation féminine : Colette Marchand (Moulin Rouge)
    Meilleur réalisateur : Cecil B. De Mille (Sous le plus grand chapiteau du monde)
    Meilleur scénario : Michael Wilson (L'affaire Cicéron)
    Meilleure bande originale : Dimitri Tiomkin (Le train sifflera 3 fois)
    Meilleure photographie couleur : George Barnes & J. Peverell Marley (Sous le plus grand chapiteau du monde)
    Meilleure photographie noir et blanc : Floyd Crosby (Le train sifflera 3 fois)
    Meilleur film Promoting International Understanding : Tout peut arriver de George Seaton
    Golden spécial : Brandon De Wilde & Francis Teller
    Henrietta Award : John Wayne & Susan Hayward
    Cecil B. De Mille Award : Walt Disney

    Année 1954

    Meilleur film dramatique : La tunique d'Henry Koster
    Meilleur acteur dans un drame : Spencer Tracy (Gloire et fortune)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : David Niven (La lune était bleue)
    Meilleure actrice dans un drame : Audrey Hepburn (Vacances romaines)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Ethel Merman (Appelez-moi madame)
    Meilleur second rôle masculin : Frank Sinatra (Tant qu'il y aura des hommes)
    Meilleur second rôle féminin : Grace Kelly (Mogambo)
    Meilleure révélation masculine : Richard Egan (La brigade glorieuse), Hugh O'Brian (Le déserteur de Fort Alamo) & Steve Forrest (Mon grand)
    Meilleure révélation féminine : Bella Darvi (L'égyptien), Pat Crowley (L'eternel féminin) & Barbara Rush (Le météore de la nuit)
    Meilleur réalisateur : Fred Zinnemann (Tant qu'il y aura des hommes)
    Meilleur scénario : Helen Deutsch (Lili)
    Meilleur film Promoting International Understanding : Le petit garçon perdu de George Seaton
    Meilleur documentaire historique : A Queen Is Crowned de Christopher Fry
    Golden spécial : Guy Madison & Le désert vivant de James Algar
    Golden d'honneur : Jack Cummings
    Henrietta Award : Alan Ladd, Robert Taylor & Marilyn Monroe
    Cecil B. De Mille Award : Darryl F. Zanuck
    Année 1955

    Meilleur film dramatique : Sur les quais d'Elia Kazan
    Meilleure comédie ou comédie musicale : Carmen Jones d'Otto Preminger
    Meilleur acteur dans un drame : Marlon Brando (Sur les quais)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : James Mason (Une étoile est née)
    Meilleure actrice dans un drame : Grace Kelly (Une fille de la province)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Judy Garland (Une étoile est née)
    Meilleur second rôle masculin : Edmond O'Brien (La comtesse aux pieds nus)
    Meilleur second rôle féminin : Jan Sterling (Écrit dans le ciel)
    Meilleure révélation masculine : Joe Adams, George Nader & Jeff Richards
    Meilleure révélation féminine : Shirley MacLaine, Kim Novak & Karen Sharpe
    Meilleur réalisateur : Elia Kazan (Sur les quais)
    Meilleur scénario : Billy Wilder, Samuel A. Taylor & Ernest Lehman (Sabrina)
    Meilleur photographe en noir et blanc : Boris Kaufman (Sur les quais)
    Meilleur photographe en couleur : Joseph Ruttenberg (Brigadoon)
    Meilleur film Promoting International Understanding : La lance brisée d'Edward Dmytryk
    Meilleur film étranger : Geneviève d'Henry Cornelius, La mujer de las camelias d'Ernesto Arancibia, Vingt-Quatre prunelles de Keisuke Kinoshita & Weg ohne Umkehr de Victor Vicas & Beate von Molo
    Golden Special : John Ford, Herbert T. Kalmus, Dimitri Tiomkin & Anywhere in Our Time
    Henrietta Award : Gregory Peck & Audrey Hepburn
    Cecil B. De Mille Award : Jean Hersholt
    Année 1956

    Meilleur film dramatique : A l'est d'Eden d'Elia Kazan
    Meilleure comédie ou comédie musicale : Blanches colombes et vilains messieurs de Joseph L. Mankiewicz
    Meilleur acteur dans un drame : James Dean (Golden Globes posthume) & Ernest Borgnine (Marty)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Tom Ewell (Sept ans de réflexion)
    Meilleure actrice dans un drame : Anna Magnani (La rose tatouée)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Jean Simmons (Blanches colombes et vilains messieurs)
    Meilleur second rôle masculin : Arthur Kennedy (Mon fils est innocent)
    Meilleur second rôle féminin : Marisa Pavan (La rose tatouée)
    Meilleure révélation masculine : Ray Danton & Russ Tamblyn
    Meilleure révélation féminine : Anita Ekberg, Victoria Shaw & Dana Wynter
    Meilleur réalisateur : Joshua Logan (Picnic)
    Meilleur film Promoting International Understanding : Love Is a Many-Splendored Thing d'Henry King
    Meilleur film étranger : Des enfants, des mères et un général de László Benedek, Kodomo no me de Yoshiro Kawazu, La parole de Carl Theodor Dreyer & Stella, femme libre de Mihalis Kakogiannis
    Hollywood Citizenship Award : Esther Williams
    Henrietta Award : Marlon Brando & Grace Kelly
    Cecil B. De Mille Award : Jack L. Warner
    Année 1957

    Meilleur film dramatique : Le tour du monde en 80 jours de Michael Anderson
    Meilleure comédie ou comédie musicale : Le roi et moi de Walter Lang
    Meilleur acteur dans un drame : Kirk Douglas (La vie passionnée de Vincent van Gogh)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Cantinflas (Le tour du monde en 80 jours)
    Meilleure actrice dans un drame : Ingrid Bergman (Anastasia)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Deborah Kerr (Le roi et moi)
    Meilleur second rôle masculin : Earl Holliman (Le faiseur de pluie)
    Meilleur second rôle féminin : Eileen Heckart (La mauvaise graine)
    Meilleure révélation masculine étrangère : Jacques Bergerac
    Meilleure révélation masculine : John Kerr, Paul Newman & Anthony Perkins
    Meilleure révélation féminine étrangère : Taina Elg
    Meilleure révélation féminine : Carroll Baker, Jayne Mansfield & Natalie Wood
    Meilleur réalisateur : Elia Kazan (Baby Doll, la poupée de chair)
    Meilleur film Promoting International Understanding : Les ailes de l'espérance de Douglas Sirk
    Meilleur film étranger : La fille en noir de Mihalis Kakogiannis, Taiyo to bara de Keisuke Kinoshita, Le renne blanc d'Erik Blomberg, Vor Sonnenuntergang de Gottfried Reinhardt & Guerre et paix de King Vidor
    Meilleur film étranger de langue anglaise : Richard III de Laurence Olivier
    Golden Special : Edwin Schallert, Elizabeth Taylor & Dimitri Tiomkin
    Henrietta Award : James Dean & Kim Novak
    Cecil B. De Mille Award : Mervyn LeRoy
    Année 1958

    Meilleur film dramatique : Le pont de la rivière Kwai de David Lean
    Meilleure comédie ou comédie musicale : Les girls de George Cukor
    Meilleur acteur dans un drame : Alec Guinness (Le pont de la rivière Kwai)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Frank Sinatra (La blonde ou la rousse)
    Meilleure actrice dans un drame : Joanne Woodward (Les Trois visages d'Eve)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Taina Elg & Kay Kendall (Les girls)
    Meilleur second rôle masculin : Red Buttons (Sayonara)
    Meilleur second rôle féminin : Elsa Lanchester (Témoin à charge)
    Meilleure révélation masculine : James Garner (Sayonara), John Saxon (Le démon de midi) & Patrick Wayne (La prisonnière du désert)
    Meilleure révélation féminine : Sandra Dee (Femmes coupables), Carolyn Jones (Marjorie Morningstar) & Diane Varsi (Les plaisirs de l'enfer)
    Meilleur réalisateur : David Lean (Le pont de la rivière Kwai)
    Meilleur film Promoting International Understanding : La route joyeuse de Gene Kelly
    Meilleur film étranger : Les confessions de Félix Krull de Kurt Hoffmann, Kiiroi karasu de Heinosuke Gosho & Tizoc d'Ismael Rodríguez
    Meilleur film étranger de langue anglaise : Woman in a Dressing Gown de Jack Lee Thompson
    Golden Special : Hugo Friedhofer, Zsa Zsa Gabor, Bob Hope & Jean Simmons
    Henrietta Award : Tony Curtis & Doris Day
    Cecil B. De Mille Award : Buddy Adler
    Année 1959

    Meilleur film dramatique : La chaîne de Stanley Kramer
    Meilleure comédie : Ma tante de Morton Da Costa
    Meilleure comédie musicale : Gigi de Vincente Minnelli
    Meilleur acteur dans un drame : David Niven (Tables séparées)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Danny Kaye (Moi et le colonel)
    Meilleure actrice dans un drame : Susan Hayward (Je veux vivre !)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Rosalind Russell (Ma tante)
    Meilleur second rôle masculin : Burl Ives (Les grands espaces)
    Meilleur second rôle féminin : Hermione Gingold (Gigi)
    Meilleure révélation masculine : Bradford Dillman (Le temps de la peur), John Gavin (Le temps d'aimer et le temps de mourir) & Efrem Zimbalist Jr. (Une femme marquée)
    Meilleure révélation féminine : Linda Cristal (Vacances à Paris), Susan Kohner (The Gene Krupa Story) & Tina Louise (Le petit arpent du bon Dieu)
    Meilleur réalisateur : Vincente Minnelli (Gigi)
    Meilleur film Promoting International Understanding : L'auberge du sixième bonheur de Mark Robson
    Meilleur film étranger : L'eau vive de François Villiers, La fille Rosemarie de Rolf Thiele & Une année pour une route de Giuseppe de Santis
    Meilleur film étranger de langue anglaise : Atlantique, latitude 41° de Roy Ward Baker
    Golden Special : Shirley MacLaine & David Ladd
    Henrietta Award : Rock Hudson & Deborah Kerr
    Cecil B. De Mille Award : Maurice Chevalier