MENU

  • Accueil
  • Acteurs
  • Actrices
  • Compositeurs
  • Films
  • Photographes
  • Réalisateurs
  • Scénaristes
  • Technique
  • Récompenses
  • Thèmes










  •    

    Les Golden Globes
    Période 1970/1979

    1944-1959 - 1960-1969 - 1980-1989 - 1990-1999 - 2000-2009 - 2010-2016 - 2017

    Année 1970

    Meilleur film dramatique : Anne des mille jours de Charles Jarrott
    Meilleure comédie ou comédie musicale : Le Secret de Santa Vittoria de Stanley Kramer
    Meilleur acteur dans un drame : John Wayne (Cent dollars pour un shérif)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Peter O'Toole (Good bye, M. Chips)
    Meilleure actrice dans un drame : Geneviève Bujold (Anne des mille jours)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Patty Duke (Me, Natalie)
    Meilleur second rôle masculin : Gig Young (On achève bien les chevaux)
    Meilleur second rôle féminin : Goldie Hawn (Fleur de cactus)
    Meilleure révélation masculine : Jon Voight (Macadam cow-boy)
    Meilleure révélation féminine : Ali Mac Graw (Goodbye Columbus)
    Meilleur réalisateur : Charles Jarrott (Anne des mille jours)
    Meilleur scénario : Bridget Boland & John Hale (Anne des mille jours)
    Meilleur film étranger : Z de Costa-Gavras
    Meilleur film étranger de langue anglaise : Ah ! Dieu que la guerre est jolie de Richard Attenborough
    Meilleure chanson : Rod Mc Kuen (Les belles années de Miss Brodie)
    Meilleure bande originale : Burt Bacharach (Butch Cassidy et le Kid)
    Cecil B. De Mille Award : Joan Crawford
    Henrietta Award : Steve Mc Queen & Barbra Streisand
    Année 1971

    Meilleur film dramatique : Love Story d'Arthur Hiller
    Meilleure comédie ou comédie musicale : M.A.S.H. de Robert Altman
    Meilleur acteur dans un drame : George C. Scott (Patton)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Albert Finney (Scrooge)
    Meilleure actrice dans un drame : Ali MacGraw (Love Story)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Carrie Snodgress (Diary of a mad housewife)
    Meilleur second rôle masculin : John Mills (La fille de Ryan)
    Meilleur second rôle féminin : Maureen Stapleton (Airport)
    Meilleure révélation masculine : James Earl Jones (L'insurgé)
    Meilleure révélation féminine : Carrie Snodgress (Diary of a mad housewife)
    Meilleur réalisateur : Arthur Hiller (Love Story)
    Meilleur scénario : Erich Segal (Love Story)
    Meilleur film étranger : Le passager de la pluie de René Clément
    Meilleur film étranger de langue anglaise : Love de Ken Russell
    Meilleure chanson : Henry Mancini & Johnny Mercer (Darling Lili)
    Meilleure bande originale : Francis Lai (Love Story)
    Cecil B. De Mille Award : Frank Sinatra
    Henrietta Award : Clint Eastwood & Barbra Streisand

    Année 1972

    Meilleur film dramatique : French connection de William Friedkin
    Meilleure comédie ou comédie musicale : Un violon sur le toit de Norman Jewison
    Meilleur acteur dans un drame : Gene Hackman (French Connection)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Topol (Un violon sur le toit)
    Meilleure actrice dans un drame : Jane Fonda (Klute)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Twiggy (The boy friend)
    Meilleur second rôle masculin : Ben Johnson (La dernière séance)
    Meilleur second rôle féminin : Ann-Margret (Ce plaisir qu'on dit charnel)
    Meilleure révélation masculine : Desi Arnaz Jr. (Red Sky at morning)
    Meilleure révélation féminine : Twiggy (The boy friend)
    Meilleur réalisateur : William Friedkin (French Connection)
    Meilleur scénario : Paddy Chayefsky (L'hôpital)
    Meilleur film étranger : Ha-Shoter Azulai d'Ephraim Kishon
    Meilleur film étranger de langue anglaise : Un dimanche comme les autres de John Schlesinger
    Meilleure chanson : Marvin Hamlisch & Johnny Mercer (Grand-père à louer)
    Meilleure bande originale : Isaac Hayes (Shaft)
    Cecil B. De Mille Award : Alfred Hitchcock
    Henrietta Award : Charles Bronson, Sean Connery & Ali Mac Graw
    Année 1973

    Meilleur film dramatique : Le parrain de Francis Ford Coppola
    Meilleure comédie ou comédie musicale : Cabaret de Bob Fosse
    Meilleur acteur dans un drame : Marlon Brando (Le parrain)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Jack Lemmon (Avanti !)
    Meilleure actrice dans un drame : Liv Ullmann (The emigrants)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Liza Minnelli (Cabaret)
    Meilleur second rôle masculin : Joel Grey (Cabaret)
    Meilleur second rôle féminin : Shelley Winters (L'aventure du Poséidon)
    Meilleure révélation masculine : Edward Albert (Butterflies are free)
    Meilleure révélation féminine : Diana Ross (Lady sings the Blues)
    Meilleur réalisateur : Francis Ford Coppola (Le parrain)
    Meilleur scénario : Francis Ford Coppola & Mario Puzo (Le parrain)
    Meilleur film étranger : The emigrants de Jan Troell
    Meilleur film étranger de langue anglaise : Les griffes du lion de Richard Attenborough
    Meilleure chanson : Walter Scharf & Don Black (Ben)
    Meilleure bande originale : Nino Rota (Le parrain)
    Meilleur Documentaire : Elvis On Tour de Robert Abel & Pierre Adidge & Walls Of Fire de Herbert Kline & Edmund Penney
    Cecil B. De Mille Award : Samuel Goldwyn
    Henrietta Award : Jane Fonda & Marlon Brando

    Année 1974

    Meilleur film dramatique : L'exorciste de William Friedkin
    Meilleure comédie ou comédie musicale : American Graffiti de George Lucas
    Meilleur acteur dans un drame : Al Pacino (Serpico)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : George Segal (Une maîtresse dans les bras, une femme sur le dos)
    Meilleure actrice dans un drame : Marsha Mason (Cinderella Liberty)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Glenda Jackson (Une maîtresse dans les bras, une femme sur le dos)
    Meilleur second rôle masculin : John Houseman (The paper chase)
    Meilleur second rôle féminin : Linda Blair (L'exorciste)
    Meilleure révélation masculine : Paul Le Mat (American Graffiti)
    Meilleure révélation féminine : Tatum O'Neal (La barbe à papa)
    Meilleur réalisateur : William Friedkin (L'exorciste)
    Meilleur scénario : William Peter Blatty (L'exorciste)
    Meilleur film étranger : Der Fußgänger de Maximilian Schell
    Meilleure chanson : Marvin Hamlisch, Alan & Marilyn Bergman (Nos plus belles années)
    Meilleure bande originale : Neil Diamond (Jonathan Livingston Seagull)
    Meilleur Documentaire : Visions of Eight de Jim Clark, Milos Forman, Kon Ichikawa, Claude Lelouch, Yuri Ozerov, Arthur Penn, Michael Pfleghar, John Schlesinger & Mai Zetterling
    Cecil B. De Mille Award : Bette Davis
    Henrietta Award : Elizabeth Taylor & Marlon Brando
    Année 1975

    Meilleur film dramatique : Chinatown de Roman Polanski
    Meilleure comédie ou comédie musicale : Plein la gueule de Robert Aldrich
    Meilleur acteur dans un drame : Jack Nicholson (Chinatown)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Art Carney (Harry et Tonto)
    Meilleure actrice dans un drame : Gena Rowlands (Une femme sous influence)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Raquel Welch (Les trois mousquetaires)
    Meilleur second rôle masculin : Fred Astaire (La tour infernale)
    Meilleur second rôle féminin : Karen Black (Gatsby le magnifique)
    Meilleure révélation masculine : Joseph Bottoms (The dove)
    Meilleure révélation féminine : Susan Flannery (La tour infernale)
    Meilleur réalisateur : Roman Polanski (Chinatown)
    Meilleur scénario : Robert Towne (Chinatown)
    Meilleur film étranger : Scènes de la vie conjugale d'Ingmar Bergman
    Meilleure chanson : Euel Box & Betty Box (Benji)
    Meilleure bande originale : Alan Jay Lerner & Frederick Loewe (Le petit prince)
    Meilleur Documentaire : Animals Are Beautiful People de Jamie Uys

    Année 1976

    Meilleur film dramatique : Vol au-dessus d'un nid de coucou de Milos Forman
    Meilleure comédie ou comédie musicale : Ennemis comme avant d'Herbert Ross
    Meilleur acteur dans un drame : Jack Nicholson (Vol au-dessus d'un nid de coucou)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Walter Matthau (Ennemis comme avant)
    Meilleure actrice dans un drame : Louise Fletcher (Vol au-dessus d'un nid de coucou)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Ann-Margret (Tommy)
    Meilleur second rôle masculin : Richard Benjamin (Ennemis comme avant)
    Meilleur second rôle féminin : Brenda Vaccaro (Jacqueline Susann's once is not enough)
    Meilleure révélation masculine : Brad Dourif (Vol au-dessus d'un nid de coucou)
    Meilleure révélation féminine : Marilyn Hassett (The other side of the mountain)
    Meilleur réalisateur : Miloš Forman (Vol au-dessus d'un nid de coucou)
    Meilleur scénario : Bo Goldman & Lawrence Hauben (Vol au-dessus d'un nid de coucou)
    Meilleur film étranger : Les mensonges que mon père me contait de Ján Kadár
    Meilleure chanson : Keith Carradine (Nashville)
    Meilleure bande originale : John Williams (Les dents de la mer)
    Meilleur Documentaire : Youthquake de Max B. Miller & Bob Grant
    Année 1977

    Meilleur film dramatique : Rocky de John G. Avildsen
    Meilleure comédie ou comédie musicale : Une étoile est née de Frank Pierson
    Meilleur acteur dans un drame : Peter Finch (Network - Main basse sur la TV)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Kris Kristofferson (Une étoile est née)
    Meilleure actrice dans un drame : Faye Dunaway (Network - Main basse sur la TV)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Barbra Streisand (Une étoile est née)
    Meilleur second rôle masculin : Laurence Olivier (Marathon Man)
    Meilleur second rôle féminin : Katharine Ross (Le voyage des damnés)
    Meilleure révélation masculine : Arnold Schwarzenegger (Stay Hungry)
    Meilleure révélation féminine : Jessica Lange (King Kong)
    Meilleur réalisateur : Sidney Lumet (Network - Main basse sur la TV)
    Meilleur scénario : Paddy Chayefsky (Network - Main basse sur la TV)
    Meilleur film étranger : Face to face d'Ingmar Bergman
    Meilleure chanson : Paul Williams & Barbra Streisand (Une étoile est née)
    Meilleure bande originale : Kenny Ascher & Paul Williams (Une étoile est née)
    Meilleur Documentaire : Altars of the world de Lew Ayres
    Cecil B. De Mille Award : Walter Mirisch
    Henrietta Award : Sophia Loren & Robert Redford
    Année 1978

    Meilleur film dramatique : Le tournant de la vie d'Herbert Ross
    Meilleure comédie ou comédie musicale : Adieu, je reste d'Herbert Ross
    Meilleur acteur dans un drame : Richard Burton (Equus)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Richard Dreyfuss (Adieu, je reste)
    Meilleure actrice dans un drame : Jane Fonda (Julia)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Diane Keaton (Annie Hall) & Marsha Mason (Adieu, je reste)
    Meilleur second rôle masculin : Peter Firth (Equus)
    Meilleur second rôle féminin : Vanessa Redgrave (Julia)
    Meilleur réalisateur : Herbert Ross (Le tournant de la vie)
    Meilleur scénario : Neil Simon (Adieu, je reste)
    Meilleur film étranger : Une journée particulière d'Ettore Scola
    Meilleure chanson : Joseph Brooks (You light up my life)
    Meilleure bande originale : John Williams (La guerre des étoiles)
    Cecil B. De Mille Award : Red Skelton
    Henrietta Award : Robert Redford & Barbra Streisand
    Année 1979

    Meilleur film dramatique : Midnight Express d'Alan Parker
    Meilleure comédie ou comédie musicale : Le ciel peut attendre de Warren Beatty
    Meilleur acteur dans un drame : Jon Voight (Retour)
    Meilleur acteur dans une comédie ou une comédie musicale : Warren Beatty (Le ciel peut attendre)
    Meilleure actrice dans un drame : Jane Fonda (Retour)
    Meilleure actrice dans une comédie ou une comédie musicale : Ellen Burstyn (Même heure, l'année prochaine) & Maggie Smith (California hôtel)
    Meilleur second rôle masculin : John Hurt (Midnight Express)
    Meilleur second rôle féminin : Dyan Cannon (Le ciel peut attendre)
    Meilleure révélation masculine : Brad Davis (Midnight Express)
    Meilleure révélation féminine : Irene Miracle (Midnight Express)
    Meilleur réalisateur : Michael Cimino (Voyage au bout de l'enfer)
    Meilleur scénario : Oliver Stone (Midnight Express)
    Meilleur film étranger : Sonate d'automne d'Ingmar Bergman
    Meilleure chanson : Paul Jabara (Dieu merci, c'est vendredi)
    Meilleure bande originale : Giorgio Moroder (Midnight Express)
    Cecil B. De Mille Award : Lucille Ball
    Henrietta Award : John Travolta & Jane Fonda