Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   

La bande dessinée au cinéma
Les Années 1990


1930 - 1940 - 1950 - 1960 - 1970 - 1980 - 2000 - 2010

Histoire de la Bande Dessinée
Les années 1990

Sortie des premiers tomes des séries Largo Winch, Joe Bar Team et Jean-Claude Tergal. Scott McCloud publie son ouvrage théorique sur la BD L'Art invisible. Maus, la BD d'Art Spiegelman reçoit le prix Pulitzer. Fondation de l'Ouvroir de Bande-dessinée Potentielle.
En 1992, après des apparitions dans le fanzine suisse "Sauve qui peut", le personnage créé par Zep, Titeuf, se dévoile dans un album intitulé "Dieu, le sexe et les bretelles". Le personnage de 8 ans colonise rapidement les cours de l'école avant d'être un véritable phénomène de société. En effet, dix ans plus tard, "La Loi du préau" se vend à 1,5 million d'exemplaires. L'approche de l'enfance et le langage caractéristique ont révolutionné le genre.
En 1994 Tarquin et Arleston publient leur premier album de "Lanfeust de Troy". Le forgeron un peu naïf qui donne son nom a cette bande dessiné d’heroic fantasy est doté de pouvoirs extraordinaires qui sont révélés au cours des huit albums de la série. Le monde de Troy verra par la suite naître "Trolls de Troy", "Gnomes de Troy" puis la série "Lanfeust des étoiles".
Le nombre de titres publiés chaque année augmente jusqu'à un seuil jugé déraisonnable par tous. Les festivals fleurissent dans chaque bled de France, le business gagne en puissance, les collectionneurs avides de dédicaces ou gadgets foisonnent. Effrayés par la starisation exagérée, de nombreux auteurs choisissent de se mettre en retrait. Mais de jeunes auteurs méconnus parviennent aussi, grâce à leur site internet, à montrer ce qu'ils ont à offrir.
TITEUF

La Bande Dessinée se fait des bulles sur les écrans

LES AVENTURES DE ROCKETEER
(The Rocketeer)

1991, Aventures, USA
Réalisé par Joe Johnston
Scénario de Danny Bilson, Paul De Meo & William Dear d'après la bande dessinée de Dave Stevens "The Rocketeer"
Photographie d'Hiro Narita
Musique de James Horner
Décors de James D. Bissell & Linda DeScenna
Direction artistique de Christopher Burian-Mohr
Costumes de Marilyn Vance
Montage d'Arthur Schmidt
Casting de Nancy Foy
Durée 1 h 48

Avec Bill Campbell, Jennifer Connelly, Alan Arkin, Timothy Dalton, Paul Sorvino, Terry O'Quinn, Ed Lauter, James Handy, Jon Polito...

Résumé : En 1938, le jeune pilote Cliff Secord découvre une mini fusée dérobée à son inventeur. L'engin permet à celui qui le porte de voler comme un oiseau. Il devient le "Rocketeer", mais cette géniale invention est convoitée par le FBI et par une cohorte d'espions, dont certains à la solde d'Hitler qui veut en équiper sa future armée nazie...

Les plus de Ciném@ et Cie : Dave Stevens est né le 29 juillet 1955 à Lynwood et est décédé le 10 mars 2008 à Turlock. C'est un dessinateur américain de bandes dessinées.
DICK TRACY

1990, Policier, USA
Réalisé par Warren Beatty
Scénario de Jim Cash & Jack Epps Jr. d'après les personnages de Chester Gould
Photographie de Vittorio Storaro
Musique de Danny Elfman
Décors de Richard Sylbert
Direction artistique d'Harold Michelson
Costumes de Milena Canonero
Montage de Richard Marks
Mixage son de Thomas Causey
Casting de Jackie Burch
Scripte d'Ana Maria Quintana
Durée 1 h 45

Avec Warren Beatty, Al Pacino, Madonna, Dustin Hoffman, William Forsythe, Dick Van Dyke, Seymour Cassel, Mandy Patinkin, James Caan, Paul Sorvino, Kathy Bates, Colm Meaney, Charles Durning, Marshall Bell, Catherine O'Hara, Mike Mazurki, Glenne Headly, R. G. Armstrong, Henry Silva...

Résumé : La célèbre bande dessinée qui a tenu en haleine des générations d'Américains depuis 1931 portée à l'écran avec des bons vraiment bons, dont le séduisant et incorruptible policier Dick Tracy, et des méchants vraiment méchants...

Prix & Récompenses : Bafta 1991 : Meilleurs décors & meilleurs maquillages.

LUCKY LUKE

1991, Aventure, Italie/USA
Réalisé par Terence Hill
Scénario de Lori Hill d'après la bande dessinée "Daisy Town" de Morris & René Goscinny
Photographie de Carlo Tafani & Gianfranco Transunto
Musique de David Grover & Aaron Schröder
Décors de Piero Filippone
Direction artistique de Cecily Hughes
Costumes de Vera Marzot
Montage d'Eugenio Alabiso
Casting de Sarah C. Koeppe
Durée 1 h 32

Avec Terence Hill, Nancy Morgan, Fritz Sperberg, Dominic Barto, Bo Greigh, Arsenio 'Sonny' Trinidad, Mark Hardwick, Neil Summers...

Résumé : Lucky Luke arrive dans une paisible bourgade du Far West, nommée Daisy Town, en proie aux exactions d'une bande de malfrats bien connus : les Dalton. Ces derniers ont contracté une alliance avec les Indiens et le cow-boy solitaire aura le plus grand mal à restaurer la tranquillité locale...

Les plus de Ciném@ et Cie : Morris, de son vrai nom Maurice de Bevere, est un dessinateur et scénariste de bandes dessinées belge né le 1er décembre 1923 à Courtrai (Belgique) et mort le 17 juillet 2001 des suites d'une chute accidentelle.
À 20 ans, il travaille comme encreur dans un studio belge de dessins animés et rencontre Peyo, André Franquin et Eddy Paape. Plus tard avec Franquin, Will et Jijé, il formera un groupe d'illustrateurs qu'on surnommera "La Bande des quatre". En 1944, Morris fait de l'illustration pour Le Moustique et Het Laatste Nieuws. En 1946, il crée le personnage de Lucky Luke dans une aventure appelée Arizona 1880 qui paraîtra fin 1946 dans L'Almanach Spirou des éditions Dupuis.
Morris part aux États-Unis où il rencontre aussi René Goscinny, qui sera le scénariste de Lucky Luke à partir de 1955. Leur premier album commun paraîtra dans Spirou en août 1955 avec Des rails sur la prairie. Ils collaboreront jusqu'à la mort de Goscinny, en 1977. En 1972, il reçoit le Grand Prix Saint-Michel. À la mort de Goscinny, il choisit d'autres scénaristes comme Xavier Fauche, Bob de Groot, Jean Léturgie, Hartog van Banda, Vicq, Guy Vidal, etc., en utilisant alternativement les services de l'un ou de l'autre selon les albums.
En 1983, Lucky Luke arrête de fumer et troque sa cigarette contre une brindille.
En 1987, il crée la série Rantanplan (le chien idiot de Lucky Luke) scénarisée par Xavier Fauche et Jean Léturgie, dessinée par Michel Janvier qui alternera les crayons avec Vittorio Leonardo à partir de 1993. Fin 1990, il fonde Lucky Productions (actuellement Lucky Comics), en partenariat avec Dargaud.
Le 27 juin 1992, il reçoit le Grand Prix Spécial du 20e Anniversaire du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.
© Warner Bros
Batman : le défi
(Batman Returns)

1992, Fantastique, USA/Grande-Bretagne
Réalisé par Tim Burton
Scénario de Daniel Waters d'après une histoire de Daniel Waters & Sam Hamm et les personnages de Bob Kane
Photographie de Stefan Czapsky & George D. Dodge
Musique de Danny Elfman
Décors de Bo Welch & Cheryl Carasik
Direction artistique de Tom Duffield & Rick Heinrichs
Costumes de Bob Ringwood & Mary E. Vogt
Montage de Bob Badami & Chris Lebenzon
Montage son de Michael J. Benavente, John Dunn, Julia Evershade & Warren Hamilton Jr.
Casting de Marion Dougherty
Scripte de Janna Stern
Durée 2 h 06

Avec Michael Keaton, Danny DeVito, Michelle Pfeiffer, Christopher Walken, Michael Gough, Michael Murphy, Cristi Conaway, Andrew Bryniarski, Pat Hingle...

Résumé : Le Pingouin, enfant monstrueux qui a grandi dans un zoo, élevé par des palmipèdes, a voué sa vie d'adulte contrefait au Mal. Entouré d'une bande de truands déguisés en clowns, il rêve de détruire Gotham City. Il conclut un accord avec le milliardaire démoniaque Max Shreck, candidat aux élections municipales. Ce triste sire veut en réalité faire main basse sur les ressources énergétiques de la ville. Bruce Wayne, alias Batman, averti de leurs plans, surveille les deux hommes de près. Selina Kyle, la secrétaire de Shreck, est défenestrée pour avoir découvert les desseins de son patron. Sauvée par une bande de chats, elle se métamorphose en femme-chat, prénommée désormais Catwoman. D'abord associée au Pingouin pour abattre Batman, la féline créature se sent bientôt irrésistiblement attirée par l'homme chauve-souris...

© Warner Bros
DENIS LA MALICE
(Dennis the Menace)

1993, Comédie, USA
Réalisé par Nick Castle
Scénario de John Hughes d'après les personnages d'Hank Ketcham
Photographie de Thomas E. Ackerman
Musique de Jerry Goldsmith
Décors de James D. Bissell & Eve Cauley
Direction artistique de Michael Baugh & Steven Wolff
Costumes de Bridget Kelly & Ann Roth
Montage d'Alan Heim
Mixage son de James R. Alexander
Casting de Janet Hirshenson & Jane Jenkins
Durée 1 h 34

Avec Walter Matthau, Mason Gamble, Joan Plowright, Christopher Lloyd, Lea Thompson, Robert Stanton, Amy Sakasitz, Kellen Hathaway, Paul Winfield, Natasha Lyonne...

Résumé : Denis est un petit garçon plein d'énergie et d'espièglerie. Sa victime favorite est son voisin, un postier à la retraite misanthrope et grincheux. Les parents de Denis doivent s'absenter brusquement et confient en catastrophe leur rejeton audit voisin, pour lequel commence une journée épouvantable...

Les plus de Ciném@ et Cie : Henry King Ketcham (14 mars 1920 - 1 juin 2001), plus connu sous le nom de Hank Ketcham, était un cartooniste américain. Il est le créateur de la série Denis la malice (Dennis the Menace) qu'il a animée de 1951 à 1994. La série a survécu à son auteur est a été reprise par d'autres artistes. Ketcham reçu en 1952 le Reuben Award du Cartoonist of the Year. Ketcham commença sa carrière comme animateur pour Walter Lantz et Walt Disney. En 1951, il créa le personnage de Denis en s'inspirant de son fils de 4 ans.
NIKI LARSON
(Sing si lip yan)

1993, Action, Hong Kong/Japon
Réalisé par Jing Wong
Scénario de Jing Wong d'après le manga "City hunter" de Tsukasa Hôjô
Musique de Romeo Díaz & James Wong
Costumes de Shirley Chan
Mixage son de Shao Lung Chou
Durée 1 h 45

Avec Jackie Chan, Joey Wang, Chingmy Yau, Richard Norton, Michael Wong, Gary Daniels, Kumiko Goto, Leon Lai...

Résumé : Niki Larson, dit City Hunter, est un détective privé très spécial. Tireur d'élite et expert en arts martiaux, sa force n'a d'égale que son penchant pour les joies demoiselles. Accompagné de sa fidèle assistante, il doit retrouver la fille d'un magnat de la presse japonaise...

Les plus de Ciném@ et Cie : Tsukasa Hojo est né le 5 mars 1959 à Kokura (Japon). De 1981 à 1984, Tsukasa Hojo travailla sur la série Cat's Eye, dont on retrouve des allusions et des clins d'oeil complices dans City Hunter. Malgré un style limité, l'histoire eut un grand succès, assez pour être adaptée à la télévision sous forme d'anime en 1983.
Par la suite, Hôjô créa le brillant City Hunter. En 1983 et 1984, il avait déjà publié deux courts épisodes de City Hunter, mais la série ne débuta officiellement qu'en 1985 et se termina en 1991, après 35 volumes. A ce moment-là, la technique de Tsukasa Hôjô s'était amélioré considérablement pour devenir très bon. Le premier anime de City Hunter fut réalisé en 1987 par Sunrise. La seconde saison sortit en 1988, la troisième en 1989 et la dernière en 1991.
Tandis qu'il écrivait City Hunter, il travailla aussi sur d'autres histoires comme Splash (1987-1989) Tenshi no okurimono (1988) et Taxi Driver(1990). Splash est un recueil de courtes histoires et Tsukasa Hojo fit ses débuts dans les histoires romantiques avec Sukara no Hana Sakukoro en 1992 et Komorebi no moto de en 1993. Il revint à des histoires d'action avec Rash! et l'épopée de guerre Melody of Jenny.
COUP DE JEUNE !

1993, Comédie, France
Réalisé par Xavier Gélin
Scénario de Xavier Gélin & Philippe Setbon d'après la bande dessinée de Coq
Photographie de Flore Thulliez
Musique de Vladimir Cosma
Direction artistique de Gilles Boillot
Costumes de Cécile Balme
Montage de Marie Robert
Montage son de Laure Mercier
Durée 1 h 28

Avec Martin Lamotte, Ludmila Mikaël, Jean Carmet, Anémone, Daniel Gélin, Jean-Pierre Castaldi, Patrick Chesnais, Manuel Gélin, Mouss Diouf, Jean-Pierre Cassel, Bernard Haller, Christophe Bourseiller, Élie Chouraqui...

Résumé : Récompensé à multiples reprises, le Professeur Gaudéamus, âgé de soixante-dix ans, poursuit sans relâche l’espoir de créer un élixir de jouvence. Suite à une soirée arrosée, le scientifique ingurgite malencontreusement un de ses mélanges et le lendemain, se retrouve dans le corps d’un bébé de quatre ans. Avec l’intelligence d’un adulte coincé dans le corps d’un avorton, le professeur provoque la stupeur au sein de son entourage et la convoitise de certains envieux...
© AMLF
THE MASK

1994, Comédie, USA
Réalisé par Chuck Russell
Scénario de Mike Werb, Michael Fallon & Mark Verheiden inspiré du comics "The Mask"
Photographie de John R. Leonetti
Musique de Randy Edelman
Décors de Craig Stearns & Ellen Totleben
Direction artistique de Randy Moore
Costumes d'Ha Nguyen
Montage d'Arthur Coburn
Casting de Fern Champion & Mark Paladini
Durée 1 h 41

Avec Jim Carrey, Peter Riegert, Peter Greene, Amy Yasbeck, Richard Jeni, Orestes Matacena, Tim Bagley, Nancy Fish, Johnny Williams, Cameron Diaz...

Résumé : Stanley Ipkiss, modeste employé de banque, passionné par l'univers de Tex Avery, trouve un masque ancien aux pouvoirs surnaturels. Il est néanmoins partagé entre devenir cette créature verte sûre d'elle ou rester le timide Stanley Ipkiss, incapable d'aborder la magnifique chanteuse de cabaret Tina Carlyle...

Les plus de Ciném@ et Cie : The Mask est une série de comics créée par Mike Richardson, Randy Stradley, Mike Badger, John Arcudi et Doug Mahnke.
TIMECOP

1994, Fantastique, Canada/USA/Japon
Réalisé par Peter Hyams
Scénario de Mark Verheiden d'après la bande dessinée de Mike Richardson & Mark Verheiden
Photographie de Peter Hyams
Musique de Mark Isham
Décors de Philip Harrison, Annmarie Corbett & Rose Marie McSherry
Direction artistique de Richard Hudolin
Costumes de Daniel J. Lester
Montage de Steven Kemper
Mixage son d'Eric Batut
Casting de Penny Perry
Durée 1 h 38

Avec Jean-Claude Van Damme, Mia Sara, Ron Silver, Bruce McGill, Gloria Reuben, Scott Bellis, Jason Schombing, Scott Lawrence, Frank Cassini...

Résumé : En l'an 2004, l'homme sait enfin voyager dans le temps, générant une nouvelle race de criminels spéculateurs. Les Etats-Unis ont donc crée la T.E.C, une unité d'élite chargée de contrôler tout déplacement temporel. Mais ses propres agents ne sont pas à l'abri des tentations et l'agent Max Walker reçoit pour mission de ramener un déserteur...
RICHIE RICH

1994, Comédie, USA
Réalisé par Donald Petrie
Scénario de Tom S. Parker & Jim Jennewein d'après une histoire de Neil Tolkin & des personnages créés par Alfred Harvey & Warren Kremer
Photographie de Don Burgess
Musique d'Alan Silvestri
Décors de James H. Spencer
Direction artistique de William F. Matthews
Costumes de Lisa Jensen
Montage de Malcolm Campbell
Montage son de Midge Costin, Howell Gibbens, Frank Howard, Suhail Kafity, F. Hudson Miller & R.J. Palmer
Casting de Margery Simkin
Scripte de Mary J. Carlson
Durée 1 h 35

Avec Macaulay Culkin, John Larroquette, Edward Herrmann, Christine Ebersole, Jonathan Hyde, Michael McShane, Chelcie Ross, Mariangela Pino, Claudia Schiffer, Rory Culkin...

Résumé : Comment Richie, l'enfant le plus riche et le meilleur du monde, va à l'aide de son précepteur et de ses copains enfants de syndicalistes, empêcher l'affreux Van Dough, associé de son père, de capter la fortune de la famille...

LES NOUVEAUX MECS
(Der bewegte mann)

1994, Comédie, Allemagne
Réalisé par Sönke Wortmann
Scénario de Sönke Wortmann d'après la bande dessinée de Ralf König "Der bewegte Mann" & "Pretty Baby"
Photographie de Gernot Roll
Musique de Torsten Breuer
Décors de Monika Bauert & Ergun Cankaya
Costumes de Katharina von Martius
Montage d'Ueli Christen
Casting d'Horst D. Scheel
Durée 1 h 33

Avec Til Schweiger, Joachim Król, Katja Riemann, Rufus Beck, Armin Rohde, Nico van der Knaap, Antonia Lang, Martina Gedeck...

Résumé : Surpris en train de faire la cour à une autre, Axel est mis à la porte par sa compagne Doro. Pour se remettre de ses émotions il part chez Cunter, ou quelques amis ont coutume de se réunir pour parler des femmes, de leurs expériences, et de tenter d'élucider le concept des nouveaux mecs. Il va rencontrer Walter, un nouveau venu qui les entretient de l'homosexualité...

Prix & Récompenses : Prix du film allemand 1995 : Prix du film en or - meilleur film, meilleur réalisateur & meilleur acteur.

© Warner Bros.
BATMAN FOREVER

1995, Fantastique, USA/Grande-Bretagne
Réalisé par Joel Schumacher
Scénario de Lee Batchler, Janet Scott Batchler & Akiva Goldsman d'après une histoire Lee Batchler & Janet Scott Batchler et les personnages de Bob Kane
Photographie de Stephen Goldblatt
Musique d'Elliot Goldenthal
Décors de Barbara Ling & Cricket Rowland
Direction artistique de Christopher Burian-Mohr & Joseph P. Lucky
Costumes de Ingrid Ferrin & Bob Ringwood
Montage de Mark Stevens & Dennis Virkler
Casting de Mali Finn
Scripte de Sharron Reynolds
Durée 2 h 01

Avec Val Kilmer, Tommy Lee Jones, Jim Carrey, Nicole Kidman, Chris O'Donnell, Michael Gough, Pat Hingle, Drew Barrymore, Debi Mazar, René Auberjonois, Joe Grifasi, Ed Begley Jr., Jon Favreau...

Résumé : Batman est en butte aux attaques répétées du forcené Double-Face, tandis que son alter ego Bruce Wayne s'est attiré la haine de l'"Homme-Mystère". Les deux malfrats s'allient, tandis que le héros milliardaire noue une idylle avec la séduisante Meridian Chase et trouve un partenaire en la personne de Dick Grayson, qui veut se venger de Double-Face...

TANK GIRL

1995, Action, USA
Réalisé par Rachel Talalay
Scénario de Tedi Sarafian d'après la bande dessinée d'Alan Martin & Jamie Hewlett
Photographie de Gale Tattersall
Musique de Graeme Revell
Décors de Catherine Hardwicke & Cindy Carr
Direction artistique de Jim Dultz & Charles Dwight Lee
Costumes d'Arianne Phillips & Tony Gardner
Montage de James R. Symons
Montage son de David Hakim, Val Kuklowsky, Mark R. La Pointe & Mike Szakmeister
Casting de Pam Dixon
Scripte de Sharron Reynolds
Durée 1 h 44

Avec Lori Petty, Ice-T, Naomi Watts, Don Harvey, Jeff Kober, Reg E. Cathey, Scott Coffey, Malcolm McDowell, Ann Cusack, Iggy Pop, James Hong...

Résumé : La jeune Rebecca combat la gigantesque entreprise étatique "Water and Power" sur un tank, ce qui lui vaut le surnom de Tank Girl...
JUDGE DREDD

1995, Science-Fiction, USA
Réalisé par Danny Cannon
Scénario de Michael De Luca, William Wisher Jr. & Steven E. de Souza d'après la bande dessinée de 1977 de John Wagner & Carlos Ezquerra
Photographie d'Adrian Biddle
Musique d'Alan Silvestri
Décors de Nigel Phelps & Peter Young
Direction artistique de Don Dossett, Kevin Phipps & Leslie Tomkins
Costumes d'Emma Porteous
Montage d'Harry Keramidas & Alex Mackie
Mixage son de Chris Munro
Casting de Jackie Burch
Scripte de Sheila Wilson
Durée 1 h 36

Avec Sylvester Stallone, Armand Assante, Rob Schneider, Jürgen Prochnow, Max von Sydow, Diane Lane, Joanna Miles, Joan Chen, Balthazar Getty, Ewen Bremner, Adrienne Barbeau (Voix), James Earl Jones (Voix), James Remar...

Résumé : En 2139, la police et la justice sont devenues l'apanage de quelques brutes, spécialisées dans la capture des criminels et leur châtiment immédiat. Le juge Dredd est de ceux-là. Le système qu'il applique fidèlement se retourne contre lui lorsqu'il est lui-même accusé du meurtre d'un journaliste. Dredd ne comprend pas. Comment pourrait-il se douter que l'un de ses anciens amis, Rico, est responsable de cette machination et qu'il partage avec lui le douteux privilège d'être le produit d'une expérience génétique qui les a tous deux dotés du même ADN ? Rico, qui a décidé de s'emparer du pouvoir grâce à une armée de mutants, cherche à se débarrasser de Dredd. Celui-ci n'a pas dit son dernier mot. Avec l'aide d'un détenu apeuré, il parvient à s'évader...
© Metropolitan Filmexport
CRYING FREEMAN

1996, Thriller, Canada/France/Japon/USA
Réalisé par Christophe Gans
Scénario de Christophe Gans, Thierry Cazals, Laurie Finstad-Knizhnik & Roger Avary basé sur la bande dessinée de Kazuo Koike & Ryoichi Ikegami
Photographie de Thomas Burstyn
Musique de Patrick O'Hearn
Décors de Douglas Higgins, Alex McDowell & Marianne Kaplan
Direction artistique de Rex Raglan
Costumes de Toni Burroughs-Rutter
Montage de Christopher Roth & David Wu
Casting de PoPing AuYeung & Rick Montgomery
Durée 1 h 42

Avec Julie Condra, Kevan Ohtsji, Mark Dacascos, Debbie Podowski, Murray Lowry, Byron Mann, Mikal Tang, Rae Dawn Chong, Tchéky Karyo, Mako....

Résumé : Emu O'Hara, jeune peintre, est témoin du meurtre d'un gangster japonais sur les hauteurs de San Francisco. Le meurtrier, un élégant et beau jeune homme, verse une larme de remords. Cette marque d'humanité n'échappe pas à la jeune femme qui se sent depuis l'enfance responsable de la mort tragique de ses parents. De retour à Vancouver, Emu est devenue un témoin capital que se disputent la police et le puissant chef yakuza Shimazaki, père du gangster exécuté par "Crying Freeman"...

© UIP / Paramount Pictures
LE FANTÔME DU BENGALE
(The Phantom)

1996, Aventures, USA/Australie
Réalisé par Simon Wincer
Scénario de Jeffrey Boam d'après les personnages de Lee Falk
Photographie de David Burr
Musique de David Newman
Décors de Paul Peters & Amy Wells
Direction artistique de Lisette Thomas
Costumes de Marlene Stewart
Montage d'O. Nicholas Brown & Bryan H. Carroll
Casting de Deborah Aquila & Jane Shannon-Smith
Durée 1 h 40

Avec Billy Zane, Kristy Swanson, Treat Williams, Catherine Zeta-Jones, James Remar, Cary-Hiroyuki Tagawa, Bill Smitrovich, Casey Siemaszko, Samantha Eggar, Patrick McGoohan...

Résumé : Le fantôme est, en 1938, le descendant d'un enfant naufragé 400 ans plus tôt. Après le massacre de sa famille par les pirates Sengh, celui-ci a été recueilli et élevé par le peuple des lianes. Le fantôme vit aujourd'hui sur l'île de Bengalla, et tous le croient immortel...

Les plus de Cinéma & Cie : Lee Falk, de son vrai nom Leon Harrison Gross est né le 28 avril 1911 à Saint-Louis (USA) et est décédé le 13 mars 1999. C'est un écrivain, metteur en scène et producteur américain qui fut également scénariste de bandes dessinées.
LES BIDOCHON

1996, Comédie, France
Réalisé par Serge Korber
Scénario de Jean-Jacques Tarbès, Christian Watton & Christian Binet d'après ses personnages
Photographie de Jean-Jacques Tarbès
Musique d'Alain Goraguer
Décors de Michel Farge
Montage de Marie-Claire Korber
Son d'Alain Sempé & Bruno Lecoeur
Durée 1 h 30

Avec Anémone, Jean-François Stévenin, Annie Girardot, Elie Semoun, Delphine Rich, Daniel Gélin, Jean-Pierre Cassel, Arthur, Jean-Luc Bideau, Ginette Garcin, Jean Gaven, Alain Doutey, Claude Villers, Patrick Guillemin, Richard Darbois, Catherine Lachens, Michel Pilorgé, Etienne Draber, Jacques Bouanich...

Résumé : A Sarcelles en région parisienne, Robert Bidochon, français très moyen, et Raymonde Bidochon, née Galopin, qui n'a rien à lui envier, se sont connus grâce à une agence matrimoniale. Enfermés dans la banalité de leur quotidien, c'est en médiocres, mesquins, hargneux, beaufs, bref en vrais Bidochon qu'ils sont, qu'ils affrontent les petits ennuis de l'existence...

Les plus de Ciném@ et Cie : Christian Binet est né le 20 mars 1947 à Tulle (France). C'est un auteur précoce puisqu'il publie son premier dessin en 1961 dans la revue Humour Magazine. Il fréquentera par la suite une école d'architecture et une de dessin de presse qui l'ont amené à collaborer à de nombreux journaux et magazines de 1965 à 1975 (Record, Formule 1 & Journal du dimanche). Il réalise des illustrations dans la gazette de l'Île de France et dans top. Un an plus tard, il illustrera même la revue de l'Armée lors de son service militaire, mettant en scène le soldat Schwartxz. En 1969, il fait ses premiers pas en tant que dessinateur de bandes dessinées en entrant aux éditions Fleurus où il créera Poupon la peste, charmant bambin qui mènera la vie dure au chien Kador que l'on retrouvera plus tard dans d'autres albums. Il réalise ses premières Bandes dessinées pour adultes dans Mormoil en 1974 et 1975 (histoires brèves scénarisées par Jean Mulatier ou Rampal).
Il commencera à connaître la notoriété à son arrivée à Fluide Glacial en 1977. C'est là qu'on retrouve Kador le seul chien qui sait lire Kant. Il s'effacera sous la popularité de ses maîtres, les Bidochon, qui vont être le stéréotype criant de vérité du Français moyen dans toute sa médiocrité. Il continuera parallèlement à livrer quelques ouvrages indépendants tels que l'Institution, dénigrement des institutions religieuses fréquentées pendant sa jeunesse, Déconfiture au petit déjeuner ou Propos irresponsables. En 1995, il rédige les dialogues de l'adaptation cinématographique des Bidochon. Il se dit lui-même humoriste à tendance dramatique. Il décrit notamment à travers les Bidochon un quotidien d'une grande banalité.
© Gramercy Pictures
BARB WIRE

1996, Fantastique, USA
Réalisé par David Hogan
Scénario de Chuck Pfarrer & Ilene Chaiken d'après les personnages du comic de Chris Warner
Photographie de Rick Bota
Musique de Michel Colombier
Décors de Jean-Philippe Carp & Lisa Robyn Deutsch
Direction artistique de Dins W.W. Danielsen
Costumes de Rosanna Norton
Montage de Peter Schink
Montage son d'Harry Cohen
Casting de Rick Montgomery & Dan Parada
Scripte d'Esther Vivante
Durée 1 h 38

Avec Pamela Anderson, Xander Berkeley, Tony Bill, Clint Howard, Udo Kier, Temuera Morrison, Jack Noseworthy, Steve Railsback, Salvator Xuereb...

Résumé : Dans un monde ravagé par la violence et l'insécurité, Barb Wire conjugue les professions de patronne de bar et de détective privé. Elle voit un jour resurgir un ancien amant qui fait désormais partie de la résistance. Accompagné d'une scientifique, il lui demande de l'aider à échapper aux sinistres policiers gouvernementaux...
© Warner Bros.
BATMAN & ROBIN

1997, Fantastique, USA/Grande-Bretagne
Réalisé par Joel Schumacher
Scénario d'Akiva Goldsman d'après les personnages de Bob Kane
Photographie de Stephen Goldblatt
Musique d'Elliot Goldenthal
Décors de Barbara Ling & Dorree Cooper
Direction artistique de Richard Holland & Geoff Hubbard
Costumes d'Ingrid Ferrin & Robert Turturice
Montage de Mark Stevens & Dennis Virkler
Casting de Mali Finn
Scripte de Sharron Reynolds
Durée 2 h 05

Avec Arnold Schwarzenegger, George Clooney, Chris O'Donnell, Uma Thurman, Alicia Silverstone, Michael Gough, Pat Hingle, John Glover, Elle Macpherson, Vivica A. Fox...

Résumé : Dans cette nouvelle aventure, Batman aura bien besoin de son audacieux partenaire Robin, juché sur sa fringante moto turbo. En effet, le glacial M. Frezze fait régner une vague de froid polaire sur Gotham City avec la complicité de la belle et vénéneuse Poison, au baiser mortel et aux formes sinueuses, qui rêve de soumettre le monde au pouvoir des femmes-fleurs...

© Columbia Pictures
MEN IN BLACK

1997, Fantastique, USA
Réalisé par Barry Sonnenfeld
Scénario d'Ed Solomon d'après la bande dessinée "The men in black" de Lowell Cunningham
Photographie de Donald Peterman
Musique de Danny Elfman
Décors de Bo Welch & Cheryl Carasik
Direction artistique de Tom Duffield
Costumes de Mary E. Vogt
Montage de Jim Miller
Casting de David Rubin & Debra Zane
Durée 1 h 38

Avec Tommy Lee Jones, Will Smith, Linda Fiorentino, Vincent D'Onofrio, Rip Torn, Tony Shalhoub, Siobhan Fallon, Mike Nussbaum, Jon Gries, David Cross...

Résumé : Chargés de protéger la Terre de toute infraction extraterrestre et de réguler l'immigration intergalactique sur notre planète, les Men in black ou MIB opèrent dans le plus grand secret. Vêtus de costumes sombres et équipés des toutes dernières technologies, ils passent inaperçus aux yeux des humains dont ils effacent régulièrement la mémoire récente : la présence d'aliens sur notre sol doit rester secrète. Récemment séparé de son vieux partenaire, retourné à la vie civile sans aucun souvenir de sa vie d'homme en noir, K, le plus expérimenté des agents du MIB décide de former J, un jeune policier. Ensemble, ils vont affronter une nouvelle menace : Edgar le cafard...

Prix & Récompenses : Oscars 1998 : Meilleur maquillage.

© Metropolitan Filmexport
SPAWN

1997, Action, USA
Réalisé par Mark A.Z. Dippé
Scénario d'Alan B. McElroy & Mark A.Z. Dippé d'après la comic book de Todd McFarlane
Photographie de Guillermo Navarro
Musique de Graeme Revell
Décors de Philip Harrison & Dena Roth
Direction artistique d'Eric Orbom
Costumes de Daniel J. Lester
Montage de Todd Busch & Michael N. Knue
Montage son de Dean Beville & Greg Hedgepath
Casting de Bruce H. Newberg & Mary Jo Slater
Scripte de Robin Anderson
Durée 1 h 36

Avec Michael Jai White, John Leguizamo, Martin Sheen, Theresa Randle, Nicol Williamson, D.B. Sweeney, Melinda Clarke, Miko Hughes...

Résumé : Ce doit être la dernière mission d'Al Simmons pour l'A-6, une organisation gouvernementale américaine dirigée par Jason Wynn. Pourtant, arrivé sur place, il réalise qu'il est tombé dans un piège, tendu par son chef, qui souhaite irradier la région à des fins expérimentales. Avalé par les flammes, Simmons se réveille, 5 ans plus tard, horriblement brûlé. C'est là qu'il rencontre un être mystérieux, le clown, qui lui apprend qu'il est devenu Spawn. Frappé d'amnésie, ce dernier n'a que quelques bribes de souvenirs, dont celui de sa femme, Wanda, remariée depuis. Désireux de la revoir, il signe un pacte avec Malebolgia, le seigneur des Ténèbres, devenant ainsi un membre de l'Armée des Enfers, en lutte contre la Lumière. Pendant ce temps, Wynn, assoiffé de pouvoir, a placé de par le monde des bombes contenant un virus mortel, le Heat-16, et s'est fait implanter, sur les conseils du clown, un détonateur qui déclenchera leur explosion si son cœur s'arrête de battre. Un moyen de se protéger de Spawn, qui va tout tenter, aidé de ses nouveaux pouvoirs, pour éliminer son ancien chef...

Les plus de Ciném@ et Cie : Todd McFarlane est un auteur de bandes dessinées né le 16 mars 1961 à Calgary (Canada).
Il grandit dans le sud de la Californie. Adolescent, il découvre les comics et devient fan de stars comme John Byrne ou Frank Miller, mais il ressent aussi un goût particulier pour les dessins atypiques de Michael Golden et d'Art Adams.
Au début des années 1980, McFarlane étudie à l'université de Washington Est, se concentrant sur les arts graphiques et le baseball. Il pensait passer joueur professionnel une fois son diplôme obtenu, mais il n'a pas été contacté par une équipe. McFarlane cherche alors du travail dans l'industrie du comics. Depuis ses années lycées, il essaie de percer dans ce domaine, et il aura reçu au total plus de 700 lettres de rejets.
Le premier travail publié de McFarlane en 1984 est une histoire de Coyote chez Epic Comics. Il commence ensuite à travailler à la fois pour Marvel Comics et pour DC Comics. Il illustre plusieurs numéros de l'incroyable Hulk chez Marvel, et quelques Batman et Infinity Inc. chez DC. En 1988, McFarlane rejoint le scénariste David Michelinie sur la série Marvel The Amazing Spider-Man. McFarlane modifie un peu l'apparence du super-héros, en accentuant son côté araignée par des membres raides et des grands yeux. Cette interprétation du personnage influencera beaucoup d'artistes qui lui succèderont sur l'homme-araignée. McFarlane dessine aussi la première apparence de Venom, un méchant populaire pour la création duquel il est parfois co-crédité à tort. Avec ce travail sur The Amazing Spider-Man, McFarlane devient une superstar de l'industrie du comics.
En 1990, Marvel lance une nouvelle série mensuelle sur Spiderman, appelée simplement Spider-Man, que McFarlane scénarise et dessine à la fois. Le premier numéro se vend à 2,5 millions d'exemplaires, en partie grâce aux différentes couvertures utilisées pour encourager les achats multiples par les collectionneurs. Après un an sur Spider-Man, McFarlane quitte Marvel pour former Image Comics avec Marc Silvestri, Rob Liefeld, Erik Larsen, Jim Valentino, Jim Lee et Whilce Portacio. Sous son label "Todd McFarlane Productions", il y lance alors un super-héros occulte : Spawn. Le premier numéro s'écoule à 1,7 million d'exemplaires, ce qui constitue toujours un record pour un comics indépendant. La série génère des ventes spectaculaires à travers les années 1990, et reste l'une des plus réputées d'Image, qui fut souvent critiquée pour ses scénarios superficiels et ses personnages sans intérêt. Mais les difficultés de McFarlane à sortir ses comics à la date prévue provoquent une baisse des ventes et les libraires le boudent. Spawn continue toujours en 2005 bien que la série ait perdu des parts de marché.
Todd McFarlane Productions a publié de nombreuses séries dérivées de Spawn, mais au contraire de ses confrères de chez Image, McFarlane n'a jamais cherché à se concentrer sur sa société d'édition. Au lieu de ça, il s'est intéressé à d'autres marchés et, en 1994, il cesse d'être le dessinateur officiel de Spawn. Cette année-là, McFarlane lance McFarlane Toys. Sa collection de figurines articulées et minutieusement sculptées définit de nouveaux standards pour le détail et la finesse artistique. La société récupère les droits pour produire des figurines d'athlètes parmi les quatre sports majeurs en Amérique du Nord - baseball, hockey sur glace, football américain et basket-ball - ainsi que les droits sur différents films à succès, comme Terminator, Matrix et Shrek. Ils lancent aussi des figurines de musiciens de rock comme Jim Morrison, Jimi Hendrix et les membres du groupe Kiss.
En 1996, McFarlane fonde "Todd McFarlane Entertainment", un studio de cinéma et d'animation. En collaboration avec New Line Cinema, il produit le film Spawn en 1997 qui a un succès modéré. Ils produisent aussi la série animée Spawn, diffusée sur HBO entre 1997 et 1999. Le studio produit aussi des clips à succès comme celui de KoЯn "Freak On A Leash" en 1999 - McFarlane commanda alors à Greg Capullo (à qui il confiera également les dessins de Spawn pendant plusieurs années) la pochette de l'album de Korn qu'il encrera - Follow the Leader - et celui de Pearl Jam "Do the Evolution" en 2000, le premier clip du groupe depuis 9 ans. Ils produisent aussi un segment animé du film The Dangerous Lives of Altar Boys en 2002.
Source : Wikipédia

PRINCE VALIANT

1997, Aventures, Irlande/Grande-Bretagne/Allemagne
Réalisé par Anthony Hickox
Scénario de Michael Frost Beckner, Anthony Hickox, Carsten H.W. Lorenz d'après la bande dessinée d'Hal Foster
Photographie de Roger Lanser
Musique de David Bergeaud
Décors de Crispian Sallis, Bernhard Henrich & Sonja Klaus
Direction artistique de Sarah Horton
Costumes de Lindy Hemming
Montage d'Alexander Berner
Casting de Lee Ann Groff
Scripte de Samantha Timmerman
Durée 1 h 31

Avec Stephen Moyer, Katherine Heigl, Thomas Kretschmann, Edward Fox, Udo Kier, Joanna Lumley, Ron Perlman, Warwick Davis, Anthony Hickox...

Résumé : Le roi Arthur, dans son royaume de Camelot, est victime des entreprises maléfiques de sa soeur, la fée Morgan, qui veut s'emparer du pouvoir et de l'épée magique, Excalibur. Celle-ci est dérobée par les guerriers vikings de Thagnar. Un jeune écuyer, Valiant, endosse l'armure de son maître, le chevalier Gawain et se retrouve chargé d'une mission par le roi, ramener la jeune princesse LIene au royaume de son père. Mais pendant le voyage, Gawain et la princesse sont faits prisonniers par les Vikings. Avec l'aide du peuple de Thulé qui a reconnu en lui l'héritier légitime du trône, Valiant assaille le château de Thagnar. Après un long combat il remporte la victoire. Nouveau roi de Thulé, il rend Excalibur à Camelot, épouse Llene, princesse de Galles et signe la paix avec l 'Angleterre...

© UFD
VIRUS

1999, Fantastique, France/Allemagne/Japon/USA/Grande-Bretagne
Réalisé par John Bruno
Scénario de Dennis Feldman & Chuck Pfarrer d'après sa bande dessinée
Photographie de David Eggby
Musique de Joel McNeely
Décors de Mayling Cheng & Donald Krafft
Direction artistique de Jaymes Hinkle, Robert J. Quinn & Donald B. Woodruff
Costumes de Deborah Everton
Montage de M. Scott Smith
Montage son de Mike Chock, Julia Evershade, Donald Flick, Aaron Glascock , Curt Schulkey, David A. Whittaker & John Dunn
Casting de Pam Dixon
Durée 1 h 39

Avec Jamie Lee Curtis, William Baldwin, Donald Sutherland, Joanna Pacula, Marshall Bell, Sherman Augustus, Cliff Curtis, Julio Oscar Mechoso, David Eggby...

Résumé : Après avoir échappé à une terrible tempête, l'équipage d'un navire de commerce découvre en plein océan un immense vaisseau scientifique russe... Une entité extraterrestre s'est introduite sur le vaisseau et a exterminé tout l'équipage. Commence alors une angoissante lutte à mort contre cette force terrifiante venue de l'espace...
© AMLF
ASTÉRIX ET OBÉLIX CONTRE CÉSAR

1999, Comédie, France/Allemagne/Italie
Réalisé par Claude Zidi
Scénario de Gérard Lauzier & Claude Zidi d'après la bande dessinée de René Goscinny & Albert Uderzo
Photographie de Tony Pierce-Roberts
Musique de Jean-Jacques Goldman & Roland Romanelli
Décors de Jean Rabasse & Véronique Melery
Costumes de Sylvie Gautrelet
Montage d'Hervé de Luze & Nicole Saunier
Son de Thierry Lebon & Henri Morelle
Montage son de Frédéric Dubois
Casting de Karin Gmür & Gérard Moulévrier
Durée 1 h 49

Avec Christian Clavier, Gérard Depardieu, Roberto Benigni, Michel Galabru, Claude Piéplu, Daniel Prévost, Pierre Palmade, Laetitia Casta, Arielle Dombasle, Sim, Marianne Sägebrecht, Gottfried John, Jean-Pierre Castaldi, Jean-Roger Milo, Jean-Jacques Devaux, Hardy Krüger Jr., Michel Muller, Olivier Achard, André Chaumeau, Didier Cauchy, Laurent Spielvogel, Franck-Olivier Bonnet, Andréa Ferréol...

Résumé : Toute la Gaule est occupée. Toute ? Non ! Un petit village résiste encore et toujours à l'envahisseur ! A coup de potiron magique et d'effets spéciaux sur vitaminés, les irréductibles Astérix et Obélix protègent les gaulois des stratagèmes de l'ignoble Détritus !...

Les plus de Ciném@ et Cie : René Goscinny est né le 14 août 1926 à Paris et est décédé le 5 novembre 1977. C'est un écrivain, humoriste et scénariste de bande dessinée français. Issu d'une famille d'origine polonaise de confession juive, il est mondialement connu pour être le créateur d'Astérix, d'Iznogoud et du Petit Nicolas ainsi que le principal scénariste de Lucky Luke. Il est l'un des auteurs français les plus lus au monde, l'ensemble de son œuvre représente environ 500 millions d'ouvrages vendus. Il a également permis la reconnaissance du métier à part entière de scénariste de bande dessinée qui n'existait pas avant lui.
René Goscinny a utilisé quelques pseudonymes comme René Maldecq, René Macaire, Agostini, Liliane d’Orsay.
© UIP / Camerapress
MYSTERY MEN

1999, Fantastique, USA
Réalisé par Kinka Usher
Scénario de Neil Cuthbert d'après la bande dessinée de Bob Burden
Photographie de Stephen H. Burum
Musique de Stephen Warbeck
Décors de Kirk M. Petruccelli & Victor J. Zolfo
Direction artistique de Barry Chusid
Costumes de Marilyn Vance
Montage de Conrad Buff IV
Son de Douglas B. Arnold
Casting de Mindy Marin
Scripte de Karen Golden
Durée 2 h 01

Avec Hank Azaria, Janeane Garofalo, William H. Macy, Kel Mitchell, Paul Reubens, Ben Stiller, Wes Studi, Greg Kinnear, Geoffrey Rush, Lena Olin, Eddie Izzard, Claire Forlani, Tom Waits, Louise Lasser, Ricky Jay, Ned Bellamy, Angelica Bridges, Michael Bay, Mark Mothersbaugh...

Résumé : Roy, Jeffrey et Eddie, habitants très ordinaires de Champion City, sont persuadés d'être des super héros méconnus. Chaque nuit, ils deviennent Mr Furieux, Le Fakir Bleu et La Pelle, et tentent de rivaliser avec Capitaine Admirable, le justicier déjà en poste dans la ville. Mais Casanova Frankenstein, échappé d'un asile, séquestre le Capitaine et tente d'anéantir la ville. Les trois amis organisent un casting de super-héros et entraînent le Spleen, la Boule et Invisible, à l'assaut du château de Casanova. Après une bataille où le Capitaine Admirable laisse la vie, les trois amis triomphent et deviennent les héros de Champion City...