MENU

  • Accueil
  • Acteurs
  • Actrices
  • Compositeurs
  • Films
  • Photographes
  • Réalisateurs
  • Scénaristes
  • Technique
  • Récompenses
  • Thèmes










  •    

    La bande dessinée au cinéma
    Les Années 1940


    1930 - 1950 - 1960 - 1970 - 1980 - 1990 - 2000 - 2010

    Histoire de la Bande Dessinée
    Les années 1940

    Lors de la Seconde Guerre mondiale plusieurs publications vont disparaître. Cela marque un temps mort pour beaucoup d’endroits qui devront attendre la fin de la guerre pour revoir les bandes dessinées.
    Tout de suite après la guerre, la bande dessinée retrouve sa place au soleil. En Italie, un groupe surnommé le "Groupe de Venise" auquel appartient des créateurs tels qu'Hugo Pratt et Alberto Ongaro monte un périodique appelé Asso di Picche en 1945. Certains de ces auteurs sont émigrés en Argentine et participent aux éditions Frontera et Abril. Junglemen et El Sargento Kirk/Sgt Kirk sont des exemples de séries réalistes de cette époque.
    Toujours à la fin de la guerre, l’hebdomadaire belge Spirou se fait distribuer en France et gagne ainsi en popularité. Beaucoup d’illustrateurs vont pouvoir s’y exprimer, réalisant ce qui sera connu sous le nom de l’"école de Marcinelle". Bon nombre de figures seront présentes, comme Jijé , puis André Franquin, Morris, Peyo...
    En 1940, beaucoup des principaux périodiques franco-belges cessent leurs activités. Le journal Coq Hardi fait son apparition à la Libération bravant les restrictions papetières. Le journal (conçu par Marijac) devra attendre au début de 1946 pour avoir un rythme de publication normal. De 1945 à 1946, le tout commence à bouger un peu plus. Les séries catholiques Coeurs Vaillants et Âmes Vaillantes reviennent en kiosque et les premiers numéros de Fripounet et Marisette apparaissent, avec des histoires telles que Sylvain et Sylvette ou Zéphyr. Le journal Vaillant est acclamé par les communistes. Ce magazine propose des séries réalistes comme les Pionniers de l’Espérance, Yves le Loup et des séries plus humoristiques comme Pif le chien et Placid et Muzo de l’Espagnol Cabrero.

    Source : Dictionnaire mondial de la Bande Dessinée

    La Bande Dessinée se fait des bulles sur les écrans

    FLASH GORDON CONQUERS THE UNIVERSE

    1940, Science-Fiction, USA
    Réalisé par Ford Beebe & Ray Taylor
    Scénario de George H. Plympton, Basil Dickey & Barry Shipman d'après le comic strip d'Alex Raymond
    Photographie de Jerome Ash & William A. Sickner
    Direction musicale de Charles Previn
    Décors de Harold H. Mac Arthur
    Montage de Joseph Gluck, Saul A. Goodkind, Louis Sackin & Alvin Todd
    Durée 3 h 15

    Avec Buster Crabbe, Carol Hughes, Charles Middleton, Anne Gwynne, Frank Shannon, John Hamilton, Herbert Rawlinson, Tom Chatterton, Ernie Adams...

    Résumé : Aidé de la belle Dale Arden et du professeur Hans Zarkov, Flash va devoir sauver la terre des plans machiavéliques du terrible empereur Ming !...
    BATMAN
    (The Batman)

    1943, Science-Fiction, USA
    Réalisé par Lambert Hillyer
    Scénario de Victor Mc Leod, Leslie Swabacker & Harry L. Fraser d'après les comics de Bob Kane
    Photographie de James S. Brown Jr.
    Musique de Lee Zahler
    Montage de Dwight Caldwell & Earl Turner
    Durée 4 h 20

    Avec Lewis Wilson, Douglas Croft, J. Carrol Naish, Shirley Patterson, Frank Austin, William Austin, Lynton Brent, Roy Bucko...

    Résumé : Le millionaire Bruce Wayne et son pupille Dick Grayson sont les identités secrètes de Batman et Robin. Le duo des combattants du crime s'attaque au Prince Tito Daka, cerveau d'un groupe de saboteurs qui projette de soumettre les USA à la domination japonaise. Dans son repaire dissimulé sous un parc d'attractions, l'ignoble Japonais dispose d'un rayon de la mort alimenté au radium et capable de pulvériser les murs, d'un puit garnis d'alligators affamés où il jette ses ennemis et transforme des prisonniers de guerre américains en zombies électroniques contrôlé par ondes télépathiques et capables de communiquer avec son laboratoire par signaux vidéo...

    Les plus de Ciném@ et Cie : Bob Kane, le père de Batman et Catwoman est né le 24 octobre 1915 à New York et décédé le 3 novembre 1998 à Los Angeles. Après avoir suivi les cours de la De Witt Clinton High School, il signe en 1936 sa première série : Hiram Hick, dans "Wow, what a magazine !" de John Henle, une publication à laquelle collabore son ami et ancien condisciple Will Eisner, puis entre aux Studios Max Fleischer pour travailler sur les dessins animés Betty Boop. En 1937, Fleischer quitte New York pour la Floride, et Kane préfère rejoindre l'atelier qu'Eisner vient de fonder avec Jerry Iger. Tout au long de 1938, il figure dans les différents titres auxquels Eisner et Iger fournissent des bandes : "Wags", "Circus Comics" et "Wonder Comics". Kane est ensuite engagé par la firme DC, pour laquelle il crée des séries burlesques comme Gingersnap, Just A Second ou Professeur Doolittle. Puis, avec Bill Finger comme scénariste, il s'oriente vers des histoires d'aventure, comme Rusty and His Pals et Clip Carson. Après le succès de Superman, l'éditeur Vince Sullivan lui demande de créer un nouveau super-héros. Ainsi naît Batman. Bob Kane ne tarde pas à s'entourer de nombreux assistants, mais sa signature figurera jusqu'en 1964, et lui-même gardera un œil sur la série jusqu'en 1968. Auteur de peintures et de lithographies sur le thème de Batman, Bob Kane a été conseiller lors des tournages des serials de 1943 et 1949, tout comme il le sera pour Batman et Batman, le défi de Tim Burton.
    LES AVENTURES DES PIEDS NICKELÉS

    1948, Comédie, France
    Réalisé par Marcel Aboulker
    Scénario de Marcel Aboulker, Jean Boyer, Robert Dhéry, Michel Duran, Arthur Harfaux, Maurice Henry & Pierre Méré d'après la bande dessinée de Louis Forton
    Photographie d'André Dantan
    Musique de Guy Bernard
    Décors de Raymond Nègre
    Montage de Jean Lehérissey
    Son de René-Christian Forget
    Durée 1 h 38

    Avec Rellys, Robert Dhéry, Maurice Baquet, Fred Pasquali, Luc Andrieux, Dorette Ardenne, Colette Brosset, Christian Duvaleix, Jacques Emmanuel, Claire Gérard, Lisette Lebon, Jean Le Poulain, Gérard Séty...

    Résumé : Les Pieds Nickelés, tout droit sortis de leurs albums, nous narrent une de leurs nombreuses aventures : l'histoire du diamant rose. Dérobé par leurs soins à la princesse de Tournelle, ce joyau leur est immédiatement repris par leur concurrent, le terrible bandit aux souliers vernis, Jo Papillon. Pourchassés par toutes les polices et notamment par le célèbre détective Sherlokokos, Croquignol, Filochard et Ribouldingue se déguisent d'abord en épouvantails, puis, la tête dissimulée sous de grandes cafetières, ils voguent au fil de l'eau, échappant à la vigilance de leurs poursuivants, avant de trouver refuge dans une camionnette à pains...

    Les plus de Ciném@ et Cie : Louis Forton est né à Sées (Orne, France) le 14 mars 1879 et est décédé à Saint Germain en Laye (Yvelines, France) le 15 février 1934. Il débute sa carrière artistique en 1904 avec la publication de L’Histoire du Sire de Ciremolle dans l'Illustré. Peu après la disparition de cette revue, il collabore régulièrement au Petit Illustré, à des revues militaires La Vie en Culotte Rouge, La Vie de Garnison ainsi qu’à Polichinelle et au Petit Illustré Amusant. Pour le lancement de L’Américain illustré, en 1907, il dessine de nombreuses histoires telles qu’Isidore Mac Aron, Anatole Fricotard et Séraphin Laricot, sous des pseudonymes anglophones tels que "Tom Hatt", "Tommy Jackson" ou "W. Paddock". En 1908, il devient le principal dessinateur de l'Épatant pour lequel il crée les Pieds Nickelés. Parallèlement, il continue à dessiner pour des revues comme La Vie de Garnison, ainsi que mon Copain du Dimanche (1911) et le Pêle-Mêle (1924). En 1924, il crée Bibi Fricotin dans le Petit Illustré. En 1925, il crée Ploum pour l'Épatant.
    LE TRÉSOR DE LA FORÊT VIERGE
    (Jungle Jim)

    1948, Aventures, USA
    Réalisé par William Berke
    Scénario de Carroll Young d'après le comic strip d'Alex Raymond
    Photographie de Lester White
    Direction musicale de Mischa Bakaleinikoff
    Musique de réserve de Miklós Rozsa
    Décors de Paul Palmentola & Sidney Clifford
    Montage d'Aaron Stell
    Durée 1 h 21

    Avec Johnny Weissmuller, Virginia Grey, George Reeves, Lita Baron, Rick Vallin, Holmes Herbert, Steve Calvert, Al Kikume...

    Résumé : Lors d'une expédition dirigée par le professeur Parker, Jim la Jungle sert de guide. Ils doivent atteindre le temple de Zimbalu, afin de trouver un médicament précieux. Les sorciers les capturent tous sauf Jim. Une bataille éclate entre les sorciers. La troupe du professeur Parker ramènera t'il le fameux médicament...
    SAN MAO, LE PETIT VAGABOND
    (San Mao liu lang ji)

    1949, Comédie Dramatique, Chine
    Réalisé par Gong Yan & Ming Zhao
    Scénario de Hansheng Yang d'après la bande dessinée crée par Zhang Luo-Ping
    Photographie de Zhongliang Han & Jinming Zhu
    Musique de Yunjie Wang
    Durée 1 h 30

    Avec Wan Long-Ji, Mo Cheng, Shu-Fan Meng, Yan-Man Song, Fong Qian, Hong-Da Guan, San-Qiao Yang...

    Résumé : À Shanghaï, pendant l'hiver 1948, Mao, un jeune enfant des rues côtoie la misère et la faim. Sans famille et face à une société immorale, San Mao est tour à tour exploité, humilié, puis vendu à d’autres. Mais notre jeune compagnon gardera son honnêteté et son regard d’enfant...

    Les plus de Ciném@ et Cie : Créé en 1937 par le dessinateur caricaturiste Zhang Luo-Ping, San Mao ne fut le héros d'un grand quotidien de Shanghaï qu'en 1947. Mais la popularité du petit vagabond et de son créateur dérange, dans une Chine en pleine agitation. Zhang Luo-Ping doit passer dans la clandestinité et n'en ressort qu'avec l'arrivée de Mao Tsé-Toung au pouvoir. Mais le Kid de Shanghaï s'est transformé en un jeune et exemplaire militant... Avec la "Révolution Culturelle" de 1966, San Mao est interdit et Zhang Luo-Ping emprisonné. Ce n'est qu'en octobre 1976 que tous les deux sont réhabilités...
    BATMAN ET ROBIN
    (Batman and Robin)

    1949, Science-Fiction, USA
    Réalisé par Spencer Gordon Bennet
    Scénario de George H. Plympton, Joseph F. Poland & Royal K. Cole d'après les comics de Bob Kane
    Photographie d'Ira H. Morgan
    Direction musicale de Mischa Bakaleinikoff
    Décors de Paul Palmentola & Sidney Clifford
    Montage de Dwight Caldwell & Earl Turner
    Durée 4 h 23

    Avec Robert Lowery, Johnny Duncan, Jane Adams, Lyle Talbot, Ralph Graves, Don C. Harvey, William Fawcett, Leonard Penn, John Doucette...

    Résumé : 15 épisode durant, le justicier Batman, aidé de son brave Robin, de l'incorruptible inspecteur Gordon, et de la belle journaliste Vicky Vale, combat les actions malfaisantes du terrible...